M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

Détournement de vérité

Billet de blogue d’Augustin Hamilton (Campagne Québec-Vie) — Photo : Daniel Jolivet/Flickr

C’est avec étonnement que j’ai lu un article du Journal de Montréal qui, pour une fois, rapportait les faits objectivement.

L’auteur de l’article « Détournement de vérité », Nathalie Elgrably-Lévy, explique avec concision l’affaire qui a été montée autour des jeunes élèves du collège catholique de Covington aux États-Unis :

La vidéo tronquée montrant un jeune pro-Trump face à un Amérindien lors d’une manifestation à Washington s’est avérée un exemple ahurissant de fake news. Les médias ont affublé le jeune de 15 ans des pires épithètes, mais ont présenté l’Amérindien comme un héros. Or, la vidéo complète a prouvé que l’adolescent n’a été ni irrespectueux, ni moqueur, ni violent. Il a plutôt résisté à la provocation avec un sang-froid exemplaire.

Ensuite, Nathalie Elgrably-Lévy explique que les propagandistes de gauche usent couramment de mensonges pour servir leur haine du Président Donald Trump. Elle rappelle aussi que, si la gauche démocrate associe la droite à la violence, au racisme, ou encore au nazisme, cette gauche utilise des exemples de violence tirée de leur propre côté pour illustrer celle de leur ennemie.

Ainsi, c’est la gauche démocrate qui avait été favorable à l’esclavage. C’était un démocrate qui avait fondé le Ku Klux Klan. De nos jours, ce sont plutôt des groupes comme les Antifa qui sévissent. Enfin, le plus savoureux de l’article, Nathalie Elgrably-Lévy démontre que le nazisme était un mouvement… socialiste :

Quant au parallèle avec le nazisme, c’est oublier qu’il désigne l’idéologie du Parti National-socialiste. Oui, socialiste ! Hitler défendait d’ailleurs l’idée d’un État-providence et de syndicats puissants pour éradiquer le capitalisme.

Une petite fausse note peut-être, Nathalie Elgrably-Lévy fait référence à Freude en toute fin de l’article. mais quel bel exposé!

Laissez un commentaire

L’autorité

Par Paul-André Deschesnes

Le Journal de Montréal du 22 janvier 2019 nous informe que « le nombre de professeurs du primaire et du secondaire qui se font agresser et qui sont victimes de toutes sortes de violence de la part des élèves et même des parents [à quel sujet ?] est en fulgurante progression au Québec ».

On m’a rapporté qu’en France et un peu partout en Occident, c’est le même chaos. On appelle cela « la crise de l’autorité ». Nous assistons sur les médias sociaux à un incroyable tsunami d’insultes et de menaces contre l’autorité. Il faut bien que le bon peuple s’exprime et se défoule !

Le mot « autorité » est devenu un mot tabou à tous les niveaux de la société. « Tout le monde mène sauf le maître », m’a confié dernièrement un enseignant complètement épuisé par le climat anarchique de nos écoles. Une autre personne très postmoderne me disait il y a quelques mois que « tous les patrons sont des… ». En 2016, j’ai assisté à des funérailles où un prêtre, curé très moderniste à Montréal, m’a apostrophé en disant : « M. Deschesnes, ici dans ma paroisse, c’est moi le “boss”. J’ai 70 ans et il n’y a personne qui va venir me dire quoi faire et comment le faire, ni l’évêque du diocèse et même pas le pape ».

Dans notre société décadente, tout le monde est patron et détient la vérité, même les enfants qui terrorisent leurs parents à la maison. On ne supporte plus d’avoir quelqu’un au-dessus de nous, et surtout pas Dieu. Dans ce monde, où l’égalitarisme règne en maître, chaque individu est chef et ce chef a toujours raison.

Laissez un commentaire Lire la suite

Une agence d’adoption pourra continuer à placer les enfants uniquement dans des familles normales

Billet de blogue d’Augustin Hamilton (Campagne Québec-Vie) — Photo : TheVirtualDenise/Pixabay

Ça fera un peu plus d’enfants qui pourront trouver éventuellement une famille normale. Extrait de LifeSiteNews :

Le Department of Health and Human Services (HHS) du président Donald Trump a accédé à la demande de la Caroline du Sud pour une dérogation garantissant que les agences d’adoption confessionnelles de cet État puissent continuer à placer les enfants uniquement dans des foyers avec une mère et un père.

Le Miracle Hill Ministries de Greenville s’était retrouvé au beau milieu d’un différend au cours de l’année dernière, au sujet de son refus d’accepter des parents adoptifs homosexuels, rapporte le Greenville News, et sans la dérogation fédérale, l’organisme aurait été forcé de choisir entre compromettre ses valeurs ou fermer son programme d’accueil. Le gouvernement républicain Henry McMaster a demandé cette dérogation afin que Miracle Hill puisse continuer à recevoir des subventions fédérales sans changement pour satisfaire une modification des règles mise en œuvre neuf jours avant que Barack Obama quitte la présidence.

Laissez un commentaire

L’avortement dans l’État de New York sera pratiqué même par des non-praticiens


Et Barad-Dûr... euh! je veux dire... le One Trade Center a été illuminé en rose pour célébrer la légalisation de l'avortement quasi sans frein.

Billet de blogue d’Augustin Hamilton (Campagne Québec-Vie) — Photo : mpewny/Pixabay

C’est vraiment abominable à quel point l’avortement a été légalisé dans l’État de New York, le 23 janvier dernier. Abominable aussi les applaudissements qui ont suivi l’adoption du projet de loi. Selon le compte Twitter de LiveActionNews :

Ceci est le son [de la victoire] résonnant dans la Chambre du Sénat de l’État de New York après un vote à 38 contre 24 pour :

– Ajouter l’avortement à la Constitution de New York

– Permettre à des non-praticiens de pratiquer l’avortement

– Permettre l’avortement au cours du troisième trimestre

– Abrogation des protections pour les bébés survivants

Le mal absolu. [La vidéo que LiveActioNews reproduit a été mise à l'origine sur le compte Twitter du Planned Parenthood of New York City Action Fund.]

Réagissant à la nouvelle, l’évêque J. Strickland du diocèse de Tyler aux États-Unis a condamné sur son compte Twitter cette légalisation et a lancé un appel au combat :

La vidéo de la « célébration » des législateurs new-yorkais qui ont condamné à mort par choix [de la mère] des enfants à naître, même à terme, est une scène de l’enfer. Malheur à ceux qui ignorent le caractère sacré de la vie, ils récoltent le souffle de l’enfer. Luttez contre cet holocauste par tous les moyens possibles.

Laissez un commentaire

Les Gilets jaunes : espoir ou illusion ?

Par l’historien Jean-Claude Dupuis, Ph. D. — Photo : KRIS AUS67/Flickr

Le mouvement des Gilets jaunes ne peut que soulever la sympathie. Nous en avons tous ras-le-bol du « système », et l’on souhaiterait que le couvercle saute en quelque part. Les Français démontrent une vitalité étonnante. Qu’un peuple soit encore capable de sortir dans la rue, de se parler et de réfléchir au bien commun à l’époque de l’isolement internautique, c’est rassurant.

Mais une protestation populaire ne peut déboucher sur rien sans chef ni doctrine. Charles Maurras disait qu’il ne fallait jamais compter sur un « réveil du peuple ». Joseph de Maistre avait une belle formule : « La Contre-Révolution ne sera pas une révolution contraire, mais le contraire de la révolution. »

Les Gilets jaunes restent imprégnés des mythes de 1789, comme le prouve leur « Serment du Jeu de Paume » du 13 décembre 2018. Baisser les impôts ? D’accord, mais au détriment de quels services publics ? Réduire les salaires des députés ? Peut-être, mais pourquoi pas les salaires des joueurs de foot ? Dans un cas comme dans l’autre, ce ne serait qu’un geste symbolique sans effet réel sur la société. Instaurer des référendums d’initiative citoyenne ? Ce serait plus démocratique, mais c’est justement la démocratie qui a permis à l’oligarchie financière de prendre le contrôle du monde.

L’idéologue des Gilets jaunes, Étienne Chouard, s’inspire de l’antique démocratie athénienne. Or Platon et Aristote ont expliqué comment le règne de l’assemblée du peuple finit toujours par favoriser la classe marchande. La démocratie conduit inévitablement à la ploutocratie. Pour gagner une élection, il faut de l’argent. La démocratie, ce n’est pas le pouvoir du peuple, c’est le pouvoir de ceux qui ont les moyens de manipuler l’opinion publique.

Laissez un commentaire Lire la suite

Planned Parenthood-Moloch

Billet de blogue d’Augustin Hamilton (Campagne Québec-Vie) — Photo :

Sur le compte Twitter de Bluebirdbluebird, on peut voir la question très pertinente de Matt Walsh, blogueur à ses heures, qui illustrait son commentaire sur la toute récente légalisation de l’avortement tardif pour n’importe quelle raison dans l’État de New York :

Dans un avortement tardif (que l’État de New York vient de légaliser), le bébé est tué et l’accouchement est ensuite induit. Pensez à ça. Il va être mis au monde de toute façon. Pourquoi le tuer avant sa naissance ? Pourquoi ne pas le mettre au monde vivant et le faire adopter ? Pourquoi doit-il naître mort ?

Ce à quoi a répondu le détenteur du compte Bluebirdbluebird par une l’image très expressive que vous avez pu voir plus haut :

Laissez un commentaire Lire la suite

Les mères et les bébés de l’État de New York subiront les conséquences désastreuses de l’avortement légal jusqu’à la naissance

Par Janet Morana (LifeSiteNews) — traduit par Campagne Québec-Vie — Photo Dave Bledsoe

Vous pourrez remarquer, chers lecteurs, que l'État de New York a maintenant une loi qui rend le statut de l'avortement légalement similaire à celui qu'il possède au Canada, cet à dire, légal jusqu'à la naissance. — A. H.

Le 23 janvier 2019 (Priests for Life) — En 2013, une jeune enseignante de maternelle du comté de Westchester, dans l’État de New York, s’est rendue à l’avortoir en avortements de LeRoy Carhart à Germantown au Maryland. Elle était là pour avorter sa fille à 33 semaines parce qu’on l’avait prévenue que le bébé souffrirait de troubles convulsifs.

Plusieurs jours après que sa fille ait été tuée par une injection dans le cœur, la jeune mère est morte elle aussi, victime de l’avortement raté. Ils ont été enterrés dans le même cercueil.

Grâce aux démocrates qui dirigent maintenant l’État de New York, la jeune mère aurait pu rester à la maison pour cet avortement du troisième trimestre et il n’y a aucune garantie que cela se serait terminé autrement. Plus un avortement est tardif, plus il est dangereux pour la mère. Et bien sûr, tout avortement est fatal pour le bébé.

Mais l’Assemblée législative de l’État de New York et le gouvernement Andrew Cuomo n’ont probablement pas tenu compte des mères et de leurs bébés lorsqu’ils ont annoncé l’adoption de la Loi sur la santé génésique. Peut-être pensaient-ils à tous ces dollars de la campagne de Planned Parenthood qui remplissaient tous les coffres de la campagne.

Laissez un commentaire Lire la suite

« Ma vie est belle même avec la trisomie 21 »

Billet de blogue d’Augustin Hamilton (Campagne Québec-Vie) — Photo : capture d'écran de la vidéo de la Marche Pour la vie

Ce sont les paroles qu’un jeune Français porteur de la trisomie 21 prononça dans un discours donné lors de la Marche pour la Vie de Paris, le 20 janvier 2019.

Vidéo trouvée sur le Salon beige :

Laissez un commentaire

La pilule abortive prescrite plus de 13 000 fois au Canada depuis 2017

Billet de blogue d’Augustin Hamilton (Campagne Québec-Vie)

13 000 enfants à naître avortés ? Combien de femmes blessées par ce pesticide antihumain ? Extrait de LifeSiteNews :

Conçue pour tuer les bébés à naître, la pilule abortive Mifegymiso à deux étapes (RU-486) aurait été prescrite au moins 13 000 fois au Canada depuis son lancement en janvier 2017 [jusqu’en octobre 2018].

À l’aide de chiffres obtenus des autorités sanitaires provinciales, le National Post a publié le 15 octobre le nombre de prescriptions connues de Mifegymiso. Mais il est probable que beaucoup plus de prescriptions ont été faites pour le Mifegymiso au Canada parce que le territoire du Yukon n’a pas divulgué au National Post le nombre de ces ordonnances de pilules abortives, pour des raisons dites de protection des renseignements personnels.

De plus, l’Île-du-Prince-Édouard et la Nouvelle-Écosse n’ont pas répondu à la demande d’information du journal au sujet de ces prescriptions. La pilule abortive est accompagnée d’un cortège de mauvais effets secondaires et a entraîné la mort de nombreuses femmes [...]

« Il a été prouvé que ce produit est très dangereux pour les femmes », a déclaré Patricia Maloney, auteur du blogue Run With Life.

Selon Maloney, même certains auteurs pro-avortement ont écrit sur les dangers de cette méthode de pilule abortive, y compris Renate Klein qui a aidé à écrire le livre RU486 : Misconceptions, Myths and Morals.

Laissez un commentaire

Trump rencontrera les étudiants de Covington à la Maison-Blanche


Donald Trump, Président des États-Unis.

Billet de blogue d’Augustin Hamilton (Campagne Québec-Vie) — Photo : Flickr

Voilà une bonne chose, car ces jeunes après s’être fait salir par les gros médias, jusque par ceux du Canada, méritent bien d’être reçus par celui dont certains d’entre eux portaient son slogan électoral « Make America Great Again » (Rendez grands à nouveau les États-Unis). Extrait de LifeSiteNews :

Le président Donald Trump aurait invité les écoliers catholiques, pris au cœur d’une tempête médiatique, à la Maison-Blanche, a révélé mardi Laura Ingraham, une commentatrice conservatrice.

Les détails sont peu nombreux pour le moment, mais Ingraham a annoncé la nouvelle mardi après-midi sur Twitter, ajoutant que la rencontre pourrait avoir lieu dès le mercredi, avant de publier un suivi, précisant qu’une date précise était plus incertaine, la rencontre pouvant ne pas avoir lieu tant que le conflit actuel sur la fermeture du gouvernement ne sera pas résolu.

Cette fin de semaine, la presse et les médias sociaux se sont emparés d’allégations selon lesquelles un groupe d’élèves de la Covington Catholic High School du Kentucky aurait harcelé un ancien combattant amérindien âgé en attendant l’autobus qui devait les ramener chez eux. Ils venaient d’assister à la Marche pour la Vie.

Alors que la vidéo originale montrait l’homme, l’activiste des « peuples indigènes » Nathan Phillips, battant un tambour et chantant pendant que les élèves portant le symbolique chapeau rouge « Make America Great Again » de Trump riaient et criaient autour de lui, un élève, en particulier, souriait juste devant l’homme. D’autres vidéos et des témoignages de première main ont rapidement révélé que Phillips s’était avancé dans le groupe qui attendait son bus et battait du tambour à quelques centimètres du visage de Nick Sandmann ; d’autres adultes qui accompagnaient Phillips ont crié des choses comme « gens blancs retournez en Europe » sur les enfants.

Néanmoins, des douzaines de grands médias ont soutenu les affirmations initiales de Phillips au sujet de l’événement (...)

De nombreux défenseurs des étudiants ont demandé au président d’utiliser sa plate-forme pour intervenir dans l’affaire, ce que Trump a fait lundi soir en tweettant que les étudiants « ont été traités injustement et les premiers jugements se sont révélés faux ». Il a ajouté mardi matin que « Nick Sandmann et les élèves de Covington sont devenus des symboles de fausses nouvelles, combien cela est mauvais », tout en prédisant que les enfants « s’en serviront pour le bien — peut-être même pour rapprocher les gens. »

Laissez un commentaire