M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×
×

Campagne de financement Noël 2018

Sainte Famille

2812 $ recueillis (OBJECTIF: 7 500$) -- il reste 7 jours avant la fin de notre campagne -- Merci de votre générosité !

Georges BuscemiCher ami, chère amie de la Vie,

Merci de nous aider, en ce temps des Fêtes. Donnez généreusement.

Georges_Signature-transparent.png
Georges Buscemi, Président

Donner à Campagne Québec-Vie

Le mouvement LGBT prétend maintenant représenter les « valeurs familiales », qualifiant les chrétiens de « dangereux »

Par Jonathon Van Maren — traduit par Campagne Québec-Vie — Photo : Pixabay

21 novembre 2018 (LifeSiteNews) — Il était une fois, alors que la révolution sexuelle n’en était qu’à ses débuts, où l'on se moquait des conservateurs sociaux pour leurs « valeurs familiales » et la lourdeur inhérente que cette expression de plus en plus politique semblait impliquer. Les parcs ennuyeux avec leurs clôtures à piquets blancs, leurs mariages et (souvent) une série d’enfants représentaient tout ce à quoi les révolutionnaires sexuels voulaient échapper, et tout ce dont ils voulaient libérer la société. La libération sexuelle offrait aux gens l’occasion de s’engager dans un « amour libre » sans être liés, et lorsque les années 60 se sont transformées en années 70, les États-Unis sont devenus une nation totalement transformée.

Les choses ont changé depuis. Nous avons dépassé de loin l’implosion du mariage traditionnel, l’essor de la culture du flirt et le milieu Playboy inauguré par feu Hugh Hefner. Non seulement le « mariage » homosexuel a été imposé aux cinquante États par la Cour suprême des États-Unis en 2015, mais le mouvement transgenre a ensuite pris le pays d’assaut, avec le pari élitiste des politiciens progressistes, des médias et de l’industrie du divertissement qui ont embarqué à bord avec enthousiasme. Et avec cette deuxième vague de la révolution sexuelle — précédée, accompagnée et aidée par l’explosion culturelle de la pornographie numérique — les libertins ont changé leurs tactiques.

Vous remarquerez que les militants LGBT ne se moquent plus des valeurs familiales. Au lieu de cela, la rhétorique a été complètement renversée : ils prétendent maintenant que c’est leur côté qui représente les « valeurs familiales » et que ce sont les conservateurs sociaux — et plus particulièrement les chrétiens traditionalistes — qui constituent une menace réelle pour ces valeurs. Ce sont les chrétiens, les révolutionnaires de la sexualité l’affirment maintenant de manière accusatrice, qui sont « homophobes », « transphobes » et une menace active pour leurs propres enfants s’ils tiennent aux valeurs morales qui ont maintenu ensemble la civilisation occidentale pendant 2 000 ans. Selon les militants LGBT, ce sont ceux qui ont des valeurs traditionnelles qui sont directement responsables du suicide des gais et des transgenres.

Laissez un commentaire Lire la suite

Le « Dr Mort » a « fièrement » tué 140 de ses patients


Le « Dr Mort, » Marc Van Hoey.

Billet de blog d’Augustin Hamilton (Campagne Québec-Vie)

« Dr Mort » est le surnom de ce « médecin » qui pratique l’euthanasie. Extrait de LifeNews :

Marc Van Hoey a tué légalement au moins 140 personnes, dont deux de ses propres amis.

Le médecin belge, ardent promoteur et exécuteur de l’euthanasie, a récemment parlé de son travail au Daily Mail. L’article le décrit comme un médecin « génial » de 57 ans qui aime la musique et prétend se soucier de la souffrance de ses patients. Son surnom est « Dr Mort » et il est « fier » de son travail.

« Ce n’est jamais facile », a dit Von Hoey. « Cela pourrait me donner l’air d’un terrible sadique. C’est un acte de pitié. Un acte d’empathie. »

L’euthanasie est légale en Belgique depuis 2002. C’est l’un des rares pays au monde où même des enfants peuvent être tués légalement par euthanasie.

Van Hoey estime qu’il a tué environ 140 personnes et en a conseillé environ 500 autres sur le sujet, bien que toutes n’aient pas été euthanasiées, d’après l’article.

Laissez un commentaire

Les députés irlandais refusent de protéger les bébés nés vivants d’un avortement et les enfants à naître handicapés

Par Anna Reynolds (LiveActionNews) — traduit par Campagne Québec-Vie

Quelques mois à peine après l’adoption du référendum irlandais visant à éliminer les protections légales pour les enfants à naître, ses politiciens ont rejeté les protections, découlant du bon sens, pour prévenir les avortements discriminatoires, ainsi que les protections pour les enfants nés vivants lors d’un avortement.

Les politiciens pro-vie ont présenté un amendement à la loi légalisant l’avortement qui protégerait les bébés à naître contre les avortements discriminatoires fondés sur le sexe ou le handicap, que les législateurs ont rejeté par un vote de 71 contre 21. Les législateurs irlandais ont également examiné un amendement qui exigeait que des efforts soient faits pour préserver la vie d’un bébé né vivant suite à un avortement. Cet amendement a également été rejeté par 59 voix contre 39.

Le ministre irlandais de la Santé, Simon Harris, a déclaré que l’amendement contre les avortements discriminatoires n’était pas nécessaire, affirmant que « la législation [légalisant l’avortement] ne prévoit pas l’interruption de grossesse pour des raisons de sexe, race ou handicap », ajoutant que ces protections « stigmatisent les femmes ». Jusqu’à présent, Harris a aussi 1) exigé que tous les avortements volontaires soient payés avec l’argent des contribuables, 2) sapé la protection de la conscience des professionnels de la santé pro-vie, et 3) l’intention d’interdire les manifestations pacifiques pro-vie devant les établissements où se font avorter les femmes, car cela pourrait « être cause d’angoisse » pour celles-ci.

Laissez un commentaire Lire la suite

Le Pape, à propos de l’homosexualité et du clergé

Par Augustin Hamilton (Campagne Québec-Vie) — Photo : 20 minutes

Le Pape François a récemment exprimé sa préoccupation concernant l’homosexualité qui sévit au sein du clergé. Il a rappelé que l’Église excluait les personnes aux tendances homosexuelles de la candidature au sacerdoce et à la vie religieuse. Extrait du National Catholic Register :

Dans un livre, rapportant une longue entrevue [... récemment publié] le pape François a abordé les dons et les défis des vocations ecclésiastiques et religieuses, dont le problème de l’homosexualité parmi les membres du clergé.

« La question de l’homosexualité est une question très sérieuse qu’il faut bien discerner dès le départ avec les candidats, si c’est le cas. Nous devons être exigeants. Dans nos sociétés, il semble que l’homosexualité soit à la mode et que cette mentalité, d’une certaine manière, influence aussi la vie de l’Eglise », dit le Pape dans le livre The Strength of a Vocation (La force d’une vocation), publié le 3 décembre en 10 langues.

Dans un extrait du livre, publié vendredi par Religión Digital, le Pape s’est dit préoccupé par la question de l’évaluation et de la formation des personnes ayant des tendances homosexuelles dans le clergé et la vie consacrée.

Laissez un commentaire Lire la suite

Italie : appui des ministres de l’Éducation et de l’Intérieur aux crèches de Noël et aux crucifix dans les écoles

Par Pour une école libre au Québec — Photo : Le Blog de McBalson-Palys

Le ministère italien de l’Éducation a autorisé l’installation [ordonné même¹] de crucifix et la réintégration de crèches de Noël dans les écoles du pays.

« Le crucifix est pour moi le symbole de notre histoire, de notre culture et de nos traditions », a déclaré le ministre de l’Éducation, Marco Bussetti, devant la Fédération des écoles catholiques. « Je ne vois pas comment cela peut être offensant, cela peut au contraire aider les écoliers à réfléchir à notre histoire. » Il a ajouté « Le crucifix et la crèche sont des symboles de nos valeurs, de notre culture et de nos traditions, expression de notre identité.² Je ne vois pas comment cela peut poser problème à l’école. Ceux qui pensent que pour pratiquer l’inclusion il faut les cacher font fausse route ».

Après qu’une école de Terni, au nord-est de Rome, a annulé la crèche vivante traditionnelle sous le prétexte de respecter les enfants d’autres cultures, le ministre de l’intérieur italien Matteo Salvini a qualifié la mesure d’« idiotie ».

« Il ne s’agit pas seulement de religion », a déclaré Salvini sur Facebook, « mais de l’histoire, des racines, de la culture. Vive nos traditions. Je ne lâche pas ! » a-t-il ajouté.

Samedi dernier [17 novembre*], Salvini s’est exclamé au sujet d’un autre incident du même type, quand une école avait interdit le mot « offensant »³ de « Jésus », qu’il ne voyait pas comment le mot « Jésus » dans un chant de Noël pouvait offenser quiconque pour conclure par « exceptionnelle écolière [qui s’est rebellée], lamentables institutrices. »

Dans ce dernier incident, les institutrices d’une école primaire du Nord de l’Italie avaient demandé aux élèves d’omettre le nom de Jésus dans le cantique de Noël afin de ne pas offenser la sensibilité de leurs camarades non catholiques. Mais une écolière se rebella, recueillit les signatures de ses camarades et obtint à la fin que la chanson soit chantée dans sa version originale lors du récital de Noël. Le fait s’est produit dans une école élémentaire de la Riviera del Brenta, à la frontière entre les provinces de Venise et de Padoue. La fille a 10 ans et est en 5e année.

Sources : Corriere de la Sera, Il Gazzettino (de Padoue), Facebook de Salvini


¹CQV

²Le crucifix et la crèche sont surtout des représentations de scènes de la vie du Christ. — CQV

³Les guillements entourant le mot « offensant » sont rajoutés par CQV

Laissez un commentaire

Les bébés qui gigotent dans le ventre de leur mère dressent une carte mentale de leur corps


Il peut être nécessaire de donner des coups de pied dans le ventre de sa mère [quand on est dedans, s’entend] pour une cartographie cérébrale convenable.

Par la Society for the protection of Unborn Children (SPUC) — traduit par Campagne Québec-Vie

La vie avant la naissance est incroyable.

En mars de cette année, nous avons rendu compte d’une étude du Trinity College de Dublin qui a révélé que les bébés se déplacent en tous sens dans le ventre de leur mère parce qu’ils essaient de développer des os et des articulations solides. Maintenant, les scientifiques de l’University College de Londres ont peut-être découvert une autre raison pour laquelle les bébés à naître donnent des coups de pied.

Une étude publiée dans la revue Scientific Reports suggère que les mouvements fœtaux permettent aux bébés de construire un réseau cérébral de base, le rendant ainsi capable de comprendre quelle partie du corps est en mouvement et comment il est touché.

Sensation d’environnement

L’équipe a analysé les ondes cérébrales de 19 nourrissons de deux jours, dont certains étaient prématurés et dont on a donc présumé qu’ils agiraient comme s’ils étaient encore dans le ventre de leur mère. À l’aide de l’électroencéphalographie non invasive, les chercheurs ont découvert que lorsque les bébés donnaient un coup de pied, une région de leur cerveau qui est liée à la zone sensorielle, appelée cortex somato-sensoriel, était activée.

Laissez un commentaire Lire la suite

Un bébé ayant le spina-bifida est né en bonne santé grâce à une opération dans le ventre de sa mère


Piper-Kohl Kelly, au centre entre Tyler Kelly et Georgia Axford.

Par Anna Reynolds (LiveActionNews) — traduit par Campagne Québec-Vie

Ayant subi une opération pour le spina-bifida avant sa naissance, le bébé Piper-Kohl Kelly semble en parfaite santé. Ses parents, le couple britannique Georgia Axford et Tyler Kelly, ont contracté un prêt de 9 000 £ (plus de 15 000 $) et parcouru 570 milles (900 km) pour qu’un chirurgien expérimenté effectue l’opération potentiellement salvatrice de leur fille à naître.

Selon le Daily Mail, à l’échographie de 20 semaines, Axford et Kelly ont appris que leur fille souffrait de spina-bifida, une malformation du tube neural qui expose des parties de la moelle épinière et les nerfs spinaux. Ceci peut causer des anomalies neurologiques, et dans certains cas être mortel.

La médecine permet maintenant aux médecins d’opérer les bébés atteints de spina-bifida avant la naissance, en couvrant les parties exposées de la moelle épinière. Des médecins du Royaume-Uni ont dit à la famille que Piper pourrait subir une opération prénatale, mais qu’elle serait pratiquée par un chirurgien qui ne l’avait jamais faite auparavant. La famille a choisi de se rendre en Allemagne pour avoir un chirurgien plus expérimenté et de payer elle-même l’intervention.

Laissez un commentaire Lire la suite

Le président chilien signe une loi sur l’identité de genre


Le président chilien Sebastian Piñera.

Par CNA — traduit par Campagne Québec-Vie — Photo : Wikimedia Commons

Santiago, Chili, 29 novembre 2018 (ACI Prensa) — Le président chilien Sebastián Piñera a signé mercredi une loi permettant aux personnes âgées de 14 ans ou plus de changer leur nom et leur sexe dans le registre d’état civil.

La loi signée le 28 novembre définit l’identité de genre comme « la conviction personnelle ou interne d’être un homme ou une femme, dans la perception que la personne a d’elle-même, qui peut correspondre ou non au sexe et au nom attestés par le registre de naissance ».

Il a été introduit pour la première fois en 2013 pendant le mandat de Michelle Bachelet sous le nom de « Reconnaissance et protection du droit à l’identité de genre ».

Plusieurs législateurs en ont appelé à la Cour constitutionnelle pour qu’elle déclare le projet de loi inconstitutionnel. La cour a rejeté l’appelle le 25 octobre.

À partir de 18 ans, une personne pourra à deux reprises « obtenir la rectification du nom et du sexe » dans le registre.

Laissez un commentaire Lire la suite

L’Université de Yale vendra bientôt des produits abortifs avec un distributeur automatique

Billet de blogue d'Augustin Hamilton (Campagne Québec-Vie)

Encore une invention pour tuer. Extrait de LifeNews :

Le journal étudiant de l’Université Yale a fait état cette semaine de son intention de commencer à fournir les pilules dites du lendemain par le biais d’un distributeur automatique sur le campus.

[...]

Le conseil du Yale College a récemment approuvé le plan d'installation du distributeur automatique de pilules du lendemain au Good Life Center de Silliman avant les vacances d'hiver.

[...]

Un certain nombre d’autres collèges et universités vendent déjà les produits via des distributeurs automatiques. L’université de Shippensburg en Pennsylvanie, qui semble avoir été la première, a reçu l’approbation de l’administration Obama en 2013 pour vendre la pilule du lendemain dans des distributeurs automatiques sur le campus.

Stanford, Pomona College, Brandeis, l’Université de Californie Davis et l’Université de Californie Santa Barbara vendent également la pilule du lendemain aux étudiants par le moyen de distributeurs automatiques, d’après l’article.

Laissez un commentaire

Les premiers députés d’un parti chrétien et pro-vie


Santiago Abascal, chef du Parti Vox.

Billet de blogue d’Augustin Hamilton (Campagne Québec-Vie) — Photo : Contando Estrelas/Flickr

Vox, parti espagnol formé le 12 décembre 2013 par d’anciens membres du Parti Populaire dont ils se sont séparés, a récolté ses premiers députés en Espagne le 2 décembre, et 12 d’un coup (mieux que le petit tailleur), au Parlement d'Andalousie, lors d'élections régionales.

Le Parti Vox, dirigé par Santiago Abascal, prône entre autres, d’après Wikipédia, « la monarchie, la démocratie chrétienne et les valeurs de la famille traditionnelle, » ce qui est déjà pas mal pour un parti politique. En outre, « Vox se distingue d’autres partis d’implantation récente comme UPyD, Podemos et Ciudadanos par sa position totalement hostile à l’avortement. » Santiago Abascal a d’ailleurs participé, si l’on en croit encore Wikipédia, à des Marches pour la Vie d’Espagne. Enfin, Vox est pour « la promotion de la natalité moyennant des aides familiales. » Le parti se fait bien sûr étiqueter « extrême droite » par les journalistes des grands journaux. Extrait du Journal de Montréal :

Un petit parti d’extrême droite Vox, a fait son entrée dimanche dans un parlement régional, une première en Espagne, en remportant 12 sièges aux élections en Andalousie et mis fin à la domination de la gauche dans la région la plus peuplée du pays […]

Après dépouillement de plus de 99 % des bulletins de vote, le Parti socialiste ouvrier espagnol (PSOE) enregistre le pire résultat de son histoire en Andalousie, une région méridionale de 8,4 millions d’habitants.

Il tombe de 47 à 33 sièges (sur 109). Ceux obtenus par ses alliés de la gauche radicale ne lui suffiront pas pour parvenir à la majorité absolue de 55 sièges sur 109 et donc pour former un gouvernement.

Le PSOE dirige l’Andalousie, seul ou en coalition, depuis 1982 mais n’a pas réussi à faire reculer le chômage et a été éclaboussé par un vaste scandale dans lequel sont impliqués deux anciens présidents de la région […]

Vox, né en 2013 et opposé à l’immigration illégale et à l’indépendantisme catalan, a dépassé les prévisions des sondages qui le créditaient au mieux de cinq sièges.

[…]

Mathématiquement, en s’alliant à Vox, les deux partis de droite auraient une majorité de gouvernement avec 59 sièges. Aucun parti n’a exclu cette alliance sans précédent.

Laissez un commentaire