M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

Nouvelles de la semaine -- et invitation spéciale

Avant de passer aux nouvelles, je voulais vous annoncer (pour ceux à Montréal ou pouvant aisément s’y déplacer) que nous aurons notre annuelle épluchette de blé d’Inde le dimanche, 15 août de 12 h à 15 h à l’arrière de l’église Saint-Émile (3330 rue Rivier, Montréal, à 10 minutes de marche du métro Joliette). À l’extérieur, ou à l’intérieur en cas de pluie.

Avec 2 invités spéciaux : 1) M. l’abbé Jean-Réal Bleau qui fera une allocution sur le thème : « Tenir bon en ces temps difficiles, en tant qu’individus, familles et associations, pour faire refleurir une culture chrétienne qui défend la foi, la famille et la vie, de la conception à la mort naturelle » et 2) Mme Gaëtane Breton, qui nous entretiendra sur « les Filles du roi », ces héroïques mamans qui ont fondé le Québec. 

10 $ pour du maïs à volonté, gratuit pour les enfants accompagnés âgés de moins de 14 ans. Café et jus seront servis. SVP, nous faire savoir par téléphone 1-855-996-2686 ou en vous inscrivant ici si vous pensez venir. 

Pour la foi, la famille et la Vie,


Georges Buscemi, président

1 réaction Lire la suite

Remerciements et nouvelles de la semaine

En cette fin du mois de juin, je tiens à remercier la centaine de personnes qui ont contribué à ce que nous nous approchions rapidement de notre objectif de financement de 10 000 $ en 2 semaines ! En cette dernière journée de campagne, nous sommes officiellement, à ce jour, rendus à 9557 $, et cela ne compte pas les chèques envoyés par la poste dans les derniers jours. Si ce n’est pas déjà fait, vous pouvez nous donner maintenant un coup de pouce pour nous aider à franchir la ligne d’arrivée. Un grand merci, de la part de toute l’équipe de Campagne Québec-Vie, à tous nos priants, donateurs, bénévoles. 

Dernière journée de notre campagne de financement : donner >>

Aussi, demain c’est la fête du Canada. Bien que nous ayons beaucoup de reconnaissance envers les fondateurs et les bâtisseurs de ce grand et beau pays, nous ne pouvons ignorer la tragédie des 100 000 morts annuelles par avortement. Ce sang versé appelle la vengeance du Ciel. Si nous ajoutons à cela ce suicide cautionné par l’état (l’euthanasie), et ce dédain qu’ont nos dirigeants envers le Christ et son Église, notre gratitude envers nos ancêtres se mélange de la colère et la tristesse que nous ressentons envers ceux et celles qui ont dilapidé leur héritage. Surtout, nous avons à nous examiner nous-mêmes : serions-nous en partie responsables du piètre état moral et spirituel de notre pays? Prions et œuvrons toujours davantage pour nous soumettre à la volonté du Christ, pour le bien de notre âme et de toute la société. Vous pouvez lire ici notre message pour le 1er juillet.

Pour la foi, la famille et la Vie,


Georges Buscemi, président

P.S. C'est la dernière journée de notre campagne de financement pour l’été 2021. Il nous reste seulement 443 $ à recueillir. Merci de votre soutien !

Cette semaine, sur notre Web-télé :


Théovox Actualités : Les plus grands succès du mouvement pro-vie ?

1 réaction Lire la suite

Fête du Canada : Un devoir sacré de résistance


Marche nationale pour la Vie d'Ottawa en 2017.

Nous vivons dans un pays où, à raison de 100 000 fois par année, une femme portant en son sein un enfant à naître fait le choix d’engager les services d’un tueur à gages se spécialisant dans l’assassinat de petites cibles. Nommé « médecin » par un régime médical corrompu, cet individu, aux frais des contribuables, commet son meurtre en introduisant, dans le sein maternel, ses armes de prédilection — une curette (cuiller au bord tranchant) et une tige aspiratrice — qu’il manie avec habileté pour déchiqueter le corps de celui dont l’existence était devenue gênante. Les dépouilles sanglantes de l’enfant sont ensuite déposées dans une poubelle étiquetée « déchets biologiques » et transportées par camion à l’incinérateur. 

Parfois, si la grossesse est suffisamment avancée, l’enfant ciblé pour exécution acquiert une « plus-value » aux yeux des pharmaceutiques. Des techniciens seront présents à son assassinat par césarienne, et son petit corps encore chaud sera traduit dans une salle de dissection spécialisée où les organes de choix seront retirés. Il n’est pas du tout improbable que cet enfant soit vivant lors de l’extraction de ses parties, car les organes d’un cadavre ne servent à rien. Ce fut très possiblement le cas pour le pauvre enfant, tué par avortement tardif dans les années 70, dont les reins ont été utilisés pour créer la lignée de cellules HEK-293 qui servit à la production de nos fameux pseudo-vaccins covid. 

Nous vivons donc dans un pays cruel et anthropophage : nous tuons des bébés à naître, dont les dépouilles servent parfois à concocter des produits pharmaceutiques (dont l’utilité est plus que douteuse) que nous introduisons dans notre corps. Comment osons-nous nous dire « civilisés » quand nos pratiques nous rappellent les tristes dérives des peuplades cannibales les plus arriérées? Ô Canada !

Notre pays fait l’inverse de la volonté de Dieu. Celui qui a dit : « Ceci est mon corps, livré pour vous » est chassé, de toutes les tribunes, par le meurtrier qui hurle : « ceci est ton corps, livré pour moi ! » Le Christ donne sa vie aux autres, pour qu’ils aient la Vie en plénitude. L’avorteur prend la vie des autres, des enfants innocents, et sème avec son aspirateur, dans le cœur des mères et des pères, un vide que nul ne peut combler, si ce n’est Dieu lui-même. 

Le 1er juillet, « fête du Canada », sera donc pour nous un jour de deuil. Impossible de fêter ! Comment même oser sourire dans ce pays entaché de sang, lorsque de telles abominations non seulement ont lieu en moyenne 274 fois par jour dans des « cliniques » anonymes non loin de chez nous, mais surtout lorsque ces meurtres sont considérés par notre soi-disant « élite » comme un « droit » et leur promotion, comme un gage de progrès?

Devant une telle situation, ce 1er juillet nous avons un devoir, non de fêter, mais d’entrer, si ce n’est pas déjà fait, en résistance résolue et sobre contre le régime canadien, qui a usurpé le beau nom de « Canada » et terni à jamais sa mémoire.

Cette résistance sera multiforme et variée, selon les capacités et la disponibilité de chacun. Mais à la base de toute résistance cohérente et efficace se trouvera d’abord l’amour de la vérité, et la haine de tout mensonge. Il se trouvera également une foi vivante en ce Dieu humble et compatissant, qui relève les petits et humilie les superbes. Notre combat n’est pas celui d’un jour ni même d’une décennie, mais de toute une vie vouée à la vie éternelle. Chacun de ces 100 000 enfants tués dans l’indifférence générale a un nom et une destinée voulue par le Dieu tout-puissant. Imaginez la mesure de justice Divine qui se prépare pour ceux et celles qui n’auront pas résisté à ce régime abortif meurtrier ! Et ici je ne parle même pas des collaborateurs et des avorteurs qui, s’ils ne se repentent pas, auront à vivre éternellement les supplices qu’ils ont infligés, de leur vivant, à d’innombrables enfants.

En ces jours qui précèdent le 1er juillet, qui se veut « jour de fête » d’un Canada qui par ses pratiques cruelles serait, pour nos ancêtres, méconnaissable, Campagne Québec-Vie tient à remercier tous ceux et celles qui ont su entrer en résistance avec nous. Par vos prières, par vos œuvres et par vos dons, vous vous êtes mis du côté des gagnants, vous avez dit « non » au mensonge et au meurtre. Vous n’avez pas permis que l’on oublie les vies éliminées de manière aussi impersonnelle et cruelle. Puisque vous avez choisi d’être petits ici-bas en vous associant à ces petits enfants délaissés, vous serez grands dans le Royaume de Dieu. Merci à vous, chers résistants.

Pour la Vie,

Georges Buscemi

1 réaction

L'avenir de Campagne Québec-Vie


Photo : Academia Christiana

L’autre jour je me suis entretenu pour une heure avec une jeune étudiante désirant travailler à Campagne Québec-Vie pour l’été et même l’année suivante. En fait, il existe un programme gouvernemental servant à financer au complet ou en partie le salaire de jeunes étudiants travaillant durant l’été (le programme « Emploi d’été Canada »). Mais, comme vous le savez peut-être, ce genre de subvention est désormais, grâce au gouvernement Trudeau, interdit aux groupes de défense de la vie, de la conception à la mort naturelle. Seuls les groupes « pro-choix » (c’est à dire, pro-choix-de-la-mise-à-mort-d’un-enfant-à-naître) ou bien les groupes qui ne font pas de la Vie leur principal cheval de bataille, peuvent recevoir du financement pour engager des étudiants.

Vous voyez bien toute la malice derrière cette politique gouvernementale : en coupant des groupes chrétiens pro-vie les ressources dont elles ont besoin pour intégrer les jeunes dans leur mission, elles espèrent mettre un terme à l’activité chrétienne et pro-vie au Canada. En outre, c’est l’avenir même de Campagne Québec-Vie qui est menacé : comment intégrer au sein de notre équipe la nouvelle génération de personnes pro-Dieu, pro-famille et pro-vie, si nous n’avons pas les moyens de les payer pour leur travail d’été? 

Mais en fait, comme nous le rappelle le Seigneur qui nous donne son « pain de chaque jour » quand nous lui en demandons avec foi, nous avons ces moyens. Ces moyens sont toujours et encore, vous. Vous, membres de l’Église, vous les croyants, vous les personnes de bonne volonté, vous qui n’avez pas besoin, pour susciter votre générosité, d’un gouvernement envahissant qui pige dans la poche des contribuables pour redistribuer l’argent uniquement aux groupes s’alignant sur son idéologie mortifère. S’il y avait alors une raison pour vous de donner (si ce n’est pas déjà fait) lors de notre campagne de financement pour l’été, vous l’avez : avec votre généreux don, vous permettrez à ce qu’un ou plusieurs étudiants, hommes et femmes, fassent leur entrée dans l’arène du combat pour la culture chrétienne, la Culture de Vie. 

Donner maintenant >>

À Campagne Québec-Vie, ces jeunes gens sauront profiter de nos formations pro-vie, pro-famille et pro-Dieu (voir ici pour un exemple), toujours ponctuées de prière, ainsi que de visites auprès de nos collaborateurs dans le reste du Canada, où ils pourront puiser auprès de ces personnes de grande expérience les connaissances nécessaires à leur épanouissement en tant que personnes chrétiennes et pro-vie. Ces jeunes gens pourront également participer à l’organisation de notre Chaîne de la vie annuelle et de nos campagnes 40 jours pour la Vie. Certaines d’entre elles pourront répondre, après la formation requise, aux appels à notre service téléphonique Enceinte et inquiète. Elles seront également initiées à la participation en politique, aux niveaux municipal, provincial et fédéral. Finalement, elles nous aideront à promouvoir la Vie sur les réseaux sociaux et sur Internet, en animant blogues, comptes Instagram, groupes Facebook, etc.

Si ce n’est pas déjà fait, pouvez-vous nous démontrer dès aujourd’hui par un don que vous êtes d’accord qu’il nous faut engager autant de jeunes possibles pour assurer l’avenir, non seulement de CQV, mais de la société entière ?

Merci de votre générosité, car vous assurez ainsi un avenir pour CQV, la société en général, et une multitude d’enfants à naître !

Pour la Vie,


Georges Buscemi

P.S. Nous sommes à seulement 5 jours de la fin de notre campagne de financement pour l’été 2021. Il nous reste près de 5 000 $ à recueillir. Merci de votre soutien !

1 réaction

Notre plus grand succès

Hier, dans le contexte d’un tournage d’une émission (qui paraîtra demain, le 24 juin, sur la chaîne Théovox) on m’a demandé quel était, selon moi, le plus grand moment de « succès » pour Campagne Québec-Vie.

La question était tout à fait légitime. J’aurais pu parler de la fois que nous avions pu accueillir le Cardinal Marc Ouellet pour une conférence à Québec qui a valu à notre cause énormément de couverture médiatique et qui a fait parler d’avortement la province du Québec pour plusieurs jours, voire des semaines. Ou bien, de la fois où un article que nous avions traduit pour notre service de nouvelles avait été « aimé » sur Facebook plus de 110 000 fois, notre site Web s’étant fait inonder, à cause de cet article, par plus de 1 300 000 de visiteurs en une seule semaine. Ou j’aurais pu parler de la fois où une vidéo que nous avions tournée d’une contre-manifestation pro-avortement lors d’un événement pro-vie organisé à l’Université McGill à Montréal (vidéo depuis effacée par YouTube) était devenue virale et a valu beaucoup de mauvaise publicité pour le mouvement soi-disant « pro-choix ». 

Mais finalement, je n’ai parlé d’aucun de ces « succès ». La raison est simple, car comme l’aurait dit mère Térésa, cette défenderesse des enfants à naître et des personnes délaissées de Calcutta, Dieu ne nous demande pas le succès, mais la fidélité.

Si nous avions à nous enorgueillir de ce que nous avions fait, ce serait le simple fait d’être restés, par la grâce de Dieu, fidèles à notre mission, pour maintenant plus de 30 ans, dans le désert spirituel du Québec et du Canada d’aujourd’hui. Toutes ces années, nous avons fourni, à nos lecteurs, auditeurs, participants à nos événements, et toute autre personne que nous rencontrions, telle une source d’eau limpide, des informations et des arguments qui servent et protègent la Vie. De plus, nous sommes parmi les seuls à rappeler qu’une société qui protège la vie est une société à l’écoute de Dieu, l’auteur de la Vie, et qu’une société a besoin du Christ, de ses lumières et de ses grâces, sans lesquels le fardeau de respecter la vie et la famille devient trop lourd à porter. 

Cela fera bientôt 12 ans que j’ai l’honneur d’être président de Campagne Québec-Vie, cette association mystérieuse pour la défense de la foi, la famille et la vie, de la conception naturelle. Sa survie, pour moi, relève du miracle, car tous les jours nous recevons cette « manne » du ciel nous permettant de continuer à rémunérer nos 5 employés œuvrant à communiquer les vérités qui donnent vie aux individus et à la société. 

En ce temps de campagne financière pour l’été, je vous invite à participer à votre façon à cette aventure qu’est Campagne Québec-Vie. Plus de 40 personnes l’ont déjà fait durant la dernière semaine. Si vous êtes parmi celles-là, je vous remercie du fond du cœur. Si ce n’est pas encore fait, merci de donner généreusement dès aujourd’hui pour nous permettre de continuer à œuvrer dans la fidélité !

Pour la Vie,


Georges Buscemi

P.S. Nous sommes à seulement une semaine de la fin de notre campagne de financement pour l’été 2021. Il nous reste 6 843 $ à recueillir. Merci de votre soutien !

1 réaction Lire la suite

Pouvons nous en faire plus qu'eux ? Je crois que oui !

Hier, j'étais à l'émission Théovox (16:21 ième minute) pour discuter d'un article récent du Journal de Montréal se plaignant de la « hausse inquiétante » de désinformation en ligne sur l'avortement. La cible de leur article : notre site «Enceinte et inquiète» qui a pour but d'aider les femmes enceintes en difficulté, entre autres en leur donnant de l'information sur les conséquences négatives de l'avortement sur leur santé physique et mentale. C'est trop pour certains groupes, qui s'émeuvent devant ne serait-ce qu'un petit rappel que l'avortement peut blesser la femme, en plus de tuer son enfant. 

Ces groupes pro-avortement, en réaction à notre site, ont décidé de riposter en créant un site Web dont le slogan est « Ta raison est la bonne », sous-entendant par cela que toutes les raisons sont bonnes pour avoir un avortement. Tordu, car la vérité est tout autre: bien qu'une grossesse peut survenir à des moments difficiles dans la vie d'une femme, aucune raison n'est bonne pour tuer son enfant à naître. 

Cette réaction de la part de ces groupes pro-avortement nous inspire à lancer une campagne, avec site Web, conçue spécialement pour sensibiliser la population -- et en particulier les femmes -- sur les effets néfastes de l'avortement. Ayant comme titre « Vous avez le droit de savoir», ce site amplement documenté informera des dangers physiques, psychologiques et spirituels de l'avortement. 

Or, les sites Web faits sur mesure, coûtent souvent dans les alentours de 5,000 à 10,000$. Les groupes pro-avortement cités dans l'article du Journal de Montréal on eu recours à un service spécialisé d'infographie et de conception de site Web offert par un organisme à but non lucratif soi-disant « progressiste » qui offre ses services à tarif réduit pour faire avancer l'avortement. Si les pro-avortement on leur partisans, je suis certain que nous avons les nôtres. Pouvons nous en faire plus qu'eux ?

Je crois que oui ! Nous avons nous également des personnes dévouées et talentueuses prêtes à travailler pour nous à prix réduit. Mais il faut néanmoins les rémunérer à un taux raisonnable.

Pouvez-vous nous donner les moyens de produire et de promouvoir un site Web de qualité sensibilisant la population sur les effets néfastes de l'avortement ? Merci de donner généreusement dès aujourd’hui pour ce projet des plus importants.

Pour la Vie,


Georges Buscemi

P.S. Nous sommes à 12 jours de la fin de notre campagne de financement pour l'été 2021. Il nous reste 9 323 $ à recueillir pour nous permettre de mettre sur pied des projets comme cette campagne de sensibilisation sur les dangers de l'avortement. Merci de votre soutien !

1 réaction

Contrer la pluie de distorsions sur l’avortement, l’euthanasie, la famille et la foi


Alexandre Soljenitsyne (Photo : Wikipedia)

Dans son fameux discours à Harvard de 1978, le célèbre auteur chrétien russe, Alexandre Soljenitsyne, déclara : « En l’état, la presse est devenue le pouvoir le plus puissant dans les pays occidentaux, bien plus que le législatif, l’exécutif ou le judiciaire. Demandons-nous : en vertu de quelle loi a-t-il été élu ? Devant qui est-il responsable ? Dans l’Est communiste, le journaliste est clairement payé comme agent de l’État. Mais qui a élu les journalistes occidentaux à leur niveau de pouvoir, pour combien de temps et avec quelles prérogatives ? » Voilà des affirmations et des questions qui n’ont rien perdu de leur actualité, au contraire, la situation semble s’être aggravée. Les médias de masse demeurent les agents de changement ou les gardiens du statu quo les plus puissants du monde occidental. C’est eux qu’ils faut outrepasser ou neutraliser si nous voulons transmettre au public les vérités essentielles sur la foi, la famille et la vie, de la conception à la mort naturelle.

C’est pour cela que notre humble service de nouvelles, qui maintenant produit à peu près 30 articles par semaine, est si important. Contre le Goliath de mensonges, d’omissions, d’insinuations et de calomnies véhiculées par les grands médias et leurs commanditaires, nous avons nos petites pierres de vérité, lancées par des « David » sans grandes ressources. 

Or, en ce temps d’été ou, malgré la belle température, continue à pleuvoir les distorsions et demi-vérités sur l’avortement, l’euthanasie, la famille et la foi chrétienne, nous avons besoin que vous vous joignez à nous par votre appui financier, pour nous permettre de continuer à produire des nouvelles utiles pour chacun de mener le combat pour une culture saine, à son niveau.

Merci de donner en ces temps de tumulte et, pour plusieurs, de confusion sur des enjeux de base. Merci de donner généreusement pour cette campagne de financement de l’été 2021 qui débute aujourd’hui, et se poursuivra pour 2 semaines. Tout montant est apprécié. Merci d’avance !

Pour la foi, la famille et la Vie,


Georges Buscemi, président

1 réaction Lire la suite

Un projet de loi contre l’avortement sélectif selon le sexe a été rejeté

Un projet de loi pour lequel Campagne Québec-Vie a milité, C-233 contre l’avortement sexo-sélectif, a récemment été rejeté en 2e lecture à la chambre des communes à Ottawa et donc n’ira pas plus loin. Deux tiers dès députés conservateurs on voté en faveur, en cela contredisant le vote de leur chef Erin O’Toole, qui se comporte ces temps-ci en copie pâle de Justin Trudeau. Fait décevant : aucun autre député appartenant à un autre parti n’a voté en faveur de ce projet de loi qui, pourtant, est appuyé par une grande majorité de la population (selon le député Arnold Viersen, 84 % des Canadiens seraient contre la pratique de l’avortement sexo-sélectif). Le seul non-Conservateur a voter en faveur est le député pro-vie indépendant, Derek Sloan, jeté dehors du parti conservateur dernièrement.

Je vous encourage à envoyer une note de remerciement à la députée Cathay Wagantall d’avoir mis tellement d’effort à promouvoir ce projet de loi.

Pour la foi, la famille et la Vie,


Georges Buscemi, président

1 réaction Lire la suite

Plus de nouvelles sur la foi, la famille et la vie -- grâce à vous

Grâce à votre appui, nous avons dernièrement pu engager une traductrice à temps partiel, ce qui nous permet de doubler le nombre d'articles pro-foi, pro-famille et pro-vie que nous publions chaque semaine. Aussi, nous avons dans les derniers jours observé une forte augmentation de notre lectorat. Merci de partager ces nouvelles, pour vous outiller et pour inciter votre entourage à s'engager dans la reconstruction d'une société chrétienne qui protège la foi, la famille et la vie, de la conception à la mort naturelle.


Georges Buscemi, président

Visitez régulièrement Culture de Vie, votre nouvelle source de nouvelles du monde, du Canada et du Québec

Nos articles de la semaine : 


Un ancien vice-président de Pfizer au sujet des vaccins covid-19 : « Votre gouvernement vous ment de telle sorte que cela pourrait vous conduire à la mort »
Il n’y a « aucune possibilité » que les variants actuels du COVID-19 échappent à l’immunité. C’est « un mensonge flagrant ».


Les photos d’un bébé décédé lors d’une fausse couche à 14 semaines ont sauvé d’autres bébés
Une femme de 40 ans, mère de 11 enfants dans le Missouri, a publié les photos de son bébé, mis au jour suite à une fausse couche, dans l’espoir que les gens verront l’humanité des enfants à naître.


Un prêtre conseille aux parents catholiques d’éviter d’envoyer leurs enfants aux écoles «catholiques» arborant le drapeau LGBT
Un prêtre catholique d’Ontario avertit les parents que les Commissions scolaires catholiques qui ont voté pour hisser le drapeau de la « Fierté » homosexuelle sur les écoles au mois de juin sont devenues un danger pour leurs enfants…


La Chine, après une forte chute de natalité due à sa politique malthusienne, autorise maintenant 3 enfants par famille
Les dirigeants communistes de Chine ont déclaré à leur population qu’elle pouvait désormais avoir trois enfants.


Le message de soutien de Mgr Schneider aux catholiques irlandais privés de messe et de sacrements
Dans une émouvante manifestation de soutien aux catholiques d’Irlande toujours interdits de sacrements, Mgr Athanasius Schneider, évêque auxiliaire de l’archidiocèse catholique d’Astana au Kazakhstan, a encouragé l’initiative de se rassembler pour prier le chapelet, pour le retour des libertés.


Pour l’Unicef la pornographie n’est pas mauvaise en soi pour les enfants…
L’Unicef, le Fonds des Nations unies pour l’enfance, vient de publier un rapport, vite retiré de son site à cause du grand nombre de protestations et remanié, visant à dédouaner la pornographie.


Une figure pro-vie : un seul bon évêque pourrait faire plus en 47 jours pour mettre fin à l’avortement que je n’ai fait en 47 ans
« Les maux que nous combattons sont enracinés dans une révolution, une rébellion contre Dieu et son Église, une rébellion alimentée par les passions déréglées de l’homme qui lui font rejeter les lois de Dieu enseignées infailliblement par son Église. »


Une famille rejetée par une agence d’adoption en raison de ses valeurs chrétiennes et de son opposition à l’idéologie transgenre
Il s’avère maintenant que le fait d’avoir des doutes sur les « traitements » de transition peut également avoir un impact sur votre capacité à ouvrir votre foyer à un enfant adopté.


Des évêques américains interpellent la pro-avortement Pelosi : « Vous facilitez… le meurtre de millions de personnes »
Nancy Pelosi, s’est exprimée en disant qu’elle pouvait « utiliser son propre jugement » pour déterminer si elle devait ou non se présenter à la communion. Mais les évêques ripostent.


31 mai : Journée de prière et de réparation pour le meurtre et l’exploitation des enfants à naître
« Cet événement aura lieu chaque année le 31 mai, jour de la fête de la Visitation de la Vierge. Je demande à tous les pro-vie et aux personnes de bonne volonté, à tous les niveaux de la société ecclésiale et civile, de se joindre à moi et à la famille mondiale de HLI pour offrir cette prière et faire cet acte de réparation. »


L’Idaho coupe les fonds aux entreprises d’avortement et leur interdit d’enseigner l’éducation sexuelle dans les écoles
En vertu du projet de loi 220 de la Chambre des représentants, l’argent des contribuables de l’État ne sera plus alloué aux entreprises pratiquant l’avortement ou à toute initiative visant à promouvoir ou à commettre des avortements.


Un archevêque avertit une Commission scolaire catholique de ne pas arborer le drapeau LGBT ― il est aussitôt ignoré
L’archevêque d’Ottawa-Cornwall, Mgr Marcel Damphousse, a averti les administrateurs de la Commission des écoles catholiques d’Ottawa (OCSB), lors d’une réunion hier soir, de voter contre une motion visant à hisser le « drapeau de la fierté » homosexuelle sur le terrain des écoles catholiques au mois de juin...


Texte de la Prière de réparation pour l’avortement et l’exploitation des enfants à naître
« L’avortement a ouvert la porte au développement d’une industrie macabre : le commerce de parties du corps de fœtus pour la recherche médicale. Il nous faut faire connaître et dénoncer ce mal et y mettre fin. La vie humaine est sacrée, elle n’est pas une marchandise manufacturée. »


Un tribunal français retire 6 enfants à une famille de dix enfants après un conflit sur la scolarisation dans des écoles catholiques
Un couple britannique qui espérait voir un juge l’aider à régler un différend concernant la scolarisation de leurs enfants en France a été stupéfait de voir le tribunal décider plutôt de les placer dans des foyers d’accueil.


Archidiocèse de Chicago : Les paroissiens doivent présenter une « preuve de vaccination » pour ne pas porter de masque
Le troisième plus grand diocèse des États-Unis a annoncé que les paroissiens peuvent retourner à la messe sans masque, mais seulement s’ils peuvent fournir une « preuve de vaccination ».

Autres articles de la semaine :

L’autorité et la légitimité
Ces temps-ci, plusieurs pasteurs citent l’exhortation de Saint Paul (Romains 13) selon laquelle il faut se soumettre aux autorités civiles, pour justifier une adhésion inconditionnelle aux mesures sanitaires. Cependant, cette position ne tient pas suffisamment compte du soutien explicite des gouvernements canadien et québécois aux objectifs sataniques de l’Agenda 2030.

Voici comment vous pouvez faire la politique autrement
Le mot « politique » évoque pour plusieurs des images de politiciens aux sourires artificiels se pavanant sous les projecteurs en saluant des foules de partisans rassemblés lors des élections.

Grande-Bretagne : un médecin pro-vie puni pour avoir prescrit un médicament neutralisant les effets de la pilule abortive
Le Dr Eileen Reilly, pratiquant au Royaume-Uni, fait l’objet de mesures provisoires et d’une enquête de la part de son ordre pour avoir prescrit un médicament inoffensif (progestérone) annulant les effets de la pilule abortive (la première pilule : mifépristone).

Des chercheurs développent une technologie de vaccination sous forme de « gaufrette », ressemblant à l’hostie de la messe catholique
Une équipe de chercheurs des universités du Minnesota et du Texas a mis au point une « gaufrette » faite de polymères, qui ressemble de façon frappante à l’hostie utilisée lors d’une messe catholique. Selon eux, cette technologie pourrait devenir le vaccin du futur. Cela rappelle les avertissements de l’archevêque Carlo Maria Viganò, qui considérait l’adhésion au covid comme une nouvelle religion.

L’Espagne rejette l’« autodétermination de genre »
Le Parlement espagnol a rejeté le mardi 18 mai un projet de loi visant à autoriser les « transgenres » à changer légalement de sexe sans intervention médicale ou psychologique, dès 16 ans, sans le consentement des parents, tout comme à reconnaître légalement les « genres “non-binaires” ».

L’Association Médicale Mondiale veut abroger l’objection de conscience des médecins par rapport à l’avortement et l’euthanasie
En effet, l’Association Médicale Mondiale (AMM) est en train de modifier son Code international, où elle inscrit l’obligation de rediriger un patient désirant l’avortement ou l’euthanasie vers un autre confrère quand on ne veut pas en tant que médecin pratiquer ces actes.

Jésus-Christ, Souverain Modèle de l’humilité
« Le seul vrai Dieu, qui est tout Amour, Père, Fils et Esprit-Saint, est la source de l’humilité. Car dans sa bonté infinie, Dieu s’abaisse aussi profondément qu’est profond son amour à l’égard des hommes. »

Vers une Europe fédéralisée avec « l’état de droit » pro-LGBT et pro-avortement
Aujourd’hui la Pologne et la Hongrie sont particulièrement visées parce que gouvernées par des conservateurs favorables à une Europe des nations et hostiles à l’idéologie du genre...

Le Conseil scolaire catholique MonAvenir de Toronto décide d’arborer le drapeau LGBT dans les écoles au mois de juin
Le Conseil scolaire catholique MonAvenir de Toronto a décidé d’arborer le drapeau LGBT dans ses écoles, durant tout le mois de juin 2021, à l’initiative d’« élèves conseillers » agissant au nom de plusieurs « conseils d’élèves ».

Le Sénat du Wisconsin approuve un projet de loi autorisant la dissolution des corps et leur envoi aux égouts
Les sénateurs du Wisconsin ont approuvé plus tôt cette semaine un projet de loi permettant de dissoudre les cadavres dans un bain chimique et de les jeter comme des eaux usées.

Une jeune golfeuse trisomique en lice dans un tournoi universitaire national
La semaine prochaine, Amy Bockerstette va entrer dans l’histoire. En se présentant au championnat national NJCAA avec ses coéquipiers du Paradise Valley Community College...

Une mère adolescente au « regard désespéré » remet son nouveau-né à une cliente d’un restaurant, puis s’en va
Une jeune fille de 14 ans, qui semblait stupéfaite et désespérée selon un témoin, est entrée dans un restaurant de Jersey City avec un nouveau-né. La mère adolescente a remis l’enfant à un client, puis est partie.


Enceinte et inquiète ? Nous pouvons t'aider >>

1 réaction

Voici comment vous pouvez faire la politique autrement

Par Georges Buscemi (Campagne Québec-Vie) — Photo : Freepik

Le mot « politique » évoque pour plusieurs des images de politiciens aux sourires artificiels se pavanant sous les projecteurs en saluant des foules de partisans rassemblés lors des élections. D’autres imaginent que la politique a toujours quelque chose de sale, que du moment où une personne « se lance en politique », elle fera nécessairement l’objet de forces corruptrices qui finiront par avoir le dessus.

En fait, « la politique », bien que portant les marques du péché et donc pouvant être détournée et enlaidie de mille manières, est nécessaire pour l’épanouissement des familles, des peuples et des États. Faire la politique, c’est simplement agir en vue du bien temporel et spirituel d’une collectivité. Cette action concerne toute collectivité allant des familles jusqu’aux plus grands regroupements mondiaux.

Oui, le politicien est celui que l’on voit à la télé couper un ruban pour l’ouverture d’un nouvel hôpital et oui, c’est celui que nous voyons comparaître à telle ou telle commission pour répondre à des allégations de conflits d’intérêts concernant l’octroi de contrats de construction. Mais c’est également ce père de famille qui décide, avec son épouse, de retirer ses enfants de l’école publique pour faire l’école à la maison ; c’est un voisin qui convainc ses concitoyens de s’opposer à la construction d’un centre d’avortement dans leur quartier. C’est un travailleur qui, lors d’une réunion d’un sous-comité de « sensibilisation à la question LGBTQ », exprime son désaccord et réussit à mettre fin à la promotion de ces idées dans son milieu de travail.

La politique est essentielle et inévitable. Nul homme ne saurait se passer de la politique, sans déroger à un devoir, car toute personne est responsable du bien de sa collectivité, qu’il s’agisse de sa famille, de son voisinage, de sa province, de son peuple ou de son gouvernement.

Notre Seigneur Jésus-Christ est le plus grand des politiciens, car il fait tout pour que nos sociétés soient des lieux conduisant au bonheur, ici-bas et dans l’éternité. Il nous donne également l’exemple de ce que devrait être tout bon politicien : un serviteur, prêt à donner sa vie pour les autres.

Campagne Québec-Vie est un organisme politique qui vise tout simplement à suivre l’exemple de Notre Seigneur. Notre action politique consiste à former et à épauler chaque personne de bonne volonté pour répandre ici-bas le Royaume de Dieu et sa justice. Nous voulons que chaque personne qui nous lit ou nous voit soit la mieux équipée possible pour construire une société chrétienne qui protège la foi, la famille et la vie, de la conception à la mort naturelle.

Pour certains, cette action sera limitée au foyer domestique. Pour d’autres, elle s’étendra à leur lieu de travail, ou aux réunions d’un conseil d’administration. D’autres encore chercheront à se faire élire dans un poste qu’ils considèrent utile pour leur communauté. Les responsabilités sont plus ou moins grandes, mais le principe demeure le même : chaque personne doit se former puis agir dans son milieu pour améliorer la société en la rendant plus chrétienne.

Pour ce faire, nous vous proposons des outils qui vous appuieront dans cette lutte :

  • Nos nouvelles vous tiennent informés sur ce qui se passe vraiment, sans les distorsions des médias de masse ;
  • Notre documentation et nos articles sur différents sujets vous offrent de solides arguments pour défendre la foi, la famille et la vie ;
  • Lorsque vous serez prêts à agir (et souvent le temps pour agir est maintenant !), nous serons là pour vous appuyer, où que vous soyez :
    • Dans votre milieu de vie.
    • Dans vos élections municipales, provinciales ou fédérales.

Tous ne sont pas appelés à la politique électorale, au jeu des caméras, aux entretiens à la télé et aux grands discours devant les foules. Cependant, tous sont appelés à agir dans leur lieu de travail, leur église, leur foyer, leur caisse populaire, leur centre communautaire, voire dans le conseil d’administration de leur bibliothèque, etc. Partout où des décisions collectives se prennent, nous devons être là pour faire avancer la foi, la famille et la vie. C’est de cette façon que nous deviendrons véritablement « politiciens », à l’image du Christ.

Pour la foi, la famille et la Vie,


Georges Buscemi, président

P.S. Pour ceux et celles qui s’y sentent appelés, il y aura des élections municipales partout au Québec en novembre 2021, des élections fédérales pour bientôt (plusieurs disent à la fin de l’été), et, finalement, une élection provinciale en octobre 2022. Pour de l’aide pour mener à bien une campagne politique à ces niveaux, merci de communiquer avec nous à [email protected].

1 réaction Lire la suite