M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

Bilan des élections au Québec -- que penser ?

Cette semaine, il y a de bonnes et de mauvaises nouvelles en provenance du Québec. Les élections générales du Québec ont eu lieu ce lundi, et sans grande surprise, la CAQ, Coalition Avenir Québec, a remporté un autre gouvernement majoritaire avec 41 % du vote populaire et 72 % des sièges. C’est la mauvaise nouvelle. La CAQ est un parti complètement laïc qui a comblé le vide du manque de conservatisme au Québec. La CAQ est considérée par de nombreux Québécois comme une bouée de sauvetage pour préserver l’identité et la culture québécoises dans une période de plus en plus turbulente, ce qui explique sa popularité. Jusqu’à peu avant cette saison électorale, elle était le parti le plus à droite au Québec.

Mais voici la bonne nouvelle...

Avec le retour d’un parti conservateur viable au Québec pour la première fois depuis les années 70, il y a des raisons d’espérer. Le nouveau Parti conservateur du Québec a obtenu 13 % du vote populaire (contre seulement 1,5 % aux dernières élections). Même s’il n’a pas remporté un seul siège à l’Assemblée nationale (terminant en 2e position dans de nombreuses circonscriptions), il ne fait aucun doute que sa popularité continuera de croître. La montée rapide du parti conservateur du Québec au cours des derniers mois, sous la direction d’Éric Duhaime, offre de nouvelles opportunités politiques pour que les idées pro-vie, pro-famille et pro-Dieu reviennent dans le paysage politique aride du Québec. Même si le chef, Éric Duhaime, s’identifie comme homosexuel, il y a une voie à suivre. Et bien que Pierre Poilievre soit opposé à nos croyances pro-vie, il existe de grandes opportunités au sein du parti conservateur fédéral et du parti conservateur provincial du Québec.

Le mouvement pro-vie ne peut négliger son bras politique. En tant que pro-vie, nous ne pouvons pas ignorer la réalité politique dans laquelle nous vivons. Je sais que beaucoup d’entre vous se soucient vraiment des enfants à naître et travaillent déjà dur pour protéger la vie dans d’autres domaines, c’est formidable ! Merci !!! Mais en plus de s’impliquer dans d’autres activités pro-vie, chaque personne pro-vie qui le peut doit aussi faire le minimum pour la branche politique du mouvement pro-vie. Si vous votez aux élections générales, c’est bien, mais ce n’est pas suffisant. Le minimum, je le recommande, est d’être membre actif d’un parti politique fédéral et provincial où vous pouvez affirmer votre influence.

Et c’est ce que je demande aux pro-vie du Québec et de partout ailleurs :

Devenez membre d’un parti politique. À la fois d’un parti fédéral et d’un parti provincial. Quelle que soit votre opinion sur notre système politique, en vous impliquant, nous pouvons faire la différence. Savez-vous qu’ici au Québec, les associations de circonscription conservatrices comptent généralement moins de 100 membres, et que seule une fraction d’entre eux est active? (Ceci surprendrait grandement les pro-vie politiquement actifs dans le reste du Canada). Lors de la dernière AGA (assemblée générale annuelle) de ma circonscription, j’étais l’un des 4 membres votants. Imaginez tout ce qu’une seule communauté religieuse ou un groupe d’amis pro-vie peut accomplir en devenant actif avec un tel nombre de membres !

Au cours des 2 ou 3 prochaines années, Campagne Québec-Vie prévoit identifier des candidats pro-vie afin que dans chaque circonscription du Québec, les pro-vie puissent, en toute conscience, voter pour un candidat qui représente bien leurs valeurs. Idéalement, nous aimerions que ces candidats soient dans un parti politique où ils auront la plus grande influence et la plus grande chance d’être élus. À cette fin, nous devons également trouver des personnes de qualité pour soutenir ces candidats lorsqu’ils se présentent. Si un candidat devait être sélectionné lors de l’AGA où seuls quelques membres votants sont présents, ces quelques personnes peuvent décider du nom qui figurera sur le bulletin de vote. C’est la raison d’être de l’adhésion à un parti politique.

Je ne peux pas entrer dans les détails, car ce courriel est déjà plus long qu’il ne le devrait. Mais si vous avez des questions, n’hésitez pas à m’envoyer un courriel. Je serai très heureux d’avoir une conversation avec vous. C’est mon travail : aider les pro-vie à comprendre comment ils peuvent avoir un impact sur la vie par le biais de la politique.

Pour conclure, j’aimerais remercier tous nos généreux donateurs qui nous ont aidés à dépasser notre objectif de collecte de fonds. A ce jour, notre campagne de collecte de fonds de l’automne a permis de récolter 16 489,00 $. Ces fonds contribueront grandement à faire avancer la lutte pour la vie au Québec.


Arpad Nagy
Directeur des opérations politiques 

 

1 réaction Lire la suite

Une dame forte et pro-famille

Si ce n’est pas déjà fait, c’est votre DERNIÈRE CHANCE pour donner à notre campagne de financement pour l'automne 2022. Il nous reste 1 565 $ à recueillir. Merci de donner dès aujourd’hui si vous le pouvez >>

Une bonne nouvelle cette semaine avec l’élection en Italie d'une coalition « de droite » à la tête de laquelle sera très probablement placée, en tant que première ministre, Georgia Meloni, cette cheffe du parti « Les frères d'Italie » qui n’y va pas par quatre chemins dans sa dénonciation du régime pro-avortement et anti-chrétien en Occident, et le besoin de tenir tête aux idéologues qui veulent endoctriner nos enfants dans le LGBTXYZ et promouvoir l’avortement tous azimuts. 

Regardez cette dame se prononcer lors d’un discours pour une conférence pro-vie en Italie en 2019 : 

Lisez bien ses paroles, elles sont à méditer :

« Pourquoi la famille est-elle un ennemi [pour nos opposants]? Pourquoi la famille est-elle si effrayante ? Parce qu’elle nous définit. Parce que c’est notre identité. Parce que tout ce qui nous définit est maintenant un ennemi pour ceux qui voudraient que nous n’ayons plus d’identité. Que nous soyons simplement de parfaits esclaves ou consommateurs. Et donc ils attaquent l’identité nationale, ils attaquent l’identité religieuse, ils attaquent l’identité de genre, ils attaquent l’identité familiale.

Je ne peux pas me définir comme une chrétienne, une Italienne, une femme, une mère. Non. Je dois être citoyen X, sexe X, parent 1, parent 2… Je ne dois être qu’un numéro. Parce que, lorsque je ne serai qu’un numéro, je n’aurais plus d’identité ni de racines. Alors, je serai un parfait esclave à la merci des spéculateurs financiers. Le consommateur parfait.

Et c’est pourquoi nous leur inspirons tant de peurs. C’est pourquoi cet évènement [une conférence pro-vie], aujourd’hui, inspire tant de peur. C’est parce que nous ne voulons pas être des numéros. Parce que nous défendons la valeur de l’être humain, de chaque être humain. Parce que chacun d’entre nous a un code génétique unique qui n’est pas reproductible. Et qu’on le veuille ou non, c’est sacré.

Nous le défendrons. Nous défendrons Dieu, la patrie et la famille. Ces choses qui dégoûtent tant ces gens. Nous le ferons pour défendre notre liberté, parce que nous ne serons jamais des esclaves ou de simples consommateurs à la merci des spéculateurs financiers. C’est notre mission. C’est pourquoi je suis venue ici aujourd’hui. Chesterton a écrit il y a plus d’un siècle : “Des feux seront allumés pour témoigner que deux et deux font quatre. Des sabres seront dégainés pour montrer que les feuilles sont vertes en été”. Ce moment est arrivé. Et nous sommes prêts ! ». (source)

Bien sûr, elle est et sera affublée de toutes les étiquettes possibles : partisane du chef fasciste Benito Mussolini, extrême droite, etc. Ne vous laissez pas influencer par cela, et surtout ne vous attendez pas à ce que les gens au pouvoir et leurs médias de service, anti-chrétien, pro-avortement, pro-LGBT, pro-euthanasie, accueillent favorablement et mettent sous une lumière flatteuse les politiciens qui, comme Meloni, veulent combattre les maux de notre époque.

À CQV, nous saluons l’engagement de Meloni de combattre la Culture de Mort qui attaque la famille et la foi, et nous l’encourageons à persévérer contre les attaques incessantes de ses adversaires, qui sont également les nôtres. 

Nous sommes à la fin de notre campagne de financement pour l’automne 2022 ; nous sommes à 90 % de notre objectif. Merci, du fond du cœur, à tous ceux et celles qui ont contribué. Il nous reste cependant 1 565 $ à recueillir. C’est maintenant le temps de donner si vous n’avez pas encore eu la chance de contribuer.

Que Dieu vous bénisse,


Georges Buscemi

1 réaction Lire la suite

Voici le reste de votre équipe Pro-Vie

La semaine dernière, je vous ai présenté deux des six membres du personnel à temps plein de Campagne Québec-Vie; nous sommes une équipe qui se bat pour la Foi, la Vie et la Famille au Québec, afin que tout le Canada puisse en bénéficier. Aujourd'hui, je vous présente les quatre autres : 

Augustin

Augustin est avec nous depuis environ quatre ans. Il travaille pour nous en tant que journaliste et traducteur, apportant au Québec les nouvelles les plus pertinentes sur la foi, la vie et la famille dans une province qui entend rarement parler de ces sujets dans ses médias grand public et même alternatifs. Il connaît de près la beauté et les défis d'une culture de la vie : il est l'un des neuf frères et sœurs d'une famille qui s'occupe de deux personnes atteintes du syndrome de Down. Sa mère Dominique traduit pour nous environ 20 heures par semaine.


Augustin (à droite) prêt à participer à des réunions à l'ONU à New York, avec d'autres pro-vie.

(Il ne reste que 3 jours avant notre collecte de fonds d'automne ; si vous avez déjà donné, nous vous en remercions chaleureusement ! Sinon, nous avons besoin d'environ 3 945 $ pour atteindre notre objectif de 15 000 $. Si vous voulez que le Québec et le Canada soient Pro-Vie, donnez aujourd'hui). 

Joanna

Joanna nous a rejoints à la fin de l'été en tant que journaliste, photographe et graphiste. Elle a fait le saut parce qu'elle voulait être dans un lieu de travail qui correspondait à ses valeurs dans un monde qui ne semble plus faire la différence entre le bien et le mal. Elle dit avoir été guidée à postuler pour travailler à CQV lors d'une neuvaine de prière à St-Joseph. Elle a obtenu un baccalauréat en arts (majeure en psychologie) de l'Université McGill en 2012, ayant également acquis un diplôme en communications et un certificat en design graphique. Elle a également travaillé dans le domaine de la photographie pendant plus de 10 ans.

Arpad

Nous avons récemment embauché Arpad pour être notre directeur des opérations politiques. Arpad était déjà impliqué dans le mouvement pro-vie, dans son temps libre, depuis quelques années. Il y a deux ans et demi, il a réalisé l'influence que les chrétiens du Québec peuvent avoir dans le processus politique, ce qui l'a convaincu de commencer à s'impliquer en politique. Il a fait du bénévolat pour la campagne de Pierre Lemieux -- un pro-vie -- du parti conservateur fédéral, en 2019, et pour la campagne à la direction de Leslyn Lewis en 2020. Son objectif est de tout mettre en œuvre pour que lors des prochaines élections fédérales dans 3 ans, tous les chrétiens et pro-vie du Québec aient dans leur circonscription un candidat qui représente leurs valeurs. 

Georges

J'ai commencé mon travail à CQV alors que j'étais étudiant à l'université McGill. Je venais de rejoindre le groupe pro-vie du campus -- Choisissez la vie McGill -- et j'avais regardé une vidéo de bébés tués par l'avortement. Je ne pouvais plus m'asseoir dans un café pour écrire sur la philosophie en sachant qu'à quelques rues de là, quelqu'un était en train de déchiqueter un bébé et que je ne faisais pratiquement rien pour y remédier. J'ai donc commencé à organiser des campagnes de prière « 40 jours pour la vie » devant l'établissement Morgentaler de Montréal. Depuis, nous en avons organisé une vingtaine. Je suis devenu président de notre organisation en 2009. Entre-temps, nous sommes passés de 2 à 6 travailleurs à temps plein. Mais nous avons besoin de votre aide pour continuer à grandir, à prier et à travailler pour un Québec pro-vie !

C'est moi avec une plaque d'immatriculation 100% légale « Pro-Vie ». Je n'ai jamais osé l'installer sur ma mini-fourgonnette car je doute que la compagnie d’assurances couvrirait les très probables graffitis ou même dommages par le feu que mon véhicule subirait à cause du message « provocateur » sur sa plaque. En tout cas, la poursuite de notre travail à CQV permettra à des gens comme moi d'être ouvertement chrétiens et pro-vie au Québec, sans crainte de représailles !

Notre collecte de fonds a été jusqu'à présent un grand succès. Plus de 140 personnes ont donné plus de 11 000 dollars. Nous ne sommes plus qu'à 3 945 dollars de notre objectif de 15 000 dollars ! Si vous avez déjà donné, nous vous remercions de votre confiance et de votre engagement envers la Vie. Si vous n'avez pas encore donné, c'est le moment de nous aider à atteindre notre objectif. Donnez aujourd'hui si vous le pouvez.

Que Dieu vous bénisse,


Georges Buscemi, président
Campagne Québec-Vie

P.S. Ceci vient d'arriver : La députée pro-vie Kelly Block a un message urgent qu'elle a demandé à Campagne Québec-Vie de vous transmettre. Elle veut que vous disiez à votre député de voter « oui » au projet de loi C-230, qui sera voté peu de temps après sa 2e lecture ce jeudi. Ce projet de loi vise à défendre les droits, garantis par la Charte canadienne, des travailleurs médicaux qui refusent de participer à toute forme d'euthanasie ou de suicide assisté. Veuillez contacter votre député dès aujourd'hui !

P.P.S. Nous ne pourrions pas faire ce travail sans vous. S'il vous plaît, donnez ce que vous pouvez, si vous voulez que le Québec et le Canada soient Pro-Vie.

1 réaction

La solution évidente à l'avortement

Il y a beaucoup de problèmes dans ce monde, Dieu le sait. La pauvreté, la maladie, les calamités naturelles, toutes ces choses préoccupent et attristent les gens chaque jour. Heureusement, ces tragédies provoquent une saine indignation chez presque tous les Canadiens. C’est pourquoi il existe de généreux programmes gouvernementaux pour les pauvres, un réseau massif d’hôpitaux et d’organismes de bienfaisance pour les malades, et une infrastructure d’urgence robuste pour répondre aux calamités naturelles. Oui, ces tragédies existent, mais un si grand nombre de personnes sont prêtes à intervenir pour les résoudre, que nous pouvons avoir bonne conscience en sachant que nous faisons tout notre possible pour redresser ce qui est mal.

Ensuite, il y a l’avortement. L’avortement est le meurtre ciblé — par démembrement, empoisonnement ou aspiration — des êtres humains les plus innocents et les plus vulnérables. Au Canada seulement, 100 000 avortements sont commis chaque année, par les mêmes « médecins » que nous subventionnons pour guérir les malades. Pourquoi les cris d’indignation pour ces bébés dans le ventre de leur mère sont-ils si rares et si espacés ? Où disparaissent toute la générosité et l’attention apparentes pour les personnes vulnérables et faibles lorsqu’il s’agit des enfants à naître ? Il y a vraiment un mystère ici, le mystère du mal dans le monde.

(C’est aujourd’hui le 7e jour de notre collecte de fonds de deux semaines ; nous avons fait de grands progrès, mais nous sommes à 8 585 $ de notre objectif de 15 000 $. Si vous voulez que le Québec soit Pro-Vie, donnez aujourd’hui).

Les humains sont faits pour Dieu ; chacun de nous recèle, dans son cœur, un trou de la taille de Dieu qui ne peut être rempli que par Dieu. Et lorsqu’une société sécularisée et rebelle fait tout pour empêcher les gens de trouver Dieu, de trouver le Christ, les gens deviennent torturés par une faim insatiable. Ils se tournent vers des distractions de toutes sortes, ils se tournent vers les drogues, et ils se tournent vers la drogue la moins chère de toutes, le sexe, pour atténuer la douleur de cette faim de Dieu. Mais pour que cette drogue fonctionne, il ne doit pas y avoir d’« effets secondaires » -- sous la forme d’un enfant non désiré -- au plaisir que procure le sexe. C’est la raison pour laquelle l’avortement est si « important » dans la société impie d’aujourd’hui : il assure un approvisionnement abondant d’une drogue puissante et bon marché sous la forme de rapports sexuels gratuits et sans conséquences, pour atténuer la douleur d’une vie sans Dieu.

On peut donc dire que notre pays ne fonctionne pas avec du pétrole, étranger ou national, mais avec le sang des bébés. Sans l’écoulement constant de ce sang innocent, il n’y aurait pas assez de sexe sans conséquence pour endormir la conscience des citoyens. Si l’approvisionnement en sexe sans bébé était coupé, il y aurait une révolte contre l’ordre social actuel et peut-être même un retour à Dieu. Mais les responsables, disciples de Satan, le Prince de ce monde, ne veulent pas d’un retour à l’ordre divin. Alors, ils font en sorte que le meurtre des enfants à naître soit légal et totalement accessible.

Mais le sang du meurtre des bébés ne plaît pas à Dieu, il frappe son cœur même. Il a envoyé son propre Fils pour mettre fin, sur la croix, aux sacrifices sanglants inutiles une fois pour toutes, et aujourd'hui nous sommes appelés à nous joindre à lui pour mettre fin à l’holocauste diabolique des enfants à naître. C’est la raison d’être de Campagne Québec Vie : dénoncer le problème flagrant de l’avortement et montrer la solution évidente : Dieu. Car les gens ne renonceront jamais à l’avortement tant qu’ils n’auront pas quelque chose pour remplir le trou de la taille de Dieu qui se trouve dans leur cœur.

Aidez-nous à continuer de souligner l’évidence, pour le bien des bébés, de leurs mères et de la société privée de Dieu, qui le désire, mais le rejette à chaque occasion.

Merci de donner aujourd’hui.

Que Dieu vous bénisse,


Georges Buscemi

p.s. Campagne Québec-Vie est pratiquement unique au Québec et même au Canada à souligner que le problème de l’avortement ne peut être résolu que par un retour à Dieu. Merci de nous aider à poursuivre cette œuvre qui cherche à sauver des vies et des âmes.

1 réaction Lire la suite

Les combattants pour la Vie

Dans mon dernier courriel, j’ai donné un bref historique de notre organisation pro-vie québécoise, Campagne Québec-Vie. J’ai expliqué comment, dans l’histoire de notre pays, le Québec a très souvent été à l’origine de la révolution culturelle qui a entraîné notre société sur la voie de l’avortement, de l’euthanasie, du « mariage » homosexuel et de l’indifférence, voire de l’hostilité envers Dieu.

J’ai expliqué pourquoi les Canadiens pro-vie avaient besoin d’un Québec pro-vie, et que tous les Canadiens, même ceux de l’extérieur du Québec, avaient un intérêt urgent à aider ceux et celles qui se battent au Québec pour une culture de la vie au sein d’une des provinces les plus pro-avortement au Canada.

Mais qui sont les Québécois qui travaillent à temps plein pour Campagne Québec-Vie? D’où viennent-ils? Comment gagnent-ils leur vie ? Pour des considérations d’espace, je ne présenterai que deux employés aujourd’hui. (Aujourd’hui est le 5e jour de notre campagne de financement de 2 semaines; nous avons fait de grands progrès, mais nous sommes à 11 090 $ de notre objectif de 15 000 $. Si vous voulez que le Québec soit Pro-Vie, veuillez donner aujourd’hui.)

Je vais commencer par notre travailleur le plus ancien : Mario Richard.


Mario Richard (à gauche) et Gilles Grondin, fondateur de CQV, vers 1995

Mario s’est joint à notre organisation il y a plus de 30 ans, en tant que jeune homme habitant Hochelaga-Maisonneuve, un arrondissement ouvrier de l’est de Montréal, non loin de l’emplacement actuel de nos bureaux. Membre laïc de l’Ordre des Servites, il cherchait du travail en comptabilité à l’époque, quand il avait reçu par la poste un bulletin de CQV. Il ne tarda pas à commencer à travailler pour CQV à temps plein. Le directeur de l’époque, Gilles Grondin, appréciait la fiabilité, la fidélité et la discrétion de Mario. Trente ans plus tard, Mario s’est révélé être un roc pour CQV. Il s’occupe du volet financier de nos opérations : dons, legs, salaires. Il est aussi essentiel et stable qu’un cœur sain, qui bat de compassion pour l’enfant à naître et pour la province de Québec, si trahie et mal gérée au fil des ans.

Vient ensuite Brian Jenkins, notre vice-président et organisateur de vigiles.

Brian a également grandi à Montréal, mais dans un milieu plus anglophone. Il a obtenu un diplôme en ingénierie à McGill et a ensuite passé plusieurs années à discerner une vocation religieuse. Il a finalement obtenu une maîtrise en philosophie au Collège dominicain d’Ottawa. C’est là qu’il a commencé à prier à l’extérieur des centres d’avortement. Il se rend ensuite à New York où il rejoint Les « Helpers of God’s Precious Infants » de Monseigneur Reilly, en priant à l’extérieur des avortoirs de cette métropole. La santé toujours plus fragile de sa mère l’a ramené à Montréal il y a environ 15 ans, où il s’est rapidement joint à nous pour nos campagnes de prière des 40 jours pour la vie à l’extérieur du centre d’avortement Morgentaler de Montréal. Depuis, il travaille avec nous à temps plein, assurant une présence constante et quotidienne à l’extérieur de plusieurs centres d’avortement de Montréal, en plus d’organiser une vingtaine de campagnes 40 jours pour la vie.

Et maintenant, pour la question que la plupart des gens posent : « Comment gagnez-vous votre vie ? » La réponse est simple : Nous demandons de l’argent aux gens. Et d’une manière ou d’une autre, depuis plus de 30 ans, cela fonctionne. Comme une mystérieuse manne reçue chaque matin avec gratitude, l’argent a toujours été là pour travailler un autre jour. Et aujourd’hui, un nouveau jour est né, une nouvelle mère évalue ses options, une nouvelle vie à naître est menacée, une autre âme est tentée de se détourner de Dieu et vers une vie de non-sens et de plaisirs éphémères et vides. À CQV, nous nous tournons vers Dieu pour obtenir de l’aide et vers vous que Dieu appelle à aider. Nous nous tournons vers vous. Aujourd’hui nous vous sollicitons pour nous aider à mener le bon combat pour la Vie au Québec — le pouvez-vous ?


Dieu vous protège,


Georges Buscemi, président
Campagne Québec-Vie

p.s. Vous connaissez maintenant 2 de nos 6 travailleurs à temps plein. Dans un prochain courriel, je vous présenterai les 4 suivants. Merci de nous aider à poursuivre ce travail qui sauve des vies.

1 réaction

Votre équipe pour la Vie au Québec

Vous avez peut-être entendu dire qu'à Campagne Québec-Vie nous sommes un groupe de six personnes qui travaillent à temps plein (plus deux à temps partiel) pour établir une société chrétienne qui défend la foi, la famille et la vie, de la conception jusqu'à mort naturelle.

Dernièrement, vous avez entendu parler de notre lutte contre le changement de nom d'un parc à Montréal en l'honneur d'Henry Morgentaler, l'avorteur le plus notoire du Canada.

Ce que vous vous demandez peut-être, c'est qui nous sommes et comment nous en sommes arrivés là. (Aujourd'hui est le 3e jour de notre campagne de financement de 2 semaines; si vous voulez que le Québec soit Pro-Vie, veuillez donner généreusement.)

Tout a commencé en 1989, lorsque la Cour suprême du Canada a rendu une décision qui nie la personnalité des enfants à naître. Dans l'affaire « Daigle c. Tremblay », la Cour suprême devait décider si un père, en raison de sa responsabilité partagée à l'égard d'un enfant, pouvait empêcher l'avortement d'un enfant à naître. La Cour a dit NON, car elle a affirmé que, du moins au Québec, l'enfant avant sa naissance n'était pas un être humain au regard de la loi.

Avec cette décision, le Québec venait d'être à l'origine de deux arrêts consécutifs de la Cour suprême qui ouvraient grand les portes des avortoirs au Canada, le premier étant l'arrêt Morgentaler de la Cour suprême de 1988 annulant toutes les lois interdisant l'avortement dans notre pays. Le mouvement pro-vie canadien ne pouvait plus tarder à inciter une réponse pro-vie au Québec.

C'est pourquoi Jim Hughes, à l'époque président de Campaign Life Coalition, un organisme pro-vie pancanadien, a engagé Gilles Grondin, diplomate canadien à la retraite, à la présidence d'une nouvelle organisation pro-vie de chez nous dans la province de Québec : Campagne Québec-Vie.

Depuis ce temps, Campagne Québec-Vie est là pour faire la lumière dans une province qui a le douteux honneur d'être à la « fine pointe » de presque tous les revers culturels au Canada, de l'avortement à l'euthanasie, de la promotion de l'homosexualité à l'élimination de la foi de la place publique.

Nous avons organisé des dizaines de Chaînes pour la vie, vingt vigiles 40 jours pour la Vie, imprimé d'innombrables brochures, dépliants, affiches, publié des livres, géré des sites Web, produit des documentaires et de courtes vidéos, animé des pages de médias sociaux, nous faisons tout ce que nous pouvons pour affirmer les vérités sur Dieu et la vie humaine dans une province qui fait tout ce qu'elle peut pour vivre comme s'il n'y avait ni Vérité ni Dieu.

Aujourd'hui plus que jamais, nous sommes déterminés à accroître et à approfondir notre travail dans notre province. Nous sommes parfaitement conscients de notre responsabilité d'apporter la lumière dans les ténèbres. Et pour cela, nous sollicitons votre aide. S'il vous plaît, donnez ce que vous pouvez aujourd'hui.

 

 

Dieu vous protège,


Georges Buscemi, président
Campagne Québec-Vie

 

p.s. Vous avez maintenant l'histoire de la création de notre organisation. Dans un prochain courriel, je vous présenterai chacun de nos travailleurs à temps plein. Bien que chaque histoire soit unique, nous travaillons tous à CQV pour la même raison : glorifier Dieu et sauver des vies. Merci de nous aider à poursuivre ce travail qui sauve des vie dès aujourd'hui.

1 réaction

Un Canada pro-Vie a besoin d'un Québec pro-Vie

Samedi dernier, Campagne Québec-Vie était sur le terrain à Montréal, dans le parc de l'Est de la vie que les autorités municipales envisagent de renommer « parc Morgentaler », en l'honneur de l'avorteur le plus notoire du Canada.

Vous pouvez lire notre rapport de l'événement ici>>

Nous avons fait du porte-à-porte dans plus de 400 foyers pour distribuer nos dépliants et nos informations. Nous étions là pour dire "NON" à l'honneur d'un homme qui a tué chirurgicalement de ses propres mains gantées environ 80 000 bébés à naître au cours de sa vie et a formé des dizaines d'autres soi-disant médecins à faire de même.

Vous pouvez consulter notre page Facebook ICI pour des photos de l'événement.

Je tiens à remercier tous ceux et celles qui se sont joints à nous pour cet événement ainsi que tous ceux et celles qui ont prié pour nous. Vous avez tous contribué à bâtir une Culture de la vie au Québec.

Aujourd'hui, je veux vous demander une faveur spéciale. Nous commençons une collecte de fonds cet automne, comme nous le faisons chaque trimestre. Cependant, cette levée de fonds est particulièrement pressante, car nous avons toutes les raisons de croire que le Québec doit monter d'un cran si le Canada espère un jour devenir pro-Vie.

L'avortement a commencé au Canada avec Henry Morgentaler, un Québécois, qui a ouvert un centre d'avortement illégal à Montréal. Puis un premier ministre originaire du Québec, Pierre Elliot Trudeau, a légalisé l'avortement en 1969. Puis toutes les lois interdisant certains avortements ont été annulées en 1988 par la Cour suprême, grâce à Morgentaler. L'année suivante, une autre affaire de la Cour suprême, émanant du Québec, a décidé que les enfants à naître n'étaient pas des personnes en vertu de la loi (la célèbre affaire Daigle c. Tremblay). Ensuite, l'euthanasie a été légalisée pour la première fois à l'Assemblée nationale du Québec en 2014.

Voyez-vous un thème ici? Cela montre qu'un Canada pro-vie a besoin d'un Québec pro-vie !

Mais pour cela, nous avons besoin de votre aide. Et tout le monde, tant ceux qui vivent au Québec que ceux qui vivent à l'extérieur, ont intérêt à nous aider, en tant qu'organisation québécoise pro-vie, à croître encore plus vite et à devenir encore plus influente.

Campagne Québec-Vie se consacre à bâtir une société chrétienne qui défend la foi, la famille et la Vie, de la conception jusqu'à la mort naturelle. Nous avons une équipe de 6 employés à temps plein qui travaillent pour y arriver. Mais nous pouvons et devons faire plus !

Car tel qu'il est, le Québec va encore dans la mauvaise direction. Et il entraîne le reste du Canada avec !

Pouvez-vous nous aider aujourd'hui avec un don sacrificiel, permettant à notre équipe de sillonner le Québec, de bâtir des réseaux pro-vie à travers la province, de renforcer notre province et d'empêcher qu'elle ne soit un poids mort entraînant le reste du Canada vers le bas, mais qu'au contraire, qu'il devienne un modèle pour le Canada, un défenseur des droits des enfants à naître ?

Notre collecte de fonds de deux semaines vise à amasser 15 000 $. Vous faites partie des milliers de personnes qui lisent ce courriel, qui se soucient de l'enfant à naître et qui veulent que le Canada protège la vie. Merci de donner aujourd'hui à CQV pour que cela se produise.

Parce qu'un Canada pro-vie a besoin d'un Québec pro-vie.

Merci pour votre générosité, et que Dieu vous bénisse,

Pour la Vie,

Georges Buscemi

1 réaction Lire la suite

Le jour « J » approche

Le jour « J » approche, notre manifestation contre un possible « Parc Morgentaler » se tiendra le samedi 10 septembre, à 14 h, au parc De Beaujeu, Pl. De Beaujeu, Montréal, QC H1L 6C4.

Manifestation pacifique contre un possible « Parc Morgentaler »
Cette manifestation fait suite à notre pétition en-ligne qui, à ce jour, a recueilli, dans le Canada entier, plus de 8000 signatures contre la proposition d’une conseillère municipale de Montréal de renommer un parc (le parc Beaujeu, dans l’est de la ville) en l’honneur de l’avorteur-en-chef du Canada, le Dr Henry Morgentaler.

Pour ceux et celles qui ne peuvent assister à cette manifestation, cliquer ce lien pour nous permettre d’envoyer, en votre nom, une carte postale à Valérie Plante, la mairesse de Montréal, lui demandant de rejeter cette proposition de « Parc Morgentaler ». Vous n’avez qu’à remplir votre nom, votre adresse et nous ferons le reste !

40 jours pour la Vie à Sherbrooke

Nous serons bientôt de retour dans la belle ville de Sherbrooke pour les 40 jours pour la Vie (du 28 septembre au 6 novembre), cette campagne de prière à l’extérieur d’un centre d’avortement, pour la fin de l’avortement. N’hésitez pas à communiquer avec mon collègue Brian Jenkins pour participer ou pour tout renseignement sur cet événement : [email protected]/(438) 930-8643.

Chaînes de la vie le 2 octobre 2022 de 14 h à 15 h
Chaque année, partout en Amérique du Nord, des chrétiens et autres personnes de bonne volonté se joignent pour une heure pour former des milliers de « chaînes de la vie », des regroupements de personnes où, dans un endroit bien visible, ils se tiennent silencieusement avec des pancartes pour prier et témoigner contre l’avortement. Il se tiendra une chaîne à Montréal, une à Québec, et probablement d’autres ailleurs. Si vous voulez participer, ou si vous voulez initier une chaîne dans votre localité, n’hésitez pas à écrire à Mario Richard : [email protected] ou appelez au (514) 344-2686

Pour la Vie,

Georges Buscemi

1 réaction Lire la suite

Beaucoup de travail ces prochaines semaines

Il y a beaucoup de sujets à traiter dans ce courriel, car nous faisons beaucoup de travail ces prochaines semaines pour répandre une Culture de Vie au Québec.

Notre nouveau directeur des opérations politiques, Arpad Nagy, va avoir du pain sur la planche. Il cherche des bénévoles dans autant des 125 circonscriptions provinciales du Québec que possible, qui pourront l’aider à mieux connaître les candidats qui se présenteront à l’élection du 3 octobre. Si vous voulez l’aider, merci de communiquer avec lui au courriel suivant : [email protected] ou au numéro de téléphone : (579) 977-5055.

Vous verrez également ci-dessous des belles contributions de notre nouvelle journaliste et infographiste (et photographe, et vidéographe, etc.) Joanna, notamment un article sur la persécution, par un journal local, d’un centre d’aide pour les femmes enceintes en difficulté.  Joanna est toujours à la recherche de nouvelles locales portant sur la foi, la famille et la vie. Si vous avez un témoignage à faire, une nouvelle à relayer, n’hésitez pas à contacter Joanna : [email protected] ou par téléphone (438) 814-2272.

Outre les élections de cet automne, où Campagne Québec-Vie fera son possible pour que soient élus des candidats favorables à la foi, la famille et la vie, nous nous engagerons dans les activités suivantes :

Manifestation pacifique contre un possible « Parc Morgentaler »
Cette manifestation fait suite à notre pétition en-ligne qui, à ce jour, a recueilli, dans le Canada entier, plus de 8000 signatures contre la proposition d’une conseillère municipale de Montréal de renommer un parc (le parc Beaujeu, dans l’est de la ville) en l’honneur de l’avorteur-en-chef du Canada, le Dr Henry Morgentaler. Cette manifestation se tiendra le samedi 10 septembre, à 14 h, au parc Beaujeu, Pl. De Beaujeu, Montréal, QC H1L 6C4.

Pour ceux et celles qui ne peuvent assister à cette manifestation, cliquer ce lien pour nous permettre d’envoyer, en votre nom, une carte postale à Valérie Plante, la mairesse de Montréal, lui demandant de rejeter cette proposition de « Parc Morgentaler ». Vous n’avez qu’à remplir votre nom, votre adresse et nous ferons le reste !

40 jours pour la Vie à Sherbrooke
Nous serons bientôt de retour dans la belle ville de Sherbrooke pour les 40 jours pour la Vie (du 28 septembre au 6 novembre), cette campagne de prière à l’extérieur d’un centre d’avortement, pour la fin de l’avortement. N’hésitez pas à communiquer avec mon collègue Brian Jenkins pour participer ou pour tout renseignement sur cet événement : [email protected]/(438) 930-8643.

Chaînes de la vie le 2 octobre 2022 de 14 h à 15 h
Chaque année, partout en Amérique du Nord, des chrétiens et autres personnes de bonne volonté se joignent pour une heure pour former des milliers de « chaînes de la vie », des regroupements de personnes où, dans un endroit bien visible, ils se tiennent silencieusement avec des pancartes pour prier et témoigner contre l’avortement. Il se tiendra une chaîne à Montréal, une à Québec, et probablement d’autres ailleurs. Si vous voulez participer, ou si vous voulez initier une chaîne dans votre localité, n’hésitez pas à écrire à Mario Richard : [email protected] ou appelez au (514) 344-2686

Pour la Vie,


Georges Buscemi

1 réaction Lire la suite

Une action importante pour s'opposer au « parc Morgentaler »

Comme je vous l’ai écrit au début du mois d’août, nous avons dernièrement accueilli dans notre équipe Arpad Nagy, en tant que directeur des opérations politiques pour Campagne Québec-Vie. Aujourd’hui, je suis heureux de lui céder la parole pour lui permettre de se présenter. Sans plus tarder, voici, ci-dessous, son message.

-- Georges Buscemi

*****
Bonjour !

Je m’appelle Arpad. Je suis le nouveau directeur des opérations politiques pour Campagne Québec-Vie.

Avec la dégénération de la société, l’abandon des valeurs chrétiennes par beaucoup de québécois, il semble que nous sommes en train de perdre la bataille -- la bataille pour la vie, pour le bien de nos enfants et pour notre capacité de vivre dans une société saine où on peut vivre selon nos principes et valeurs chrétiennes. Il semble que nous sommes en train de perdre… il le semble… Mais ce n’est pas le cas! On sait que la guerre est déjà gagnée, le Christ est roi et il est déjà vainqueur.

Je suis ici, pour que nous puissions participer ensemble à cette victoire assurée. Sur le gros plan, le Christ a gagné, mais, pour assurer le salut à nos amis, nos voisins, nos enfants, il reste plein de petites batailles importantes. Je m’engage, dans le cadre de mon nouveau poste à Campagne Québec-Vie, à organiser des actions concrètes que nous pouvons prendre, des actions qui auront un effet positif, qui sont en ligne avec nos convictions, et qui sont aussi stratégiques.

Je vous invite à visionner mon entretien avec Georges ici :

Comme première action, pour faire suite à la pétition contre un projet de « parc Morgentaler » qui, à ce jour, à recueilli plus de 8000 signatures, nous organiserons une manifestation pacifique et un temps de prière au parc Beaujeu (le parc pour lequel on propose de changer le nom pour celui de Morgentaler), le 10 septembre, à 14 : 00! L’avorteur-en-chef du Canada, le Dr. Morgentaler, ne mérite aucun honneur. Le quartier résidentiel autour du parc doit être mis au courant, et nous devons envoyer un message clair à la municipalité que de renommer un parc en l’honneur de Henry Morgentaler n’est pas acceptable.

Je vous invite alors à vous joindre à nous, le 10 septembre, à 14 : 00, au parc Beaujeu. Cliquer ci-dessous pour confirmer votre présence :

Pour ceux qui habitent trop loin pour assister à cette initiative, nous aurons quelque chose pour vous sous peu! Merci de patienter, et à la prochaine !

Pour la Vie,


Arpad Nagy

1 réaction Lire la suite