M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

Derek Sloan, député pro-vie, éjecté du Parti conservateur -- que faire ?

Vous avez peut-être entendu la nouvelle selon laquelle le dynamique et courageux député conservateur pro-vie, Derek Sloan, risque de se faire éjecter du parti conservateur du Canada, sous prétexte qu'il ait accepté un modeste don d'un personnage douteux lors de la course à la chefferie en 2020.

Ce triste spectacle démontre à quel point la haute direction du Parti conservateur du Canada (PCC), y compris son chef, Erin O'Toole, n'ont pas beaucoup de sympathie pour les pro-Vie, c'est à dire, les combattants pour la foi, la famille et la vie, de la conception à la mort naturelle. 

Si vous êtes membres du parti conservateur du Canada, ou si de toute façon la question de la participation pro-Vie au sein du parti conservateur vous interpelle, vous êtes invité à une visioconférence à ce sujet. J'y serai en compagnie d'autres intervenants, pour faire la lumière sur cette situation et discuter de possibles scénarios pour l'avenir. Il faut se souvenir qu'en mars le PCC tiendra son congrès, lors duquel seront votées les orientations principales et les politiques du parti. Cette manœuvre contre Sloan s'agit-elle d'un moyen de décourager les délégués pro-Vie de se présenter à ce congrès, laissant toute la place aux agents «progressistes» au sein du PCC?

La visioconférence se tiendra le jeudi le 21 janvier à 19h00 (heure de l'est) et se fera par «Teams», voici les détails :

________________________________________________________________________________
Rencontre, jeudi le 21 janvier à 19h00 (heure de l'est)
Se joindre avec son ordi ou son portable
Ou par téléphone (audio seulement)
+1 647-749-0223,,861366237#   Canada, Toronto
Phone Conference ID: 861 366 237#

Pour la foi, la famille et la Vie,


Georges Buscemi, président

p.s. visitez notre site Culture de Vie pour toutes les nouvelles récentes.

1 réaction Lire la suite

Défaite du président américain les plus pro-vie de l’histoire ?

La défaite de Trump la semaine dernière lors des délibérations au Congrès et au Sénat, et le chaos survenu suite aux manifestations des partisans de Trump au Capitole, suivit brusquement d'une persécution implacable des pro-Trump dans les médias sociaux, signale le départ d'une ère de répression plus intense des chrétiens et des pro-vie dans tout l'Occident. Un revirement dramatique de la situation est-il possible d'ici le 20 janvier ? Nous le verrons rapidement. En tous les cas, sachons que les princes ne sont que les instruments de Dieu, qui, lui, aura toujours le dernier mot. Prions pour la force de faire notre possible pour la foi, la famille et la vie, là, où nous sommes.

Restons fermes jusqu'au bout, la victoire appartient au Christ-Roi !

Georges Buscemi, président

P.S. Je vous partage le lien Facebook de cet événement du samedi, 16 janvier, à Québec, en faveur du retour de la messe publique en situation de confinement.

1 réaction Lire la suite

Urgent : devenir délégué au congrès du Parti conservateur du Canada

Pour promouvoir la foi, la famille et la vie, de la conception à la mort naturelle, je vous invite à devenir délégué au Congrès 2021 du Parti conservateur du Canada qui se tiendra virtuellement le 18 mars 2021. Pourquoi devenir délégué au Congrès 2021 du PCC ? C’est l’un des plus grands partis du Canada où il est encore possible de se dire pro-foi, pro-famille et pro-vie et aux députés de déposer des projets de loi qui correspondent à ces principes. Certes, le parti a inscrit dans sa politique officielle qu’il ne légiférerait pas sur la question de l’avortement. Il fut un temps où il n’en était pas ainsi. Mais précisément, à la Convention politique du PCC, c’est le moment où le parti décide et modifie ses politiques, moment auquel on peut faire basculer cette grosse machine en notre faveur ― pourvu qu’il y ait assez de délégués pour voter en ce sens.

En outre, le Parti conservateur du Canada est l’un des seuls partis où il est encore possible de tenir une opinion différente sur d’autres enjeux importants. Vous n’iriez pas bien loin en tentant de modifier le cours du Parti libéral…

Qu’est-ce qu’un délégué ?

Un délégué, à la Convention politique du PCC, est soit un membre du parti qui détient un poste dans celui-ci (députés, sénateurs, etc.), soit un représentant de circonscription électorale ― c’est ce dernier type de représentation qui nous concerne et dont je ferais désormais mention par le terme « délégué ».

Le délégué possède le droit de voter lors de la Convention politique sur divers aspects du parti, aussi bien sur les mécanismes du parti que sur les politiques de celui-ci. Il possède également le droit de présenter des projets de modification, lesquels passeront au vote des délégués lors de la Convention politique.

Comment devenir délégué ?

Pour devenir délégué, il vous faut déjà être membre du PCC; vous ne pouvez devenir membre puis devenir délégué pour la Convention politique 2021.

Ensuite, il vous faut vous inscrire sur le site du PCC en allant ici et payer les frais d’inscription, allant à 199 $ pour les plus de 25 ans, et 99 $ pour les 15 à 25 ans (qui sont appelés « délégués jeunes »). Si vous avez à payer 199 $, vous aurez droit à un crédit d’impôt de 149 $ (si vous gagnez assez d’argent pour payer des taxes, évidemment…), le 99 $ fait évidemment aussi l’objet d’un crédit d’impôt. Si vous avez déjà donné 1650 $ au parti en 2021 c’est gratuit.

La date butoir pour l’inscription est le 15 janvier à 20 h.

Pour la Vie,

Georges Buscemi

1 réaction

Notre engagement pour 2021

Au nom de toute l’équipe de Campagne Québec-Vie, je vous souhaite une bonne et sainte année 2021 ! En plus des nouvelles de la semaine (ci-dessous), je veux vous réitérer notre engagement, cette année, en dépit du covid et de son instrumentalisation, à œuvrer inlassablement pour l’instauration au Québec et au Canada d’une culture chrétienne au service de la vie, de la conception à la mort naturelle. Voici un aperçu de nos activités pour cette année :

  • Une nouvelle offre d’émissions de nouvelles, sur notre chaîne YouTube (youtube.com/CampagneQuebecVie).
  • La continuation de notre service Enceinte et inquiète, pour femmes enceintes en difficulté (enceinteinquiete.org).
  • La formation de groupes de lecture, pour étudier les livres Christus Vincit, Dernière superstition, et autres, sur place et par visioconférence ; des Cours d’apologétique chrétienne et pro-vie.
  • La publication des nouvelles sur la foi, la famille et la vie, sur notre site (cqv.qc.ca/blog) ainsi que sur notre nouveau site de style « agrégateur » au www.culturedevie.ca, ainsi que sur les réseaux sociaux (Facebook, Twitter, YouTube).
  • La promotion de la Marche pour la vie à Ottawa, qui se tiendra physiquement le jeudi, 13 mai 2021 à la Colline parlementaire, Ottawa. Aussi, Campagne Québec-Vie a déjà envoyé des représentants à la Marche à Washington D.C., une possibilité pour cette année, également.
  • L’animation des 40 jours pour la Vie, ces vigiles de prière à l’extérieur des centres d’avortement, qui auront lieu au Québec à Montréal, du 17 février (le mercredi des cendres) au 28 mars (dimanche des rameaux) et en automne du 23 septembre au 1er
  • La participation à la politique au niveau fédéral, notamment en prévision de la probable élection fédérale de 2021. Nous recrutons en ce moment des candidats pro-Vie (contactez-nous pour en savoir plus).
  • La reprise de notre annuelle rencontre aux Nations-Unies, où nous comptons envoyer deux déléguées pour aider à neutraliser l’activisme pro-avortement lors de la soixante-cinquième session de la Commission de la condition de la femme qui aura lieu au siège des Nations Unies à New York du 15 au 26 mars 2021.
  • Notre participation, par visioconférence, à l’annuelle conférence à Rome des membres de « Voix de la famille », une association regroupant plusieurs organismes pro-vie et pro-famille (dont CQV) pour une défense de l’enseignement catholique sur la vie et la famille.

Pour la foi, la famille et la Vie,


Georges Buscemi, président

P.S. N’oubliez pas de mettre dans vos signets notre nouveau site de nouvelles, de style « agrégateur », que nous renouvellerons et développerons régulièrement. Dans ce site il y aura aussi une liste de « médias alternatifs » que vous pourrez consulter pour connaître la vérité sur plusieurs sujets.

1 réaction Lire la suite

Merci et Joyeux Noël, de la part de toute l'équipe

Je veux remercier du fond du coeur ceux et celles qui ont généreusement donné lors de la campagne financière du temps de l'avent. Nous avons rapidement atteint notre but, grâce à vous.

En plus de vous remercier, j'aimerais également vous souhaiter, au nom de toute l’équipe de Campagne Québec-Vie, un très joyeux Noël et une belle et sainte année 2021.

Et puisque à l'approche d'une nouvelle année il est temps de penser aux résolutions, je veux réaffirmer, dès aujourd'hui, notre engagement en tant qu’organisme de promouvoir une Culture chrétienne au service de la vie, une culture qui en tous points, dans ses institutions, dans ses familles, dans ses lois, dans ses divertissements, se réfère au Christ et à son Église.

Trop longtemps, nos sociétés, prétextant des « guerres de religions » qui avaient dans les faits tant de motifs autres que religieux, ont promu une « neutralité » confessionnelle aux niveaux des institutions et du politique, achetant ainsi une illusoire « paix » au prix d’un mépris de vérités fondamentales, en commençant par celles sur Dieu, et en finissant par celles sur la vie humaine et le mariage. Pour tout dire, la « paix » dans le monde occidental est achetée au prix du déni de Dieu et du sang des enfants à naître et des personnes vulnérables visées par l’euthanasie.

La « neutralité » vis-à-vis les vérités fondamentales est impossible. Soit nous sommes pour Dieu et la vie, soit nous sommes contre. La « neutralité » (impossible en pratique), la « démocratie » (celle sans Dieu), la « liberté » (sans la vérité), « le dialogue » (sans la recherche de la vérité) : que des mots séduisants pour nous tromper. Ce type de langage trompeur a été depuis trois siècles habilement manié par des groupes occultes internationaux, qui aujourd’hui encore l’utilisent dans leur activité inlassable pour le mal. Pour le constater, vous n’avez qu’à lire deux de nos articles récents : Mgr Athanasius Schneider explique «le vrai visage de la franc-maçonnerie» et Le cardinal Burke dénonce le «Great Reset», la grande réinitialisation sans Dieu imposée au nom du COVID-19.

Face au défi de renverser une culture de mort et de mensonge pour instaurer au Québec et au Canada une culture chrétienne au service de la vie, nous nous engageons à accomplir les tâches suivantes, au cours de l’année :

  • Une nouvelle offre d’émissions de nouvelles, sur notre chaîne YouTube (youtube.com/CampagneQuebecVie).
  • La continuation de notre service Enceinte et inquiète, pour femmes enceintes en difficulté (enceinteinquiete.org).
  • La formation de groupes de lecture, pour étudier les livres Christus Vincit, Dernière superstition, et autres, sur place et par visioconférence ; des Cours d’apologétique chrétienne et pro-vie.
  • La publication des nouvelles sur la foi, la famille et la vie, sur notre site (cqv.qc.ca/blog) ainsi que sur notre nouveau site de style « agrégateur » au www.culturedevie.ca, ainsi que sur les réseaux sociaux (Facebook, Twitter, YouTube).
  • La promotion de la Marche pour la vie à Ottawa, qui se tiendra physiquement le jeudi, 13 mai 2021 à la Colline parlementaire, Ottawa. Aussi, Campagne Québec-Vie a déjà envoyé des représentants à la Marche à Washington D.C., une possibilité pour cette année, également.
  • L’animation des 40 jours pour la Vie, ces vigiles de prière à l’extérieur des centres d’avortement, qui auront lieu au Québec à Montréal, du 17 février (le mercredi des cendres) au 28 mars (dimanche des rameaux) et en automne du 23 septembre au 1er
  • La participation à la politique au niveau fédéral, notamment en prévision de la probable élection fédérale de 2021. Nous recrutons en ce moment des candidats pro-Vie (contactez-nous pour en savoir plus).
  • La reprise de notre annuelle rencontre aux Nations-Unies, où nous comptons envoyer deux déléguées pour aider à neutraliser l’activisme pro-avortement lors de la soixante-cinquième session de la Commission de la condition de la femme qui aura lieu au siège des Nations Unies à New York du 15 au 26 mars 2021.
  • Notre participation, par visioconférence, à l’annuelle conférence à Rome des membres de « Voix de la famille », une association regroupant plusieurs organismes pro-vie et pro-famille (dont CQV) pour une défense de l’enseignement catholique sur la vie et la famille.

Pour une Culture chrétienne au service de la vie !


Georges Buscemi, président

1 réaction Lire la suite

Un cadeau de Noël pour vous ?

Avec seulement 6 jours avant la fin de notre campagne de financement du temps de l’avent, j’ai pensé vous offrir un cadeau, pour remercier ceux et celles qui ont déjà donné, et pour encourager les autres à faire le pas.

Au cours de la dernière année, Campagne Québec-Vie a fait la promotion de deux excellents livres : Le premier, intitulé La dernière superstition, du philosophe Edward Feser, et traduit de l’anglais par nos soins, est une excellente ressource pour comprendre les fondements philosophiques de la culture de Vie que nous prônons. En plus des preuves de l’existence de Dieu contre l’athéisme, ce livre explique les fondements de la « loi naturelle », c’est-à-dire cette loi inscrite sur nos cœurs par Dieu nous enjoignant à respecter Ses commandements. Toute personne de bonne volonté désirant dialoguer fructueusement avec le monde contemporain sur les questions de la foi, de la famille et de la vie, se doit d’assimiler la matière contenue dans ce livre.

Le deuxième, intitulé Christus Vincit (« Le Christ est vainqueur ») est un livre d’entretiens entre la journaliste pro-vie Diane Montagna et l’évêque auxiliaire d’Astana au Kazakhstan, Mgr. Athanasius Schneider. Ce dernier est bien connu parmi plusieurs chrétiens et catholiques avertis pour ses analyses perspicaces, sa foi et son courage. Ce livre d’entretiens est une vraie mine d’or, un genre de cours approfondi pour le combattant pour la foi, avec en plus de belles et touchantes anecdotes sur la vie de l’évêque, notamment son enfance en URSS et le témoignage jusqu’au sang de ses aïeux persécutés par le communisme athée.

Ces deux livres doivent être lus par un maximum de personnes. Je veux donc offrir à ceux et celles qui ont donné 60 $ ou plus, la chance de choisir l’un ou l’autre de ces livres comme cadeau. Si vous avez donné 60 $ ou plus durant cette campagne de financement de l’avent 2020, vous n’avez qu’à répondre à ce courriel pour me faire connaître votre choix. Sinon, faites votre don et ensuite envoyez-moi un courriel pour indiquer votre choix de livre.

Bien sûr, nous ne pouvons pas vous garantir la livraison pour le temps des fêtes, mais nous vous l’enverrons dès que possible. Cette offre n’est valable que pour ceux et celles qui habitent au Canada -- désolé ! Les autres intéressés n’habitant pas au Canada sont priés de répondre à ce courriel et je vous contacterai pour voir si nous pouvons arranger quelque chose. 

Vous voulez avoir les deux livres? C’est possible ! Pour un don de 100 $ et plus, vous pouvez recevoir les deux livres. Si vous avez fait un tel don durant cette campagne de financement et vous voulez les livres, merci de répondre à ce courriel, et nous vous enverrons vos cadeaux. Si vous n’avez pas encore fait de don, n’attendez plus ! (Encore, cette offre n’est valable que pour ceux et celles qui habitent au Canada.)

Notre campagne de financement du temps de l’avent se termine dans 6 jours. Merci de faire un don pour nous aider à atteindre notre but.

Pour la Vie,


Georges Buscemi

1 réaction

Un devoir de sevrage

Voici vos nouvelles de la semaine. Aussi, encore, il faut le répéter : notre capacité de combattre pour la foi, la famille et la vie, de la conception à la mort naturelle, est profondément influencée par les médias que nous consultons. Pour notre bien et celui de toute la société, il est de notre devoir de nous sevrer des médias de masse qui nous font du tort. Nous vous offrons une alternative : notre nouveau site de nouvelles, de style « agrégateur », que nous renouvellerons et développerons régulièrement. Dans ce site il y aura aussi une liste de médias alternatifs  que vous pourrez consulter pour connaître la vérité sur plusieurs sujets.

Pour la foi, la famille et la Vie,


Georges Buscemi, président

P.S. Nous sommes à 8 jours de la fin de notre campagne de financement ! Il reste 1 686 $ à recueillir. Je sais que nous en sommes capables ! Merci de vote générosité !

 

Laissez un commentaire Lire la suite

La principale leçon à retenir du drame que fût 2020


Photo : Pixabay.

Par Georges Buscemi, président de Campagne Québec-Vie

Quelles leçons tirer du drame que fût 2020? Pour le savoir, il faut d’abord constater quelques faits : 

Fait numéro 1 : Aux alentours de décembre 2019 en Amérique du Nord, et bien avant à d’autres endroits, un virus nommé Sars-cov-2, qui provoque une maladie pulmonaire nommée covid 19, était largement répandu. Oui, vous avez bien lu : le virus était largement présent en Amérique du Nord au moins à partir de décembre 2019. Le journaliste Tucker Carlson, citant une récente étude du Center for Disease Control, avait annoncé cette nouvelle sur son émission de grande écoute sur la chaîne Fox News le mercredi 2 décembre 2020 : 

Dans une étude publiée lundi [le 30 novembre 2020], les chercheurs ont testé 39 échantillons de sang des États de Californie, de Washington et de l’Oregon. Ce sang a été collecté entre le 13 et le 16 décembre 2019.

À l’époque, personne aux États-Unis n’avait entendu parler du COVID-19. Le gouvernement chinois n’a même reconnu son existence que le 31 décembre [2019]. Et pourtant, chacun de ces échantillons qui viennent d’être testés est revenu positif pour les anticorps anti-coronavirus — tous.

Gardez à l’esprit que les anticorps ne se développent pas avant au moins une semaine après l’exposition au virus. Cela signifie que le coronavirus de Wuhan était transmis à l’ensemble de la population américaine bien plus tôt, peut-être des mois plus tôt qu’on ne nous l’avait dit.

Qu’est-ce que ça veut dire exactement? Et comment est-ce arrivé?

Nous ne savons pas encore comment cela s’est passé, mais nous savons avec certitude que cela s’est produit. Le CDC a trouvé des dizaines d’échantillons positifs supplémentaires à partir de tests sanguins effectués à partir de la fin décembre [2019], et ils les ont trouvés dans de nombreuses autres régions du pays, à travers le pays : Le Michigan, l’Iowa et le Massachusetts.

L’analyse des tests dans d’autres pays a montré une propagation encore plus précoce du virus. Les scientifiques connaissent désormais que le virus, le coronavirus s’est propagé en Italie dès septembre [2019] dernier et en Amérique du Sud deux mois plus tard en novembre [2019].

Fait numéro 2 : Ce virus est comparable à une grippe saisonnière sévère : il a un taux de mortalité de 2 à 3 décès par mille infections (la grippe sévère ayant un taux de mortalité de 1 décès pour mille infections). Que le coronavirus ait ce taux de fatalité relativement modeste est démontré entre autres par une étude de l’épidémiologiste John Ioannidis, de l’université de Stanford, qui est publiée sur le site de l’Organisme mondial de la Santé. La dangerosité varie avec l’âge, allant de quasi-impossibilité d’un décès pour les moins de 50 ans et allant à près de 5 % en moyenne (1 chance sur 20) pour les plus de 70 ans, la moyenne d’âge des décès tournant autour de 85 ans (sources). 

Fait numéro 3 : Il y a eu au Québec (ainsi que dans d’autres localités), un grand pic de décès au printemps de 2020, même si, comme je l’ai affirmé plus haut, le virus était largement répandu bien avant. Si le virus était spécialement dangereux, nous aurions ressenti sa présence dès décembre, lors de son apparition chez nous. (Au Québec, le virus était probablement présent vers la mi-décembre, comme pour les États-Unis, avec lesquels le Québec et le Canada ont des échanges significatifs et constants.) Cependant, nous savons que le virus n’est pas spécialement dangereux. Et les données entre décembre et mars le prouvent : tout en étant largement répandu, le virus ne faisait aucun ravage. Le pic de décès n’a commencé au Québec à faire son apparition qu’au milieu du mois de mars. Mais pourquoi alors à ce moment précis?

La réponse est assommante : ce sont les mesures sanitaires elles-mêmes, mises en place dès la mi-mars, qui semblent avoir causé la plupart des décès « excédants » observés en mars, avril et mai. Cela, je l’ai expliqué dans ma lettre ouverte à Joanne Castonguay (Commissaire à la santé du Québec), message qui a aussi été envoyé à la Coroner en chef du Québec, Pascale Descary. Je cite l’essentiel : 

À notre avis, les personnes vulnérables décédées au Québec ce printemps en nombre plus élevé que la normale ne sont pas uniquement, ni même pour la plupart, mortes d’un virus ayant un taux de létalité avoisinant celui d’une forte grippe saisonnière; elles sont en majorité décédées pour d’autres raisons, parmi lesquelles :

  • une grossière négligence, provoquée entre autres par un manque criant de main-d’œuvre dans les établissements de soins de longue durée, lui-même suscité en grande partie par une campagne de peur médiatique qui a semé la panique chez les employés de ces centres ;
  • une situation de stress causée par l’isolement et les autres mesures sanitaires, affaiblissant le système immunitaire de personnes déjà très fragiles, et les rendant plus susceptibles de succomber à des maladies en temps normal relativement bénignes ;
  • une politique de « triage » des personnes aînées, leur refusant en une période de pandémie un accès à des services hospitaliers qui leur étaient habituellement accordés ;
  • une contamination des établissements pour personnes âgées par des personnes âgées malades qu’on a évacuées des hôpitaux (pour « libérer » 7000 lits, dont ceux de 1400 patients toujours malades), en anticipation d’une « vague » de malades plus « prioritaires » qui n’est jamais venue;
  • une suspension de plusieurs interventions chirurgicales et autres, toujours afin de « libérer » des lits pour faire face à la crise, temps d’arrêt dans les soins qui a pu indirectement causer plusieurs décès ce printemps;
  • la mise sur pied de protocoles à consonance euthanasique;

Faisons un petit résumé. Le drame de 2020 n’est pas celui d’un virus meurtrier. Il est plutôt celui d’un virus, pas si dangereux que cela, qui a servi de prétexte pour mettre en place des « mesures sanitaires » qui, elles, sont probablement responsables d’une grande part des décès « excédentaires » observés au printemps. La question qui s’impose devient alors : Pourquoi ? Pourquoi la grande majorité des gouvernements du monde se sont-ils alors précipités à instaurer des mesures sanitaires n’ayant que pour effet de provoquer la mort des plus vulnérables ? À quelle fin ? C’est la question de l’année !

Mais voici que le 13 décembre, à l’occasion de la fête de Notre-Dame de la Guadeloupe, le Cardinal Burke nous donne une réponse, à l’instar des autres lanceurs d’alertes : le virus « a été utilisé par certaines forces, hostiles aux familles et à la liberté des nations, pour faire avancer leur programme maléfique. Ces forces nous disent que nous sommes maintenant les sujets de ce qu’on appelle le Great Reset, la “grande réinitialisation”, cette “nouvelle normalité” qui nous est imposée par leur manipulation des citoyens et des nations au moyen de l’ignorance et de la peur. » (Plus sur le « great reset »/la grande remise à zéro, ici) Et le Cardinal de conclure que l’essentiel de la tragédie de 2020, c’est d’avoir oublié Dieu pour idolâtrer la déesse « santé » : « Voici que nous sommes censés trouver dans une maladie et dans sa prévention la façon de comprendre et de diriger nos vies, plutôt qu’en Dieu et dans son dessein pour notre salut. »

Et voilà, donc, en somme, le drame de 2020 : Notre société, ayant déjà largement rompue avec Dieu, ayant mis au centre de son existence non le Créateur mais la créature (l’idéologie, l’argent, le pouvoir, etc.), s’est vu affolée par la présence d’un virus d’une létalité comparable à une grippe saisonnière sévère. Pire, la « crise » qui s’ensuit a toutes les marques d’une manipulation dirigée par de hautes instances internationales. Le drame, en somme, s’agit non d’un virus relativement bénin, mais d’une société maligne et corrompue, car détournée, et cela, il y a des décennies voire des siècles, de Dieu et poursuivant avec acharnement des chimères telles « le progrès » ainsi que les « droits » de l’homme sans Dieu.

La solution, donc, pour un 2021 moins délirant, ne peut que passer par une conversion, personnelle et sociétale, à Dieu et son Église, sans quoi, nous risquons à l’avenir d’être plongés dans de nouveaux et encore plus profonds drames. Il faut tout faire pour que les individus, mais aussi les associations, les familles et oui, même les États, tirent leur inspiration du Christ. Depuis plusieurs années, Campagne Québec-Vie ne fait que marteler cette nécessité de conversion personnelle et sociale et de la promouvoir de diverses façons, pour le plus grand bien de tous. Ceci doit être de nouveau notre priorité en 2021.

***

Merci à vous qui nous avez aidés, par vos dons, vos prières, votre bénévolat, à persévérer dans cette lutte pour la vérité et contre les illusions et les mensonges de notre époque. Notre campagne de financement du temps de l’avent bat son plein : à 10 jours de la fin, nous sommes à 2 205 $ de notre objectif de 7500 $. Merci de faire un don sacrificiel aujourd’hui, pour nous aider à atteindre notre but.

Pour la Vie,


Georges Buscemi

P.S. N’oubliez pas de mettre dans vos signets notre nouveau site de nouvelles, de style « agrégateur », que nous renouvellerons et développerons régulièrement. Dans ce site il y aura aussi une liste de « médias alternatifs » que vous pourrez consulter pour connaître la vérité sur plusieurs sujets.

Laissez un commentaire

Notre service Enceinte et inquiète fait peau neuve

Connaissez-vous notre service Enceinte et inquiète? Pour près de 10 ans, ce service, lancé par Campagne Québec-Vie, aide les femmes enceintes et inquiètes pensant à avorter à faire le choix de la Vie pour elles et leur enfant. Par le biais de notre site web et de notre ligne sans frais (1-855-871-4442), nous dirigeons des femmes vers des ressources matérielles, psychologiques et spirituelles, avant et même après l’avortement : nourriture, aide financière, aide au déménagement, rendez-vous avec un médecin pro-vie, etc.

Cette année, c’est près de 90 femmes qui ont reçu de nos soins de l’aide.

Aussi, j’ai une bonne nouvelle pour vous : le site Web fera bientôt peau neuve. Vous pouvez en voir une ébauche ici :

Pour bien fonctionner, ce service a besoin d’être publicisé. Je remercie chaleureusement tous ceux et celles qui ont fait des dons pour notre campagne de financement du temps de l’avent, mais si vous n’avez pas encore donné, votre don spécial pourra servir entre autres à promouvoir le numéro sans frais et le site Web de notre Service enceinte et inquiète par des annonces payantes sur Google et Facebook, là où sont présentes nos clientèles cibles, c’est-à-dire les femmes qui risquent de faire le choix de l'avortement.

Pour la Vie,


Georges Buscemi

P.S. N’oubliez pas de mettre dans vos signets notre nouveau site de nouvelles, de style « agrégateur », que nous renouvellerons et développerons régulièrement. Dans ce site il y aura aussi une liste de « médias alternatifs » que vous pourrez consulter pour connaître la vérité sur plusieurs sujets.

Laissez un commentaire

L'avortement, un sacrement démoniaque ?

Voici les nouvelles de la semaine, parmi lesquelles il y a le célèbre théologien Scott Hahn qui, dans son dernier livre (intitulé «Il est juste et bon»), affirme que l'avortement «prend de plus en plus la forme d'un sacrement démoniaque».

Notre campagne de financement du mois de décembre progresse. Nous sommes rendus à 30% de l'objectif, mais avec deux semaines à aller, nous avons quand même un peu plus de $5000 à recueillir. Nous en sommes capables ! Si ce n'est pas déjà fait, merci de donner ce que vous pouvez, dès aujourd'hui.

Donner à notre campagne >>

Pour la foi, la famille et la Vie,


Georges Buscemi, président

1 réaction Lire la suite