M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×
×

Campagne de financement - Marche pour la vie 2024

prière

$ 2792 recueillis -- Objectif: 10 000 $. -- Il reste 8 jours -- Merci de votre générosité.

Georges BuscemiChers amis de la Vie,

Pour que la Marche de 2025 soit encore plus grande et belle : Merci de nous aider ! Donnez généreusement.

Georges_Signature-transparent.png
Georges Buscemi, Président

Donner à Campagne Québec-Vie

La première Marche pour la vie au Québec attire 1 500 Québécois pour la défense des enfants à naître

Par Clare Marie Merkowsky — Traduit par Campagne Québec-Vie — Photo : Campagne Québec-Vie/Facebook

4 juin 2024, Québec (LifeSiteNews) — Le Québec a connu sa toute première Marche pour la vie samedi dernier, lorsqu’environ 1500 Canadiens se sont rassemblés dans la capitale de la province pour défendre les enfants à naître.

Le 1er juin, Campagne Québec-Vie a organisé sa première Marche pour la vie au Québec : environ 1500 Canadiens se sont rassemblés à l’Assemblée nationale à Québec avant de défiler dans les rues de la ville.

« Tout le monde était très heureux de l’événement », a déclaré Georges Buscemi, président de Campagne Québec-Vie, à LifeSiteNews. « Ils étaient vraiment heureux que cela se produise ; ils étaient vraiment encouragés ».

La manifestation pro-vie a été accueillie par un nombre égal de 1500 contre-manifestants, organisés par divers syndicats et la Fédération du Québec pour le planning des naissances (Planned Parenthood Quebec). Les pro-vie occupaient l’avant du bâtiment tandis que les militants pro-avortement se trouvaient à l’arrière.

Tout en expliquant que « la mentalité de l’avortement est assez forte au Québec et assez bien ancrée dans la mentalité des Québécois », M. Buscemi a révélé que les militants pro-avortement « s’inquiètent de la possibilité d’un changement culturel » en faveur de la position pro-vie.

« Les militants pro-avortement sont pour la plupart restés à l’arrière, là où ils avaient commencé, mais une centaine d’entre eux se sont détachés de ce groupe et sont venus essayer de perturber notre événement », a-t-il déclaré.

Selon Buscemi, aucune arrestation n’a eu lieu, mais la police a distribué quelques contraventions aux manifestants pro-avortement.

1 réaction Lire la suite

Une magnifique marche pour la vie

Billet de blogue d’Augustin Hamilton (Campagne Québec-Vie) — Photo : Augustin Hamilton

Quelle splendide journée ! Quelle magnifique marche ! Nous avons été plus de mille pro-vie réunis à Québec le 1er juin sous un soleil resplendissant pour manifester au nom de l’enfant à naître. Et ce, malgré l’hostilité et l’incivilité des contre-manifestants pro-avortement...

La joie était palpable alors que les gens arrivaient et se rassemblaient en attendant le début de l’événement, jusqu’à ce qu’arrivent les fauteurs de troubles.


Photo : Augustin Hamilton.

Il faut dire un mot à propos du début de la journée. Tôt le matin, des pro-avortement avaient tracé des graffitis sur les trottoirs et les murets entourant la Fontaine de Tourny, disant : « Mon corps mon choix ». Après un petit rajout de quelque pro-vie, le message était très différent !


Photo : CQV.

Avant que débute l’événement, quelques dizaines de contre-manifestantes sont arrivées avec des tambours, des tambourins, des seaux, des sifflets, des crécelles et autres objets propres à faire du bruit en scandant des slogans et faisant tout le tintamarre dont elles étaient capables. Ce qui était prévu à l’origine avec la police de Québec, c’est que les pro-vie tiennent leur réunion devant l’Assemblée nationale tandis que les pro-avortement se tenaient de l’autre côté du bâtiment. Ensuite, quand les pro-vie se seraient mis en marche, les pro-avortement allaient venir devant l’Assemblée puis laisser la place quand les pro-vie seraient revenu. En principe, nous ne devions jamais nous voir.

1 réaction Lire la suite

Le ministre canadien de l’Emploi affirme que les femmes doivent avoir accès à la contraception et à l’avortement pour « réussir »


Randy Boissonnault.

Par Anthony Murdoch — Traduit par Campagne Québec-Vie — Photo : YouTube

28 mai 2024, Ottawa, Ontario (LifeSiteNews) — Le principal groupe pro-vie du Canada a dénoncé la poursuite des efforts du gouvernement fédéral en faveur de l’avortement après qu’un ministre de premier plan ait laissé entendre que les femmes devaient prendre la pilule pour étouffer leur fertilité et accepter librement un nombre illimité d’avortements pour « réussir » dans la vie.

Lors des questions orales à la Chambre des communes le 24 mai, Randy Boissonnault, ministre libéral de l’Emploi, du Développement de la main-d’œuvre et des Langues officielles, s’est vanté d’un projet de loi en cours qui fournirait gratuitement certains contraceptifs, y compris des « pilules abortives ».

« Notre gouvernement croit qu’il faut donner aux femmes les moyens de réussir. C’est pourquoi nous formons des femmes à des métiers spécialisés. C’est pourquoi les contraceptifs seront gratuits dans le cadre de notre régime d’assurance-médicaments. C’est pourquoi nous défendrons le droit des femmes à choisir [l’avortement] », a-t-il déclaré.

« Nous soutenons les femmes à chaque étape de leur parcours. Que font les conservateurs pour soutenir les femmes ? Ils votent non ».

Le directeur des communications de la Coalition nationale pour la vie (CNV), Pete Baklinski, après avoir pris connaissance des commentaires de M. Boissonnault promouvant les contraceptifs et l’avortement, l’a critiqué, ainsi que le gouvernement du premier ministre Justin Trudeau, pour avoir encouragé les femmes à « tuer leurs enfants à naître pour atteindre le “succès” ».

1 réaction Lire la suite

Le premier ministre du Nouveau-Brunswick interdit à un groupe d’éducation sexuelle de venir dans les écoles

Par Jonathon Van Maren — Traduit par Campagne Québec-Vie — Photo : YouTube

27 mai 2024 (LifeSiteNews) — Une fois de plus, le premier ministre du Nouveau-Brunswick, Blaine Higgs, montre aux politiciens canadiens comment défendre efficacement des politiques socialement conservatrices et sensées. Le 24 mai, il a publié sur X une photo d’une diapositive d’une présentation d’éducation sexuelle donnée dans une école du Nouveau-Brunswick. On y voit des lèvres rouges se refermant sur une sucette, le titre « Thirsty For The Talk » (Assoiffé de discussions) et les questions suivantes : « Est-ce normal de regarder de la porno comme on regarde des séries télévisées ? » « Les filles se masturbent-elles ? » et : « Est-ce que c’est bien ou mal de faire de l’anal ? »

Le premier ministre Higgs a publié sa réponse :

Un certain nombre de parents inquiets m’ont fait part de photos et de captures d’écran de matériel clairement inapproprié qui a été présenté récemment dans au moins quatre écoles secondaires du Nouveau-Brunswick.

Dire que je suis furieux serait un euphémisme.

Cette présentation ne faisait pas partie du programme d’études du Nouveau-Brunswick et son contenu n’a pas été signalé aux parents à l’avance. Des fonctionnaires du ministère de l’Éducation ont dit à mon bureau que cela devait être une présentation sur le Virus du papillome humain (VPH).

Cependant, le groupe a partagé des documents qui dépassent largement le cadre d’une présentation sur le VPH. Le fait que ces documents aient été diffusés montre qu’un contrôle inadéquat a été effectué, que le groupe a présenté de manière erronée le contenu qu’il allait partager... ou les deux.

Ce groupe ne sera plus autorisé à faire des présentations dans les écoles du Nouveau-Brunswick, et ce dès maintenant.

Notre gouvernement poursuivra les discussions afin de déterminer si des règles supplémentaires concernant les présentations par des tiers doivent être mises à jour.

Les enfants doivent être protégés et les parents doivent être respectés.

Je veux que les parents sachent que nous sommes avec eux. Nous continuerons à prendre des décisions basées sur le principe que les parents doivent être informés de ce qui se passe dans les écoles, afin de pouvoir prendre des décisions parentales en connaissance de cause.

Pensez-vous que nous ayons besoin de règles plus strictes concernant les présentations par des tiers dans nos écoles ? Je souhaite vous entendre directement. Répondez à notre enquête en cliquant ici : https://newbrunswickpc.ca/school

1 réaction Lire la suite

Linda Gibbons, Canadienne pro-vie, libérée de prison suite à son arrestation la semaine dernière


Linda Gibbons (à gauche).

Par Anthony Murdoch — Traduit par Campagne Québec-Vie — Photo : LifeSiteNews

27 mai 2024, Toronto (LifeSiteNews) — Linda Gibbons, militante canadienne pro-vie sera libérée de prison aujourd’hui après avoir comparu ce matin par vidéoconférence à une audience de libération sous caution. Gibbons a été arrêtée et emprisonnée au cours de la fin de semaine pour avoir témoigné devant une clinique d’avortement à Toronto jeudi dernier.

LifeSiteNews a été informé par une source proche de Gibbons qu’elle sera libérée aujourd’hui du Centre Vanier pour femmes à Milton, Ontario.

John Bulsza, ami de longue date de Gibbons, a confirmé à LifeSiteNews que sa libération est intervenue après qu’elle ait accepté des « conditions qui lui convenaient » et qui ne violaient pas sa conscience morale.

« C’est une femme très attachante et elle est tellement courageuse », a déclaré Bulsza à LifeSiteNews, qui a ajouté qu’il n’était pas sûr de l’heure exacte à laquelle elle serait libérée de la prison.

Bulsza a déclaré à LifeSiteNews que Gibbons a passé la journée de jeudi dernier dans le commissariat 53 de Toronto, et qu’elle y a « refusé les conditions d’une libération anticipée ».

1 réaction Lire la suite

Le drapeau LGBT+ comprend-il maintenant la bestialité ?

Par Jeff Gunnarson (Coalition nationale pour la vie) — Traduit par Campagne Québec-Vie — Photo : Pete/Flickr

J’ai des nouvelles profondément troublantes à partager avec vous au sujet d’une leçon d’éducation sexuelle LGBT qui a été donnée à la fin du mois de mars à des élèves de 9e année en Australie.

En quoi cela concerne-t-il les parents et grands-parents canadiens ?

[Cela nous concerne] parce que le système éducatif canadien, tout comme celui de l’Australie, a été pris en main par les idéologues LGBT.

Nous avons également des sociétés similaires qui suivent presque à l’identique les tendances de la société occidentale.

Ce qui se passe dans un pays en termes de développement moral et social tend à se produire très rapidement dans l’autre.

Il est donc légitime et nécessaire de craindre que ce que je vais vous raconter, qui vient de se dérouler aux antipodes, ne fasse un jour son apparition dans les salles de classe canadiennes sous les auspices de l’éducation LGBTQ+.

Je vais vous raconter les détails, mais je dois vous avertir qu’ils sont écœurants...

Des parents indignés se sont adressés aux médias et ont retiré leurs enfants du collège Renmark, en Australie-Méridionale, après qu’un éducateur en sexualité LGBTQIA+ se soit présenté le 22 mars et ait enseigné la bestialité aux élèves de 9e année, d’une manière approbatrice, laissant entendre que les relations sexuelles avec des animaux étaient une pratique acceptable au sein de la communauté LGBT !

1 réaction Lire la suite

Harrison Butker confirme son discours pro-famille : « Ce qui est le plus précieux pour moi, c’est ma foi catholique »


Harrison Butker.

Par Doug Mainwaring — Traduit par Campagne Québec-Vie — Photo : YouTube

25 mai 2024, Nashville, Tennessee (LifeSiteNews) — Lors de sa première apparition publique depuis son discours pro-famille de remise des diplômes la semaine dernière, qui lui a valu les attaques incessantes des médias grand public, le buteur des Chiefs de Kansas City, Harrison Butker, n’a montré aucun signe de recul, déclarant que le « niveau choquant de haine » est un signe clair que « les valeurs catholiques intemporelles sont détestées par beaucoup ».

Le triple champion du Super Bowl a fait ces dernières remarques lors d’une collecte de fonds à Nashville pour l’Académie Regina Caeli (RCA), un hybride d’école classique et d’instruction à domicile, de la maternelle à la 12e année, pour les familles catholiques. Butker siège au conseil d’administration de l’Académie.

« Le thème du gala de ce soir, “Le courage sous le feu”, a été décidé il y a de nombreux mois », a commencé M. Butker en smoking, « mais ce thème semble maintenant providentiel après ce que nous avons vécu ces deux dernières semaines ».

« S’il n’était pas évident que les valeurs catholiques intemporelles sont détestées par beaucoup, c’est maintenant le cas », a-t-il ajouté, faisant référence à la tempête de critiques contre son précédent discours au Benedictine College.

1 réaction Lire la suite

Trudeau et son nouveau plan de contraception gratuit

Par Anthony Murdoch — Traduit par Campagne Québec-Vie — Photo : fizkes/Adobe Stock

23 mai 2024 (LifeSiteNews) — Le principal groupe pro-vie du Canada a blâmé le premier ministre Justin Trudeau comme étant « malavisé » et anti-famille en faisant « payer » tous les Canadiens pour les « pilules abortives » après qu’il se soit vanté sur les médias sociaux de son nouveau projet de loi gouvernemental qui fournira des contraceptifs gratuits, y compris la pilule du lendemain, à toutes les Canadiennes.

Le jour de la fête de la Reine [ou de Dollard des Ormeaux, ou des Patriotes...], qui est l’une des plus anciennes fêtes du Canada, M. Trudeau a publié sur X : « Être pro-choix, c’est croire que les femmes doivent avoir la liberté de choisir si elles veulent fonder une famille ou comment elles veulent le faire. C’est pourquoi nous allons rendre les contraceptifs — y compris les contraceptifs d’urgence — gratuits au Canada ».

Le message de M. Trudeau comprenait une vidéo en français, dans laquelle on le voit s’entretenir sur un sofa avec une jeune femme et se vanter de son nouveau projet de loi qui fournira des contraceptifs gratuits.

Il laisse entendre que les jeunes femmes cherchent toutes à utiliser des contraceptifs qu’elles « ne peuvent pas se payer ». Par conséquent, a-t-il déclaré, « nous avons besoin que les femmes aient toujours la liberté de choisir quand elles veulent fonder une famille, ou si elles veulent fonder une famille ».

« C’est pourquoi nous avons reconnu que ces frais de contraception sur ordonnance devraient être couverts par l’assurance-médicaments, et c’est ce que nous allons faire », a déclaré M. Trudeau.

1 réaction Lire la suite

Nous y sommes presque !

Ce samedi 1er juin a lieu la première Marche pour la vie de Québec, déjà !

Nous ne sommes plus qu’à 4 jours de l’événement.

Plusieurs militants pro-vie et pro-famille viendront parler de leurs efforts et de leur expérience dans le combat pour l’enfant à naître et la famille durant le rassemblement avant la Marche. Parmi les orateurs, notons :

  • Georges Buscemi, président de Campagne Québec-Vie
  • Le Dr Paul Saba, médecin de famille à Montréal
  • Jean-Léon Laffitte, président de l’Association des Parents Catholiques du Québec et représentant d’Ensemble pour la protection de nos enfants
  • Jean-François Denis du média ThéoVox
  • Richard Décarie, fondateur du Mouvement Union conservatrice
  • Debbie Duval de la Coalition nationale pour la vie
  • Et d’autres encore !

Après la Marche, des femmes ayant subi un avortement ou ayant choisi la vie témoigneront.

L’horaire de la marche de Québec est le suivant :

  • 11 h : Rassemblement devant l’Assemblée nationale du Québec, près de la Fontaine de Tourny
  • 12 h : Discours
  • 13 h : Marche
  • 15 h : Témoignages
  • 16 h : Fin

Pour tous les détails sur la Marche pour la vie à Québec, voyez ici.

Nous organisons des autobus qui partiront de Montréal, Granby, Drummondville et Ottawa, contactez Brian Jenkins au (438) 930-8643 pour les détails.

N’oubliez pas d’annoncer votre venue à la marche sur la page Facebook de notre événement et d’y inviter votre famille, vos amis, vos connaissances.

Prière et jeûne

Pour que Dieu nous accorde le succès et le bon déroulement de la Marche, nous vous demandons de nous aider par la prière et, si vous voulez aller jusque-là et si vous le pouvez, par le jeûne et l’abstinence pendant les trois jours qui nous séparent de la Marche pour la vie, du mercredi 29 mai au vendredi 31 mai. Le jeûne est actuellement défini par l’Église catholique de la façon suivante : par jour, un repas, et deux collations qui ensemble n’équivalent pas un repas complet. L’abstinence, dans ce cas, est l’abstention de viande.

Pourquoi un tel effort ? Nous savons qu’en nous attaquant à l’avortement, nous nous attaquons à l’empire du démon sur notre société. C’est dire à quel point nous avons besoin de l’aide et de la protection de Dieu. Il serait de toute façon illusoire de vouloir réinstaurer la Culture de la Vie dans notre société sans l’aide de Dieu (ou une culture tout court — à mon avis, une société qui n’a même plus de culte envers Dieu et qui méprise à ce point la vie et la famille n’a plus de culture du tout).

Voici ci-dessous quelques photos des préparatifs pour la Marche pour la vie — admirez les bannières !

Venez nombreux nous rejoindre à la Marche pour la vie ce 1er juin !

Pour la Vie,
Augustin Hamilton

Nos articles de la semaine :


Une première historique : Marche pour la Vie à Québec ce 1er juin
Ce samedi 1er juin marquera un moment historique pour la ville de Québec avec la tenue de la toute première Marche pour la Vie au Québec. Cet événement rejoint les rangs des Marches pour la vie organisées mondialement, dont celle à Ottawa – fondée il y a 27 ans – qui a rassemblé des milliers de manifestants sur la Colline parlementaire le 9 mai dernier, et celle de Washington D.C., fondée en 1974, qui a réuni près de 100 000 participants en janvier.


Nouvelle étude : les personnes qui subissent une opération de transition ont 12 fois plus de risques de se suicider
Une nouvelle étude complète fournit les preuves sans équivoque que ceux qui subissent une chirurgie dite de « réassignation de genre » s’exposent à un risque de suicide considérablement accru — un risque stupéfiant 12 fois supérieur à celui de la population générale.


Trudeau s’en prend à Blaine Higgs parce qu'il limite le financement de l’avortement au Nouveau-Brunswick
Trudeau a attaqué Higgs et d’autres « chefs conservateurs » pour avoir placé la valeur de la vie humaine au-dessus du soi-disant « droit de choisir » de tuer les enfants à naître. Higgs a commencé à réduire le financement public des avortements pratiqués en dehors des hôpitaux.


Une militante canadienne arrêtée explique pourquoi elle continue son œuvre : « Je réponds à l’appel des enfants à naître »
Activiste canadienne pro-vie de longue date, Linda Gibbons, a été arrêtée jeudi matin pour avoir témoigné pour l'enfant à naître devant un avortoir à Toronto, avait déclaré la veille à LifeSiteNews qu’elle prévoyait manifester ce jour-là malgré la menace d’arrestation et d’emprisonnement parce qu’elle avait besoin d’aider à faire entendre « l’appel des enfants à naître ».


Harrison Butker critique le pro-avortement Biden et fait l’éloge de la maternité
« Notre propre nation est dirigée par un homme qui proclame publiquement et fièrement sa foi catholique, mais qui, en même temps, est assez délirant pour faire le signe de la croix lors d’un rassemblement en faveur de l’avortement. Il a tellement soutenu le meurtre de bébés innocents que, pour beaucoup, il semble que l’on puisse être à la fois catholique et pro-choix. »


L’Angleterre enregistre un nombre record de 252 122 avortements — 58 % d’avortements tardifs volontaires
En 2022, l’Angleterre et le Pays de Galles ont établi un record sanglant : selon le Bureau de la Santé, 252 122 avortements ont été pratiqués, le plus haut niveau jamais enregistré. La Society for the Protection of Unborn Children (SPUC) a noté qu’il s’agissait d’une augmentation de 17 % sur un an...


L’existence de Dieu peut être connue à la lumière de la raison naturelle
Les « cinq voies » ne sont pas les seules manières de démontrer l’existence de Dieu. Mais elles sont suffisantes pour montrer que Dieu existe certainement et que la raison de l’homme, sans l’aide de la lumière de la révélation divine, peut parvenir à la connaissance certaine de ce fait.


Les histoires d’avortement de célébrités illustrent la rapidité avec laquelle le « choix » peut devenir une « obligation »
Dans une culture qui défend l’avortement comme un droit, le fœticide s’est inévitablement transformé de choix en obligation. Si un homme ne veut pas être père, il peut exiger que la femme qu’il a fécondée se fasse avorter et peut exercer une pression énorme sur elle alors qu’elle est dans une situation vulnérable. L’avortement est, le plus souvent, une attente plutôt qu’une option.


Le magazine jésuite America attaque Harrison Butker tout en déformant ses propos
Un récent essai publié dans America a mis en garde contre le « danger » des opinions présentées par Harrison Butker, le buteur des Kansas City Chiefs, lors d’un récent discours de remise des diplômes.

1 réaction

Rappel : Une première historique : Marche pour la Vie à Québec ce 1er juin

Avis aux médias

Une première historique : Marche pour la Vie à Québec ce 1er juin

Québec, le 27 mai 2024 — Ce samedi 1er juin marquera un moment historique pour la ville de Québec avec la tenue de la toute première Marche pour la Vie au Québec. Cet événement rejoint les rangs des Marches pour la vie organisées mondialement, dont celle à Ottawa — fondée il y a 27 ans — qui a rassemblé des milliers de manifestants sur la Colline Parlementaire le 9 mai dernier, et celle de Washington DC., fondée en 1974, qui a réuni près de 100 000 participants en janvier.

La Marche pour la Vie de Québec se veut un événement festif et familial, tout en abordant des sujets graves aux conséquences profondes pour la société québécoise : les atteintes à la vie humaine que sont l’avortement et l’euthanasie, souvent désignés respectivement par les euphémismes « interruption volontaire de grossesse » et « aide médicale à mourir ».

« Il est grand temps que le Québec ait sa propre Marche pour la Vie », déclare Georges Buscemi, président de Campagne Québec-Vie, l’organisme organisateur de cet événement. « Une société qui se veut solidaire des marginalisés et des vulnérables ne peut continuer à ignorer les enfants à naître ciblés par l’avortement, qui sont les personnes les plus vulnérables et ignorées qui soient. »

Les organisateurs attendent des centaines de manifestants pro-vie de toute la province. Le rassemblement débutera à 11 h à la fontaine de Tourny, en face de l’Assemblée nationale du Québec. Une animation musicale précédera les discours, qui commenceront à midi et se termineront à 13 h, moment où la marche dans les rues de Québec débutera. La marche se conclura à l’Assemblée nationale, où, à partir de 15 h, des témoignages de femmes et d’hommes touchés par la question de l’avortement seront présentés. L’événement, qui se veut annuel, se terminera à 16 h.

Le Dr Paul Saba, médecin de famille à Montréal, sera présent à la manifestation, accompagné de deux sœurs dans la trentaine qui partageront leurs expériences d’avortements imminents sur la table d’opération et leurs décisions de garder leurs bébés à la dernière minute. Le Dr Saba estime que les mères qui souhaitent avoir des enfants doivent être soutenues. « C’est une question de justice sociale. Les mères ne devraient pas être poussées à avorter parce qu’elles manquent de soutien financier, social et psychologique. Nous devons leur garantir des logements abordables, des revenus raisonnables et la sécurité alimentaire. »

Pour plus d’informations sur la Marche pour la Vie à Québec, veuillez consulter les sites www.marchepourlavie.quebec et www.cqv.qc.ca.

Contact Médias :
Georges Buscemi
Président de Campagne Québec-Vie
(514) 928-4819 ; [email protected]

1 réaction