M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

Une ville menacée de poursuites pour avoir refusé la tenue d’une Gay Pride

Par Reinformation.tv

Le conseil municipal [de Starkville] a démocratiquement rejeté le 20 février dernier la demande des organisateurs qui lui demandait d’accueillir et de subventionner l’événement.

Plusieurs citoyens avaient assisté aux débats et demandé un vote négatif, acquis par 4 voix contre 3.

La ville de 28 000 âmes, sollicitée par les activistes gays pour organiser un événement qui, disaient-ils, allait « souder la communauté », est désormais profondément divisée.

Après le rejet de la demande, Starkville Pride a contacté l’association de défense des libertés civiles (très à gauche) ACLU, Human Rights Campaign et the Southern Poverty Law Center pour engager des poursuites contre la municipalité.

La municipalité est désormais accusée de « violer la constitution » et une affaire judiciaire pourrait s’ensuivre.

Laissez un commentaire

L’archevêque Prendergast à Trudeau : Vous êtes « confus » si vous pensez que vous pouvez être proavortement et catholique


Mgr Prendergast, archevêque d’Ottawa.

Signez ici la pétition contre les prises de position antichrétiennes et proavortement du gouvernement libéral de Justin Trudeau>>

Par Claire Chretien — traduit par Campagne Québec-Vie

OTTAWA, le 26 janvier 2018 (LifeSiteNews) — Il est « logiquement impossible » pour le premier ministre Justin Trudeau de se considérer comme catholique et proavortement, a écrit l’archevêque d’Ottawa Terrence Prendergast. Il a fait valoir ce point dans un éditorial du Ottawa Sun qui critique et dénonce l’exigence du gouvernement libéral voulant que les employeurs signent une attestation proavortement et protransgenre pour les subventions d’emplois d’été.

Mgr Prendergast a contredit l’affirmation « hypocrite » de Trudeau selon laquelle la Charte inclut un « droit » à l’avortement. L’archevêque, un jésuite, a déploré les « commentaires personnels confus » du premier ministre concernant la conciliation de son catholicisme avec le soutien de l’avortement sur demande.

« Il n’est pas question de droits reproductifs ou de liberté de reproduction dans la Charte en dépit des prétentions du premier ministre », a écrit Mgr Prendergast. « Tout Canadien peut vérifier ceci en lisant la Charte des droits et libertés en ligne. Cependant, Emploi et Développement social Canada peut maintenant refuser aux organismes un financement pour des emplois d’été si elles refusent de supporter un droit inexistant. »

Laissez un commentaire Lire la suite

Voici comment Planned Parenthood m’a aidée après que je fus violée

Jamie lors d’un rassemblement de pro-vie (Defund Planned Parenthood)

Par Jamie Jeffries, Survivante de viol (prolifewife) — traduit par Kori Caignou pour Défenseurs de La Vie

J’avais l’intention d’écrire ce billet depuis un bon moment maintenant, mais avec tant de bon travail dans le mouvement pro-vie actuellement, c’est difficile de trouver le temps de retourner dans un endroit aussi sombre. Il y a de nombreuses idées fausses circulant autour d’une organisation en particulier et sur la façon dont elle aide les jeunes femmes. Donc, autant je n’aime pas raconter ce témoignage, autant je pense que c’est nécessaire pour protéger les autres comme moi.

En hiver 2007, j’avais presque 17 ans. Je venais de passer des tests du lycée et j’attendais le semestre de printemps au collège. Une nuit, je suis arrivée à ce que je m’attendais être une soirée de cinéma avec plusieurs de mes amis. Cependant, je me suis retrouvée enfermé dans un appartement avec un gars que je ne connaissais pas. Il n’a pas accepté un non pour réponse. Mon corps ne coopérerait pas pour combattre. J’étais figée, en état de choc et angoissée. Après ce qui sembla être des heures, mais en fait, il s’était écoulé moins d’une, je me suis fait demander de le conduire dans ma voiture à sa destination. Là, il est sorti et il est finalement parti. Heureusement, je ne l’ai jamais revu depuis.

Laissez un commentaire Lire la suite

Référendum en Irlande : après la suppression du droit à la vie pour les enfants à naître, l’avortement jusqu’à la 12e semaine…

Par Olivier Bault (Reinformation.tv)

Force est de reconnaître aux partisans de l’abrogation du 8e amendement à la constitution de la République d’Irlande qu’ils annoncent bien la couleur avant le référendum ! Conformément aux recommandations de décembre de la commission parlementaire chargée de la question, le gouvernement vient de présenter un projet de loi en vue d’autoriser l’avortement sans restriction jusqu’à la 12e semaine de grossesse en cas de victoire du Oui. Ce référendum constitutionnel, qui doit normalement se tenir à la fin du mois de mai (le parlement irlandais en débattait ce vendredi [9 mars]), avait été promis par le premier ministre Leo Varadkar. Il sera demandé aux Irlandais s’ils souhaitent ou non abroger l’article de la constitution en vertu duquel une femme enceinte et l’enfant qu’elle porte en elle bénéficient d’une même garantie de leur droit à la vie. C’est le 8e amendement adopté en 1983 par référendum, à une large majorité, qui avait inscrit cette égalité de droit dans le marbre, interdisant toute légalisation de l’avortement en dehors des cas où il s’agirait de sauver la vie d’une femme enceinte.

Laissez un commentaire Lire la suite

Québec — Éducation à la sexualité (uniformisée) — revue de presse commentée.

Par pouruneécolelibre

Après avoir été abolie il y a plus de 15 ans en tant que matière autonome obligatoire, l’éducation à la sexualité sera de retour dans toutes les écoles du Québec et à tous les niveaux du préscolaire, primaire et secondaire, dès l’automne prochain.

Québec veut imposer (« offrir » dans la novlangue du ministère) un programme formaté et uniformisé d’éducation à la sexualité. Rappelons cependant que les écoles donnent déjà des cours de ce type, mais pas en tant que matière autonome au programme : son contenu et la pédagogie adoptée peuvent être très variables d’une école à l’autre.

Revue de presse commentée sur l’imposition de ce nouveau programme gouvernemental.

L’opposition à Québec a dénoncé mercredi les retards « inadmissibles » et le « cafouillage » du ministère de l’Éducation dans la préparation du programme d’éducation à la sexualité.

Laissez un commentaire Lire la suite

La réunion du Groupe de Visegrad à Budapest défend les valeurs chrétiennes et la natalité

Crédit photos : Ferenc Almássy

Par Olivier Bault (Reinformation.tv)

Réunis à Budapest le vendredi 2 mars, les représentants des parlements du V4, ou Groupe de Visegrád (Hongrie, Pologne, Slovaquie, Tchéquie), ont confirmé leur intention de prendre ensemble la défense d’autres politiques pour l’Union européenne en redonnant un rôle accru aux parlements nationaux, en défendant les valeurs européennes comprises comme étant les valeurs chrétiennes et en promouvant des politiques favorisant la natalité plutôt que l’immigration de masse voulue par Bruxelles, Paris et Berlin en réponse à la crise démographique. Pour compenser le départ du Royaume-Uni, leur allié traditionnel avec lequel ils veulent un accord garantissant les meilleures relations possibles tout en respectant le résultat du référendum sur le Brexit, les quatre pays militent en faveur d’un nouvel élargissement de l’UE vers l’Est (Moldavie) et dans les Balkans occidentaux. Néanmoins, les participants aux rencontres parlementaires de Budapest ont mis en garde contre une reproduction par l’UE du modèle yougoslave dans cette région : les identités et les particularités nationales doivent être respectées.

Laissez un commentaire Lire la suite

Sous la nouvelle loi, les patients pourraient se faire prendre leurs organes en même temps qu'euthanasier sans leur consentement

Par Wesley J. Smith (LifeSiteNews) — traduit par Campagne Québec-Vie

20 février 2018 (NRO) — Il est légal aux Pays-Bas pour les médecins et les psychiatres de tuer par injection létale les malades, les handicapés, les personnes âgées et les malades mentaux demandant à mourir.

Il n’est pas légal pour eux de tuer des patients qui n’ont pas réclamé à plusieurs reprises la mort.

Mais cela arrive quand même, et non rarement. Diverses études donnent des chiffres différents, mais on peut dire sans risque de se tromper que des centaines de patients — 431 en 2015 — meurent chaque année non volontairement, ce que l’on appelle dans le discours euthanasique néerlandais, « euthanasie* sans demande ni consentement ».

Techniquement, c’est un meurtre selon la loi néerlandaise, mais alors quoi? Je ne connais aucun cas où une sanction importante a été infligée à un médecin qui a tué un patient sans son consentement.

Et en 2020, les Néerlandais vont instituer une loi sur le « consentement présumé », ce qui signifie que tout le monde est légalement un « donneur » d’organes, à moins qu’il ne refuse explicitement de l’être. D’après un article de DutchNews. nl :

Laissez un commentaire Lire la suite

Jordan Peterson sur le genre et la soi-disant « masculinité toxique »

Jordan B Peterson.

Par Clémentine Jallais (Reinformation.tv)

Le débat sur les armes à feu, semi-automatiques ou pas, permises ou interdites a monopolisé encore une fois l’attention médiatique aux États-Unis, après la dernière fusillade de masse, celle de Parkland, en Floride, où un jeune homme — encore un — de 19 ans a tué à bout portant dix-sept personnes dans le lycée dont il avait été évincé l’année précédente. Pour tenter d’esquisser quelques explications à un tel phénomène, différentes pistes ont été explorées comme l’addiction aux psychotropes, fléau américain réel. D’autres ont visé plus haut, comme le psychologue bien connu des réseaux sociaux, Jordan B Peterson, l’homme aux 40 millions de vues sur YouTube (avec des conférences !)… Au-delà de facteurs plus visibles, il pointe le monde moderne et ses vides destructeurs — et pas la masculinité toxique dont le féminisme va affubler ces nouveaux tueurs.

Fusillades de masse : « Parce qu’ils sont nihilistes et désespérés »

Comment ces jeunes garçons, car le tueur de Parkland est loin d’être le seul de son espèce, en viennent à commettre l’irréparable, tant pour les autres que pour eux ? ! « Parce qu’ils sont nihilistes et désespérés », a répondu Jordan B Peterson, interviewé sur Fox News.

Laissez un commentaire Lire la suite

La fille d’un célèbre auteur de science-fiction révèle des horreurs sexuelles qu’elle a subies en grandissant dans un foyer LGBT

grotte-sombre.jpg

Par Clémentine Jallais (Reinformation.tv)

Secrets de famille… Il en est qu’on préfère étouffer et ensevelir sous des années de silence. Il en est d’autres qu’il faut savoir extirper et brandir aux yeux d’un monde qui aurait pourtant préféré les ignorer… ! Moira Greyland a eu ce courage. Fille d’un homosexuel et d’une lesbienne pédophiles, elle raconte aujourd’hui, dans un livre, à quarante ans passés, les horreurs subies en famille.

A l’entendre et à la lire, la pédophilie découle bel et bien naturellement de l’homosexualité, telle une tare originelle, inscrite au cœur de la pensée pédéraste. Une bombe pour le lobby LGBT.

« Des mains qui déchirent mon âme » (Moira Greyland)

« Je suis née dans une famille d’auteurs païens célèbres à la fin des années soixante. Ma mère était Marion Zimmer Bradley, et mon père était Walter Breen. A eux deux, ils ont écrit plus de cent livres : ma mère a écrit de la science-fiction et de la fantasy (Mists of Avalon), et mon père a écrit des livres sur la numismatique ».

Laissez un commentaire Lire la suite

L’histoire déchirante de la façon dont une femme ayant une maladie mentale a été encouragée à se faire euthanasier légalement

Aurelia_Brouwers_810_500_55_s_c1.jpgAurelia Brouwers avant qu’elle ne soit légalement euthanasiée à Deventer, le 26 janvier 2018.

Par Dorothy Cummings McLean — traduit par Campagne Québec-Vie

DEVENTER, Pays-Bas, 2 février 2017 (LifeSiteNews) — Une femme de 29 ans souffrant d’une maladie mentale a été mise à mort par injection létale volontaire aux Pays-Bas la semaine dernière après avoir, malheureusement, manipulé le grand public pour qu’il applaudisse sa volonté de mourir.

Aurelia Brouwers voulait mourir et elle s’est assuré que les gens le sachent. Elle l’a fait non seulement par le biais des médias conventionnels, mais aussi par le biais des médias sociaux, tels que Facebook et Instagram.

Aurelia a fait une chose horrible et a aimé le faire.

Elle a non seulement mis fin à sa propre vie, mais elle s’est présentée comme une héroïne de la culture de la mort, espérant manifestement encourager les assassinats sanctionnés par l’État d’autres personnes malheureuses ayant un penchant pour l’autodestruction.

Bien qu’elle ait clairement fait comprendre aux journalistes et aux admirateurs qu’elle se détestait elle-même ainsi que sa vie, Aurelia avait quand même une « liste de choses à faire avant de mourir » dont elle espérait faire l’expérience avant son décès. En effet, des célébrités hollandaises sont venues la voir et ont été photographiées avec elle dans les jours précédant son exécution le 26 janvier.

Laissez un commentaire Lire la suite