M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

Près de 30 % des femmes de la génération Z s’identifieraient désormais comme LGBT, selon un sondage Gallup

Par Jonathon Van Maren — Traduit par Campagne Québec-Vie — Photo (modifiée) : Freepik

18 mars 2024 (LifeSiteNews) — Plus tôt cette semaine, j’ai noté dans un essai qu’avec la montée en flèche des taux de jeunes s’identifiant comme LGBT et une tendance correspondante à la baisse de ceux qui s’identifient comme chrétiens, nous sommes témoins d’une migration d’une source de pouvoir culturel à une autre. Les sondages réalisés ces deux dernières années ont montré que jusqu’à un quart de la génération Z — ceux qui sont nés entre 1996 et 2010 — s’identifie à un groupe LGBT, dont le nombre ne cesse de croître.

Un récent sondage Gallup montre que cette tendance s’accélère rapidement. En 2016, lorsque mon premier livre The Culture War a été publié, moins de 3 % des personnes s’identifiaient comme faisant partie du spectre LGBT. L’année dernière, ce chiffre a atteint le chiffre stupéfiant de 7,6 %. L’enquête Gallup, menée auprès de 12 000 personnes âgées de 18 ans et plus, a également révélé que la majorité de la croissance provient des jeunes femmes, qui sont deux fois plus susceptibles que les hommes de s’identifier comme LGBT.

Selon Jeffrey Jones, rédacteur en chef chez Gallup, « près de 30 % des femmes de la génération Z s’identifient comme LGBTQ+, la plupart comme bisexuelles. C’est là qu’une grande partie de la croissance semble se produire. Il est important de savoir à quel point la communauté LGBTQ est bisexuelle, et c’est certainement quelque chose que nous constatons chez les jeunes générations. » Dans l’ensemble, 8,5 % des femmes et 4,7 % des hommes s’identifient maintenant comme LGBT, ce qui représente également une forte augmentation.

L'article continue ci-dessous...

Ensemble, défendons la vie de la conception à la mort naturelle. Suivez ce lien pour en savoir plus.

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

Abonnez-vous à notre chaîne Youtube !

Selon NBC :

En analysant chaque génération, l’histoire du genre devient plus intéressante. Dans les trois jeunes générations interrogées — la génération Z, la génération Y et la génération X — les femmes sont plus susceptibles que les hommes de s’identifier comme LGBTQ. Cependant, dans les deux générations les plus âgées — les baby-boomers et la génération silencieuse — c’est l’inverse. (La répartition par sexe ne tient pas compte des répondants non binaires, qui représentent environ 1 % des personnes interrogées.)

Le groupe le plus susceptible de s’identifier comme LGBTQ, de loin, était composé de femmes de la génération Z (âgées de 18 à 26 ans), dont 28,5 % se sont identifiées comme LGBTQ dans le sondage. La part du lion d’entre elles, de toutes les femmes de la génération Z interrogées, 20,7 %, s’identifiaient comme bisexuelles, suivies par 5,4 % qui s’identifiant comme lesbiennes. Les femmes de la génération Z étaient près de trois fois plus susceptibles que les hommes de la génération Z de s’identifier comme LGBTQ. Les bisexuels représentaient le pourcentage le plus élevé de répondants LGBTQ, soit 57,3 %, ou 4,4 % de tous les adultes interrogés. Selon le sondage, les hommes gais représentaient 18,1 % des répondants LGBTQ, les lesbiennes 15,1 % et les transgenres 11,8 %.

Qu’est-ce que cela signifie ? Comme je l’ai déjà mentionné à propos de données similaires montrant des tendances similaires, cela souligne le fait que beaucoup s’identifient sur le spectre LGBT pour des raisons culturelles, en adoptant l’étiquette plutôt que le mode de vie. Des commentateurs comme Andrew Sullivan (et d’autres) ont fait remarquer que, bien que les taux de personnes s’identifiant comme LGBT continuent d’augmenter, les taux de comportement homosexuel n’ont pas augmenté. En bref, il est maintenant cool d’être LGBT et, avec le nombre croissant d’étiquettes disponibles, vous n’avez pas vraiment à changer vos préférences sexuelles pour vous appeler « queer ». Votre identité peut être fluide même lorsque vous sortez régulièrement avec le sexe opposé. Par exemple, Jones a observé que de nombreux répondants ont écrit qu’ils étaient « pansexuels » ou « asexuels » — 3 % des répondants LGBT.

Le rapport Gallup conclut que « dans l’ensemble, chaque jeune génération est environ deux fois plus susceptible que la génération précédente de s’identifier comme LGBTQ+. Plus d’un adulte de la génération Z sur cinq, âgé de 18 à 26 ans en 2023, s’identifie comme LGBTQ+, tout comme près d’un membre de la génération Y sur 10 (27 à 42 ans). » Parmi la génération silencieuse, qui a maintenant plus de 70 ans, seulement 1 % s’identifient comme LGBT. Gallup suppose que ces tendances se poursuivront, et que le pourcentage d’Américains qui s’identifient comme LGBT pourrait atteindre 10 % au cours des prochaines décennies.

La victoire culturelle du mouvement LGBT a été presque incroyablement réussie — et à mesure que le nombre de genres et d’identités sexuelles disponibles continue de croître, le nombre de ceux qui opteront pour ce mouvement puissant croîtra aussi.



Laissez un commentaire

Ensemble, défendons la vie de la conception à la mort naturelle. Suivez ce lien pour en savoir plus.