M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

Les taux d’euthanasie augmentent au Québec, où le taux est le plus élevé au monde

Par Cassy Fiano-Chesser (LiveActionNews) — Traduit par Campagne Québec-Vie — Photo : Freepik

Le dernier rapport du Québec, première province canadienne à légaliser l’euthanasie, révèle que le nombre de décès dus à l’euthanasie a augmenté et que, pour la deuxième année consécutive, le Québec a le taux d’euthanasie le plus élevé au monde.

Radio-Canada rapporte que les données gouvernementales de la Commission sur les soins de fin de vie ont révélé que 5 686 personnes ont reçu l'aide médicale à mourir (AMM) en 2023. Il s’agit d’une augmentation de 17 % par rapport à 2022, où 5,1 % de tous les décès étaient dus à l’AMM. En 2023, ce chiffre est passé à 7,3 % de tous les décès. Ce taux — 7,3 % — est le plus élevé au monde.

Le président de la commission, Michel Bureau, a déclaré ne pas pouvoir expliquer pourquoi le taux est tellement plus élevé au Québec que dans les pays dotés de lois sur l’euthanasie aussi libérales, comme les Pays-Bas ou la Belgique. « Nous n’avons pas d’explication sociologique, si ce n’est le vieillissement de la population », a-t-il déclaré.

L'article continue ci-dessous...

Ensemble, défendons la vie de la conception à la mort naturelle. Suivez ce lien pour en savoir plus.

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

Abonnez-vous à notre chaîne Youtube !

Le Dr David Lussier, gériatre à l’Institut universitaire de gériatrie de Montréal, a déclaré à CBC News qu’il ne fallait pas considérer ces chiffres de manière négative, mais qu’il avait tout de même des inquiétudes... et qu’il insinuait que certaines personnes âgées pourraient choisir l’AMM simplement pour éviter d’être placées dans une maison de soins infirmiers. Au Québec, ces dernières sont connues sous le nom de centres de soins de longue durée (CHLSD).

« En tant que gériatre, j’entends souvent parler de la crainte d’être placé dans un CHLSD et cela me préoccupe », a-t-il déclaré. « C’est triste, mais je ne vois pas cela comme un échec.* Ce que les gens ne veulent pas, c’est se retrouver dans cet état de dépendance et de perte d’autonomie sévère ».

Ce constat est étayé par des données antérieures, qui ont montré que la majorité des personnes qui optent pour le suicide assisté ou l’euthanasie le font par crainte de perdre leur autonomie et de ne plus pouvoir pratiquer les mêmes activités qu’auparavant. D’autres études ont montré que les personnes s’inquiètent également de devenir un fardeau pour leurs proches.

En août 2023, la Commission sur les soins de fin de vie a admis que certains décès par euthanasie n’étaient pas conformes à la loi, bien que l’euthanasie ait continué à être étendue.


*À mon avis, les gens craignent sans doute le terrible abandon qui est arrivé aux personnes âgées dans les maisons de soins pendant la « pandémie »... — A.H.



Laissez un commentaire

Ensemble, défendons la vie de la conception à la mort naturelle. Suivez ce lien pour en savoir plus.