M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

Un gros site pornographique suspend l’accès au Texas en raison d’une nouvelle loi sur la vérification de l’âge

Par Ashley Sadler — Traduit par Campagne Québec-Vie — Photo : Freepik

18 mars 2024 (LifeSiteNews) — Un important site pornographique a été forcé de cesser ses activités au Texas après qu’un tribunal fédéral ait confirmé la loi de l’État de l’étoile solitaire exigeant que les sites pornographiques vérifient que les utilisateurs sont âgés de plus de 18 ans.

Le site internet canadien Pornhub a suspendu l’accès aux utilisateurs résidant au Texas après que la Cour d’appel du cinquième circuit ait statué, le 7 mars, en faveur de la loi texane exigeant la vérification de l’âge des utilisateurs afin de protéger les enfants de l’accès à des contenus obscènes, a rapporté vendredi Texas Tribune.

« Comme vous le savez peut-être, les élus du Texas nous demandent de vérifier votre âge avant de vous autoriser à accéder à notre site internet », peut-on lire dans un nouveau message adressé aux utilisateurs texans.

La société avait affirmé que les contenus obscènes et pornographiques sont des « discours protégés » auxquels les adultes ont le « droit » d’accéder et que la loi texane « ne répond pas à un examen minutieux », mais elle n’a pas réussi à convaincre la cinquième cour d’appel.

L'article continue ci-dessous...

Ensemble, défendons la vie de la conception à la mort naturelle. Suivez ce lien pour en savoir plus.

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

Abonnez-vous à notre chaîne Youtube !

Dans sa décision du 7 mars confirmant la règle de vérification de l’âge en vigueur au Texas, la Cour a cité la décision de la Cour suprême des États-Unis dans l’affaire Ginsberg v. New York, rendue en 1968. Dans cette affaire, la plus haute juridiction du pays a jugé que les documents obscènes ne pouvaient être vendus à des mineurs, estimant que « l’obscénité ne relève pas du domaine de la liberté d’expression ou de la presse » et que la restriction des documents en fonction de l’âge des lecteurs ou des spectateurs n’était pas « constitutionnellement inadmissible ».

Réagissant à la nouvelle selon laquelle Pornhub avait suspendu l’accès de son site aux résidents du Texas, le procureur général républicain Ken Paxton a déclaré que « des sites comme PornHub sont en fuite parce que le Texas dispose d’une loi qui vise à les empêcher de montrer du matériel préjudiciable et obscène aux enfants ».

À ce jour, des mesures telles que celle mise en œuvre au Texas ont été très efficaces pour forcer Pornhub à fuir les États dirigés par des conservateurs.

Le site a dû cesser ses activités dans un nombre croissant d’États dirigés par des républicains, dont l’Arkansas, le Mississippi, le Montana, la Caroline du Nord, l’Utah et la Virginie, en raison des lois imposant la vérification de l’âge au cours des derniers mois.

Ces mesures prises à l’échelle des États interviennent alors qu’un grand nombre d’enfants et d’adolescents américains accèdent à des contenus pornographiques en ligne.

Selon un article de Common Sense Media publié l’année dernière, « 73 % des adolescents interrogés âgés de 13 à 17 ans ont regardé de la pornographie en ligne — et plus de la moitié (54 %) ont déclaré avoir vu de la pornographie pour la première fois avant d’avoir atteint l’âge de 13 ans ». Une autre étude a révélé que « 10 % des visionnements de pornographie sont le fait d’enfants de moins de 10 ans ».

Les législateurs, les chefs religieux et d’autres ont constamment tiré la sonnette d’alarme sur les graves conséquences de la consommation généralisée de pornographie, en particulier chez les jeunes. À ce jour, plus d’une douzaine d’États ont déclaré que la consommation de pornographie constituait une crise de santé publique, la recherche ayant démontré ses effets psychologiques, sociaux et physiques négatifs.

Il a également été démontré que la pornographie, dont l’Église catholique enseigne qu’elle « porte atteinte à la chasteté parce qu’elle pervertit l’acte conjugal » et qu’elle « porte gravement atteinte à la dignité de ses participants », déforme les voies neuronales des enfants et des adultes, contribue à des taux de divorce élevés, facilite l’industrie internationale du trafic sexuel et déclenche des dysfonctionnements sexuels et une confusion des genres.

En attendant, les lois sur la vérification de l’âge ne sont pas le seul problème auquel est confronté Pornhub.

La société mère de Pornhub, Mindgeek (aujourd’hui Aylo), fait actuellement l’objet d’un recours collectif de la part de victimes d’abus sexuels qui affirment que leurs agressions ont été enregistrées et font l’objet d’un trafic sur les sites pornographiques exploités par Aylo, y compris Pornhub.

En 2022, Feras Antoon, alors PDG de Mindgeek, et David Tassillo, directeur de l’exploitation, ont démissionné de leur poste après avoir appris que Pornhub avait permis que des « vidéos sexuellement explicites et non consensuelles — y compris avec des enfants » existent sur le site « depuis des années », comme l’a rapporté Variety.

Le procès de l’action collective est prévu pour août 2024.



Laissez un commentaire

Ensemble, défendons la vie de la conception à la mort naturelle. Suivez ce lien pour en savoir plus.