M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

Des milliers d’Irlandais pro-vie ont marché pour la Vie à Dublin


Billet de blogue d’Augustin Hamilton (Campagne Québec-Vie) — Photo :

Environ dix mille personnes ont participé à la marche pour la vie irlandaise, pour protester contre la légalisation de l’avortement (qui était presque totalement interdit), qui a été réalisée par l’abrogation référendaire (et frauduleuse) du 8e amendement de la Constitution irlandaise, et complétée par l’adoption de plusieurs lois. Extrait de CNA :

On estime à 10 000 le nombre d’Irlandais qui ayant participé au premier grand rassemblement et à la première marche pro-vie en Irlande depuis que le pays a adopté une loi sur l’avortement permissif. Les orateurs ont souligné leur détermination à continuer de travailler pour rétablir la protection juridique des enfants à naître.

La marche du 6 juillet a commencé au Parnell Square de Dublin et s’est terminée au Customs House, où a eu lieu le All-Ireland Rally for Life.

« Le thème de l’événement était un appel à se tenir "Debout pour la vie", parce qu’aucun vote, aucun projet de loi, aucun référendum ne pourra jamais faire de l’avortement » un droit, a déclaré le comité organisateur de ce rassemblement du 6 juillet, « Nous avons été ravis de voir des gens de tous âges et de tous horizons répondre à cet appel. »

L’événement a été organisé par Life Institute, Precious Life and Youth Defence avec le soutien de plus de 30 groupes pro-vie locaux.

[...]

L’archevêque Eamon Martin of Armagh, Primat de toute l’Irlande, a déclaré aux médias lors du rassemblement qu’il se voulait “être solidaire” de ceux qui croient que la grossesse signifie avoir affaire a deux vies. »

« Je marche aujourd’hui parce que je crois qu’il est plus important que jamais d’affirmer le caractère sacré de toute vie humaine. L’enlèvement direct et intentionnel de la vie de tout être humain innocent est toujours gravement mal - nous devons éviter de nous désensibiliser à la valeur de toute vie humaine », déclara Mgr Martin, selon EWTN Irland.

Il a lancé un appel pour une plus grande aide pour les femmes vulnérables, pour les mères et les pères en détresse, ainsi que pour « les parents qui sentent qu’ils ont fait le mauvais choix en choisissant l’avortement. »

Laissez un commentaire

La pétition de soutien à Guzzo et au film Unplanned atteint presque 1000 signatures


Scène du film Unplanned

Billet de blogue d’Augustin Hamilton (Campagne Québec-Vie) — Image : Capture d'écran de la bande-annonce sur YouTube

La pétition de Campagne Québec-Vie, en soutien au propriétaire de Cinémas Guzzo, Vincenzo Guzzo, et au film pro-vie Unplanned que celui-ci projette de montrer en salle, atteint presque mille signatures, ou 856.

La pétition « Monsieur Guzzo, nous voulons Unplanned ! » a été lancée jeudi dernier, alors que les nouvelles annonçaient que M. Guzzo publiquement se disait intéressé par ce film et vouloir le faire projeter dans ses cinémas.

Les gros médias présentaient aussi l’affaire plutôt négativement, laissant largement le crachoir aux divers partisans de l’avortement, dont des membres de Planned Parenthood, industrie de l’avortement directement concernée par ce film qui raconte la conversion d’Abby Johnson, ancienne directrice d’un avortoir de cet organisme, puis directrice du mouvement pro-vie And Then There Were None qui a pour but d’aider les travailleurs du domaine de l’avortement à le quitter. Le film Unplanned a rencontré de nombreuses oppositions aux États-Unis et se bute à une importante résistance au Canada.

On apprenait par les mêmes nouvelles que des propriétaires de cinémas, dont M. Guzzo, s’étaient fait menacer de mort à cause du film et que quelques-uns d’entre eux se sont désistés.

La pétition a donc pour but de montrer à M. Guzzo l’intérêt présent au milieu de la population pour le film Unplanned et son soutien.

Laissez un commentaire

FIV et Interversion d’embryons : une femme obligée de remettre les bébés qu’elle a portés

Billet de blogue d’Augustin Hamilton (Campagne Québec-Vie)

Une triste affaire dans laquelle une Américaine s’était fait implanter deux embryons « appartenant » à d’autres clients de la clinique New York avec laquelle elle avait affaire, au lieu de ceux prévus, résultat, peu après l’accouchement elle dut rendre les deux enfants qu’elle avait portés à leurs « propriétaires » respectifs, d’après Gènéthique :

Le couple, d’origine asiatique, a dépensé plus de 100 000 $ dans les traitements de fertilité. Après plusieurs tentatives infructueuses, deux embryons féminins ont été implantés chez la mère en juillet 2018 […]

Quelques échographies avaient suffi pour montrer que les deux enfants à naître n’étaient pas des filles. Gènéthique continue :

La femme a […] accouché de deux garçons, par césarienne, le 31 mars 2019. Les jumeaux ne présentaient aucun trait asiatique.

Les tests génétiques ont confirmé que les deux garçons n’avaient aucun lien avec les parents, ni aucun lien entre eux. Le couple a été contraint de restituer chacun des garçons à ses parents respectifs, d’autres clients de la clinique.

Cet imbroglio, auquel la funeste pratique de la fécondation in vitro prête le flanc, n’a pas été sans être douloureux pour le couple asiatique, le laissant avec « des blessures émotionnelles permanentes » dont il ne se remettra pas, explique-t-il d’après Gènéthique.

Laissez un commentaire

Une famille allemande faisant l'école à la maison réobtient la garde de ses enfants


Les enfants de la famille Wunderlich.

Par la Catholic News Agency ― traduit par Campagne Québec-Vie ― Photo :

Un tribunal allemand a décidé qu'un couple chrétien faisant l'école à domicile pouvait conserver la garde de leurs enfants dans l'attente d'un recours contre la loi nationale sur la fréquentation scolaire obligatoire.

Depuis près de 15 ans, Dirk et Petra Wunderlich sont engagés dans une bataille juridique au sujet de leur décision de donner à leurs quatre enfants l'école à domicile, en violation d'une loi allemande interdisant l'enseignement à la maison.

Le tribunal de la famille de Darmstadt a décidé le 2 juillet que les Wunderlich pourraient avoir la garde de leurs deux plus jeunes enfants, qui sont encore mineurs, en attendant d'être déférés au plus haut niveau de la Cour européenne des droits de l'homme.

« Le droit des parents à diriger l'éducation de leurs enfants est un droit fondamental, protégé par le droit international », a déclaré Robert Clarke, directeur du European Advocacy for ADF International.

Clarke est l'avocat principal des Wunderlich devant la Cour européenne des droits de l'homme.

Il s'est dit « heureux de voir que le tribunal allemand respectait ce droit et reconnaissait que les enfants Wunderlich allaient bien. »

En tant que chrétiens fidèles, les Wunderlich voulaient faire l'école à la maison afin d'éviter d'exposer leurs enfants à des influences non désirées.

Laissez un commentaire Lire la suite

Deux propriétaires de cinémas reçoivent des menaces de mort à cause du film pro-vie Unplanned

Billet de blogue d’Augustin Hamilton (Campagne Québec-Vie) ― Photo : Skitterphoto/Pexels

De gentils pro-choix ne veulent pas laisser aux gens ordinaires le choix de voir un film pro-vie, aussi menacent-ils de mort les propriétaires de cinémas indépendants parce que ceux-ci prévoient projeter dans leurs salles le film Unplanned

Le film Unplanned raconte la conversion d’Abby Johnson qui devant la réalité de l’avortement, passe de directrice d’un avortoir de Planned Parenthood à directrice d’un mouvement pro-vie. 

Et dire que le mouvement pro-avortement accuse le mouvement pro-vie de violence, se baserait-il sur les comportements qui se retrouvent dans son propre sein pour juger ainsi le mouvement pro-vie ? 

Menaces de mort, d’après LifeSiteNews

La police enquête sur les menaces de mort envoyées à deux propriétaires de cinémas indépendants canadiens parce qu'ils projetaient de passer dans leurs salles le film pro-vie Unplanned le 12 juillet, a appris LifeSiteNews. 

Des mesures de sécurité : 

Par mesure de sécurité, les producteurs du film ont maintenant retiré de leur site Web la liste complète des 46 cinémas canadiens— indépendants, Cineplex et Landmark — où sera montré le film le 12 juillet, a affirmé M. Konzelman [l'un des producteurs du film] à LifeSiteNews.

Laissez un commentaire Lire la suite

Les services sociaux norvégiens enlèvent à une famille américaine ses trois enfants

Billet de blogue d’Augustin Hamilton (Campagne Québec-Vie) — Photo : Pexels

Le tristement célèbre Service de « protection » de l’enfance Barnevernet a encore frappé. Ce monstre administratif a séparé les trois enfants d’une famille de leurs parents sous un prétexte lourdaud, sorte qui lui est d’ailleurs habituelle. Cette famille chrétienne américaine avait déménagé en Norvège en septembre 2018. Moins d’un an après… d’après Citizen Go :

La mère, Natalya, est citoyenne américaine. Son mari est lituanien. Leurs trois enfants, âgés de 7 à 11 ans, sont nés aux États-Unis et sont citoyens américains.

Le vendredi 17 mai, trois jours seulement avant l’enlèvement des enfants, la fille aînée a reçu un téléphone pour son anniversaire. Au cours de la fin de semaine, son mauvais comportement a porté Natalya à lui retirer le téléphone jusqu’à ce que son comportement s’améliore.

Le lundi 20 mai, leur fille a parlé de cet incident à l’école. Ce soir-là, le Barnevernet est entré par effraction dans la maison familiale avec la police. Les enfants dormaient déjà. Ils ont été arrachés de leur lit et retirés de la maison. Toute la famille a été maintenue en détention policière pendant 24 heures et chacun a été interrogé séparément pendant trois heures. Les enfants ont ensuite été envoyés en famille d’accueil dans une ville située à une heure de route.

Barnevernet a insinué que la raison pour laquelle ils ont pris les enfants était qu’ils croyaient que les enfants n’avaient pas une routine appropriée. En Norvège, cela, et à peu près n’importe quoi, peut être considéré comme de la « négligence » ou une « négligence future potentielle », et peut être utilisé comme motif pour retirer un enfant.

De plus, les parents n’avaient pas le droit de parler de l’affaire jusqu’au 11 juin, sous menace de deux ans de prison. Les enfants sont en famille d’accueil et les parents peuvent à peine les voir.

Citizen Go a lancé une pétition, adressée au vice-président des États-Unis Mike Pence pour que celui-ci intervienne, ainsi qu’une autre traitant d’un cas similaire d’une mère américaine appelée Amy et de son enfant Tyler.

Laissez un commentaire

Guzzo projettera le film pro-vie Unplanned

Billet de blogue d’Augustin Hamilton (Campagne Québec-Vie)

Signez la pétition : Cher Monsieur Guzzo, Nous voulons Unplanned !

Vincent Guzzo, le propriétaire de Cinémas Guzzo à l’intention de faire projeter dans ses salles le film pro-vie Unplanned qui raconte la conversion d’Abby Johnson, devant la réalité de l’avortement, de directrice d’un avortoir de Planned Parenthood à directrice d’un mouvement pro-vie, And Then There Were None, dédié à aider les travailleurs de l’industrie de l’avortement à quitter ce sombre domaine. Extrait de La Presse :

Produit par le studio américain chrétien Pure Flix, Unplanned a créé bien des remous aux États-Unis lors de sa sortie, en février dernier. Il raconte l’histoire vécue d’Abby Johnson qui, après avoir été témoin d’un avortement, a démissionné de l’organisme Planned Parenthood pour devenir militante pro-vie. [Ça n’est pas aussi simple que ça.]

[…]

Au Canada, ce film sera distribué par le pasteur et président de Cinedicom BJ McKelvie, dès le 12 juillet.

Lorsque La Presse a informé le propriétaire de Cinémas Guzzo, Vincent Guzzo, que le film avait un distributeur canadien, il n’a pas caché son intérêt : « Je vais essayer de le jouer. »

« J’ai eu beaucoup de courriels à propos de ce film. La majorité pour me dire qu’ils voulaient que je le présente. Il y a même quelqu’un qui m’a écrit hier pour me demander s’il pouvait louer une salle pour une journée pour le présenter. »

– Vincent Guzzo, propriétaire de Cinémas Guzzo, à propos d’Unplanned

[…]

Cineplex présentera aussi Unplanned dans 14 salles au pays, dont en Ontario et dans les provinces de l’Ouest. Par contre, pour l’instant, il n’y a pas de cinéma au Québec qui le diffusera. « Nous avons collaboré avec le distributeur pour choisir où nous allions le présenter en nous basant sur la demande anticipée », a répondu par courriel Sarah Van Lange, directrice aux communications de Cineplex.

Signez la pétition : Cher Monsieur Guzzo, Nous voulons Unplanned !

Laissez un commentaire

Livres d’Hitler, de Goebbels et de Mao disponibles sur Amazon, mais pas ceux sur la thérapie de conversion

Billet de blogue d’Augustin Hamilton (Campagne Québec-Vie) — Photo : Pixnio

Plus précisément il s’agit de l’ouvrage du défunt Dr Joseph Nicolosi qui n’est plus disponible sur Amazon, celui-ci ne permettant plus la vente de ses livres. Pourquoi Amazon ne permet-il plus la vente de ces œuvres, alors qu’il continue à permettre celle d’ouvrages comme Mein Kampf d’Adolf Hitler, pour ne donner qu’un exemple ? La meute LGBT a prononcé sa sentence, traitant d’homophobes des livres parlant de thérapie de conversion qui osent émettre l’idée que l’homosexualité n’est pas irréversible, que cela peut se soigner ! Extrait du The American Conservative :

Quels livres pouvez-vous acheter sur Amazon.com ?

Mein Kampf, d’Adolf Hitler.

Les travaux pro-Staline de l’apologiste stalinien Grover Furr, un universitaire américain qui affirme dans des livres et des conférences (voir cette vidéo) que Staline n’a tué personne, et n’a commis aucun crime. (Entre 7 et 10 millions d’Ukrainiens et d’autres citoyens soviétiques sont morts dans la seule famine provoquée par Staline appelée Holodomor.)

Une histoire du communisme par le suprémaciste blanc David Duke.

Le Guide de gouvernance SS, traduit de l’original en allemand.

Un texte très influent du radical islamiste Sayyid Qutb, Milestones, qui appelle les musulmans à mener un djihad mondial implacable contre les non-musulmans et les musulmans insuffisamment radicaux, jusqu’à ce que le monde entier soit sous domination islamique radicale.

Vous pouvez acheter

Savez-vous ce que vous ne pouvez pas acheter ? Les travaux de feu Dr Joseph Nicolosi. D’après NBC News :

Amazon a retiré de son site les livres en langue anglaise d’un homme largement considéré comme « le père de la thérapie de conversion » à la suite des pressions croissantes des militants LGBTQ.

Laissez un commentaire Lire la suite

Une fillette de 10 ans suspendue pour avoir demandé à être dispensée d’un cours LGBT


Kaysey.

Par Pour une école libre au Québec — Photo : Christian Concern/YouTube

Croydon — Une fillette de 10 ans a été renvoyée de l’école pendant une semaine après avoir demandé à son professeur la permission d’être dispensée d’un cours LGBT à l’occasion du mois de la « fierté ».

Elle s’est expliquée dans une vidéo (ci-dessous, en anglais) : « Quand personne n’avait entendu parler des LGBT, tout le monde savait de quel sexe ils étaient ». Elle et son camarade de classe, Farrell, ont été suspendus de l’école primaire Heavers Farmer, située à Croydon, dans le sud de Londres.

« Mais maintenant, tout le monde est désorienté », a poursuivi la jeune fille de 10 ans, « et ils disent qu’ils sont bisexuels et trans, car ils sont désorientés. »

« Avant cela, ils étaient complètement sûrs de qui ils étaient, mais ce n’est plus le cas », a-t-elle ajouté.

Idéologie qui désoriente et trouble les enfants

« Cela concerne vraiment d’autres enfants », a expliqué Kaysey, « car à présent, ils perdent confiance en eux-mêmes et se regardent eux-mêmes en se demandant : “Pourquoi suis-je cette personne ? Pourquoi ne puis-je pas être quelqu’un d’autre ?” »

« Avant tout cela, les gens savaient qui ils étaient », a déclaré Kaysey. « Les écoliers doivent maintenant choisir leur sexe à l’âge de quatre ans. »

Laissez un commentaire Lire la suite

Un employé d’IKEA renvoyé pour critique biblique de l’homosexualité

Billet de blogue d’Augustin Hamilton (Campagne Québec-Vie) — Photo : mastrminda/Pixabay

À cause d’une critique interne, consistant en une citation biblique, d’un événement de la « Fierté gaie » organisé par le magasin IKEA de Cracovie un employé de longue date s’est fait renvoyer ; celui-ci intente une poursuite en justice. Extrait de RT :

Un homme nommé dans les médias polonais sous le nom de Tomasz K., un employé de longue date du magasin IKEA de Cracovie, a récemment été licencié après avoir publié une citation de la Bible en réponse à un avis sur l’intranet du détaillant qui annonçait un événement gay pride. Les versets en question dénonçaient l’homosexualité. Le travailleur congédié a alors intenté une poursuite en justice [...]

Vendredi, le ministre polonais de la Justice, Zbigniew Ziobro, a annoncé qu’il avait ordonné au bureau du procureur d’enquêter sur cette affaire [...]

Suivant les nouvelles, le détaillant a déclaré qu’il avait licencié Tomasz K. pour avoir insulté les sentiments des personnes LGBT « en utilisant des citations de l’Ancien Testament à propos de mort et le sang dans le contexte de quel sort devrait attendre les personnes homosexuelles ».

Toutefois, l’ancien employé, ainsi que le groupe juridique Ordo Iuris, qui représente ses intérêts, nient que sa déclaration contienne quelque menace ou une insulte que ce soit.

Laissez un commentaire