M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

Tucker Carlson : La violence pro-avortement est motivée par la volonté « d’évincer Dieu » et de « miner le christianisme »


Tucker Carlson.

Par Michael Haynes — Traduit par Campagne Québec-Vie – Photo :

10 mai 2022 (LifeSiteNews) — Tucker Carlson estime que la récente vague de violence contre les pro-vie a pour but ultime « d’évincer Dieu et d’attaquer le christianisme ».

Le populaire présentateur de Fox News a exprimé cette opinion dans son monologue d’ouverture le soir du 9 mai après qu’une vague de vandalisme et de violence ait été lancée contre les pro-vie par les partisans de l’avortement en raison de la fuite d’un projet d’avis de la Cour suprême qui semble vouloir renverser Roe v. Wade.

Carlson a commencé par faire référence à un tweet du groupe radical pro-avortement « Ruth Sent Us », dans lequel ils ont annoncé un plan pour « brûler l’Eucharistie afin de montrer notre dégoût pour les abus que les églises catholiques ont tolérés pendant des siècles ».

« Joe Biden prétend être catholique », a déclaré Carlson, « mais non, l’administration Biden n’a pas essayé d’empêcher cela ».

Joe Biden n’a pas non plus empêché qu’un cocktail Molotov soit jeté dans les bureaux d’un groupe pro-vie dans le Wisconsin dimanche, a noté Carlson. Les pro-vie « ne faisaient rien d’agressif du tout, mais parce que leurs opinions sont répugnantes pour la gauche, leur bâtiment a été incendié ».

Le présentateur de l’émission a critiqué tout aussi sévèrement l’absence de réaction de Biden concernant une manifestation pro-avortement devant la cathédrale Saint-Patrick de New York, le 7 mai dernier, alors qu’une partisane de l’avortement a crié qu’elle « tuait les bébés » et a poursuivi en simulant l’avortement de façon choquante à l’aide de bébés poupées.

« Pourriez-vous vous en tirer comme ça devant n’importe quel autre centre religieux ? N’importe quel autre groupe de croyants ? », a demandé Carlson. « Probablement pas. Ce serait intolérable ».

L'article continue ci-dessous...

Consultez quotidiennement Culture de Vie, un site de nouvelles sur la foi, la famille et la vie, de Campagne Québec-Vie

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

Abonnez-vous à notre chaîne Youtube !

Établissant un lien entre la séquence de protestations violentes et les actes de vandalisme, Carlson a suggéré que cette série d’événements non condamnés « ne concerne pas réellement Roe » mais « quelque chose de beaucoup plus sombre que cela ».

Faisant allusion à la « Loi sur la protection de la santé des femmes », radicalement pro-avortement, Carlson a déclaré qu’« il ne s’agit pas vraiment de codifier Roe ─ les avortements pour les personnes qui “en ont besoin de manière sûre, légale et rare”. Il s’agit de quelque chose de beaucoup plus considérable que cela ».

« Il s’agit de supplanter Dieu comme grand décideur. Les démocrates se réservent désormais le droit de réécrire la biologie, c’est-à-dire de dominer la nature … Donc, encore une fois, il ne s’agit pas seulement d’intimider les juges de la Cour suprême, au nombre de cinq, pour qu’ils changent d’avis sur Roe v. Wade. Il s’agit d’attaquer le christianisme parce que le christianisme se dresse sur leur chemin ».

Les partisans de l’avortement sont « en colère contre le christianisme » et « le sont depuis longtemps », a ajouté Carlson. Pourtant, cette colère est « bizarre », a-t-il poursuivi, puisque « la compréhension occidentale des droits de l’homme, notre compréhension des droits de l’homme, à nous tous, athées compris, est basée sur le christianisme ».

La vague de violence et de vandalisme qui a déferlé sur le pays depuis la fuite de la Cour suprême a particulièrement visé les catholiques. Des pro-avortement ont envahi la messe dominicale à Los Angeles, ont peint à la bombe des graffitis anti-vie sur un centre de grossesse pro-vie au Texas et ont apparemment volé un tabernacle dans une église catholique du Texas.

« Saboter le christianisme est le projet central de la gauche parce qu’il se dresse sur leur chemin », a déclaré Carlson. « Les libéraux modernes détestent le christianisme, non pas parce qu’il est répressif, mais parce qu’eux le sont ».

En fait, « ébranler le christianisme est le projet central de la gauche parce qu’il se met en travers de leur chemin », a déclaré Carlson. Il a comparé l’explosion de la violence anticatholique de la semaine dernière aux bombes incendiaires qui ont visé des églises catholiques au Canada l’été dernier, en disant que « maintenant, nous voyons que cela se produit ici comme nous nous y attendions ».

Consultez Culture de Vie, un site de nouvelles sur la foi, la famille et la vie, de Campagne Québec-Vie



Laissez un commentaire