M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

Le Texas rejoint les États américains qui interdisent le passeport sanitaire et la ségrégation covidienne


Gregory Wayne Abbott (dit Greg Abbott), gouverneur du Texas.

Par Pierre-Alain Depauw (Médias Presse Info) — Photo : J Dimas/Flickr

Les Texans qui choisissent de ne pas prendre de vaccin COVID-19 ne peuvent être punis pour leur refus. Le 7 juin, le gouverneur du Texas, Greg Abbott, a signé une nouvelle loi interdisant aux entreprises privées et aux bureaux du gouvernement de demander une preuve de vaccination. Il a annoncé la nouvelle loi dans un tweet qui déclarait : « Le Texas est ouvert à 100 %. Les Texans devraient avoir la liberté d’aller où ils veulent sans aucune limite, restriction ou exigence. »

Bien qu’il ait souligné « la liberté » de se rendre « sans aucune limite, restriction ou exigence », Abbott avait rendu obligatoires les masques pendant plus de huit mois.

L’article 161.0085 de la législation contient la directive selon laquelle les entreprises du Texas ne peuvent pas exiger des clients qu’ils présentent des papiers contenant la preuve qu’ils ont pris le vaccin ou qu’ils se sont remis de COVID-19.

Une entreprise dans cet État ne peut exiger d’un client qu’il fournisse des documents certifiant la vaccination COVID-19 du client ou la récupération post-transmission à l’entrée, pour accéder à ou pour recevoir un service de l’entreprise. Une entreprise qui ne se conforme pas à ce paragraphe n’est pas admissible à recevoir une subvention ou à conclure un contrat payable avec des fonds publics.

Cette section vise également les passeports de vaccination, déclarant : « Une entité gouvernementale de cet État ne peut pas délivrer un passeport vaccinal, une carte vaccinale ou tout autre document normalisé pour certifier le statut vaccinal COVID-19 d’un individu à un tiers à des fins autres que soins de santé ou publier ou partager le dossier de vaccination COVID-19 de toute personne ou des informations de santé similaires à des fins autres que les soins de santé. »

L'article continue ci-dessous...
Consultez quotidiennement Culture de Vie, un site de nouvelles sur la foi, la famille et la vie, de Campagne Québec-Vie

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

Abonnez-vous à notre chaîne Youtube !

Le projet de loi a été parrainé par les sénateurs républicains de l’État Lois Kolkhorst, Angela Paxton, Charles Perry et le démocrate César Blanco, ainsi que les représentants de l’État républicain Stephanie Klick et Angie Chen Button.

D’autres États ont visé la ségrégation en fonction du statut vaccinal. Certains ont précédé Abbot dans l’interdiction pure et simple de la pratique. Le 2 avril, le gouverneur Ron DeSantis (R) de Floride a signé un décret interdisant les passeports de vaccination COVID-19 et empêchant les entreprises de discriminer les clients en fonction de leur statut de vaccination COVID-19. Le 20 mai, le gouverneur Kim Reynolds de l’Iowa a signé une loi interdisant aux bureaux du gouvernement et aux entreprises qui souscrivent des contrats gouvernementaux d’exiger une preuve de vaccination contre le COVID-19. Le 24 mai, le gouverneur Kay Ivey de l’Alabama a signé une législation empêchant les passeports de vaccination COVID-19 délivrés par le gouvernement et [interdisant aux] entreprises de les exiger de leurs clients.

D’autres gouverneurs se sont jusqu’à présent concentrés pour s’assurer que les bureaux du gouvernement ne font pas de discrimination en raison du statut vaccinal. Le 7 avril, le gouverneur Brad Little (à droite) de l’Idaho a signé une loi interdisant aux bureaux du gouvernement d’exiger une preuve de vaccination contre le COVID-19. Le 19 avril, le gouverneur Doug Ducey (à droite) de l’Arizona a signé un décret dans le même sens. Le 29 avril, le gouverneur Eric Holcomb (R) a également signé une loi interdisant aux bureaux du gouvernement de l’État de l’Indiana de « délivrer ou d’exiger » un passeport COVID-19. Le 7 mai, le gouverneur du Wyoming, Mark Gordon, a également interdit aux bureaux du gouvernement de discriminer les personnes qui ne reçoivent pas le vaccin.

Certains gouverneurs ont jusqu’à présent simplement interdit les passeports COVID-19 eux-mêmes. Le 13 avril, le gouverneur Greg Gianforte (à droite) du Montana a signé un décret interdisant les passeports pour les vaccins contre les coronavirus. Le 21 avril, le gouverneur Kristi Noem (à droite) du Dakota du Sud a fait de même. Le 11 mai, le gouverneur Henry McMaster de Caroline du Sud a également signé un décret interdisant de tels documents.

Consultez Culture de Vie, un site de nouvelles sur la foi, la famille et la vie, de Campagne Québec-Vie

Transformez votre vie et la culture par une consécration. Suivez ce lien.



Laissez un commentaire