M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

Le Sénat d’Alabama vote une loi pour interdire l’avortement

Billet de blogue d’Augustin Hamilton (Campagne Québec-Vie) — Photo : Steve/Flickr

Cet État s’est doté d’une loi qui interdit l’avortement (avec hélas quelques exceptions), dans le but exprès de provoquer le réexamen de l’arrêt Roe c. Wade de la Cour suprême des États-Unis. Je ne sais pas si cette loi empêchera la plupart des avortements ou un grand nombre, car il est question de santé de la mère parmi les exceptions autorisant malgré tout l’avortement. Extrait de la Catholic News Agency :

Le Sénat de l’Alabama a approuvé jeudi un projet de loi qui interdira presque tous les avortements dans l’État. Le projet de loi, qui devrait être signé par le gouverneur Kay Ivey, vise à contester directement l’arrêt Roe c. Wade, rendu en 1973 par la Cour suprême, qui a déclaré inconstitutionnelles les mesures étatiques interdisant l’avortement.

Le Human Life Protection Act (loi sur la protection de la vie humaine ― HB314), si elle est promulguée, fera de la tentative ou de la pratique d’un avortement une infraction criminelle. Les médecins qui pratiquent l’avortement seraient accusés d’un crime de Class A et risqueraient 10 ans de prison ou l’emprisonnement à perpétuité.

La peine ne s’appliquerait qu’aux médecins, et non aux mères, qui, selon les promoteurs du projet de loi, ne seraient pas passibles de sanctions pénales pour avoir subi un avortement.

[...]

La mesure comprend une disposition qui autoriserait les avortements « dans les cas où l’avortement est “nécessaire”* pour prévenir un risque grave pour la santé de la mère de l’enfant à naître ».

Le projet de loi définit un risque grave pour la santé comme un état « nécessitant »* un avortement « pour éviter la mort de la mère ou pour éviter un risque grave d’altération substantielle physique d’une fonction corporelle majeure ».


*Parenthèses rajoutées par A. H.

Laissez un commentaire

5000 pro-vie marchent pour la Vie à Londres

Billet de blogue d’Augustin Hamilton (Campagne Québec-Vie)

5000 pro-vie ont marché à Londres, témoignant pour la vie de l’enfant à naître qui est si peut considérée de nos jours. Extrait de la Society for the Protection of Unborn Children (découvert via LifeSiteNews) :

Environ 5000 pro-vie ont bravé le temps imprévisible de samedi dernier pour se rendre au Parlement pour la 2019 March for Life UK (Marche pour la vie de 2019 au Royaume-Uni).

[...]

Obianuju Ekeocha de Culture of Life Africa, qui a donné le coup d’envoi des discours à la fin de la marche, a déclaré que la tenue de l’événement sur la place du Parlement était particulièrement puissante [...]

Les foules de pro-vie (et le groupuscule de militants pro-avortement qui ont essayé de la dominer) ont également entendu le témoignage de Melissa Ohden, qui a survécu à un avortement salin voici 41 ans.

« Dans le cadre de mon travail en tant que fondatrice de l’Abortion Survivors Network, j’ai eu des contacts avec 286 autres survivantes de l’avortement, comprenant cinq du Royaume-Uni, dont quatre sont encore en vie aujourd’hui, lança-t-elle.

Laissez un commentaire

Microsoft au service de la rectitude politique

Selon Fox News, l’« intelligence artificielle » (qui n’est en fait pas intelligente) sera aussi employée à la rectification « inclusive » du langage, sous la forme d’un logiciel nommé Ideas : « En plus des “corrections orthographiques et grammaticales familières”, Ideas dans Word offrira également “des conseils sur un langage plus concis et inclusif”, selon Microsoft. [... par] exemple “agent de police” au lieu de “policier”. »

En anglais, « policier » se dit « policeman », ou littéralement « homme de police ». Si c’est en raison d’« inclusion » que le mot « policeman » est remplacé par « police officer » (littéralement « officier de police »), serait-ce pour gommer le mot « homme » (man) et comprendre dans une seule expression les hommes, les femmes, les transgenres, ceux qui ne se croient ni homme ni femme, etc ?

Ideas proposera-t-il l’acronyme « IVG » au lieu du mot « avortement » ? Nous n'avons rien de bon à attendre de la part du géant  de l'internet — A. H.

Par Rafael-Alexandre Ramos Richard (Le Peuple) — Voici la ou les sources de cet article : Fast Company/Voici la source de la photo : Wonderlane,Flickr, CC BY 2.0

Tel un cheval de Troie, l’entreprise américaine s’apprête à aider les consommateurs à « mieux écrire ».

Après NewsGuard, voilà que Microsoft dévoile sa nouvelle trouvaille en matière de logiciel de traitement de texte. C’est ainsi que la énième version de Word du colosse informatique comprendra non seulement des algorithmes permettant de suggérer les bons acronymes à utiliser pour le rédacteur, mais aussi d’orienter ses écrits en fonction du caractère « sensible » des termes employés.

En activant une fonction du logiciel, les utilisateurs de Word verront donc les algorithmes repérer et souligner certains termes. Par exemple, si un utilisateur emploie l’expression « disabled person » (personne handicapée), le logiciel lui proposera plutôt de la remplacer par « person with a disability » (personne ayant un handicap).

L’entreprise prévoit présenter un aperçu de ses développements technologiques les plus récents au mois de juin.

Laissez un commentaire

Le film pro-vie Unplanned empêché d’être distribué au Canada

Billet de blogue d’Augustin Hamilton (Campagne Québec-Vie)

Le film pro-vie Unplanned qui raconte la vie d’Abby Johnson, ancienne directrice d’un avortoir de Planned Parenthood aux États-Unis et maintenant directrice de l’organisme And Then There Were None (Puis il n’y eut plus personne [dans les avortoirs]), destiné à aider les travailleurs du domaine de l’avortement à le quitter. Le film a été plus populaire que prévu, malgré le refus d’un certain nombre de cinémas qui ont refusé de le projeter. Au Canada, le refus serait apparemment beaucoup plus étendu. Extrait de Grandin Media :

« Nous avons été effectivement empêchés de distribuer le film au Canada », a déclaré Lisa Wheeler, une des réalisatrices de Unplanned, d’après les mémoires d’Abby Johnson, ancienne directrice d’un [avortoir de] Planned Parenthood, qui est maintenant conférencière internationale et porte-parole du mouvement pro-vie.

« J’aimerais pouvoir dire que je suis surprise, mais je ne le suis pas », a déclaré Mme Johnson lors d’une conférence de presse tenue le 8 mai, la veille de la Marche pour la vie en Alberta et de la Marche nationale pour la vie. « Je me demande de quoi ils ont peur. »

[...]

Les producteurs de Unplanned affirment que le film a dépassé toutes les attentes au box-office, gagnant environ 18 millions de dollars américains à sa sortie aux États-Unis. Cependant, les deux grandes chaînes de cinéma au Canada - Cineplex et Landmark - ont désigné le « contenu » comme étant la source du blocage de sa distribution, et « non le manque de demande de la part des consommateurs ».

« Et ceci est dans la foulée du rejet universel de tous les distributeurs canadiens que nous avons approchés, et dont la participation est exigée — par la loi — pour présenter un film en salle dans le territoire le plus vaste possible au Canada », a écrit Chuck Konzelman, l’auteur, producteur et réalisateur du film dans un courriel.

« En fait, nous ne pouvons même pas obtenir la cote d’un office provincial du film, puisque l’un des éléments obligatoires de la demande dans chaque province est d’inscrire le nom de notre distributeur.

Cependant, depuis la conférence de presse du 8 mai, le gouvernement de l’Alberta a attribué au film la cote 14A avec un avertissement de contenu troublant.

Laissez un commentaire

Une ville du Texas illumine la croix de son palais de justice, défiant les laïcistes qui en voulaient le retrait


Palais de justice de Coldspring.

Billet de blogue d’Augustin Hamilton (Campagne Québec-Vie) — Photo :

Un groupe appelé Freedom From Religion Foundation (FFRF — Fondation pour la libération de la religion) avait demandé le retrait de plusieurs croix dont celle présente sur la façade du Palais de justice de la petite ville de Coldspring. Non seulement la demande a été rejetée, mais la ville a décidé d’illuminer les croix en question. Le groupe pense éventuellement se rendre devant les tribunaux pour que soient ôtées les diverses croix qui l’horripilent tant. Extrait de LifeSiteNews :

Dans la petite ville de Coldspring, dans l’Est du Texas, les responsables manifestent leur soutien aux croix du palais de justice local en les illuminant la nuit et en exhibant les demandes d’un groupe de pression du Wisconsin qui veut les abattre.

[...]

Mercredi, la Cour des commissaires du comté a voté à l’unanimité en faveur du maintien des croix après une période de commentaires publics de trois heures à laquelle ont assisté plus de 600 personnes, dans une ville dont la population est inférieure à 900 âmes. En outre, la ville a commencé à illuminer les croix, rapportait Breitbart.

Laissez un commentaire

20 000 Canadiens à la 22e Marche Nationale pour la Vie

Par Augustin Hamilton (Campagne Québec-Vie) ― Images : Captures d'écran de la vidéo d'EWTN

C’est le nombre qui ressort des estimations (du jour) de la Marche nationale pour la Vie, à laquelle j’ai moi-même participé. Débarquant de l’autobus de Campagne Québec-Vie (CQV) devant la Cathédrale Notre-Dame d’Ottawa, je me suis dirigé vers la Colline Parlementaire, pour y dresser le kiosque de CQV, parmi ceux d’autres organisations pro-vie rassemblées là, à l’occasion de la 22e Marche nationale pour la Vie.

Au milieu des froids tourbillons et bourrasques de vent qui éparpillaient les divers tracts, brochures, dépliants, cartes, bulletins, sondages et livrets, j’ai vu la foule se rassembler tranquillement, bourdonnante, devant le vieux bâtiment de style ogival.

Depuis un coin, on entendait venir les cris d’un petit groupe de pro-avortement hurlant leur désapprobation.

Plusieurs célébrités, évêques, dirigeants et députés pro-vie discoururent devant la foule qui entrecoupait leurs paroles de ses ovations et sous un soleil qui avait fini par surgir. Les orateurs se prononçaient contre l'avortement et l'euthanasie, ces deux fléaux. Abby Johnson notamment, ancienne directrice d’un avortoir de Planned Parenthood, donna un vigoureux discours où elle disait « n’ayez pas peur, » selon LifeSiteNews :

« Une chose que j'ai apprise au Canada, c'est que vous êtes les gens les plus polis du monde, » a dit Johnson.

« Vous devez arrêter d'être si polis. La vie est en jeu. Des enfants sont tués, démembrés dans le ventre de leur mère. Il n'y a rien de poli dans l'avortement, et il est temps pour nous d'arrêter de battre en retraite devant les médias libéraux, devant votre parlement libéral. Assez, c'est assez. »


Abby Johnson.

Laissez un commentaire Lire la suite

Asia Bibi quitte le Pakistan et arrive au Canada


Asia Bibi.

Billet de blogue d’Augustin Hamilton (Campagne Québec-Vie)

Enfin Asia Bibi est arrivée au Canada, où, espérons-le, elle pourra être en paix, loin des islamistes qui voulaient sa mort pour un prétendu blasphème contre Mahomet. En prison depuis 2010, Mme Bibi attendait sa pendaison, décidée en même temps par le tribunal qui avait « reconnu sa culpabilité » (il n’y aurait rien eu à lui reprocher combien même elle aurait vraiment insulté Mahomet). En appelant à une instance supérieure, elle finit par obtenir la reconnaissance de son innocence, après de longues années carcérales passées dans l’angoisse et les menaces, tant bien de l’intérieur de la prison que de l’extérieur. Extrait de la Catholic News Agency :

Asia Bibi, l’épouse et mère catholique qui a passé 9 ans dans le couloir de la mort pour accusation de blasphème au Pakistan, a quitté le pays et est arrivée en sécurité au Canada.

Selon l’agence de presse espagnole COPE, Mme Bibi, cette Pakistanaise, est arrivée au Canada, où elle et ses filles ont obtenu l’asile. Son état de santé serait délicat.

Des représentants du gouvernement pakistanais ont confirmé que Mme Bibi avait quitté le pays, mais n’ont pas indiqué sa destination.

Bibi, 53 ans, était en détention préventive à Islamabad depuis que sa condamnation à mort a été annulée à la fin octobre. Le verdict et sa libération subséquente de prison ont déclenché des protestations de la part des partisans de la ligne dure islamique qui soutiennent les rigoureuses lois contre le blasphème dans ce pays.

L’emprisonnement de Bibi a commencé en 2010 lorsqu’elle a été reconnue coupable de blasphème et condamnée à mort par pendaison. Les accusations découlaient d’accusations de 2009 selon lesquelles elle aurait tenu des propos désobligeants à l’égard du prophète islamique Mohammed après une dispute autour d’une tasse d’eau.

Laissez un commentaire

Un député démocrate homosexuel harcèle une femme pro-vie priant devant un avortoir


Brian Sims, représentant démocrate à la Chambre des repésentants de Pennsylvanie.

Par Augustin Hamilton (Campagne Québec-Vie) — Photo : capture d'écran de la vidéo publiée sur Twitter le 2 mai par Brian Sims. 

Brian Sims, député démocrate à la Chambre des représentants de Pennsylvanie a publié le 2 mai une vidéo le mettant en scène, en train de harceler de questions et de reproches une femme âgée pro-vie priant devant un avortoir de Planned Parenthood. Son parcours politique est très intéressant par rapport à la présente affaire. Extrait d’un article du Catholic News Agency (CNA) :

M. Sims, âgé de 40 ans, représente le 182e district de la Chambre des représentants de Pennsylvanie depuis 2013. Démocrate, M. Sims a travaillé comme défenseur du « mariage homosexuel »* et a été la première personne à s’identifier comme homosexuel élu à la Chambre des représentants de Pennsylvanie.

Je voudrais seulement vous faire remarquer au passage que ce pro-avortement notoire fait exactement ce dont on accuse à tort les pro-vie de faire devant les avortoirs, à savoir : harceler, intimider, identifier les opposants et leur domicile. Étrange non ?

M. Sims malgré sa position de représentant du peuple, quelqu’un qui devrait donc donner l’exemple d’une bonne conduite, s’est laissé aller à abreuver une pro-vie d'un long réquisitoire pour le moins agressif, avant de publier sans honte la scène sous la forme d’une vidéo :

Extrait de CNA :

Tout en sollicitant des dons pour Planned Parenthood, M. Sims désigne souvent la femme dans ses propos comme « vieille dame blanche ».

Laissez un commentaire Lire la suite

Le gouverneur de Géorgie signe une loi interdisant l’avortement dès le battement du cœur de l’enfant à naître


Capitole de Géorgie.

Billet de blogue d’Augustin Hamilton (Campagne Québec-Vie) — Photo : DXR/Wikimedia Commons

Le gouverneur de Géorgie Brian Kemp a signé un projet de loi pro-vie protégeant la vie des enfants à naître dont on peut détecter le battement de cœur, bravant ainsi la horde des célébrités hollywoodiennes, de journalistes et de dirigeants de gargantuesques compagnies, qui critiquaient ce projet de loi ou menaçaient le gouverneur de boycott s’il le signait, rendant ainsi le geste encore plus magnifique. Extrait de LiveActionNews :

Le gouverneur géorgien Brian Kemp a signé le « Heartbeat Bill » (projet de loi battement de cœur) mardi matin. Il interdira l’avortement en Géorgie lorsque le battement cardiaque fœtal pourra être détecté, dès la sixième semaine de grossesse.

[...]

Le projet de loi HB 481, ou « Living Infants Fairness and Equality (LIFE) Act » (Projet de loi pour les enfants vivants, la justice et l’égalité), qui a fait l’objet de critiques de la part d’acteurs hollywoodiens qui ont menacé de retirer la rentable industrie cinématographique de l’État de Géorgie si le projet de loi était adopté, prévoit [malheureusement] des exceptions pour les enfants conçus dans les cas de viol ou d’inceste ou lorsque la mère est en danger [...] Le représentant de l’État, Ed Setzler, a souligné lors de la signature du projet de loi que le bon sens nous dit qu’un cœur battant signifie que la vie existe.

Le projet de loi a été adopté à la Georgia House en mars par 92 voix contre 78 et M. Kemp a promis de le signer malgré la réaction négative des célébrités pro-avortement ainsi que des entreprises comme Amazon et Coca-Cola. Il a finalement tenu sa promesse, donnant à la Géorgie l’une des lois pro-vie les plus strictes du pays.

[...]

Le projet de loi entrera en vigueur au début de l’année prochaine. Une poursuite est attendue de la part l’ACLU [organisme pro-avortement] de Géorgie.

Laissez un commentaire

Québec : la famille face à la réforme ministérielle

Billet de blogue d’Augustin Hamilton (Campagne Québec-Vie) — Photo : Max Pixel

Un Québécois a écrit une lettre intéressante, publiée sur le site Le Peuple, au sujet de la consultation lancée par le ministre de la Justice Sonia Lebel pour connaître l’opinion populaire à propos de sa réforme du droit familiale. Cette réforme est motivée par la disparité de ce que la ministre appelle des « familles » (comprenant le concubin séparé et se remettant en concubinage avec un autre, traînant derrière lui les enfants de ses précédents concubinages ; les duos d’homosexuels). Bref, dès le départ la direction est faussée. Extraits du site Le Peuple :

Sonia Lebel, ministre de la Justice, voudrait connaître votre opinion. Elle a lancé une consultation large et ample, avec dix séances publiques à travers la province, pour chercher les idées des organismes et individus qui veulent s’impliquer dans sa réforme du droit familial.

[…]

Les principes employés comprennent l’intérêt et les droits de l’enfant, ainsi que l’autonomie de la volonté et la liberté contractuelle des couples. Entre autres, on veut traiter les couples non mariés comme s’ils l’étaient…

Horreur ! Traiter les couples non mariés comme s’ils l’étaient…

Laissez un commentaire Lire la suite