M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

Trump prêt à châtier les vandales s’attaquant aux statues et aux églises catholiques

Billet de blogue d’Augustin Hamilton (Campagne Québec-Vie)

Donald Trump, président des États-Unis promet de punir « avec toute la rigueur qu’impose la loi » les iconoclastes s’attaquant aux monuments ou aux églises catholiques aux États-Unis, affirme un haut responsable de la Maison-Blanche. Le président a par ailleurs signé un décret le 26 juin sanctionnant quiconque s’en prendrait aux monuments ; Trump avait déclaré, « ils s’en prennent également à Jésus-Christ, mais tant que je serai là, cela n’arrivera pas ». Selon Sputnik News :

Donald Trump a promis de punir « avec toute la rigueur qu’impose la loi » ceux qui attaquent des monuments ou églises catholiques aux États-Unis, relate le journal Daily Caller qui cite des propos d’un haut représentant de la Maison-Blanche.

« Le Président Trump se joint à la communauté catholique et exprime sa solidarité en ces temps difficiles. Rassurez-vous, le Président Trump exigera toujours le respect de la loi et de l’ordre dans les communautés américaines et veillera à ce que les criminels à l’origine de ces actes sacrilèges soient poursuivis avec toute la rigueur qu’impose la loi », a informé le responsable.

Et le responsable de rappeler le vandalisme mené contre les monuments catholiques comme cette statue de Jésus décapitée à Miami et celle de Marie brûlée à Boston.

L'article continue ci-dessous...

La dernière superstition : un livre coup de foudre qui réfute l'athéisme

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

Abonnez-vous à notre chaîne Youtube !

De nombreux autres cas de vandalisme antichrétiens sont survenus, une statue a été vandalisée à Queens dans l’État de New York ; des croix gammées ainsi que de signes antichrétiens ont été peints sur les pierres tombales d’un cimetière catholique dans le Rhodes Island, en juin et juillet ; la mission catholique San Gabriel de Californie a été incendiée le 11 juillet ; le même jour un homme avait enfoncé les portes d’un sanctuaire catholique avant d’y mettre le feu avec du carburant, alors que les fidèles étaient présents, rapporte Sputnik News.

Pour les seuls États-Unis, on pourrait rajouter les graffitis dont des olibrius ont couvert la base d’un monument à saint Louis dans la ville de son nom ; des dégradateurs ont abattu deux statues de saint Junipero Serra en Californie, suite à ces profanations l’évêque du lieu a procédé à des exorcismes ; à Chattanooga au Tennessee, une statue de la Vierge Marie mesurant cinq pieds de haut a été décapitée ; et beaucoup d’autres actes similaires ont été commis.

En France, on suspecte une intention criminelle derrière l'incendie de la cathédrale Saint-Pierre-et-Saint-Paul de Nantes.

Au Canada aussi les vandales s’activent, une statue de Jésus a été tachée à la peinture, à Calgary en Alberta, tandis qu’à Montréal au Québec, un monument au héros canadien-français, catholique, Dollard des Ormeaux (1625-1660) a été dégradé.

Vraiment, nous assistons à une vague d’antichristianisme déguisée sous les traits d’un « antiracisme » des plus racistes.



Laissez un commentaire