M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

Benoit XVI réfléchit sur le thème de la croissance démographique

Sur le site de "Benoit et moi.fr", on retrouve un extrait de l'encyclique Caritas in Veritatem, le no 44, qui traite de la croissance démographique. La sérénité et l'équilibre du pape sur un sujet d'actualité.

Voir l'article

Laissez un commentaire

Le projet de loi 279 pour protéger "l'expression sexuelle" commenté...

Le député néo-démocrate de Colombie-Britannique Randall Garrisson a repris le flambeau que la députée Marlène Jennings lui a laissé: faire passer une nouvelle loi pour protéger les "expressions sexuelles" , des transgenres entre autre, selon le nouveau terme utilisé. Ce projet de loi 389, mort avec le déclenchement des dernières élections fédérales est devenu le projet de loi c-279.

Stéphane Gagné sur son site du Réseau Chrétien de la société Québécoise, commente les propos de Mme Jennings sur ce projet de loi surnommé "loi des toilettes" puisqu'il permettrait aux hommes de choisir d'aller dans les toilettes réservées aux femmes et inversement.

Voir les commentaires

 

Laissez un commentaire

La députée NPD Marlène Jennings répond aux objections sur le projet de loi sur les personnes transgenres.

Le projet de loi c-389 vise à modifier le code criminel et la Loi canadienne sur les droits de la personne afin d'intégrer "l'identité et l'expression sexuelle" à la liste des motifs de distinctions illicites.

Si ce projet de loi est accepté, un homme transgenre pourra sans problème aller dans les toilettes des femmes, et inversement. D'où le surnom de cette loi, "loi des toilettes".

La ministre Jennings qui parraine cette loi tente de répondre, sans succès, aux craintes légitimes des citoyens face à cette nouvelle tentative de modification de ce qui est acceptable ou pas dans toute société civilisée.

Stéphane Gagné sur son site Réseau Chrétien de la Société Québécoise, commente les demi-vérités que nous sert la ministre.

Voir l'article 

 

 

Laissez un commentaire

L'Église allemande vendrait des livres pornographiques

Le magazine La Vie du 31 octobre relate cette information. Si elle est vraie, elle est proprement scandaleuse. Ce ne serait pas la première fois que des laïcs dénoncent des pratiques contraires à l'enseignement évangélique dans leur église. Sans résultat. Parfois, malheureusement, seul les scandales permettent de corriger l'inacceptable.

"L'EGLISE CATHOLIQUE ALLEMANDE VEND-ELLE DU PORNO?
La presse allemande se délecte de la révélation par un bulletin professionnel de l'industrie allemande, Buchreport, des liens entre la plus grande maison d'édition allemande, Weltbild, et l'Eglise catholique. Selon ce bulletin la société lui appartient à... 100%. Ce qui n'empêche pas la société en question de vendre des supports à caractère pornographiques (livres et DVD). La situation, d'après Die Welt, n'est pourtant pas totalement inconnue des évêques allemands: depuis dix ans, un groupe de catholiques tente de tirer la sonnette d'alarme sur cette situation: en 2008 par exemple, ils ont envoyé 70 pages de documentation à la conférence des évêques en détaillant les titres douteux. Ces derniers seraient environ 2.500. L'Eglise possède également à 50% une société d'édition, Knaur Droemer, qui publie également du matériel pornographique. De son côté, la Conférence des évêques a réagi avec indignation à ces assertions, arguant que des mesures ont été prises de longue date pour tenter d'éradiquer tout contenu licencieux des catalogues"

Beaucoup de scandales exposés sur la place publiques peuvent choquer les chrétiens. Pouquoi n'a-t-on pas agi discrètement pour interpeller un frère et revenir à la charge avec la communauté s'il le faut?

Justement parce qu'elles sont effectuées dans la discrétion, ces démarches passent inaperçues. Quand les auteurs de sites pour le droit de l'enfant à naître exposent des scandales sur la place publique, par exemple, c'est qu'ils ont expérimenté l'inefficacité de ces premières démarches secrètes.

Laissez un commentaire

Les Canadiens veulent une loi pour protéger l'enfant à naître

Un sondage effectué par le groupe Environics Research auprès de 2000 Canadiens conclut, avec une marge d’erreur de +- 2 %, que 72 % des Canadiens veulent une protection légale pour l’enfant à naître.
 
62 % d’entre eux désirent une protection à partir de la conception, ou jusqu’à 2-
3 mois de grossesse. 10 % de personnes suppléementaires si la protection est à partir du 6e mois de grossesse. Seulement 20 % de la population canadienne désire le statu quo, soit, le permis d’éliminer l’enfant à naître, jusqu’à sa naissance.
 
Également d’après ce sondage, les Canadiens ne veulent pas que le gouvernement paie pour ces avortements, sauf dans les rares cas où la vie de la mère est en danger, dans les cas de viol ou d’inceste. Il faut rappeler que les Canadiens paient des dizaines de millions de dollars annuellement pour les 100 000 enfants avortés chaque année. Seulement 30 % de la population canadienne désire que le gouvernement paie pour tous ces avortement. Il est temps d’ouvrir le débat.
 
(source: LifeCanada/VieCanada)
Laissez un commentaire

La surconsommation reconnue graduellement comme le véritable problème, plutôt que la "surpopulation"

Tranquillement, la raison revient face aux campagnes de peur menées par le Fonds des Nations Unies pour la population. Cet article du 31 octobre dans la Presse montre que plusieurs personnes prennent conscience du problème de surconsommation des pays riches, même s'ils ne sont pas conscients des conséquences d'une diminution de la population mondiale.

Cet autre article de la Presse intitulé "Trop de terriens?" donne la parole à des universitaires de différentes spécialités. À noter les propos de Robert Gagné, Directeur du Centre sur la productivité et la prospérité à HEC Montréal, ainsi que ceux de Pierre-Olivier Pineau.

Il y a un choix de notre coeur aussi face à l'avenir: celui de l'espérance qui se retrousse les mains pour corriger les problèmes de surconsommation et construire un monde accueillant pour tous, ou celui de l'égoïsme qui veut conserver un mode de vie destructeur pour la planète, tout en éliminant les populations pauvres, les "autres" qui ne font pas partie de notre vie.

Laissez un commentaire

Un site pour les femmes libérées...

S'il y a un stéréotype opressant aujourd'hui, c'est bien l'idée que la femme doit nécessairement travailler à l'extérieur de la maison pour être épanouie!

Voici un site français amusant de femmes libres de vivre leur vie comme elles l'entendent. Le nom du site en lui-même est une véritable provocation :

http://femmaufoyer.net/index.php

Aujourd'hui, ce sont les véritables révolutionnaires!

Et ce ne sont pas les bébés et jeunes enfants qui s'en plaindront...

Laissez un commentaire

"L'homoparentalité" dans les manuels scolaires français

En France comme ici, les lobbys gais semblent avoir un accès direct aux différents ministères de la justice ou de l'éducation. Dans un excès d'irrationalité, le gouvernement français veut introduire dans les manuels scolaires, comme étant l'équivalent de la parentalité, la notion totalement inacceptable d'"homoparentalité"... dans le plus grand déni du bien-être de l'enfant.

Jeanne Smits commente avec à propos ces politiques tellement absurdes sur son blog. Voir l'article

Laissez un commentaire

Dans plusieurs pays asiatiques et européens, une pénurie de femmes est à prévoir.

Radio-Canada évoque l'un des nombreux problèmes causés par l'avortement: le choix sexiste de nombreux parents qui éliminent leur fille à naître pour avoir plutôt un garçon. L'absence de réaction  de nombreux passants face à la petite chinoise écrasée par deux véhicules, aurait-elle été la même pour un garçon?

Voir l'article

Des millions d'hommes seront forcés d'être célibataires dans ces pays. Ce n'est qu'une des conséquences de l'avortement.

Laissez un commentaire

Un article plus réaliste sur la population mondiale...

Parmi les articles alimentant la peur d'une surpopulation, cet article du journal Métro nous rappelle que le problème véritable est la surconsommation des pays riches. En voici un extrait: 

«La croissance de la population n’est pas un problème en soi, indique David Sat­ter­thwaite, de l’Institut international de l’environnement et du développement. Le problème réside plutôt dans la surconsommation de cette population. La Terre peut nourrir 7 milliards de personnes, et ce, de façon dé­cente. Mais la planète ne peut subvenir aux besoins de 7 milliards de personnes qui conduisent une voiture ou voyagent par avion. Un Donald Trump est plus nuisible que 50 millions d’habitants des bidonvilles de l’Inde.»

En fait, des études internationales prouvent que le monde peut facilement nourrir sa population grandissante. «Nous pourrions même sans problème nourrir 9 milliards de personnes,  indique Johan Rockström, directeur de l’Institut environnemental de Stockholm et professeur à l’Université de cette ville."

Laissez un commentaire