M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

Les candidats républicains à la présidentielle américaine et la question de l'avortement

Le candidat Herman Cain a du revenir sur ses propos séparant la liberté de conscience personnelle de celle de politicien sur la question de l'avortement. Une bonne part de la population américaine est assez éveillée et consciente de l'enjeu pour permettre de tel retournement. En cela, elle est un modèle. Elle a combattu courageusement depuis des années pour changer les mentalités aux États-Unis et elle continue de le faire.

Voir l'article

Laissez un commentaire

Une première restriction sur l'avortement en Europe?

«C ’est un mini séisme dans le monde des pro avortements. Pour la première fois à l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe (APCE), les promoteurs d’un prétendu droit à l’avortement ont, de leur propre initiative, admis que l’avortement a des répercussions sur la société.»

Lire l'article

Laissez un commentaire

La commission «Mourir dans la dignité» veut édulcorer les termes «euthanasie» et «suicide assisté»

Les groupes pour la légalisation de l’euthanasie n’aiment pas que l’on utilise les termes d’euthanasie et suicide assisté, car ils les considèrent comme pouvant donner une mauvaise image de ce qu’ils préfèrent appeler l’aide médicale à mourir. Mais cette expression d’« aide à mourir » est un euphémisme inexact et hypocrite ne servant qu’à cacher une réalité. L’euthanasie, c’est causer volontairement la mort du patient, c’est tuer. Le suicide assisté aider le patient à se tuer. On n’aide pas un processus de mort, on aide l’auto-exécution du patient. Il est très inquiétant que la commission « Mourir dans la dignité » désire reprendre ces termes. C’est probablement le signe qu’ils optent pour la décriminalisation du suicide assisté et du meurtre par euthanasie. Voici l’extrait du site de nouvelle de Radio Ville-Marie.

« La présidente de la commission souligne néanmoins que la province se distingue de l'Europe en raison du fait que c'est le Collège des médecins, et non pas des grou­pes d'intérêts, qui ont demandé au gouvernement de relancer le débat sur l'aide médicale à mourir. La Commission souhaite par ailleurs que ce terme remplace les expressions suicide assisté et euthanasie, qui présentent, selon elle, des connotations péjoratives. »

Laissez un commentaire

«La plus outrageante injustice aujourd'hui est l'attaque contre l'enfant à naître» affirme le nouveau président de la CECC

 

Mgr Richard Smith, archevêque d'Edmonton et nouveau président de la Conférence des Évêques Catholiques du Canada, dans une entrevue avec la journaliste Deborah Gyapong, rappelle une évidence que malheureusement peu de gens perçoivent...
 
«La plus outrageante injustice aujourd'hui est l'attaque contre l'enfant à naître. S'il y a un exemple d'injustice, c'est celui-là. Le coeur de la justice est de reconnaître la dignité inhérente de chaque personne humaine.»
 
Les évêques ont particulièrement la responsabilité de se tenir debout pour défendre la dignité de la vie humaine de la conception jusqu'à la mort naturelle, affirme également Mgr Smith.
 

 

Laissez un commentaire

Les vampires attirent les femmes parce qu'ils seraient chaste?

Dans La Presse du 28 octobre, Sylvia Galipeau rapporte l'engouement des femmes pour les histoires de vampires. Ces héros, en plus d'être romantiques seraient chastes. L'intégration d'une sexualité épanouie est plus qu'une histoire de coucher ou pas avant le mariage. Mais il est intéressant de constater que le fait qu'un homme respecte sa douce avant le mariage n'est pas pour déplaire à cette dernière, au contraire...

«C'est vrai que d'un point de vue moral, c'est super pour les adolescentes. Cela démontre qu'elles ne sont pas obligées de coucher avec un gars pour être aimées. Qu'un vrai copain qui va vraiment les aimer saura attendre et patienter», conclut Kara O'Grady, des Twilight Moms. L'idéal masculin serait-il devenu le vampire?», 

Ne le souhaitons pas, le romantisme, la plupart du temps, est une caricature de l'amour véritable. La réalité est certainement plus belle que le rêve, mais pour cela il faut retrouver sa capacité d'émerveillement, plutôt que de plonger dans des fantasmes vides et créateurs de vide et d'insatisfaction.

Il y a actuellement une fascination et une inversion de ce qui est beau et laid. Et un apprentissage par les médias artistiques à aimer le mal, comme étant le bien. On le voit avec des livres pas vraiment pour enfant comme Harry Potter, les bouquins haineux de Philipp Pullman, ou encore les invraisemblables et trop drôles aventures des romans de Dan Brown qui doit lire ses livres d'histoires en absorbant des drogues psychédéliques.

Les vampires un modèle? Pourquoi pas plutôt un vrai père de famille qui aime ses proches et son travail? Il y a une paix et une joie que connaissent certaines personnes et qu'elles n'échangeraient pas pour tous les fantasmes et vampires du monde...
 

Laissez un commentaire

Les articles de San José

Nous remercions Mme Jeanne Smits pour la traduction des articles de San José. Ces articles sont utilisés pour contrer la volonté d'instituer un «droit» à l'avortement international à l'ONU.

Laissez un commentaire

À la poursuite de l'enfant parfait...

Gènéthique.org annonce cette mauvaise nouvelle, un nouveau test pour détecter les trisomiques... Combien s'en sortiront vivants?

Dans le Soleil du 27 octobre, on trouve également cette barbarie: des parents poursuivant leur médecin pour n'avoir pas détecté les handicaps de l'enfant par l'échographie.

Pire encore, dans le même article, des enfants influencés par nos mentalités barbares, poursuivants un médecin pour les avoir mis au monde alors qu'ils sont handicapés. Poursuivre quelqu'un parce qu'il ne nous a pas tués. Qui a transmis à cet enfant une telle haine de lui-même, cette haine qui est une absence d'amour? Un enfant aimé apprend à s’aimer.

Il existe un très beau site sur l'aide aux familles avec un enfant handicapé : Déclic, toute l'information pour vivre le handicap en famille

 

 

Laissez un commentaire

Pepsi aurait utilisé des cellules souches embryonnaires pour développer de nouvelles saveurs

«Saviez-vous que le géant alimentaire  PepsiCo avait en août 2010 accordé à l’entreprise de biotechnologies Senomyx un contrat de 30 millions de $ pour développer en quatre ans des “agents de saveur” (édulcorant et exhausteur de goût) destinés à ses boissons gazeuses ou plates, élaboré à partir de lignées issues de cellules fœtales de bébés avortés – des manipulations autorisées par le gouvernement du grand humaniste Obama…»

Lire la suite de l'article

Laissez un commentaire

Petites histoires à connaître sur l'euthanasie en Hollande

Alors que nous attendons les résultats de la commission québécoise sur l'euthanasie, les discours et les argumentations fallacieuses se répandent dans nos médias. L'un des bobard courrament répandu est la supposée absence d'abus dans les pays ayant légalisé l'euthanasie. Les règles seraient appliquées à la lettre.

Qu'en est-il? 

Je vous invite à lire cet article paru en 2009 sur la situation en Hollande. Si on racontait ces faits, on ne parlerait certainement plus de ce pays comme d'un modèle à suivre...

Laissez un commentaire

Le Fond des Nations-Unies pour la population s'inquiète toujours...

Hier, dans un article résumant le livre du journaliste écologiste Fred Pearce, j'ai repris quelques-uns des nombreux points qu'il développe pour montrer la fausseté de la thèse d'une surpopulation, d'une bombe démographique mettant en jeu l'avenir de la planète.

Dans ce livre, paru en 2010 en anglais, le journaliste explique la diminution du taux de fécondité mondiale, passant de plus de 5 enfants par couple à 2,6 en 2008.  Il cite des démographes affirmants que le taux de fécondité de remplacement est de 2,3 enfants.

Dans l'article de La Presse du 26 octobre 2011, le Fond  des Nations-Unies revient sur ses craintes de surpopulation... alors qu'elles ne sont pas fondées. On peut noter que depuis 2008, le taux de fécondité a encore perdu un dixième de point, en seulement 3 ans, s'établissant à 2,5 enfants. Et la tendance est vers une diminution de ce taux de fécondité... 

Je reprends la conclusion beaucoup plus réaliste de Fred Pearce : «Au rythme actuel du déclin démographique, le taux mondial de fécondité devrait être en dessous du seuil de renouvellement des générations peu après 2020.» (p.222)

Ce n'est pas de surpopulation dont devrait s'inquiéter le FNUP, mais d'un réel «crash» démographique à venir. Mais ce n'est pas avec ce genre de crainte que le FNUP pourra continuer de faire la promotion de la mentalité contraceptive, de l'avortement, et de la stérilisation volontaire ou forcée...

Si l'article de la Presse soulève de réels problèmes, il établit faussement un lien entre une croissance démographique non contrôlée (alors qu'il s'agira bientôt d'une décroissance) et des ressources naturelles limitées(alors que l'inventivité humaine en permet une gestion toujours plus efficace et répondant aux besoins de chaque époque), et ne se préoccupe aucunement du véritable enjeu des décennies à venir: la surconsommation des pays riches. Je vous invite à lire l'article sur le livre de Fred Pearce, «L'apocalypse démographique n'aura pas lieu.»

Voir le graphique du taux de fécondité à travers le monde de 1960 à 2009

 

Laissez un commentaire