M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

Ta Vie Ton Choix

TVTC est un organisme à but non lucratif, indépendant, non confessionnel, fondé sur des faits scientifiques et des données sociologiques et engagé dans la promotion des principes suivants :

  • la liberté de choix, le droit de la personne de choisir librement sa destinée;
  • le droit pour la personne qui est malheureuse d’avoir des pensées, attraits ou comportements homosexuels, de connaître les deux options qui s’offrent à elle pour trouver la paix et le bien-être;
  • le libre accès aux conclusions des études médicales, sanitaires et sociologiques associées aux pratiques et aux attraits homosexuels;
  • le droit des “ex-gais” de partager librement leur témoignage personnel avec les personnes qui désirent les entendre;
  • le droit des “ex-gais” d’être respectés dans leur identité personnelle et d’être protégés contre toutes formes de discriminations injustes.
Laissez un commentaire

Catho-homo-courage

Vous éprouvez des tendances homosexuelles ou vous avez un proche dans cette situation et vous cherchez des réponses ? Courage est un apostolat de l'Eglise catholique : il se propose d'aider ceux qui sont attirés par les personnes du même sexe ainsi que leurs proches. Nous sommes la seule organisation de ce type dans l'Eglise catholique qui soit approuvée par le Vatican.

Sur notre site, vous découvrirez comment, à travers la vie de chasteté proposée à tout chrétien, vous pouvez passer de l' "identité" homosexuelle à une personnalité plus complète dans la personne du Christ.

Chez Courage, vous trouverez des hommes et des femmes qui partagent vos interrogations. Vous les rencontrerez en-ligne ou face à face, au cours des Réunions de Chapitre, des conférences et des journées de rencontre.

Découvrez qui nous sommes. Naviguez sur notre site.

Rencontrez-nous. Vous ne le regretterez sûrement pas.

Pour tout contact : contact [at] catho-homo-courage.org (discrétion et anonymat respectés).

Laissez un commentaire

Famille chrétienne

Le site www.famillechretienne.fr est édité par la société Edifa (Editions pour la famille). Cette entreprise de presse édite depuis 30 ans le magazine Famille Chrétienne. Ce titre est à destination de la famille et propose au rythme hebdomadaire un regard chrétien sur l’actualité.

Dans la conviction affichée par Famille Chrétienne que la famille est la cellule de base de la société, l'hebdomadaire est rejoint par le site internet www.famillechretienne.fr. Famillechretienne.fr est un site catholique dédié à la famille, qui propose aux internautes d’accompagner leur vie spirituelle et familiale. Tous les jours :

- l’information décryptée avec le regard de Famille Chrétienne

- des articles sur la vie spirituelle, pour nourrir et approfondir sa foi.

- des conseils pour mieux vivre sa vie de famille, éduquer ses enfants et transmettre ses valeurs.

Famillechrétienne.fr offre également une sélection de services avec les conseils de la rédaction: un guide livres, un guide films, des bonnes adresses, des petites annonces….

Laissez un commentaire

Dans la Chine de l'enfant unique, les lendemains qui déchantent...

Un article paru dans la Revue Marianne du 12 octobre 2011, fait état des quelques conséquences négatives de la politique totalitaire de l'enfant unique. Les problèmes pour la Chine sont à venir, pour ne pas dire l'avenir...

Laissez un commentaire

Homophobie et "Hétérosexisme" : deux combats différents que l'on veut confondre

Nous devons lutter contre l’homophobie, mais nous ne pouvons recommander l’homosexualité comme mode de vie... 

Le respect de la personne aux prises avec une attirance pour des personnes de même sexe est primordial. Cette attirance est certainement une très grande souffrance. Lutter contre l’homophobie est important.

Mais l’homosexualité n’est pas une orientation sexuelle à développer, à présenter à nos enfants comme un choix possible ou comme un état de vie comparable à l’hétérosexualité. Les campagnes, plutôt le matraquage fait par nos médias est une vraie tentative de lavage de cerveau. 

La lutte contre l’homophobie est déjà incluse dans le respect dû à toute personne. Et les lois en place, heureusement, protègent les personnes aux prises avec un attrait pour les personnes de même sexe de toute discrimination. Non, la lutte contre l’homophobie est maintenant une lutte contre l'«hétérosexisme».  

Plutôt que travailler à mettre sur un pied d’égalité l’hétérosexualité, l’homosexualité, la bisexualité, le transgenre, il serait plus important de chercher à connaître les causes du développement de ses attraits différents chez près de 2 % de la population canadienne selon les dernières données de Statistiques Canada (et non pas 10 % de la population, comme aimerait le faire croire les lobbys gais. Il n’y a pas 700 000 homosexuels au Québec, ni 3 millions au Canada!)

Ces attraits différents si marginaux ne doivent surtout pas être enseignés dans les écoles, comme nos fonctionnaires le désirent tant. Sous prétexte de lutte à l’homophobie, des groupes aimeraient que le gouvernement lutte contre ce qu’ils appellent l’«hétérosexisme». Nous avons à prendre exemple sur les résistants de la Suisse où l’opposition est vigoureuse.

Il est important de se tenir informés. Le journal Famille Québec, entre autres, est un outil approprié pour ne pas dormir sur nos deux oreilles et connaître les actions à poser.

Il nous faut combattre, parce que nos enfants le méritent bien...

 

Laissez un commentaire

Lettre de Mgr Wiesner, président de l'OCVF, dénonçant la subvention fédérale à Planned Parenthood

Mgr Wiesner, président de l'Oganisme Catholique pour la Vie et la Famille, dénonce le parti conservateur pour une décision illogique servant à masquer son manque de détermination.

Le parti conservateur a annoncé une subvention de 6 millions de dollar pour la multinationale fondée par l'eugéniste Margaret Sanger, Planned Parenthood.

Cette subvention ne sera disponible que pour les pays où l'avortement est interdit, mais rien n'empêche Planned Parenthood de dépenser ces 6 millions pour travailler à changer les lois contre l'avortement.

La naïveté volontaire est essentielle pour l'établissement de l'avortement légal.

Nous tenons à féliciter l'OCVF et sa directrice, Mme Michèle Boulva pour cette attitude courageuse, ainsi que Mgr Wiesner, oblat de Marie Immaculée, auteur de la lettre.

Lire la lettre

Laissez un commentaire

Une guerre mondiale!

Lors d'une rencontre entre ces deux très grands écrivains contemporains, Eugenio Corti affirmait à Michael O'Brien que nous étions en guerre! Comme il avait raison... Une guerre contre la notion de famille et de ce qu'est un être humain se déroule actuellement! La théorie du genre est la dernière trouvaille pour miner la base de nos sociétés.

La théorie du genre est l'aboutissement d'une folle idéologie se développant peu à peu, basée sur les principes malthusiens de la « surpopulation » et des ressources terrestres limitées. La seule solution pour ces riches idéologues comme Margaret Sanger, eugéniste et fondatrice de l’idéologie de la planification familiale, diminuer la population.
 
A partir de ces principes, on encouragera la contraception et l’avortement dans les pays pauvres, mais aussi dans les pays riches pour donner l’exemple. On développa des modes de vie antifamiliaux pour diminuer la possibilité d’avoir une famille nombreuse. Et avec la théorie du genre, on déconstruit la nature humaine pour en faire une individualité autoconstructrice et autoréalisatrice de ses fantasmes sur son identité. Chacun peut déterminer s’il est homme, femme, ou autre, un « autre » qu’il pourra inventer à sa guise.
 
Plutôt que de développer les ressources pour subvenir aux besoins des populations, de développer de sains modes de vie respectueux du désir humain si profond d’une famille, d’encourager l’éducation à la maîtrise de soi par des méthodes de régulation naturelle des naissances, éducation à l’amour et à la responsabilité dans l’établissement d’une famille, de nombreuse ONG ont adopté les principes antihumains de Margaret Sanger et compagnie.
Il est extrêmement important de connaître le calendrier de ces groupes, l’historique du développement de ces principes destructeurs, jusqu'à cette dernière folie qu’est la théologie du genre. Encore une fois, beaucoup de chrétiens aimeraient adopter l’attitude de la naïveté volontaire. Ce serait nos enfants qui en paieraient le prix. Il y a une guerre et c’est une guerre de paroles, d’informations, de vérité sur la nature humaine. Il est important de se renseigner pour ne pas accepter concrètement que l’on enseigne des folies à nos enfants.
 
Je vous invite à lire ce texte extrêmement important de Anna-Marie Liébert, philosophe, théologienne et professeur à l’Université de Louvain, proche collaboratrice de Michel Schooyans, auteur du livre « Le terrorisme à visage humain ». Il permet de comprendre le carnet routier, la stratégie d’une idéologie antinaturelle, destructrice de la conception véritable de la nature humaine. 
Laissez un commentaire

Un texte savoureux sur la théorie du genre!

Le père Daniel-Ange porte bien son nom prophétique. Il vient de nous donner ce texte enflammé qui nous fait prendre conscience de la folie de la théorie du genre, folie extrêmement difficile à imaginer tellement elle dépasse l'entendement. Je vous invite à prendre le temps de lire ce texte. Vous verrez qu'il se lit plus rapidement que vous ne le pensiez au départ! 

Lire le texte

Laissez un commentaire

Nephtar & Nephtali

Nephtar & Nephtali est un blog catholique d'actualités, d'informations et de méditation.

Un agenda d'évènements religieux, manifestations pro-vie ou culturelles est mis à jour régulièrement.

Laissez un commentaire

La famille, base et coeur de la société

 « J'ai eu mon premier (et mon dernier) enfant à 38 ans. Et si le titre du livre que j'ai écrit à ce sujet s'intitulait "Maman last call", ce n'était pas par fierté mal placée. Au contraire. Je m'en voulais amèrement d'avoir attendu l'heure du last call avant de me brancher. Ma procrastination n'avait rien de mécanique. J'aurais pu avoir des enfants, mais j'étais tout simplement trop occupé ailleurs.

Et puis, il y a eu cet ultime sursaut à minuit moins une quand les lumières du grand bar de la vie se sont allumées, que les piles de mon horloge biologique ont faibli d'avoir trop sonné et que je me suis regardée dans le blanc des yeux en me demandant si la maternité valait oui ou non la peine d'être vécue. La réponse, évidemment, était oui. » (Nathalie Petrowski, journal La Presse du 26 octobre 2010)
 
Notre société occidentale place l’établissement d’une famille comme l’accomplissement d’une carrière bien remplie. Cela serait l’idéal si cet accomplissement, les études terminées, le métier trouvé et le couple constitué permettaient de vivre très jeunes la fondation d’une famille. C’est loin d’être le cas. En plus, notre rythme de vie fait que nous avons peu de temps calmes et sereins avec nos enfants.
 
Chacun a des choix à faire pour redonner la première place à sa famille, raison de son travail, de ses loisirs, notre prochain dont nous devons prendre soin comme la prunelle de nos yeux. Mais un État peut également favoriser ou décourager par ses politiques familiales, la vie de famille.
 
L’établissement d’un congé parental, par exemple, est une bonne initiative, mais, insuffisante. Comme société, nous avons à faire le choix de soutenir financièrement le conjoint au foyer s’occupant des enfants, c’est le travail, le rôle le plus important qui soit.
 
J’entends déjà les cris de groupements marxiste-féministes me reprochant de vouloir retourner les femmes au foyer. Je leur répondrai encore une fois qu’ELLES ont un regard méprisant sur ces femmes dévouées, pas moi. De plus, si dans un couple, de concert avec son époux, la femme choisit de demeurer auprès des enfants pour parfaire leur éducation, cela ne regarde en rien les marxiste-féministes.  Que ces groupements cessent d’avoir un discours méprisant pour une maternité comprenant l’éducation des enfants et qu’ils cessent de penser qu’ils parlent au nom des femmes. Combien ne se retrouvent pas dans leur discours idéologique prescripteur de règles antifamiliales! La liberté de la femme est plus importante que la construction imaginaire de ce que doit être une femme. 
 
Il est fort probable qu’une majeure partie des femmes CHOISISSENT de s’occuper des enfants à la maison si, comme société, nous reconnaissons et soutenons financièrement cette mission indispensable, la plus importante qui soit. La liberté de travailler à temps plein à l’extérieur, à temps partiel à la maison et à temps partiel à l’extérieur, ou de travailler à temps plein à la maison dans sa tâche d’éducatrice doit être établie. Un vieux professeur de philosophie disait que les femmes peuvent en général tout mieux faire que les hommes et que c’est la raison pour laquelle l’éducation des jeunes enfants leur était confiée dans la plupart des sociétés. La mère au foyer doit avoir une reconnaissance sociale et financière équivalant au rôle primordial qu’elle joue. C’est ce qui a manqué dans le passé.
 
De même, le rôle du proche aidant doit être également reconnu et soutenu financièrement. Là encore, un membre de la famille qui sera probablement le plus souvent une femme, en toute liberté, s’occupera d’une personne âgée, d’une personne handicapée. 
 
Et si ces rôles sont reconnus à leur juste valeur, alors nous aurons une société humaine aux priorités équitablement établies et équilibrées. Les enfants et les plus faibles seront mieux protégés et aimés par leurs proches soutenus par l’état, que par l’état lui-même par l’entremise de centre de soins et de garderies.
 
Pour parler en termes utilitaristes, bien que ce ne sont pas les critères de bases pour soutenir ce point, la famille est la société d’entraide la plus économique pour tout État. La plus efficace aussi. Soutenir financièrement les familles leur donnerait le choix de mettre ou pas leurs enfants en garderie, soulageant ainsi un réseau extrêmement coûteux pour nos finances publiques. De même, il serait aussi moins onéreux d’aider les proches aidants que les institutions pour prendre soin de personnes dans le besoin. 
 
Ces mesures n’enlèvent pas la nécessité de structure étatique comme l’école et les CLSC. Mais ces structures doivent être au service des familles, les soutenir, pas les remplacer en considérant les parents et les proches aidants comme des incompétents à former. Pensons à la bouillie tolérante et ramollissante du cerveau des cours d’« éthique et culture religieuse », ou encore aux campagnes de vaccinations et de « préservations » de l’activité  sexuelle précoce et encouragée,  si chères à nos fonctionnaires du ministère de l’Éducation.
 
Est-ce qu’il y aura un jour un « Parti familial québécois » élu à l’Assemblée nationale? Un parti qui reconnaîtrait la famille comme pierre angulaire d’un peuple? Ce serait un véritable renouveau.
 
Laissez un commentaire