M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

L'homosexualité : un dur combat intérieur

L’homosexualité est une souffrance profonde. La personne aux prises avec l’homosexualité vit une des plus difficiles épreuves qui soit. Elle a besoin de notre soutien, de notre amitié, mais nous n’avons souvent pas les ressources pour lui venir en aide. Il existe des groupes de soutien comme Courage et Encourage au Canada, au États-Unis et en France. Il serait important que ces groupes soient plus connus. Passons le message...
 
Le site du mouvement en anglais est plus développé.
Laissez un commentaire

La disparition du terme Mademoiselle

Le sociologue Mathieu Bock-Côté donne une très bonne analyse des dérives du féminisme occidental. La suppression du terme "mademoiselle" en est une parmi d'autres. Ce terme a toujours été de la part des hommes une façon de rendre hommage à la grâce féminine, quelque soit son âge. C'est l'un des petits crimes du féminisme d'avoir prêté des intentions monstrueuses à la galanterie masculine.

Laissez un commentaire

Vouloir changer de sexe à 11 ans...

Un article sur un jeune garçon et ses deux "mères". Sans commentaire

Laissez un commentaire

Le rosaire de l'enfant à naître

Le Rosaire de l'Enfant à Naître est un projet propre à la Mission des Ministères du Saint Amour, un organisme pro-vie œcuménique, voué à toucher tous les cœurs et tous les esprits avec le Message du Saint Amour, c'est-à-dire aimer Dieu par-dessus tout et son prochain comme soi-même. Avorter est un acte égoïste qui va à l'encontre de cet enseignement. Avec l'aide de Dieu et la prière puissante de ce Rosaire particulier, nous espérons unir tous les hommes afin de mettre fin à ce péché horrible qu'est l'avortement.

Laissez un commentaire

Droit de naître

Droit de Naître a été fondée en octobre 1995 sous l’impulsion de parents préoccupés par la banalisation de l’avortement, véritable meurtre puisque suppression de la vie d’un véritable bébé en gestation.

Recherchant le rassemblement de ceux qui refusent cette fatalité, ils ont proposé dès le départ de nouvelles solutions à un problème apparemment sans issue quand il est posé en des termes erronés.

Effarés qu’un pays civilisé supprime légalement ses enfants conçus, vivants, innocents et encore à naître, ils considèrent du plus haut intérêt que l’ensemble des citoyens prennent connaissance des tenants et aboutissants de la loi Veil-Aubry.

Association de la loi de 1901, Droit de Naître a déposé ses statuts à la Préfecture de Nanterre, Hauts-de-Seine (Journal Officiel du 11 octobre 1995). Elle s’est donnée comme Délégué général M. Marc BALESTRIERI.

Refusant de s’inscrire dans la politique partisane, et indépendante de toute hiérarchie religieuse pour la poursuite de ses buts statutaires, elle entend user de la diversité des moyens pacifiques et légaux afin que la France se dote enfin d’une législation conforme au respect de la vie.

Laissez un commentaire

Les crimes du féminisme occidental

On a parlé des crimes du nazisme, de ceux de la révolution française, des crimes du communisme. A part le nazisme, il s’agissait d’idées chrétiennes devenues folles comme le disait l’écrivain Chesterton. C’est aussi le cas du féminisme occidental, qui a apporté une plus grande justice et plus d’équité dans les relations hommes femmes. Mais les dommages causés par l’absolutisme féministe anti-femme et le remplacement idéologique du « bourgeois » des communistes par « l’homme » ou « les hommes » des féministes, sont immenses. On parlerait déjà des crimes du féminisme si cette idéologie n’était pas encore très présente dans nos sociétés occidentales. Le moindre de ces crimes n’étant pas le « droit » à l’avortement pour être « maître de son corps ».

Je discutais avec une étudiante pendant les 40 jours pour la vie. Elle me disait qu’un fœtus de 9 mois de grossesse n’est pas une personne parce qu’il dépend physiquement de sa mère, mais que celui de 5 mois, prématuré, est une personne parce qu’il n’est plus dépendant de cette dernière. Selon le discours féministe c’est la relation à la mère qui détermine l’humanité, la personnalité de l’enfant. On le voit dans les discours voulant que l’enfant à naître soit appelé bébé ou enfant s’il est désiré par sa mère, mais plutôt fœtus ou crevette s’il ne l’est pas.

De même, l’enfant à naître ne pourrait recevoir de droits puisque ses droits seraient automatiquement des contraintes pour la mère.

Ce qu’il y a de particulièrement choquant dans tous ces discours c’est que l’on ne tient aucunement compte de l’humanité de l’enfant à naître, de ce qu’il est objectivement, mais uniquement de ce qu’il représente pour la mère, pour la femme déjà née.

Il faut le dire avec force, le « droit » de déterminer ce qui est humain ou pas, ce qui est une personne ou pas, n’appartient pas aux femmes, ni à qui que ce soit. Les droits humains sont indissociables de l’état d’être humain. La revendication féministe niant les droits de l’enfant à naître est un abus de pouvoir, un crime comparable à celui des esclavagistes discutant de l’humanité des populations noires d’Afrique.

Le fait qu’un enfant dépende physiquement de sa mère pour vivre ne change rien à ce qu’il est. La fédération des femmes du Québec qui s’arroge le titre de porte parole des femmes voudrait déterminer les « droits des femmes ». Une femme discutant les principes de la fédération ne peut être que rétrograde. Quand aux hommes, n’utilise-t-on pas souvent l’argument sexiste voulant qu’ils n’aient pas le droit d’être contre le « choix » de la femme, comme si le fait d’être femme donnait le droit de tuer?

Oui, si le « droit à l’avortement » est un « gain » revendiqué par le féminisme occidental, alors nous pouvons déjà parler des crimes du féminisme occidental et québécois, si répandu dans nos sociétés et spécialement dans nos institutions scolaires. L’histoire jugera de la même façon qu’elle a déjà jugé les grandes idéologies totalitaires passées.

Laissez un commentaire

Les multiples critiques de la théorie du genre

Le site Gènéthique.org publie dans sa lettre mensuelle un résumé de différentes critiques de la théorie du genre. A lire pour avoir une idée des nombreux problèmes engendrés par la théorie du genre!

 

Laissez un commentaire

Petit témoignage sur une grossesse à 17 ans

Le témoignage d'une mère de 41 ans sur la grossesse de sa fille de 17 ans. Intéressant, avec quelques clichés, mais plein de vie! À lire dans la Presse du 1er octobre 2011.

À lire également, les réactions des lecteurs dans la Presse du 4 octobre 2011.

Laissez un commentaire

Un vaccin pour une épidémie de VPH?

Isabelle Maréchal dans un article du Journal de Montréal du 3 octobre 2011 traite avec beaucoup de jugement la question du vaccin contre le VPH que des compagnies pharmaceutiques aimeraient inoculer à nos enfants de 9 ans. Avoir des enfants apporte beaucoup de sagesse pour les protéger.

Laissez un commentaire

Un député conservateur veut ouvrir le débat sur l'avortement

Après la bévue du gouvernement conservateur de financer Planned Parenthood, un député conservateur, Brad Trost,  veut ouvrir le débat sur l'avortement. Voici l'article paru sur le site de Radio-Canada. Pour plus de commentaires, mon collègue Brian Jenkins a répertorié plusieurs articles sur le site en anglais de Campage Québec-Vie.

Félicitations M. Trost, espérons que d'autres députés prendront la parole pour vous soutenir!

Laissez un commentaire