M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×
Le Québec prie le chapelet en public pour la fin de la crise sociétale liée au covid. Suivez ce lien pour en savoir plus.

Les « personnes de l’année » 2021 de LifeSiteNews


Mgr Thomas Paprocki.

Par Kennedy Hall — Traduit par Campagne Québec-Vie — Photo :

10 janvier 2022 (LifeSiteNews) — Pour de nombreuses personnes, 2021 a été une année exceptionnellement difficile, à certains égards plus difficile que 2020. L’année a vu l’émergence de mandats de vaccination draconiens et de « passeports » vaccinaux, une rhétorique déshumanisante et alarmante sur les personnes en bonne santé qui refusent de se faire injecter un nouveau produit médical, la poursuite des confinements dans certains endroits et une inflation paralysante. Le nouveau motu proprio du pape restreignant sévèrement la messe traditionnelle en latin a fait de 2021 une année dévastatrice pour les catholiques attachés aux sacrements traditionnels de l’Église.

En ce début d’année 2022, LifeSite présente sa liste des « personnes de l’année » 2021. Ces vaillants combattants de la liberté ont été une lumière dans les ténèbres en 2021... et sont des chefs de file à observer en 2022.

Ron DeSantis, le gouverneur de l’Amérique

En trois ans, Ron DeSantis est passé du statut de député intello peu connu qui a écrit un livre sur les principes constitutionnels à celui de républicain qui a remporté de justesse le poste de gouverneur de Floride, puis à celui de « gouverneur de l’Amérique », un dirigeant dont la réponse au coronavirus, à savoir un traitement précoce, sans coercition vaccinale ni confinement, a conduit plus de 300 000 Américains à déménager dans le Sunshine State en un an. Et beaucoup d’autres veulent qu’il se présente à la présidence en 2024. Il est intelligent, drôle, et n’a pas le bagage d’un certain résident de Floride.

DeSantis a fait de la Floride sans doute l’État le plus libre et le meilleur de l’Union pour y vivre. Et ce n’est pas seulement sa réponse pro-liberté, pro-traitement efficace contre le COVID que les conservateurs aiment : il s’est attaqué à la « théorie critique des races », à l’admission de garçons dans les compétitions féminines, à Big Tech, à la fraude électorale, aux municipalités de Floride qui ont essayé de masquer de force les enfants ou de rendre obligatoires les vaccins contre le coronavirus, à l’immigration illégale et à bien d’autres choses encore. DeSantis est un catholique pro-vie.

L'article continue ci-dessous...
Le Québec prie le chapelet en public pour la fin de la crise sociétale liée au covid. Suivez ce lien pour en savoir plus.

Consultez quotidiennement Culture de Vie, un site de nouvelles sur la foi, la famille et la vie, de Campagne Québec-Vie

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

Abonnez-vous à notre chaîne Youtube !

Reggie Littlejohn

En tant que présidente de Women’s Rights Without Frontiers [Droits des femmes sans frontières], Reggie Littlejohn a passé des années à faire campagne contre l’avortement forcé en Chine. En 2021, elle s’est élevée contre les passeports dits « vaccinaux » et la mise en place d’un système de crédit social totalitaire, à la manière de la Chine communiste. La connaissance de première main qu’a Reggie Littlejohn des tactiques de surveillance de la Chine est un outil important dans la lutte contre la tyrannie du coronavirus.

Thomas Renz

L’avocat Thomas Renz est devenu un nom bien connu de nombreux combattants de la liberté et des lecteurs de LifeSite. Me Renz est l’avocat principal dans plusieurs procès majeurs intentés en Ohio et au niveau national concernant les mesures anticonstitutionnelles de confinement du COVID-19, les mandats de port de masques, les fermetures d’entreprises, etc. Son objectif est de servir la justice avec intégrité. Plus récemment, Renz a créé la « Lettre de Renz » pour demander qu’un procureur indépendant enquête sur les violations criminelles et civiles du Dr Anthony Fauci, de la FDA, du CDC et du HHS, ainsi que des médias grand public et d’autres personnes qui pourraient être coupables de la commercialisation et de l’autorisation des injections mortelles de COVID.

En coulisse, il a passé et continue de passer d’innombrables heures à monter ces dossiers essentiels contre les principaux acteurs du récit COVID-19, en particulier aux États-Unis. Il a partagé des informations précieuses et choquantes avec des milliers de personnes lors d’interviews vidéo et de conférences, en personne et en ligne. Malgré les attaques incessantes et le flot supplémentaire d’« informations » provenant de Fauci et de diverses agences gouvernementales, ainsi que des médias grand public, Renz n’abandonne pas. En fait, leur combat pour cacher la vérité renforce sa détermination à éclairer chaque recoin, à exposer leurs mensonges et à demander justice pour tous ceux qui ont été touchés par ce récit (soyons honnêtes : il s’agit de tous les citoyens américains, voire du monde entier). Son esprit inébranlable est vraiment inspirant.

Monica Smit, militante de la liberté

Monica Smit est une militante australienne antitotalitarisme qui s’oppose aux mesures draconiennes de fermeture et de cessation de la démocratie dans son pays en général et dans son État de Victoria en particulier. Fondatrice de Reignite Democracy Australia (RDA), Mme Smit a organisé, dirigé des dizaines de rassemblements, où elle a pris la parole, contre les restrictions du COVID et la vaccination forcée en Australie.

Cette catholique traditionnelle de 33 ans est devenue un nom connu dans le monde entier lorsqu’elle a été arrêtée le 31 août 2021 pour deux chefs d’accusation d’« incitation ». Smit a passé 22 jours en prison, après avoir rejeté une condition de libération sous caution qui lui ordonnait de retirer des médias sociaux tout matériel RDA susceptible d’inciter à l’opposition au médecin-chef de l’Australie. Elle a été libérée lorsque cette condition a été abandonnée.

Incapable de participer à des rassemblements sans être instantanément réarrêtée, Smit se consacre à la diffusion de la vérité sur ce qui arrive aux Australiens et au reste du monde. Dans une entrevue accordée en novembre à John-Henry Westen de LifeSiteNews, Smit a fait connaître le dernier coup porté par le premier ministre de l’État de Victoria, Dan Andrews, contre la démocratie, à savoir la proposition de loi sur la pandémie permanente. S’il est adopté, ce projet de loi permettra d’emprisonner pendant deux ans des activistes comme Smit, donnera à la police l’autorisation d’entrer illégalement, d’imposer des amendes paralysantes et de permettre à Andrews d’annoncer une pandémie sous n’importe quel prétexte. Smit a déclaré à Westen qu’elle regrette de ne plus pouvoir se rendre aux manifestations, mais qu’elle est plus efficace à la maison avec son ordinateur qu’en prison.

« Cela fait partie de mon sacrifice pour la liberté des autres », a-t-elle déclaré.

Parents activistes

Lorsque nous pensons aux héros, il s’agit souvent des grands noms et des « meilleurs joueurs ». Parfois, ce sont en fait les personnes les plus modestes qui ont un impact plus important que prévu.

Il s’agit de vous tous : parents, grands-parents, oncles et tantes, parrains et marraines... Tous ceux qui se sont opposés aux faux récits cette année, depuis le COVID-19, la théorie de la race critique, les mensonges continus sur le genre et le monde LGBTQ+ jusqu’à la lutte incessante pour la vie.

Chaque année, les parents ont dû faire preuve de fermeté au milieu de la guerre des cultures. Cette année n’a pas été différente, et les attaques se sont multipliées de toutes parts.

Vous n’avez pas laissé cela vous briser. Au contraire, vous avez réussi à être encouragés et à encourager les autres dans ce combat. Il y a eu de petites victoires, et quelques grandes, aussi ! En dépit, et peut-être à cause de l’obscurité qui semble envelopper nos enfants, vous êtes déterminés à repousser, à rester forts, à briller. LifeSiteNews est à vos côtés, vous encourage et vous donne les informations nécessaires pour poursuivre ce combat. Que votre esprit et votre détermination soient plus forts que jamais en 2022. En avant et vers le haut, guerriers !

Matt Walsh

L’un des deux « balados-diffuseurs » catholiques traditionnels du groupe de presse conservateur The Daily Wire, avec le troll fringant Michael Knowles, Matt Walsh peut se targuer d’un certain nombre de titres impressionnants, allant de fasciste théocratique à trans-virginien en passant par auteur de livres à succès pour enfants LGBTQ.

Walsh, qui a quatre enfants et fait l’école à la maison, a gagné le titre de trans-virginien cette année lorsqu’il a contourné une règle arbitraire qui l’aurait empêché ─ en tant que résident en dehors de l’État ─ de prendre la parole lors d’une réunion du conseil scolaire du comté de Loudoun, en Virginie, qui était devenu un point chaud de l’indignation des parents face aux idéologies radicales et au masquage forcé dans les salles de classe américaines.

Walsh a contourné cette restriction en « louant » un appartement en sous-sol pour obtenir la résidence en Virginie juste le temps nécessaire pour dénoncer les politiques abusives du conseil scolaire de manière épique et caractéristique, en veillant à ne pas négliger l’occasion de s’en prendre au mouvement transgenre.

« Pendant trop longtemps, j’ai été un Virginien piégé dans le corps d’un Tennesséen », a-t-il déclaré. « Cela fait tellement de bien de vivre enfin ma vérité ouvertement. Je suis là, je suis Virginien, et j’en suis fier ».

Le coup d’éclat a fait grand bruit dans les médias et a contribué à maintenir l’attention nationale sur le comté radical de Virginie. Lorsque The Daily Wire a ensuite révélé une affaire sur le conseil scolaire du comté de Loudoun qui avait dissimulé une agression sexuelle commise par un garçon [se disant transgenre] dans les toilettes des filles, l’élection du gouverneur était pratiquement perdue pour les démocrates, The Daily Wire s’attribuant une partie du mérite d’avoir fait basculer la Virginie bleue dans le rouge.

Mais devenir un trans-virginien et contribuer à influencer une élection ne sont pas les seules réalisations de Walsh en 2021.

Le chef du Sweet Baby Gang (ne posez pas de question) a également fait une entrée surprise sur la scène des livres pour enfants LGBTQ cette année, en écrivant un conte intelligent qui démolit le mouvement transgenre avec des faits et des morses de bande dessinée. L’histoire ironique pour enfants Johnny the Walrus [Johnny le morse] met en scène un jeune garçon dont les fantaisies imaginatives pour se faire passer pour un morse ont failli le faire passer sous le bistouri lorsque sa mère, influencée par Internet, en est venue à croire que Johnny devait vivre sa véritable identité d’animal marin à nageoires. Le livre s’est propulsé au sommet du classement Amazon, s’est vendu en quelques heures et a même valu à Walsh une place de choix parmi les auteurs LGBTQ avant que le titre ne lui soit retiré dans ce que Walsh a appelé en plaisantant « un exemple horrible d’homophobie et d’effacement des homosexuels ».

Kyle Rittenhouse, citoyen

Kyle Rittenhouse est le genre de personne que vous souhaitez avoir comme voisin, surtout lorsque votre ville est assiégée par des gauchistes violents qui veulent détruire au nom de la justice raciale. Rittenhouse a de la famille à Kenosha, et lorsque sa communauté a été attaquée, il s’y est rendu pour donner un coup de main pacifique. Il a nettoyé des graffitis, s’est porté volontaire pour garder un petit commerce et a offert les premiers soins à des personnes blessées. Mais son nom s’est fait connaître parce qu’il s’est défendu contre les attaques de gauchistes violents, dont un violeur d’enfants condamné, Joseph Rosenbaum, et un agresseur domestique, Anthony Huber.

Le procès qui s’ensuivit, sous la direction d’un juge impartial qui dut maîtriser les procureurs libéraux, se termina par son acquittement, à juste titre, de toutes les charges retenues contre lui. Le fait que Rittenhouse ait tué deux criminels qui tentaient de le tuer ne concernait pas vraiment Rittenhouse, mais le droit à la légitime défense et le droit de quelqu’un à défendre sa communauté lorsque la loi et l’ordre se sont complètement effondrés.

Rittenhouse n’a pas grandi dans un milieu familial stable ─ ses parents étaient divorcés et son père luttait contre l’alcoolisme. Mais au lieu de se tourner vers la drogue ou l’alcool, il s’est entouré de bons modèles masculins, s’inscrivant à divers programmes du service d’incendie d’Antioch et du service de police de Grayslake.

Et lorsque le devoir l’a appelé, il s’est mobilisé pour assurer la sécurité de sa communauté et a finalement dû exercer son droit de se défendre dans une situation très dangereuse.

Mgr Thomas Paprocki, un vrai berger

Mgr Thomas Paprocki est probablement connu des lecteurs de LifeSiteNews pour son franc-parler dans la défense des enseignements de l’Église catholique sur la sexualité, le mariage et la vie.

Son Éminence mérite également des éloges pour sa défense rapide de la messe en latin et sa réprimande publique d’un confrère prêtre, le père John Jenkins, pour avoir mis en œuvre un mandat de vaccin COVID à l’Université Notre-Dame.

Trois jours seulement après la publication de Traditionis custodes, Mgr Paprocki a publié une dispense à deux paroisses de son diocèse pour qu’elles continuent à célébrer la messe en latin.

Plus tôt dans l’année, Mgr Paprocki avait réprimandé le président de Notre-Dame, le père John Jenkins, pour avoir imposé à tous les étudiants de se faire vacciner avec l’un des vaccins contaminés par l’avortement. « La [Congrégation pour la doctrine de la foi] a conclu que les personnes peuvent ─ et non doivent ─ se faire vacciner », a rappelé Mgr Paprocki au P. Jenkins. L’évêque de Springfield est professeur adjoint de droit à l’université.

« D’ailleurs, plusieurs milliers d’étudiants de Notre-Dame ont déjà été testés positifs au coronavirus », a-t-il écrit dans une lettre ouverte avec le professeur Gerard Bradley. « Ils sont naturellement immunisés contre la maladie et n’ont pas besoin du vaccin (personne ne sait avec certitude combien de temps dure cette immunité naturelle, tout comme personne ne sait avec certitude combien de temps le vaccin fonctionne). »

Robert F. Kennedy, Jr.

Le militant pour la liberté médicale Robert F. Kennedy Jr. a fourni à des millions de personnes à travers le monde des réponses honnêtes à une époque de désinformation au sujet du COVID. Membre de la célèbre famille Kennedy, RFK Jr. dénonce depuis des décennies les dangers des vaccins. Son dernier livre sur les expériences macabres du Dr Anthony Fauci fait de lui un paria pour les autorités sanitaires mondiales. Alors que Bill Gates et Big Pharma veulent des clients malades chroniques et toxicomanes, Kennedy Jr. et sa joyeuse bande de diseurs de vérité médicale cherchent à libérer les gens des chaînes d’une industrie qui fait passer le profit avant les gens et considère les patients guéris comme des clients perdus.

Mgr Carlo Maria Viganò

« Une voix qui crie dans le désert ». Il y a peu de noms dans le monde d’aujourd’hui qui ont gagné en popularité aussi rapidement que Mgr Carlo Maria Viganò. Initialement connu seulement des catholiques pour avoir tiré la sonnette d’alarme sur la corruption au Vatican sous le pape François en 2018, cet ancien nonce apostolique aux États-Unis est sans doute devenu le visage de la résistance mondiale à la grande réinitialisation. Les dénonciations percutantes de Son Excellence à l’égard des ennemis de Dieu, couplées à ses condamnations de la tyrannie COVID-19 et à ses paroles encourageantes pour ceux qui combattent non seulement l’État profond mais aussi l’Église profonde, ont fait de lui un héros pour les catholiques et les non-catholiques.

Le Dr Robert Malone

Champion inattendu de la cause de la liberté et de l’autonomie corporelle, le Dr Robert Malone, inventeur de la technologie ARNm à l’origine des injections COVID de Pfizer et Moderna, s’est constamment élevé contre « le futur totalitarisme mondial ». Se rendant peut-être compte qu’il ne serait pas un champion de la cause du mandat vaccinal, Big Tech a même censuré Malone en juillet dernier. Peu après Noël 2020, il a été viré de Twitter.

Sa récente interview avec Joe Rogan est devenue si virale que Google a même manipulé les résultats de recherche sur la « formation de la psychose de masse », dont Malone a parlé avec Rogan.

Le Dr Malone s’est exprimé à plusieurs reprises dans des médias épris de liberté pour promouvoir le consentement éclairé et mettre en garde contre la tyrannie médicale. Il a exhorté les parents à résister aux tentatives de vaccination de leurs enfants avec des injections d’ARNm : Voulez-vous « que votre propre enfant fasse partie de l’expérience médicale la plus radicale de l’histoire de l’humanité ? »

Le Dr Malone, qui a rencontré LifeSiteNews à plusieurs reprises, a récemment répondu à l’appel de l’archevêque Viganò pour une alliance antimondialiste, affirmant que « nous sommes dans une situation où nous voyons tous nos droits érodés et il y a une force plus grande au-delà de cela ».

Le Dr Peter McCullough, expert du COVID-19

Le Dr Peter McCullough, originaire de Buffalo, est l’un des principaux experts mondiaux du COVID-19. Avant la pandémie, il a mené une brillante carrière au Texas en tant qu’interniste, cardiologue, épidémiologiste et chercheur, avec des dizaines d’articles dans des revues à comité de lecture. Il est devenu professeur de médecine, président de la Cardiorenal Society of America, rédacteur en chef de Cardiorenal Medicine et de Reviews in Cardiovascular Medicine, et rédacteur en chef adjoint de l’American Journal of Cardiology.

Cependant, lorsque le COVID-19 a frappé, la vie de M. McCullough a changé. En tant qu’interniste, il avait de nombreux patients âgés ─ les personnes les plus exposées au virus ─ et il a donc rapidement appris tout ce qu’il pouvait sur cette maladie. Au grand dam de l’établissement médical américain, ses recherches l’ont amené à promouvoir un traitement précoce de la maladie et à s’opposer aux vaccinations actuelles contre le COVID, dont il a conclu qu’elles étaient « dangereuses et impropres à l’usage humain ». En raison de sa position de principe, McCullough s’est vu retirer des contrats et son poste de professeur.

Imperturbable, M. McCullough a publié plus de 50 articles sur le COVID-19 dans des revues à comité de lecture. Il a également témoigné sur la meilleure façon de s’attaquer à la maladie devant une commission du Sénat américain, une commission du Sénat du Texas, l’Assemblée du Colorado, le Sénat du New Hampshire et le Sénat de la Caroline du Sud. Il continue ─ malgré l’énorme coût professionnel que cela implique pour lui-même ─ à offrir son expertise médicale sur le COVID-19 par le biais de LifeSiteNews et d’autres organismes médiatiques qui veulent bien l’entendre.

Nayib Bukele, président du Salvador

Le jeune et charismatique président du Salvador est encore une énigme, mais il a simultanément pris des décisions géopolitiques audacieuses, comme l’adoption du bitcoin comme monnaie légale et le rejet public de l’ingérence de l’État profond américain, tout en maintenant les protections du mariage et du droit à la vie au Salvador. À une époque où les protections de la vie et du mariage en Amérique latine sont tombées comme des dominos (le Chili, l’Argentine et le Mexique ont tous légalisé le meurtre des enfants dans l’utérus), le Salvador, dirigé par M. Bukele, a continué à résister à une intense pression internationale pour abandonner ses traditions pro-vie.

Personnes licenciées pour avoir refusé un vaccin

Au cours de l’épidémie de COVID, nous avons assisté à une attaque en règle contre les droits de l’homme les plus fondamentaux tels que la liberté d’expression et, surtout, la liberté de conscience. Qu’il s’agisse de médecins souhaitant partager leur expérience dans le traitement des patients, de croyants souhaitant avoir et donner accès aux sacrements ou de chefs de famille souhaitant gagner leur vie sans contrainte médicale, nous avons tous une grande dette de gratitude envers ceux qui ont résisté au point d’être évincés par le gouvernement ou leurs employeurs et de perdre leur emploi. Ils pourront se tenir fièrement debout en racontant aux générations futures comment ils ont refusé d’être violés par les intérêts des entreprises et leurs nombreux alliés au sein du gouvernement et de la société moderne.

Consultez Culture de Vie, un site de nouvelles sur la foi, la famille et la vie, de Campagne Québec-Vie

Le Québec prie le chapelet en public pour la fin de la crise sociétale liée au covid. Suivez ce lien pour en savoir plus.



Laissez un commentaire