M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

Professeur d'université : le véritable enjeu de la lutte autour du covid est spirituel


Le professeur Edward Curtin.

Par Edward Curtin (Edward Curtin) — Traduit par Campagne Québec-Vie — Photo : Edward Curtin, trouvée sur transcend.org

Après quinze mois de lectures assidues, d’études, d’observations et de recherches, je suis parvenu à certaines conclusions au sujet de ce qu’on appelle le COVID-19. Je tiens à souligner que j’ai fait ce travail de manière obsessionnelle tant il me semblait important. J’ai consulté des informations et des arguments dans tous les médias, qu’ils soient corporatifs ou alternatifs, universitaires, médicaux, tirés de livres, etc. J’ai consulté des chercheurs du monde entier. J’ai lu les sites Web du CDC, de l’Organisation mondiale de la santé et des organisations de santé gouvernementales et non gouvernementales. En d’autres termes, je n’ai négligé aucune piste, malgré les tendances politiques manifestes ou cachées des sources. Je l’ai fait en tant que sociologue et écrivain, et non en tant que médecin, bien que nombre de mes sources soient des médecins et des études médicales.

Mes conclusions succinctes suivent, sans liens vers les sources, car je n’essaie pas de persuader qui que ce soit de quoi que ce soit, mais simplement d’énoncer pour le public ce que j’ai conclu. La vie est courte. Je vais le dire maintenant.

  • Je sais qu’un grand nombre de personnes ont été hypnotisées par la peur, les menaces et les pots-de-vin pour accepter la version du COVID-19 présentée par les médias corporatifs. J’en ai conclu que des millions de personnes sont en état de transe et ne le savent pas. Elles ont été mises dans cet état par une campagne de propagande bien organisée et très sophistiquée qui s’est appuyée sur la peur humaine de la mort et de la maladie. Ceux qui sont à l’origine de cette campagne ont sans doute étudié la forte incidence de l’hypocondrie dans la population générale et la peur d’un « virus » invisible dans les sociétés où la croyance en Dieu et en l’invisible spirituel a été remplacée par la foi en la science. Connaissant bien leur public, ils ont concocté une campagne de peur et de confusion pour susciter l’obéissance.
  • Je ne sais pas mais je soupçonne que ceux qui ont été ainsi hypnotisés ont tendance à être principalement des membres des classes moyenne et supérieure, c’est-à-dire ceux qui ont si profondément cru au système. Cela inclut des personnes hautement scolarisées.
  • Je sais que le fait d’enfermer des centaines de millions de personnes en bonne santé, d’insister pour qu’elles portent des masques inutiles, de leur dire d’éviter les contacts humains, de détruire la vie économique des gens ordinaires a créé une vaste souffrance qui était censée donner une leçon aux gens sur qui contrôlait la situation et leur imposer de revoir leur conception des relations humaines pour s’adapter à la nouvelle irréalité numérique que les producteurs de cette mascarade tentent de substituer à la réalité humaine en chair et en os, en face à face.
  • Je sais que le test PCR inventé par Kary Mullis ne peut pas détecter le prétendu virus ou tout autre virus et que, par conséquent, tous ces nombres de cas et de décès ne sont basés sur rien. Ils sont apparus, hors de nulle part, dans un acte massif de magie. Je sais que la croyance que l’on peut ainsi tester a commencé avec le protocole non scientifique PCR Corona créé par Christian Drosten en Allemagne en janvier 2020 qui est devenu la méthode standard pour tester le SRAS-CoV-2 dans le monde entier. Je suis sûr que cela était planifié et faisait partie d’une conspiration de haut niveau. Ce protocole fixait le seuil de cycle (amplification) à 45, ce qui ne pouvait donner que des résultats faussement positifs. On les appelait alors des cas : il s’agit d’un acte de fraude à grande échelle.
L'article continue ci-dessous...

Consultez quotidiennement Culture de Vie, un site de nouvelles sur la foi, la famille et la vie, de Campagne Québec-Vie

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

Abonnez-vous à notre chaîne Youtube !

  • Je ne sais pas si le prétendu virus a jamais été isolé ─ dans le sens d’être purifié ou détaché de tout le reste ─ en dehors d’être cultivé dans un laboratoire. Par conséquent, je ne sais pas si le virus existe.
  • Je sais que les « vaccins » expérimentaux à ARNm que l’on impose à tout le monde ne sont pas des vaccins traditionnels mais des expériences dangereuses dont on ignore les conséquences à long terme. Et je sais que Moderna affirme que son « vaccin » non vaccinal à ARN messager (ARNm) fonctionne « comme le système d’exploitation d’un ordinateur » et que le Dr Robert Malone, inventeur de la technologie des vaccins à ARNm, affirme que les nanoparticules lipidiques contenues dans les injections voyagent dans tout le corps et se déposent en grande quantité dans de multiples organes où la protéine de pointe, biologiquement active, peut causer des dommages massifs et que la FDA le sait. En outre, je sais que des dizaines de milliers de personnes ont souffert d’effets indésirables de ces injections et que plusieurs milliers en sont mortes, et que ces chiffres sont largement sous-estimés en raison des systèmes de déclaration. Je sais que dans le passé, avec un tel nombre de victimes, ces injections expérimentales auraient été arrêtées depuis longtemps ou n’auraient jamais commencé. Le fait qu’on ne les ait pas arrêtées me convainc qu’un programme radicalement mauvais est en cours, dont le but est de faire du mal et non [d’améliorer] la santé, car les responsables savent ce que je sais et bien plus encore.
  • Je ne sais pas d’où vient ce prétendu virus, s’il existe.
  • Je sais que dès le début de cette crise, il y a eu un effort concerté et planifié à travers le monde pour refuser l’accès à des traitements éprouvés, comme l’hydroxychloroquine, les stéroïdes, l’ivermectine, afin de vacciner autant de personnes que possible. Ce seul fait révèle un programme axé non pas sur la santé, mais sur la volonté d’amener le plus grand nombre de personnes possible à se soumettre à la vaccination et au contrôle. Le contrôle social est le nom de ce jeu mortel.
  • Je sais que les promoteurs de ces vaccins — le Forum économique mondial, l’Organisation mondiale de la santé, la Fondation Gates, la Fondation Rockefeller, etc. — veulent depuis longtemps réduire drastiquement la population mondiale et que leur promotion de l’eugénisme sous différents noms est très bien connue. Je suis convaincu que la « thérapie génique » de type ARNm, totalement non testée, est la clé de leur plan de réduction de la population.
  • Je ne sais pas s’ils vont réussir.
  • Je sais qu’il faut leur résister.
  • Je ne sais pas pourquoi tant de bonnes personnes ne voient pas clairement ce mal. J’en suis réduit à l’attribuer au fait qu’elles ont été la proie d’une campagne de propagande hypnotique massive qui a fait appel à leurs peurs les plus profondes et qui aboutira à la réalisation de ces peurs parce qu’elles pensaient être libres. C’est une grande tragédie.
  • Je sais que toutes les statistiques sur les cas et les décès « dus » au COVID-19 ont été manipulées pour créer une fausse pandémie. L’une des preuves les plus évidentes en est la prétendue disparition de la grippe et des décès dus à la grippe. Seule une personne en transe pourrait ne pas comprendre la logique absurde de l’argument selon lequel cette disparition est le résultat du port de masques alors que, dans le même temps, le COVID-19 d’origine aérienne s’est répandu comme une traînée de poudre jusqu’à ce qu’il s’arrête brusquement en janvier 2021 alors qu’un nombre infime de personnes avaient été vaccinées.
  • Je sais qu’il n’y a pratiquement pas eu de surmortalité pendant tout ce temps.
  • Je ne sais pas où tout cela va s’arrêter, mais j’espère contre toute attente que l’opposition croissante à cette fraude va grandir et la faire échouer malgré la censure en cours contre les opinions dissidentes. Je sais que lorsqu’une censure est organisée à cette échelle, ceux qui sont derrière ont peur de la révélation de la vérité. Une lecture simple de l’histoire le confirme.
  • Je sais que le sursis temporaire que les autorités ont accordé à leurs sujets sera suivi par de nouvelles restrictions des libertés fondamentales, que les confinements [sous prétexte de] virus Corona reviendront probablement, que l’on fera la promotion des « vaccins » et que la pression du Forum économique mondial en faveur d’une grande réinitialisation avec une quatrième révolution industrielle conduira au mariage de l’intelligence artificielle, des cyborgs, de la technologie numérique et de la biologie, les États-Unis et d’autres pays continuant à glisser vers une nouvelle forme de contrôle fasciste, à moins que les gens du monde entier ne se lèvent et ne résistent en grand nombre. Je suis encouragé par les signes indiquant que cette résistance s’intensifie.

Enfin, je sais que si les forces autoritaires gagnent la bataille immédiate, quelqu’un écrira un livre dont le titre ressemblera à celui du classique de Milton Mayer, They Thought They Were Free (Ils pensaient qu’ils étaient libres). Il sera censuré. Peut-être sera-t-il d’abord diffusé par samizdat. Mais à la fin, après beaucoup de souffrances et de morts, la vérité sur cet agenda maléfique prévaudra et il y aura beaucoup de pleurs et de grincements de dents.

Nous sommes plongés dans une guerre spirituelle dont l’enjeu est l’âme du monde.

Formé dans les classiques, la philosophie, la littérature, la théologie et la sociologie, Edward Curtin enseigne la sociologie au Massachusetts College of Liberal Arts. 

Consultez Culture de Vie, un site de nouvelles sur la foi, la famille et la vie, de Campagne Québec-Vie

Transformez votre vie et la culture par une consécration. Suivez ce lien.



Laissez un commentaire