M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×
×

Campagne de financement - Automne 2021

mère et enfant

2732.00 $ recueillis -- Objectif : $ 10 000 -- Il reste 6 jours -- Merci de votre générosité !

Georges BuscemiCher ami, chère amie de la Vie,

Aidez-nous à transmettre l'espérance, qui seule nous donne la force de traverser ces temps cruciaux. Avec votre aide, nous continuerons de faire la promotion de la foi, la famille et la vie, de la conception à la mort naturelle. Donnez généreusement.

Georges_Signature-transparent.png
Georges Buscemi, Président

Donner à Campagne Québec-Vie

La piste hydroxy

Par Jean Tardy (Campagne Québec-Vie) ― Photo : WavebreakMediaMicro/AdobeStock

Les séquences révèlent le plan

Ayant fait une analyse exhaustive de la documentation liée au « Great Reset », pendant l’automne 2020, j’ai compris qu’un putsch planétaire se déroulait derrière la pandémie du COVID. Cette agression avait été mise en branle par le Forum Économique Mondial et était explicitement soutenue par nos gouvernants. Plusieurs événements individuels soulignent l’étendue de l’agression en cours. Mais ce sont les séquences d’événements qui révèlent son niveau d’organisation. En effet, ce ne sont pas des événements individuels qui indiquent qu’une action est concertée mais leur agencement. Celui-ci sert, en quelque sorte, de fil conducteur.

Je décrirai ici un de ces fils conducteurs qui nous font percevoir l’étendue et aussi le degré d’organisation du putsch mondialiste en cours. Parmi ces fils, j’aurais pu choisir la destruction systématique du processus électoral américain et de la présidence de Donald Trump ou encore, l’utilisation planétaire coordonnée de slogans mondialistes. Cependant, la trame que j’ai plutôt choisie est l’une des plus simples des plus révélatrices. Il s’agit des événements entourant l’utilisation de l’Hydroxy Chloroquine (HCL), comme traitement, en phase initiale, de la COVID.

Avant la pandémie, le HCL était une drogue peu coûteuse, connue depuis 60 ans, utilisée par des millions de personnes comme remède contre la malaria, considérée comme sécuritaire et vendue sans prescription (comme l’aspirine) dans de nombreux pays. À la fin de mars 2020, au tout début de la pandémie, certains résultats préliminaires publiés par des chercheurs renommés semblaient indiquer que le HCL serait peut-être efficace comme traitement contre la COVID. Toute une série d’événements et de décisions a suivi. Voici une chronologie sommaire des événements principaux.

L'article continue ci-dessous...

×

Campagne de financement - Automne 2021

2732.00 $ recueillis -- Objectif : $ 10 000 -- Il reste 6 jours -- Merci de votre générosité !

Donner à Campagne Québec-Vie
  • 20 mars 2020 : le Dr Raoult en France (une sommité mondiale) publie des résultats préliminaires prometteurs sur l’utilisation du HCL dans le traitement de la COVID avant hospitalisation.
  • 21 mars 2020 : le président Trump publie un « tweet » exprimant son espoir qu’un traitement basé sur le HCL a été découvert.
  • 24 avril 2020 : le FDA déconseille l’utilisation du HCL en associant son utilisation au traitement de patients hospitalisés et souligne des effets nocifs dans un stade avancé de la maladie.
  • 24 avril 2020 : le NY Times publie un article condamnant Trump en affirmant qu’il recommande une drogue dangereuse.
  • 1er mai 2020 : le New England Journal of Medecine (NEJM), un des journaux médicaux les mieux cotés au monde, publie le résultat d’une recherche qui révèle des effets nocifs dus au HCL et aucun bénéfice.
  • 19 mai 2020 : Donald Trump déclare publiquement qu’il prend du HCL à titre préventif.
  • 19 mai 2020 : le FDA publie un avis additionnel déconseillant le HCL et citant des résultats récents (implicitement le NEJM). Le HCL y est encore décrit comme une drogue potentiellement dangereuse alors qu’il était vendu sans prescription quelques mois plus tôt.
  • 22 mai 2020 : le Lancet, le deuxième des plus prestigieux journaux médicaux publie un article faisant référence à une étude sur 95 000 patients qui révèle des problèmes avec le HCL. Cet article utilise les données de la même source et est signé par les mêmes auteurs que celui du NEJM.
  • 22 mai 2020 : le Time magazine publie un article sur les dangers potentiels du HCL citant des recherches récentes.
  • 4 juin 2020 : le NEJM et le Lancet retirent simultanément les deux articles après un tollé de protestation du monde médical qui les dénonce comme de la supercherie. Cette publication d’articles aussi frauduleux dans ces journaux et leur retrait presqu’immédiat est un événement unique.
  • 15 juin 2020 : le FDA reconfirme son opposition au HCL comme traitement sur la base de son effet sur les patients en phase terminale.
  • 27 juillet 2020 : America’s Front Line Doctors (AFDL, une dizaine de médecins licenciés) publie un vidéo sur Youtube recommandant le HCL sur la base de leurs expériences cliniques.
  • 28 juillet 2020 : Twitter, Facebook, Youtube et Google retirent ce vidéo de leurs plateformes.
  • 3 août 2020 : USA Today publie un article condamnant AFLD comme un groupe d’imposteurs dangereux.

Ainsi, l’Hydroxy Chloroquine, ce vieux médicament utilisé de façon routinière depuis plus de 60 ans, et même de manière préventive à travers l’Afrique, est devenu un des grands révélateurs de l’agenda mondial, politique et financier, qui manipule cette pandémie et de son niveau élevé d’organisation. C’est un agenda qui, à mon avis, pousse l’humanité vers une tyrannie mondiale centrée sur la vaccination universelle récurrente et l’utilisation de passeports sanitaires comme outils de contrôle sociaux. Voici ce que cette chronologie concernant l’utilisation du HCL au cours du printemps et de l’été 2020 a révélé :

  • Un pouvoir de manipulation a corrompu, en l’espace de quelques semaines, les deux revues scientifiques les plus prestigieuses du monde médical pour décourager, dans l’œuf, l’utilisation du HCL. Cela a révélé un niveau de contrôle et de politisation des résultats scientifiques, au plus haut niveau, qui est complètement inédit. Avant cette pandémie je n’aurais jamais soupçonné ça. Pour moi, cela discrédite implicitement tous les résultats scientifiques où des intérêts financiers ou politiques majeurs sont en cause. Cette corruption rapide et efficace au plus haut niveau signifie que les résultats provenant de l’élite, les sources les mieux cotées et les plus prestigieuses, sont maintenant les moins crédibles. Mes sources plus fiables d’information proviennent d’un échantillon d’organismes et d’institutions qui sont moins importantes, de groupes para gouvernementaux et d’individus au parcours personnel moins visible. Tout ce qui est riche et bien subventionné est suspect.
  • La FDA (Food and Drug Administration) a uniformément biaisé ses recommandations pour décourager le HCL. Le comportement d’organismes semblables au Canada et ailleurs lui ressemble. Encore une fois, l’expression « plus ça vient de haut, plus c’est faux » s’applique. Pour moi, maintenant, les organismes scientifiques gouvernementaux sont des bureaucraties politisées au service des agendas mondialistes. Les expressions « santé publique », « autorité sanitaire » ou « ministère de la Santé » signifient « organe gouvernemental de propagande à saveur scientifique ». Maintenant, les sources plus diverses et indépendantes du pouvoir politique sont, à mes yeux, plus valables.
  • Évidemment, je le savais déjà que les grands médias fabriquaient systématiquement des narratifs mensongers pour dénigrer Trump. Les événements liés au HCL le confirment encore. Quand Trump cite une sommité, on le décrit comme ignorant, quand des supercheries le contredisent, on s’en sert pour le dénoncer, quand elles sont discréditées on oublie de le mentionner… Le mandat de Donald Trump fut un des grands révélateurs de l’imposture médiatique et de ses manipulations insidieuses. C’est une des contributions de cette présidence.
  • Le comportement des plateformes électroniques, ce 28 juillet 2020, fut un autre révélateur. Avant cette date, je n’aurais jamais cru qu’un seul des Google, Facebook et compagnie aurait censuré le vidéo de médecins parlant sobrement de leurs expériences cliniques. Cette réaction de censure, uniforme et immédiate, des GAFA révèle toute la dimension fasciste de leurs actions. Ils font partie, d’ailleurs, des cent quatorze partenaires stratégiques du Forum Économique Mondial et ce vidéo qu’ils censuraient menaçait les intérêts de quatre autres partenaires stratégiques de ce même Forum (ces quatre pharmaceutiques qui injectent leurs vaccins dans les Canadiens présentement). Cette action immédiate et cohésive a mis fin aux illusions. À partir de cette date, ces géants du web ont cessé définitivement d’être ou de sembler être des pourvoyeurs neutres de contenu. Ils n’agissent même plus comme des entreprises indépendantes en compétition mais comme membres d’un cartel de pouvoir.

Enfin, tous ces événements autour du HCL, considérés collectivement, révèlent un comportement unifié, organisé, d’envergure mondial et agissant de façon cohésive sur l’Internet, la recherche de pointe, la bureaucratie, le secteur médical et la politique américaine pour atteindre des objectifs sociaux planétaires.

Autrement dit, cette trame concernant l’utilisation du HCL, parmi tant d’autres, révèle que le Forum Économique Mondial, de concert avec le FMI et l’ONU agissent de façon planifiée, simultanément sur tous les continents, à tous les niveaux de direction, dans les sphères politiques, informatiques, sociales, religieuses, scientifiques et culturelles en vue d’un objectif unique et documenté : la prise de contrôle totalitaire des sociétés et la mise en application de l’Agenda 2030.

Au moment d’écrire ces lignes (début mai 2021), je conserve un dernier espoir que nos gouvernants se comporteront enfin comme les élus d’un peuple libre et reculeront au dernier moment. Cependant cet espoir s’amenuise. En effet, les dernières mesures qu’ils ont prises (vaccination des jeunes, premiers certificats de vaccination) indiquent qu’ils se comportent de plus en plus comme l’élite d’un pouvoir fasciste en train de parachever sa prise de contrôle plutôt que comme les représentants élus de citoyens libres.

Comme je l’ai déjà dit, j’espère et je prie que j’ai tort. Mais je commence aussi à réfléchir à la suite : comment pourrons-nous vivre, comme humains et comme chrétiens, dans les entrailles d’un empire maléfique.

L’article que vous lisez fait partie d’une série. Vous pouvez trouver les autres articles de cette série ici.

Campagne de financement - Automne 2021

Merci de votre générosité. L'objectif est de 10 000$.

Ania

« Le site de CQV est un outil de référence et d’information sans précédent pour les défenseurs de la vie au Québec ! »

⁠—Ania

Donner à Campagne Québec-Vie


Laissez un commentaire