M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

Une alliance pour contrer le mondialisme se forme en Europe

Par Eric Pilon (Le Peuple) — Voici la ou les sources de cet article : Breitbart et The National Post/Voici la source de la photo : ActuaLité/Wikimedia Commons, CC BY-SA 2.0, Leewarrior/Pixabay

Vous aurez peut-être remarqué que Matteo Salvini, ministre de l’Intérieur d’Italie, et Viktor Orbán, Premier ministre de Hongrie ont une orientation sensiblement chrétienne dans leurs politiques et parti respectifs, ainsi que certains partis, bien qu’à des degrés différents, comme le PiS, au pouvoir en Pologne, Vox en Espagne, etc. Ils ont à cœur de défendre la famille normale saine et chrétienne. Viktor Orbán propose un plan en sept point, dont celui-ci, le sixième, « personne ne devrait être discriminé parce qu'il se déclare chrétien, » d'après Breitbart.— A. H.

Beaucoup de fil à retordre attend le duo Allemagne-France en vue des prochaines élections européennes.

Emmanuel Macron, président de France,
et Angela Merkel, chancellier d'Allemagne.

Des partis politiques sous la direction du ministre italien de l’Intérieur, Matteo Salvini, ont scellé lundi une nouvelle alliance dont l’ambition est de former la faction la plus puissante du parlement européen et de revoir les politiques de l’Union européenne (UE) en matière de migration, de sécurité, de famille et d’environnement. Lors d’une conférence de presse à Milan, Matteo Salvini a déclaré que l’objectif premier du nouveau mouvement, appelé « Vers une Europe du bon sens », est de « gagner et transformer l’Europe ». Le ministre italien y était accompagné de représentants de partis populistes de l’Allemagne, de la Finlande et du Danemark.

L'article continue après cette publicité

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

Abonnez-vous à notre chaîne Youtube !

Au sommet des priorités de l’alliance politique figurent l’arrêt de toute migration illégale, le renforcement des frontières, la restauration de la souveraineté politique des nations et la protection de la « culture européenne ». M. Salvini a par ailleurs clairement fait savoir que le nouveau mouvement, s’il remportait une majorité parlementaire lors des prochaines élections, annulerait définitivement la procédure d’adhésion de la Turquie, un pays à majorité musulmane, à l’Union européenne.

Ce mouvement peut compter sur l’appui du Premier ministre de la Hongrie, Viktor Orbán, qui se prépare lui aussi en vue des élections prochaines. « L’Europe restera-t-elle européenne ou laisserons-nous la place aux masses issues d’autres cultures ? », a demandé M. Orbán, dans une récente entrevue, pour bien faire valoir son point de vue au sujet de l’immigration.

Le Premier ministre, qui n’est pas en odeur de sainteté dans les chancelleries libérales, en France et en Allemagne surtout, a toujours placé les intérêts de son pays avant ceux de l’Europe. « Les Hongrois, qui protègent l’Europe depuis mille ans, veulent l’UE, mais nous en avons marre de la façon dont les choses se passent à Bruxelles », a-t-il lancé.

Publicité



Laissez un commentaire