M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

Méfaits communistes au Canada

Billet de blogue d’Augustin Hamilton (Campagne Québec-Vie) ― Photo (rognée) : carac/Flickr

Le vandalisme qui sévit depuis quelques semaines aux États-Unis s’est répandu dans le monde entier, même au Canada où déjà des gens incultes ont dégradé un monument au héros canadien-français Dollard des Ormeaux (1625-1660). Dernièrement, des partisans du communisme ont vandalisé un monument inachevé, érigé à Ottawa en mémoire des victimes du communisme, acte que Derek Sloan dénonce dans un de ses courriels aux membres du Parti conservateur du Canada (PCC) :

Un cas particulièrement choquant est arrivé au début du mois à Ottawa.

Le Monument des victimes du communisme, qui n’était pas encore achevé, a été défiguré par des vandales qui ont promis que « le Communisme gagnera[it] » et l’ont orné du plus grand symbole d’oppression du siècle dernier, le marteau et la faucille.

Cet acte est une insulte aux victimes du communisme, aux membres de leur famille et à ceux qui ont payé pour ce monument, s’indigne Derek Sloan, candidat à direction du Parti conservateur.

On peut se demander si ces individus savent ce qu’était le communisme et ce qu’il est encore en Chine, par exemple. Ou alors regrettent-ils la dictature et les massacres qui se perpètrent sous ses augures ?

Derek Sloan évoque la croissance du marxisme culturel dans le gouvernement canadien, dans le domaine de l’instruction et autres institutions. Il souligne l’importance de rester vigilant devant la menace que représentent les promoteurs du communisme au sein du Canada :

La défiguration de ce monument est un rappel qu’il y’a des gens dans notre propre pays qui veulent apporter au Canada les souffrances endurées dans d’autres pays sous le communisme.

L'article continue après cette publicité

La dernière superstition : un livre coup de foudre qui réfute l'athéisme

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

Abonnez-vous à notre chaîne Youtube !

Derek Sloan rappelle que le communisme a tué, selon une estimation conservatrice, environ 100 millions de personnes en 100 ans. Cette idéologie a aussi été la cause de grande misère à travers le monde.

S’il y a des marxistes qui s’imaginent que ce ne sont que des dérapages survenus dans l’application du système, et qu’il suffirait de mieux l’appliquer, il faut que ces idéalistes (un idéaliste peut être dangereux, surtout s’il est déconnecté de la réalité…) comprennent qu’il est basé sur la « lutte des classes », donc que la violence est sa source et qu’il engendrera toujours la violence ; on juge d’ailleurs un arbre à ses fruits. Recommencer donnera les mêmes résultats, si ce n’est pire.

Beaucoup pensaient que la dictature communisme ne les atteindrait pas jusque dans leur pays, et pourtant cela est survenu, souligne Derek Sloan, nous devons veiller sur notre liberté :

Nous ne devons jamais, même une seconde, tenir pour acquise la liberté dont nous jouissons au Canada. Nous devons, comme le dit notre hymne, veiller sur elle.

Cela commence par la lutte contre le Marxisme culturel. C’est l’une des raisons pour lesquelles je suis dans cette course : pour défendre, sans me dérober, les idées conservatrices et dénoncer les mensonges de la Gauche Radicale qui menacent le Canada.

Le communisme ne gagnera pas.

La lutte alors sera chaude, car le bolchevisme a déjà fait des progrès dans notre pays, beaucoup d’institutions sont tombées sous le contrôle quasi exclusif de l’État, au Québec du moins, comme la santé et l’éducation, et nous goûtons en ce moment à une dictature sanitaire style communisme (chinois).

Les erreurs de la Russie (entre autres, le communisme), selon l’expression employée pas Notre-Dame de Fatima, n’ont pas fini de se répandre. La propagation de l’avortement dans le monde moderne peut être considérée comme un fruit du communisme, qui la légalisé dans l’Union soviétique en 1920. Il y a bien plus de 100 millions de victimes de cette idéologie, et 50 millions d’innocents s’y rajoutent chaque année dans le monde, dont 100 000 au Canada…

Publicité



Laissez un commentaire