M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

Les conservateurs détrônent un gouvernement pro-avortement extrême aux élections en Alberta


Jason Kenney au centre.

Billet de blogue d’Augustin Hamilton (Campagne Québec-Vie) — Photo :

Enfin, l’odieux NPD d’Alberta aura été balayé du pouvoir, mais par qui ? Par le United Conservative Party, dirigé par le nouveau Premier ministre d’Alberta Jason Kenney. Celui-ci sera-t-il moins pire que son prédécesseur ? Même si Jason Kenney n’est pas forcément pour rassurer les chrétiens pro-vie par certains de ses côtés, celui-ci paraît moins dangereux. Extrait de LifeSiteNews :

Comme prévu, Jason Kenney et son United Conservative Party (Parti conservateur unifié) ont balayé le New Democratic Party (Nouveau Parti démocratique) de gauche au pouvoir lors d’une victoire écrasante aux élections générales d’Alberta mardi.

Connu comme défenseur pro-vie et pro-famille au cours de ses presque deux décennies en politique fédérale, le catholique Kenney s’est de plus en plus distancié de ces positions, et l’a fait avec force pendant la campagne électorale.

L’UCP a remporté 63 des 87 sièges de l’Alberta, soit un gain de 38, tandis que le NPD de Rachel Notley est passé de 52 à 24. Aucun autre parti n’a émergé.

L'article continue après cette publicité

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

Abonnez-vous à notre chaîne Youtube !

[...]

Au cours de ses quatre années au pouvoir, le NPD de Notley a adopté une loi de « zone bulle » interdisant aux pro-vie de donner leur témoignage devant les centres d’avortement, a cherché à étendre l’accès à l’avortement à travers la province, a agressivement poussé le programme LGBTQ dans les écoles, et s’est attaqué à l’école à la maison et aux écoles confessionnelles.

[...]

M. Kenney a promis dans sa campagne de se débarrasser de la loi 24 du NPD, qui interdit aux écoles de dire aux parents quand leur enfant adhère à un « gay-straight alliance » (club homo-hétéro) (GSA).

Il a également promis de mettre une « halte » à la refonte « idéologique » du programme scolaire d’Alberta par le NPD.

Toutefois, M. Kenney a déçu les conservateurs sociaux de l’UCP en annulant une résolution adoptée par une majorité de délégués lors du premier congrès du parti selon laquelle les écoles doivent aviser les parents lorsque leur enfant se joint à un GSA.

Il a également été catégorique sur le fait que l’UCP ne réexaminera pas la question de l’avortement. Sous sa direction, les députés de l’UCP ont quitté l’Assemblée législative lorsque le projet de loi sur les zones bulles a été débattu, pour montrer que la loi était une manœuvre politique de la part du NPD.

Et bien que le NPD et ses détracteurs le ciblent sans relâche comme étant anti-LGBTQ, M. Kenney a assisté aux événements de la Fierté de l’UPC au cours des deux dernières années, il accepte le mariage « homosexuel » comme loi établie et dit vouloir plus de candidats homosexuels et une présence accrue des LGBTory dans son parti.

Publicité



Laissez un commentaire