M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

Le budget 2022 de Trudeau favorise des maux qui minent la famille


Justin Trudeau.

Par Campaign Life Coalition — Traduit par Campagne Québec-Vie — Photo : Lovers Lounge/Flickr

Le budget 2022 de Justin Trudeau consacre des millions de dollars à la promotion de nombreux maux qui sont anti-vie et anti-famille.

Voici quelques éléments que Campaign Life Coalition a trouvés particulièrement inquiétants.

« Aide pour les Canadiens qui veulent devenir parents »

Un élément troublant du budget est le projet des libéraux d’offrir un crédit d’impôt pour la maternité de substitution et la fécondation in vitro afin que les homosexuels et d’autres personnes puissent « bâtir la famille dont ils rêvent ».

« Partout au Canada, il y a ceux qui font face à des défis dans leur parcours pour devenir parents. Qu’ils soient confrontés à des problèmes de fertilité, qu’ils fassent partie d’un couple de même sexe ou qu’ils veuillent simplement pouvoir être une mère ou un père à leurs propres conditions, certains Canadiens ont recours à la maternité de substitution et à des procédures coûteuses afin de construire la famille dont ils rêvent. Mais actuellement, le crédit d’impôt pour frais médicaux n’est pas disponible pour ceux qui doivent payer les frais médicaux d’autres personnes afin de devenir un parent », indique le budget.

« Le budget 2022 propose de permettre de réclamer les frais médicaux liés à une mère porteuse ou à un donneur de sperme, d’ovules ou d’embryons qui sont engagés au Canada pour les années d’imposition 2022 et les suivantes. Cela comprendrait les coûts qui ont été remboursés à une mère porteuse pour les frais de fécondation in vitro. »

« Le budget 2022 propose également de permettre que les frais payés aux cliniques de fertilité et aux banques de donneurs au Canada afin d’obtenir du sperme et des ovules de donneurs soient admissibles au crédit d’impôt pour frais médicaux pour 2022 et les années d’imposition suivantes », ajoute le document.

Les traitements de fertilité qui impliquent de séparer l’étreinte conjugale de la procréation sont gravement immoraux. Les enfants ont le droit d’être conçus par l’union amoureuse d’un homme et d’une femme engagés l’un envers l’autre dans un mariage stable. Le bon sens, appuyé par les sciences sociales, montre clairement que les enfants s’épanouissent mieux dans le contexte d’une relation stable et aimante entre une mère et un père. Un tel traitement de la fertilité transforme la vie humaine en marchandise, la dégradant en un « objet » qui peut être acheté et vendu. Il s’agit d’une attaque contre la vie humaine, et en particulier contre les enfants qui sont mis au monde de cette manière.

L'article continue ci-dessous...

Consultez quotidiennement Culture de Vie, un site de nouvelles sur la foi, la famille et la vie, de Campagne Québec-Vie

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

Abonnez-vous à notre chaîne Youtube !

L’immoralité de ce type de traitement de la fertilité se poursuit lorsque ce traitement entraîne la mise à mort délibérée d’embryons humains non désirés. La nouvelle vie humaine « la plus prometteuse », qui est un être humain unique, est placée dans l’utérus tandis que les autres sont soit jetées, soit congelées. Et la gestation pour autrui, qui consiste à louer le corps d’une femme pour faire grandir un enfant, n’est rien d’autre que du trafic reproductif humain. Elle porte gravement atteinte à la dignité et au droit de l’enfant à être conçu et élevé par ses propres parents. Toutes ces pratiques sont des œuvres des ténèbres qui favorisent la culture de la mort.

Campaign Life Coalition défend une véritable culture de vie, une culture où le mariage entre un homme et une femme est honoré, où les enfants sont conçus lors d’une étreinte conjugale aimante, et où les enfants sont élevés par leurs parents biologiques. Il s’agit là de l’étalon-or de l’éducation des enfants et d’un objectif à atteindre même lorsque la vie ne se déroule pas comme prévu, par exemple en cas de rupture des relations parentales ou de grossesse « non planifiée ». Les familles ne sont pas quelque chose que l’on peut « construire » ou que l’on peut créer « à sa guise ». Les familles sont fondées sur l’amour et sont des lieux où l’amour libère la vie.

Plus que toute autre chose, le budget des libéraux montre comment le rejet du plan de Dieu pour la sexualité humaine entraîne nécessairement le rejet de son plan pour la reproduction humaine également. Le manque de respect pour la vie humaine est intrinsèquement lié au manque de respect pour la famille traditionnelle.

« Politique féministe d’aide internationale »

Le budget de Trudeau double la mise avec sa « Politique féministe d’aide internationale » qui, selon lui, vise à « améliorer la vie des femmes, des filles et des populations vulnérables dans le monde ».

Cette politique s’engage à dépenser 650 millions de dollars sur trois ans pour « la santé et les droits sexuels et génésiques », un euphémisme pour l’avortement sur demande, l’éducation sexuelle inadaptée à l’âge et la promotion de l’idéologie du genre dans les pays en développement.

Ce budget continuera d’acheminer des millions de dollars à des groupes de défense de l’avortement tels que l’International Planned Parenthopod Federation, Marie Stopes International, Women Deliver et d’autres.

Les libéraux déclarent dans leur budget que « maintenant, plus que jamais, il est essentiel que le Canada travaille à bâtir un monde plus sûr, plus stable et plus prospère pour tous. Le Canada a un rôle important à jouer dans la promotion et le renforcement de la démocratie et des droits de la personne. » La plus grande violation des droits de la personne de notre époque est l’holocauste contre les enfants à naître par l’avortement. Loin de « promouvoir et de renforcer » les droits de la personne, Trudeau continue, par ce budget, à financer le génocide des enfants à naître, bafouant ainsi les droits de la personne.

« Un plan d’action fédéral LGBTQ2 »

Le budget contient également le « Plan d’action LGBTQ2 » de Trudeau qui prévoit 100 millions de dollars sur cinq ans pour soutenir un « Canada plus juste et plus égalitaire pour les Canadiens LGBTQ2 ».

« Bien que le Canada ait fait des progrès considérables depuis la légalisation du mariage entre personnes de même sexe en 2005, de nombreux Canadiens LGBTQ2 sont encore victimes de discrimination en raison de leur orientation sexuelle, de leur identité de genre ou de leur expression de genre, ce qui continue d’entraîner des inégalités persistantes sur les plans sanitaire, social et économique », peut-on lire dans le budget.

Les croyants qui affirment que Dieu a créé le mariage pour qu’il n’existe qu’entre un homme et une femme savent qu’un « Canada plus juste et plus équitable » pour les personnes qui s’identifient comme LGBTQ signifie la persécution pure et simple de ceux qui ont des croyances bibliques. La « tolérance » ne s’étend qu’à ceux qui suivent la ligne progressiste. Ceux qui ont une vision biblique des comportements homosexuels et qui considèrent le « mariage » gay comme une parodie du vrai mariage ont découvert que le Canada « plus juste et plus égal » de Trudeau ne s’applique pas à eux.

Financer l’avancement de l’idéologie LGBTQ2 au Canada signifiera, en fait, que davantage d’individus tomberont dans le péché sexuel et que les chrétiens et autres personnes de foi qui ne souscrivent pas à cette idéologie seront écrasés, voire carrément persécutés. C’est une honte que l’argent durement gagné par les Canadiens serve à financer des idéologies qui contredisent les lois de Dieu, qui sont anti-famille et qui mèneront finalement à l’effondrement de notre nation.

« Soutien aux travailleurs qui subissent une fausse couche ou une mortinaissance »

Nous sommes heureux de voir que le gouvernement libéral reconnaît que la perte d’un bébé pendant la grossesse est traumatisante et qu’il propose un plan pour fournir « un soutien aux employés sous réglementation fédérale qui vivent une fausse couche ou une mortinaissance ».

« Une fausse couche ou une mortinaissance est un événement profondément tragique dans la vie d’une personne, et peut causer un traumatisme physique et psychologique », peut-on lire dans le budget.

« En 2021, le gouvernement fédéral a pris des mesures pour soutenir les employés sous réglementation fédérale qui vivent une perte de grossesse en introduisant de nouvelles dispositions relatives au congé de deuil en vertu du Code canadien du travail. Ces dispositions prévoient jusqu’à huit semaines de congé sans solde pour les employés qui perdent un enfant ou qui vivent une mortinaissance. Les trois premiers jours seront payés pour les employés qui ont complété trois mois d’emploi continu. »

« Le gouvernement a l’intention de présenter des modifications législatives au Code canadien du travail au cours de l’année à venir afin de fournir un soutien supplémentaire aux employés sous réglementation fédérale qui subissent une fausse couche ou une mortinaissance. »

Il s’agit d’un pas dans la bonne direction. Elle reconnaît la douleur et l’angoisse que ressentent les parents qui perdent un bébé pendant la grossesse. Bien que cette mesure soit louable, elle révèle également la dissonance cognitive du gouvernement Trudeau, qui encourage également l’avortement, en vertu duquel une mère accepte qu’un avorteur tue son bébé, qu’elle y ait été forcée ou que ce soit sa propre décision. L’avortement est aussi un « événement tragique dans la vie de quelqu’un », non seulement pour le bébé dont la vie a été étouffée, mais aussi pour la mère et le père qui ont perdu leur bébé à cause de leurs propres actions. Campaign Life Coalition se bat pour un Canada sans avortement, où la vie humaine est respectée de la conception à la mort naturelle.

Dernières réflexions

De nombreux aspects du budget libéral font la promotion du mal. Malheureusement, nous nous y attendions venant d’un premier ministre qui a utilisé son poste pour normaliser toutes sortes de maux, y compris la promotion de l’avortement au pays et à l’étranger, l’endoctrinement des enfants dans l’immoralité et la persécution des gens de foi, pour n’en nommer que quelques-uns.

Ce budget montre l’engagement profond des libéraux à promouvoir des positions idéologiques qui sapent la famille, cellule de la société, et qui sont donc destructrices pour le tissu social de notre pays.

Alors que les libéraux de Trudeau utilisent de plus en plus l’argent de vos impôts pour faire avancer les œuvres des ténèbres à travers notre nation, nous appelons tous ceux d’entre vous qui ont choisi de vivre comme des enfants de la lumière à s’opposer fermement à ces œuvres des ténèbres bien financées et à ne pas les laisser saper votre paix, votre joie et votre confiance en Dieu.

Consultez Culture de Vie, un site de nouvelles sur la foi, la famille et la vie, de Campagne Québec-Vie



Laissez un commentaire