M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×
×

Campagne de financement - Été 2021

prière

2232.00 $ recueillis -- Objectif : $ 10 000 -- Il reste 2 semaines -- Merci de votre générosité !

Georges BuscemiCher ami, chère amie de la Vie,

Merci de votre don en ces temps cruciaux pour nous. Avec votre aide, nous continuerons de faire la promotion de la foi, la famille et la vie, de la conception à la mort naturelle. Donnez généreusement.

Georges_Signature-transparent.png
Georges Buscemi, Président

Donner à Campagne Québec-Vie

« Le mois de la “Fierté” est absolument ridicule », déclare un jeune homme homosexuel dans un tweet virulent

Par Doug Mainwaring — Traduit par Campagne Québec-Vie — Photo :

1er juin 2020 (LifeSiteNews) — « Le mois de la “Fierté” est absolument ridicule », a déclaré Christian Walker, le fils homosexuel du grand joueur de la NFL Herschel Walker, et un ardent partisan du président Donald Trump pendant la campagne présidentielle de 2020.

Le mois de la « fierté » est absolument ridicule. Les gens sont plus que leur sexualité et n’ont pas besoin de faire partie de ce CULTE gauchiste pour être bien dans leur peau.

— Christian Walker (@ChristianWalk1r) 1er juin 2021

« Certains d’entre nous sont horrifiés par le mois de la “Fierté” », a tweeté Walker avec emphase. « Vous ne célébrez pas vos droits en défilant nus dans la rue lors d’une Parade de la Fierté. »

« Ce n’est pas en faisant l’amour derrière des bennes à ordures et en paradant avec un drapeau arc-en-ciel que vous combattrez les stéréotypes selon lesquels vous êtes de mœurs légères et ne pouvez pas entretenir une relation correcte », a déclaré Walker*.

« LGBTQ n’est rien d’autre qu’un culte marxiste, qui sépare les gens en fonction de leur orientation sexuelle ou de leur identité de genre », a-t-il proclamé.

« Les gens sont bien plus que ce par quoi ils sont sexuellement attirés », a-t-il poursuivi. « Ils “sont” leur caractère, ils “sont” l’ensemble de leurs talents... Arrêtez ces techniques totalitaires de gauche qui consistent à séparer les gens sur la base d’une facette de leur identité. »

« Vous n’êtes pas opprimés lorsque chaque multinationale fait apparaître son logo arc-en-ciel tous les mois de juin », a soutenu Walker, qui a expliqué que l’arc-en-ciel est en fait « l’alliance de Dieu [le signe de sa promesse] de ne plus jamais inonder la Terre. Ressaisissez-vous. »


*Je ne sais pas s’il implique par-là que les relations homosexuelles « stables » sont correctes, mais si c’est le cas, il a tort, la pratique de l’homosexualité est toujours mauvaise et n'est pas un droit. — A. H.

1 réaction

Les féministes s’agitent autour d’Andorre, l’un des seuls pays où l'enfant à naître est vraiment protégé

Par Adèle Cottereau (Droit de Naître) — Photo : senivpetro/Freepik

En Europe, seuls quelques courageux pays maintiennent encore l’interdiction totale de l’avortement : il s’agit du Vatican, Malte, Saint-Marin (nord de l’Italie) et de la Principauté d’Andorre.

Il convient de rappeler que cette dernière est régie par deux coprinces : l’évêque d’Urgell (Catalogne), Mgr Joan-Enric Vives i Sicília, et le président de la République française, donc Emmanuel Macron depuis le 14 mai 2017.

Pour cette raison, la féministe Marie-France Taurinya, membre du collectif droits des femmes 66 (Perpignan) a écrit une lettre ouverte à Emmanuelle Macron, datée du douze avril dernier, l’appelant à « se positionner » sur l’avortement.

« L’Andorre est très patriarcal et très religieuse, ose-t-elle dans la missive.

Le coprince Mgr Joan-Enric Vives, évêque d’Urgell, avait annoncé en 2014 qu’il abdiquerait si l’Andorre venait à légaliser l’avortement ». « Pour le gouvernement d’Andorre, ne pas avoir accès à l’avortement n’est pas une atteinte aux droits des femmes, » s’indigne-t-elle encore.

Les défenseurs de la vie souhaiteraient tellement qu’il y ait d’autres pays ainsi !

Dans cette lettre, Marie-France Taurinya demande à Emmanuel Macron de soutenir la démarche du collectif, et de contraindre le gouvernement andorran à revoir sa position à la question de l’avortement et de cesser de poursuivre en justice les militantes féministes.

En effet, la principauté avait porté plainte pour diffamation suite aux déclarations d’une certaine Vanessa Mendoza Cortés, présidente de l’association Stop Valiències en Andorre.

Cette dernière avait attaqué la loi en vigueur dans la principauté, lors d’un comité des Nations Unies, en décembre 2019, plaidant âprement pour la légalisation de l’avortement.

Le gouvernement andorran a riposté, affirmant que sa bonne réputation avait été compromise par les déclarations de la responsable féministe.

Vanessa Mendoza Cortés encourt aujourd’hui une peine de prison pouvant aller jusqu’à quatre ans d’emprisonnement et une amende pouvant atteindre 30 000 euros, selon le site Actu.fr.

Pour Amnesty International, « le fait de poursuivre une défenseure des droits humains respectée en raison de son travail légitime et de sa participation à une réunion d’experts d’un organe de l’ONU constitue un acte d’intimidation scandaleux et une tentative de musellement de la liberté d’expression ».

Espérons de tout cœur que la principauté tienne bon contre tous ces ignobles assauts contre la vie.

1 réaction

Plus de nouvelles sur la foi, la famille et la vie -- grâce à vous

Grâce à votre appui, nous avons dernièrement pu engager une traductrice à temps partiel, ce qui nous permet de doubler le nombre d'articles pro-foi, pro-famille et pro-vie que nous publions chaque semaine. Aussi, nous avons dans les derniers jours observé une forte augmentation de notre lectorat. Merci de partager ces nouvelles, pour vous outiller et pour inciter votre entourage à s'engager dans la reconstruction d'une société chrétienne qui protège la foi, la famille et la vie, de la conception à la mort naturelle.


Georges Buscemi, président

Visitez régulièrement Culture de Vie, votre nouvelle source de nouvelles du monde, du Canada et du Québec

Nos articles de la semaine : 


Un ancien vice-président de Pfizer au sujet des vaccins covid-19 : « Votre gouvernement vous ment de telle sorte que cela pourrait vous conduire à la mort »
Il n’y a « aucune possibilité » que les variants actuels du COVID-19 échappent à l’immunité. C’est « un mensonge flagrant ».


Les photos d’un bébé décédé lors d’une fausse couche à 14 semaines ont sauvé d’autres bébés
Une femme de 40 ans, mère de 11 enfants dans le Missouri, a publié les photos de son bébé, mis au jour suite à une fausse couche, dans l’espoir que les gens verront l’humanité des enfants à naître.


Un prêtre conseille aux parents catholiques d’éviter d’envoyer leurs enfants aux écoles «catholiques» arborant le drapeau LGBT
Un prêtre catholique d’Ontario avertit les parents que les Commissions scolaires catholiques qui ont voté pour hisser le drapeau de la « Fierté » homosexuelle sur les écoles au mois de juin sont devenues un danger pour leurs enfants…


La Chine, après une forte chute de natalité due à sa politique malthusienne, autorise maintenant 3 enfants par famille
Les dirigeants communistes de Chine ont déclaré à leur population qu’elle pouvait désormais avoir trois enfants.


Le message de soutien de Mgr Schneider aux catholiques irlandais privés de messe et de sacrements
Dans une émouvante manifestation de soutien aux catholiques d’Irlande toujours interdits de sacrements, Mgr Athanasius Schneider, évêque auxiliaire de l’archidiocèse catholique d’Astana au Kazakhstan, a encouragé l’initiative de se rassembler pour prier le chapelet, pour le retour des libertés.


Pour l’Unicef la pornographie n’est pas mauvaise en soi pour les enfants…
L’Unicef, le Fonds des Nations unies pour l’enfance, vient de publier un rapport, vite retiré de son site à cause du grand nombre de protestations et remanié, visant à dédouaner la pornographie.


Une figure pro-vie : un seul bon évêque pourrait faire plus en 47 jours pour mettre fin à l’avortement que je n’ai fait en 47 ans
« Les maux que nous combattons sont enracinés dans une révolution, une rébellion contre Dieu et son Église, une rébellion alimentée par les passions déréglées de l’homme qui lui font rejeter les lois de Dieu enseignées infailliblement par son Église. »


Une famille rejetée par une agence d’adoption en raison de ses valeurs chrétiennes et de son opposition à l’idéologie transgenre
Il s’avère maintenant que le fait d’avoir des doutes sur les « traitements » de transition peut également avoir un impact sur votre capacité à ouvrir votre foyer à un enfant adopté.


Des évêques américains interpellent la pro-avortement Pelosi : « Vous facilitez… le meurtre de millions de personnes »
Nancy Pelosi, s’est exprimée en disant qu’elle pouvait « utiliser son propre jugement » pour déterminer si elle devait ou non se présenter à la communion. Mais les évêques ripostent.


31 mai : Journée de prière et de réparation pour le meurtre et l’exploitation des enfants à naître
« Cet événement aura lieu chaque année le 31 mai, jour de la fête de la Visitation de la Vierge. Je demande à tous les pro-vie et aux personnes de bonne volonté, à tous les niveaux de la société ecclésiale et civile, de se joindre à moi et à la famille mondiale de HLI pour offrir cette prière et faire cet acte de réparation. »


L’Idaho coupe les fonds aux entreprises d’avortement et leur interdit d’enseigner l’éducation sexuelle dans les écoles
En vertu du projet de loi 220 de la Chambre des représentants, l’argent des contribuables de l’État ne sera plus alloué aux entreprises pratiquant l’avortement ou à toute initiative visant à promouvoir ou à commettre des avortements.


Un archevêque avertit une Commission scolaire catholique de ne pas arborer le drapeau LGBT ― il est aussitôt ignoré
L’archevêque d’Ottawa-Cornwall, Mgr Marcel Damphousse, a averti les administrateurs de la Commission des écoles catholiques d’Ottawa (OCSB), lors d’une réunion hier soir, de voter contre une motion visant à hisser le « drapeau de la fierté » homosexuelle sur le terrain des écoles catholiques au mois de juin...


Texte de la Prière de réparation pour l’avortement et l’exploitation des enfants à naître
« L’avortement a ouvert la porte au développement d’une industrie macabre : le commerce de parties du corps de fœtus pour la recherche médicale. Il nous faut faire connaître et dénoncer ce mal et y mettre fin. La vie humaine est sacrée, elle n’est pas une marchandise manufacturée. »


Un tribunal français retire 6 enfants à une famille de dix enfants après un conflit sur la scolarisation dans des écoles catholiques
Un couple britannique qui espérait voir un juge l’aider à régler un différend concernant la scolarisation de leurs enfants en France a été stupéfait de voir le tribunal décider plutôt de les placer dans des foyers d’accueil.


Archidiocèse de Chicago : Les paroissiens doivent présenter une « preuve de vaccination » pour ne pas porter de masque
Le troisième plus grand diocèse des États-Unis a annoncé que les paroissiens peuvent retourner à la messe sans masque, mais seulement s’ils peuvent fournir une « preuve de vaccination ».

Autres articles de la semaine :

L’autorité et la légitimité
Ces temps-ci, plusieurs pasteurs citent l’exhortation de Saint Paul (Romains 13) selon laquelle il faut se soumettre aux autorités civiles, pour justifier une adhésion inconditionnelle aux mesures sanitaires. Cependant, cette position ne tient pas suffisamment compte du soutien explicite des gouvernements canadien et québécois aux objectifs sataniques de l’Agenda 2030.

Voici comment vous pouvez faire la politique autrement
Le mot « politique » évoque pour plusieurs des images de politiciens aux sourires artificiels se pavanant sous les projecteurs en saluant des foules de partisans rassemblés lors des élections.

Grande-Bretagne : un médecin pro-vie puni pour avoir prescrit un médicament neutralisant les effets de la pilule abortive
Le Dr Eileen Reilly, pratiquant au Royaume-Uni, fait l’objet de mesures provisoires et d’une enquête de la part de son ordre pour avoir prescrit un médicament inoffensif (progestérone) annulant les effets de la pilule abortive (la première pilule : mifépristone).

Des chercheurs développent une technologie de vaccination sous forme de « gaufrette », ressemblant à l’hostie de la messe catholique
Une équipe de chercheurs des universités du Minnesota et du Texas a mis au point une « gaufrette » faite de polymères, qui ressemble de façon frappante à l’hostie utilisée lors d’une messe catholique. Selon eux, cette technologie pourrait devenir le vaccin du futur. Cela rappelle les avertissements de l’archevêque Carlo Maria Viganò, qui considérait l’adhésion au covid comme une nouvelle religion.

L’Espagne rejette l’« autodétermination de genre »
Le Parlement espagnol a rejeté le mardi 18 mai un projet de loi visant à autoriser les « transgenres » à changer légalement de sexe sans intervention médicale ou psychologique, dès 16 ans, sans le consentement des parents, tout comme à reconnaître légalement les « genres “non-binaires” ».

L’Association Médicale Mondiale veut abroger l’objection de conscience des médecins par rapport à l’avortement et l’euthanasie
En effet, l’Association Médicale Mondiale (AMM) est en train de modifier son Code international, où elle inscrit l’obligation de rediriger un patient désirant l’avortement ou l’euthanasie vers un autre confrère quand on ne veut pas en tant que médecin pratiquer ces actes.

Jésus-Christ, Souverain Modèle de l’humilité
« Le seul vrai Dieu, qui est tout Amour, Père, Fils et Esprit-Saint, est la source de l’humilité. Car dans sa bonté infinie, Dieu s’abaisse aussi profondément qu’est profond son amour à l’égard des hommes. »

Vers une Europe fédéralisée avec « l’état de droit » pro-LGBT et pro-avortement
Aujourd’hui la Pologne et la Hongrie sont particulièrement visées parce que gouvernées par des conservateurs favorables à une Europe des nations et hostiles à l’idéologie du genre...

Le Conseil scolaire catholique MonAvenir de Toronto décide d’arborer le drapeau LGBT dans les écoles au mois de juin
Le Conseil scolaire catholique MonAvenir de Toronto a décidé d’arborer le drapeau LGBT dans ses écoles, durant tout le mois de juin 2021, à l’initiative d’« élèves conseillers » agissant au nom de plusieurs « conseils d’élèves ».

Le Sénat du Wisconsin approuve un projet de loi autorisant la dissolution des corps et leur envoi aux égouts
Les sénateurs du Wisconsin ont approuvé plus tôt cette semaine un projet de loi permettant de dissoudre les cadavres dans un bain chimique et de les jeter comme des eaux usées.

Une jeune golfeuse trisomique en lice dans un tournoi universitaire national
La semaine prochaine, Amy Bockerstette va entrer dans l’histoire. En se présentant au championnat national NJCAA avec ses coéquipiers du Paradise Valley Community College...

Une mère adolescente au « regard désespéré » remet son nouveau-né à une cliente d’un restaurant, puis s’en va
Une jeune fille de 14 ans, qui semblait stupéfaite et désespérée selon un témoin, est entrée dans un restaurant de Jersey City avec un nouveau-né. La mère adolescente a remis l’enfant à un client, puis est partie.


Enceinte et inquiète ? Nous pouvons t'aider >>

1 réaction

Un chercheur dans le domaine des vaccins affirme que la protéine « spike » est une toxine dangereuse


Professeur Bryan Bridle.

Par Celeste McGovern — Traduit par Campagne Québec-Vie — Photo : University of Guelph

Note de l'éditeur : Cet article a été modifié pour indiquer que 11 des 13 sujets vaccinés dans une étude récente d'Ogata avaient une protéine détectable du coronavirus SRAS dans leur circulation sanguine, y compris trois personnes qui avaient des protéines de spicule mesurable. Alors que l'article faisait référence à une déclaration du groupe du professeur Bridle indiquant que la protéine de spicule était présente pendant 29 jours chez une personne, l'étude en question indique que la protéine spike a été trouvée chez la personne le jour 29, un jour après une deuxième injection de vaccin, et qu'elle était indétectable deux jours plus tard.

31 mai 2021 (LifeSiteNews) — Une nouvelle recherche montre que la protéine de spicule [spike protein] de coronavirus induite par le vaccin contre le COVID-19 pénètre de manière inattendue dans la circulation sanguine, ce qui constitue une explication plausible aux milliers d’effets secondaires signalés, allant des caillots sanguins et des maladies cardiaques aux lésions cérébrales et aux problèmes de reproduction, a déclaré la semaine dernière un chercheur canadien spécialiste des vaccins contre le cancer.

« Nous avons fait une grosse erreur. Nous ne nous en étions pas rendu compte jusqu’à maintenant », a déclaré Byram Bridle, immunologiste viral et professeur associé à l’Université de Guelph, en Ontario, dans une intervue accordée à Alex Pierson jeudi dernier, dans laquelle il a prévenu les auditeurs que son message était « effrayant ».

« Nous pensions que la protéine de spicule était un excellent antigène cible, nous ne savions pas du tout que la protéine de spicule elle-même était une toxine et une protéine pathogène. Donc, en vaccinant les gens, nous leur inoculons par inadvertance une toxine », a déclaré Bridle dans l’émission, qui n’est pas facile à trouver par une recherche sur Google mais qui est devenue virale sur internet cette fin de semaine.*

Bridle, un chercheur en vaccinologie qui a reçu l’an dernier une subvention gouvernementale de 230 000 dollars pour ses recherches sur le développement du vaccin COVID, a déclaré que lui et un groupe de scientifiques internationaux ont déposé une demande d’information auprès de l’agence de réglementation japonaise pour avoir accès à ce qu’on appelle l'« étude de biodistribution ».

« C’est la toute première fois que des scientifiques ont pu voir où vont ces vaccins à ARN messager [ARNm] après la vaccination », a déclaré Bridle. « Peut-on supposer qu’ils restent dans le muscle de l’épaule ? La réponse courte est : absolument pas. C’est très déconcertant. »

1 réaction Lire la suite

Jésus-Christ, Souverain Modèle de l’humilité

Par l’Abbé J.-Réal Bleau ― Photo : Wikimedia Commons

Le seul vrai Dieu, qui est tout Amour, Père, Fils et Esprit-Saint, est la source de l’humilité. Car dans sa bonté infinie, Dieu s’abaisse aussi profondément qu’est profond son amour à l’égard des hommes. Comme Il est l’Amour infini, son humilité est également infinie. Nous pouvons dire qu’Il est l’humilité même, et par suite la douceur même.

De l’humilité, Jésus-Christ, le Verbe de Dieu incarné est le parfait modèle. Modèle à la fois divin et humain. C’est en Lui qu’on peut contempler l’humilité du Père, selon ce qu’Il a affirmé lui-même de son unité substantielle avec Lui : « Ne crois-tu pas que le Père est en moi et que je suis dans le Père ? Le Père et moi nous sommes Un. Qui me voie, voie le Père ».

En sa sainte humanité, l’humilité de Jésus est sans limite. Ce n’est qu’en regardant son Cœur doux et humble, qui inspire toutes ses pensées, tous ses sentiments, ses désirs, ses affections et ses actions, qu’il nous est possible d’apprendre la véritable humilité. Non, certes, la définition de l’humilité, mais l’humilité vécue, l’humilité concrète qui se parfait dans l’obéissance. Depuis sa naissance dans l’étable de Bethléem jusqu’à sa mort sur la croix, Jésus n’a fait qu’obéir en toutes choses, à tout moment, à la volonté du Père toute orientée vers le salut de l’humanité. Saint Paul résumera la vie de Jésus en disant : « Lui de condition divine, ne retint pas jalousement le rang qui l’égalait à Dieu. Mais il s’anéantit lui-même, prenant condition d’esclave, et devenant semblable aux hommes. S’étant comporté comme un homme, il s’humilia plus encore, obéissant jusqu’à la mort, et à la mort sur une croix » (Phil. 2. 8).

Il nous faut comprendre que dans sa plus haute signification, l’humilité veut dire, pour nous comme pour Jésus, obéir à Dieu en tout ce qu’il nous demande. Lorsque nous désobéissons à ses commandements, gravement ou même légèrement, nous manifestons le détestable orgueil qui nous anime plus ou moins dans nos pensées, nos désirs et nos actes. Si désobéir aux commandements de Dieu vient toujours de notre orgueil et de notre manque d’amour de Dieu, la vertu d’humilité que nous devons acquérir de toute nécessité pour aimer Dieu par-dessus tout exige de notre part que nous résistions fermement à tous les ordres, préceptes ou lois qui s’opposent à la volonté de Dieu, et avant tout à ses commandements, tant au plan religieux que civil. L’obéissance aux hommes, quels qu’ils soient, est une obéissance illusoire, lorsqu’elle n’est pas entièrement soumise à l’obéissance à l’autorité de Dieu.

C’est l’humilité qui fait les vrais témoins et défenseurs héroïques des vérités divines de la foi et de la morale, soit au niveau de la famille, de la communauté politique, et même de l’Église universelle. On ne peut pas témoigner de la vérité évangélique sans être prêt, comme Jésus, à subir de graves persécutions, incluant la perte de notre réputation, la prison et même la mort pour Jésus et son Règne. Ce que l’orgueil se rebutera toujours à accepter. L’humilité et l’amour sans limite se rencontrent de la façon la plus parfaite sur la sainte montagne du Calvaire, où du haut de la Croix, le Cœur ouvert de Jésus, si profondément humilié attire à Lui tous les hommes.

J.-R.B.

1 réaction

Des chercheurs développent une technologie de vaccination sous forme de « gaufrette », ressemblant à l’hostie de la messe catholique


Une galette de polymère ressemblant à l’hostie de la messe catholique pourrait un jour être utilisée pour administrer des vaccins.

Par Michael Haynes — Traduit par Campagne Québec-Vie

28 mai 2021 (LifeSiteNews) — Une équipe de chercheurs des universités du Minnesota et du Texas a mis au point une « gaufrette » faite de polymères, qui ressemble de façon frappante à l’hostie utilisée lors d’une messe catholique. Selon eux, cette technologie pourrait devenir le vaccin du futur. Cela rappelle les avertissements de l’archevêque Carlo Maria Viganò, qui considérait l’adhésion au covid comme une nouvelle religion.

L’équipe de développement, composée de six personnes, comprend trois scientifiques de l’université du Minnesota, deux de l’université du Texas et un de la Mayo Clinic du Minnesota. L’étude, publiée dans la revue médicale à comité de lecture, Journal of Controlled Release, explique que la membrane [muqueuse] située sous la langue se prête à une absorption très efficace des médicaments.

Tandis que cette membrane peut facilement absorber de petites molécules, les molécules de plus grande taille utilisées dans les vaccins et les injections expérimentales, comme l’injection de covid-19 de Pfizer, sont trop grosses pour pénétrer de cette manière et sont donc administrées avec une aiguille dans le bras.

Toutefois, l’équipe de recherche pense que la gaufrette offrira une solution à ce problème, ayant déjà prouvé qu’elle fonctionne avec les protéines du virus de l’immunodéficience humaine (VIH) et ayant été conçue en vue d’un futur vaccin potentiel contre le VIH.

L’équipe a noté, par ailleurs, que ces gaufrettes pourraient être utilisées à l’avenir pour administrer les vaccins contre le COVID-19.

La galette elle-même est principalement composée d’alginate et de carboxyméthylcellulose (CMC). Selon les rapports, l’alginate veille à ce que les protéines ne se désintègrent pas et le CMC maintient la plaquette collée à la membrane [de la bouche, sous la langue], afin que les protéines soient transmises.

Dans un communiqué de presse de l’université du Minnesota, Chun Wang, l’un des auteurs de l’étude et professeur associé au College of Science and Engineering de l’université, a exprimé l’espoir que cette technologie pourrait révolutionner l’avenir des vaccins.

1 réaction Lire la suite

Une mère adolescente au « regard désespéré » remet son nouveau-né à une cliente d’un restaurant, puis s’en va

Par Nancy Flanders (LiveActionNews) — traduit par Campagne Québec-Vie — Photo (modifiée) : jcomp/Freepik

Une jeune fille de 14 ans, qui semblait stupéfaite et désespérée selon un témoin, est entrée dans un restaurant de Jersey City avec un nouveau-né. La mère adolescente a remis l’enfant à un client, puis est partie.

« Cette dame entre en ayant l’air très désespérée, tenant un tout nouveau-né, cela se voyait bien », a déclaré Frankie Aguilar, propriétaire du restaurant El Patron, à NBC. « Elle entre, elle me regarde dans les yeux, je la regarde et elle a un regard de terreur et de désespoir. »

Le père d’Aguilar a appelé le 911 tandis qu’une cliente Alease Scott, ancienne thérapeute et enseignante en école maternelle, a sauté de sa table pour aider la jeune fille. Elle pouvait voir que le bébé et la jeune mère étaient tous deux en détresse. Une vidéo de surveillance montre Scott et l’adolescente debout l’une à côté de l’autre. Après que Scott se soit dirigée vers une chaise pour regarder le bébé, la jeune mère a quitté le restaurant.

« Le bébé ne bougeait pas beaucoup », a déclaré Scott. « [La mère] est allée au comptoir, elle a dit qu’elle avait besoin d’aide. Je me suis levé de table, je me suis immédiatement dirigé vers elle et je lui ai dit : “Je peux vérifier les signes vitaux du bébé ?” Elle m’a alors remis le bébé sans hésiter. J’ai remarqué que le bébé portait encore, dans les cheveux et les oreilles, de la matière provenant de sa naissance. Il n’avait pas été nettoyé correctement. »

La jeune fille avait dit à Aguilar que le bébé avait été abandonné, mais Scott a alors remarqué du sang séché sur la jambe de l’adolescente et a réalisé qu’elle était la mère du bébé. Alors qu’elle se concentrait pour s’assurer que le bébé respirait, la mère adolescente est partie. Aguilar a qualifié cela de « déchirant ».

Scott a expliqué qu’elle a donné de l’oxygène à la petite fille et qu’en quelques secondes, elle a poussé « le plus beau cri que vous ayez jamais entendu ». Ses pieds ont alors commencé à bouger.

Les policiers sont arrivés et ont emmené le bébé à l’hôpital. Ils ont également été en mesure de localiser rapidement la mère adolescente qui a également été emmenée à l’hôpital. Toutes deux se portent bien.

Afin d’éviter que des nouveau-nés ne soient abandonnés ou tués, chaque État a promulgué une loi de Refuge pour permettre aux mères de remettre légalement et anonymement leur bébé d’un certain âge dans un lieu sûr tel qu’une caserne de pompiers ou une salle d’urgence. Bien que controversées, ces lois ont permis, selon la National Safe Haven Alliance, de sauver au moins 3 500 vies et d’éviter d’horribles tragédies. Bien que, dans ce cas, le bébé n’ait pas été emmené dans un lieu sûr désigné, la mère adolescente ne sera pas poursuivie car elle s’est assurée que son bébé soit entre de bonnes mains.

1 réaction

Le message de soutien de Mgr Schneider aux catholiques irlandais privés de messe et de sacrements


Mgr Athanasius Schneider.

Par Nathalie Buckhard (Avenir de la Culture)

Dans une émouvante manifestation de soutien aux catholiques d’Irlande toujours interdits de sacrements, Mgr Athanasius Schneider, évêque auxiliaire de l’archidiocèse catholique d’Astana au Kazakhstan, a encouragé l’initiative de se rassembler pour prier le chapelet, pour le retour des libertés.

Le Rallye du Rosaire, une campagne invitant les catholiques irlandais à prier le chapelet « tous les dimanches jusqu’au retour de la messe », se tient désormais à l’extérieur des églises paroissiales le dimanche à travers tout le pays. Le rassemblement a été organisé par des laïcs catholiques d’Irlande en réponse à la persécution continue par le gouvernement concernant la pratique religieuse, comme la fermeture des églises au culte public et l’interdiction de confession, même à l’extérieur.

Un amendement à la loi irlandaise sur la santé, adopté en octobre 2020, avait déjà rendu illégaux les rassemblements pour « raisons religieuses ou autres », les prêtres risquant de lourdes amendes de 2500 € et jusqu’à six mois de prison s’ils célébraient la messe.

Et si cela ne suffisait pas, une nouvelle législation interdit désormais de rencontrer un prêtre pour la confession, même à l’extérieur. Les infractions à cette nouvelle loi sont passibles d’un maximum de six mois de prison ou d’une amende de 127 €.

Paradoxalement, alors que rencontrer un prêtre dans le cadre du sacrement de la confession est désormais illégal, les règles de réunion en public pour d’autres raisons ont été assouplies récemment. Des groupes de 15 personnes maximum sont autorisés à se réunir pour des entraînements sportifs et des « activités culturelles de plein air sans contact » telles que la danse, a annoncé le ministre de la Culture Catherine Martin dans un discours prononcé le 20 avril dernier.

À la lumière de cette attaque directe du gouvernement irlandais contre la liberté religieuse, Mgr Schneider a qualifié les lois irlandaises contre le culte catholique de « suppression draconique et systématique de la Sainte Messe ». Le prélat a noté qu’une telle obligation montre clairement que les lois concernant le coronavirus vont au-delà de « la simple sécurité sanitaire ».

Mgr Schneider a adressé sa « bénédiction » et ses « encouragements à tous ceux qui participent à la campagne du Rosaire pour le retour à la messe », notant « l’exemple héroïque de la fidélité à la messe catholique » transmis par des Irlandais fidèles pendant cette période difficile.

1 réaction

La Chine, après une forte chute de natalité due à sa politique malthusienne, autorise maintenant 3 enfants par famille

Par Dorothy Cummings McLean — Traduit par Campagne Québec-Vie — Photo : Dragon Pan/Unsplash

Beijing, 31 mai 2021 (LifeSiteNews) — Les dirigeants communistes de Chine ont déclaré à leur population qu’elle pouvait désormais avoir trois enfants, renversant ainsi la politique de l’enfant unique en vigueur depuis bien longtemps, devenue ensuite il y a quelques années une politique des deux enfants. Le Parti communiste chinois, qui est synonyme de gouvernement chinois, a fait cette annonce après que les données du recensement ont révélé que le taux de natalité continue de chuter.

Préoccupée par le grisonnement de sa population à majorité ethnique, la Chine avait assoupli en 2016 sa tristement célèbre politique de l’enfant unique pour autoriser deux enfants. Cependant, malgré une petite hausse immédiate, cela n’a pas conduit à une tendance durable.

Selon la BBC, un recensement publié au début du mois a montré qu’« environ 12 millions » de bébés sont nés en Chine l’année dernière, soit le plus faible nombre de naissances enregistré depuis les années 1960. Ce chiffre est en forte baisse par rapport aux 18 millions de bébés nés en Chine en 2016.

David Mulroney, ancien ambassadeur canadien en Chine, a déclaré à LifeSiteNews qu’il n’y a « aucun gagnant » après la tentative malthusienne de la Chine, à partir de 1978, d’arrêter la croissance de sa population.

« La guerre de quatre décennies de la Chine contre la famille se termine sans aucun bénéfice », a déclaré Mulroney. « Pendant quarante ans, l’État a fait violence à son peuple, né et à naître, au nom du contrôle de la population, pour en arriver maintenant à un désastre démographique croissant. »

1 réaction Lire la suite

L’Association Médicale Mondiale veut abroger l’objection de conscience des médecins par rapport à l’avortement et l’euthanasie

Billet de blogue d’Augustin Hamilton (Campagne Québec-Vie) — Photo : stokking/Freepik

En effet, l’Association Médicale Mondiale (AMM) est en train de modifier son Code international, où elle inscrit l’obligation de rediriger un patient désirant l’avortement ou l’euthanasie vers un autre confrère quand on ne veut pas en tant que médecin pratiquer ces actes. Or, rediriger quelqu’un pour qu’il obtienne une chose immorale comme l’avortement ou l’euthanasie est une forme de participation — d’où l’abrogation de l’objection de conscience sur ces questions. Selon Gènéthique :

L’Association Médicale Mondiale (AMM) est en train d’actualiser le Code International d’Éthique Médicale (ICoME) […] Le principal changement porte sur l’objection de conscience : le renvoi vers un confrère deviendrait obligatoire pour un médecin exerçant sa clause de conscience.

Le code actuel précise que : « les médecins ont l’obligation éthique de minimiser la perturbation des soins aux patients. L’objection de conscience ne doit être envisagée que (…) si la continuité des soins est assurée sans délai ». La nouvelle version proposée par l’AMM ajouterait : « [(…) si la continuité des soins est assurée] par un transfert efficace et rapide vers un autre médecin qualifié ».

Faut-il le souligner ? L’AMM reconnaît comme étant des soins des pratiques qui n’en sont pas ; l’avortement n’est pas un soin puisqu’on y tue un enfant à naître ; l’euthanasie n’est pas un soin puisqu’on tue le patient.

Voilà un geste qui risque de faire régresser les droits des médecins pro-vie dans le monde.

1 réaction