M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

Après l’ouragan

Par Jean Tardy (Campagne Québec-Vie) — Photo : Walters Art Museum/Wikimedia Commons

Désolation et renouveau

Il y a une dizaine d’années, l’ouragan Juan frappa la ville de Halifax de plein fouet causant des dommages importants. J’étais, à l’époque, un résident de Halifax et j’ai vu, sur place, ce déchaînement de la nature (c’est une autre météo quand des deux par quatre volent dans les airs !).

Quelques jours plus tard, j’ai visité un terrain boisé des environs. C’était une scène de désolation. Presque tous les arbres avaient été déracinés par la tempête. Quelques îlots d’arbres tassés restaient encore debout. On devinait qu’ils avaient résisté parce qu’ils étaient ensemble, leurs branches entremêlées les avaient mutuellement renforcis. Un peu plus loin, un petit carré boisé semblait presqu’intouchée. Sa masse compacte et homogène l’avait probablement épargné. Ici et là, enfin, on voyait des arbres isolés qui avaient tenu. Ils se dressaient là, amochés et un peu décharnés mais toujours enracinés, alors que les autres, autour d’eux avaient été couchés.

Ce qui restait de ce bois était l’image même de la désolation. Un cataclysme soudain avait fauché une population saine ne laissant derrière lui que quelques îlots épars et des individus, isolés mais encore debout parmi les décombres.

En mars 2020, un cataclysme a frappé nos sociétés libres, paisibles et prospères. Ce cataclysme n’est pas cette épidémie virale plus virulente que les autres qui nous préoccupe tant. C’est l’agression mondiale fasciste, orchestrée par une poignée de milliardaires et de bureaucrates, qui a instrumentalisé cet événement sanitaire pour s’emparer des démocraties occidentales et asservir leurs populations. Il s’agit d’un putsch, planifié de longue date, qui se déploie avec la collaboration honteuse de gouvernants, de médias et d’églises qui font semblant de nous représenter tout en servant les intérêts d’un cartel mafieux.

L'article continue ci-dessous...

Consultez quotidiennement Culture de Vie, un site de nouvelles sur la foi, la famille et la vie, de Campagne Québec-Vie

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

Abonnez-vous à notre chaîne Youtube !

Nous profitons d’une pause cet été, le régime veut récompenser les vaccinés. Au moment d’écrire ces lignes, je ne sais pas ce que le cartel et ses laquais (Trudeau, Legault et les autres) feront, cet automne. Reprendront-ils l’agression avec encore plus de véhémence pour finaliser la prise de contrôle « sanitaire » de la population ? Ou reculeront-ils, préférant revenir à la stratégie d’empoisonnement graduel des sociétés et de leurs élites en attendant la prochaine opportunité ? Dans ce dernier cas, nous connaîtrons une trêve de quelques années. Autrement, une escalade brutale débutera dans les prochains mois. Les mauvais présages s’accumulent mais seul le temps dira.

Quelle que soit l’issue, cependant, ceux qui sont encore debout devront apprendre à vivre dans les entrailles toxiques d’un régime mensonger, perverti et maléfique. En effet, la vipère qui recule est encore une vipère. Même si les mondialistes stoppent le putsch et lèvent les mesures, ils seront toujours en place, prêts à recommencer. Ces mêmes gens qui s’acharnent, aujourd’hui, à injecter des substances expérimentales dans nos enfants ; qui limitent les funérailles à vingt-cinq personnes tout en permettant à des milliers de fans de s’assembler pour une partie de hockey ; qui concoctent des narratifs de propagande dignes de la Pravda de Staline ; qui prétendent parler au nom de la Science tout en censurant les experts ; qui nous font miroiter une « dictature bleue » comme si c’était un retour à l’état de droit ; ces mêmes gens, perfides et venimeux, seront toujours installés dans les postes de pouvoir et d’influence. Ils seront en mesure de poursuivre l’empoisonnement et reprendre l’agression à la première opportunité.

Quelle que soit l’issue, donc, il faudra persévérer dans l’avenir prévisible, dans un monde hostile (Matt 10 22 ; Apocalypse 3 7 : 8). Comment faire dépendra de la situation de chacun. Ici, une paroisse, une ville et même un état sera encore debout comme ce carré boisé dans la forêt dévastée. On pourra alors rebâtir une communauté saine et solide qui tiendra devant la démence mondialiste. Ailleurs, une paroisse, une association ou une famille aura tenu, ses membres entrelacés et unis dans un même combat. Ça leur prendra beaucoup de discipline et de cohésion pour survivre dans l’environnement toxique du Nouvel Ordre Mondial. Certains, enfin, se retrouveront seuls, isolés et marginalisés parmi les leurs. Ils seront ce complotiste que personne ne comprend ; cet autre qui refuse le vaccin alors que tous, collègues et amis, ont leur certificat sanitaire ; ou celle qui croit et qui prie au sein d’une famille qui n’a plus de foi ; et tant d’autres soigneusement escamotés par la propagande médiatique.

Nos élites se sont liguées contre leurs peuples. Pendant des décennies, un cartel mafieux de milliardaires et d’activistes les empoisonne sous des dehors souriants. Avec la pandémie, les masques sont tombés et un déferlement fasciste s’empare de nos sociétés. Devant cette agression, immense et concertée, seul un petit nombre résiste, toujours enraciné dans le « Tao » de la foi et de la tradition. Avant de rebâtir une nouvelle civilisation à partir de ces restes, il faudra d’abord survivre, parfois ensemble, parfois en famille, parfois seuls, dans les entrailles empoisonnées de l’abomination mondialiste.

Si le putsch reprend cet automne avec ses nouvelles « vagues de variants », ses passeports sanitaires et encore plus de censure, ça ne fera plus de doute, nous entrerons en dictature. Si les mondialistes relâchent la pression, ils reprendront une façade souriante pour nous faire oublier. Il faudra alors se rappeler que ce n’est qu’une pause et que les mêmes élites corrompues sont toujours aux postes de commande.

Consultez Culture de Vie, un site de nouvelles sur la foi, la famille et la vie, de Campagne Québec-Vie

Transformez votre vie et la culture par une consécration. Suivez ce lien.



Laissez un commentaire