M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

Un projet de l’Unicef promouvant l’avortement, la contraception, la masturbation, l’idéologie LGBT, etc., auprès des enfants

Billet de blogue d’Augustin Hamilton (Campagne Québec-Vie) — Photo : ludexvivorum/Wikimedia Commons

Dernièrement, on avait appris que l’Unicef avait publié un rapport où il déclarait implicitement que la pornographie n’était pas mauvaise en soi pour les enfants et les adolescents… Maintenant, enfourchant l’un de leurs dadas, les bureaucrates de l’Unicef ont présenté à leur conseil d’administration un projet où il est demandé que l’agence onusienne soit mandatée pour faire la promotion de l’avortement, de la contraception, de l’« éducation sexuelle » (dont la masturbation pour les enfants de cinq ans…), des « droits » LGBT, ainsi que de l’élimination du droit des parents à s’opposer au recours à l’avortement, etc., selon la FSSPX.News :

L’agence des Nations unies pour l’enfance demande à être mandatée pour promouvoir l’avortement, la contraception et les droits des LGBTI dans les Etats membres des Nations unies.

Le projet de l’Unicef prévoit la promotion de la « santé et des droits sexuels et reproductifs », un terme qui inclut l’avortement et les droits des LGBT, ainsi qu’une « éducation sexuelle complète ».

[…]

En plus d’engager l’agence à travailler sur « la santé et les droits sexuels et génésiques », le projet inclut la « santé sexuelle et génésique » comme un domaine de santé distinct de la santé maternelle et du SIDA. Ce qui implique que l’agence demande un mandat pour promouvoir l’avortement et la contraception.

Le plan stratégique engage également l’agence à donner la priorité à « l’éducation sexuelle complète », une forme d’éducation sexuelle très controversée qui apprend aux enfants à expérimenter leur sexualité, notamment en leur apprenant à chercher le plaisir solitaire dès l’âge de cinq ans, et qui promeut l’acceptation morale de la pratique de l’homosexualité.

Outre le fait que ce genre de propagande destinée aux enfants dès le plus tendre âge a été à maintes reprises rejetée par les États membres de l’ONU, ce plan stratégique devant s’étaler sur quatre ans propose donc l’« égalité des sexes », qui ne comprend pas uniquement que l’« égalité » homme-femme, considèrant que les adolescents ne devraient pas être empêchés, en l’occurrence par leurs parents, de recourir à l’avortement et à la contraception — le droit des parents de s’opposer à ce que leur progéniture adolescente recoure à ces procédés relevant de « préjugés sexistes » discriminatoires ! (Et après, sera-ce l’âge du consentement des enfants pour autre chose ?…) Ce plan vise par là les lois sur le consentement parental dans le monde entier, escompter bien sur les 5 milliards de budget de l'agence.

Consultez quotidiennement Culture de Vie, un site de nouvelles sur la foi, la famille et la vie, de Campagne Québec-Vie

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

Abonnez-vous à notre chaîne Youtube !



Laissez un commentaire