M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×
×

Campagne de financement Noël 2019

bébé Jésus

2206 $ recueillis -- Objectif : $7500 -- il reste 12 jours -- Merci de votre générosité.

Georges BuscemiCher ami, chère amie de la Vie,

Merci de nous aider, en ce temps des fêtes, à promouvoir la foi, la famille et la vie, de la conception à la mort naturelle. Donnez généreusement.

Georges_Signature-transparent.png
Georges Buscemi, Président

Donner à Campagne Québec-Vie

Un député démocrate homosexuel harcèle une femme pro-vie priant devant un avortoir


Brian Sims, représentant démocrate à la Chambre des repésentants de Pennsylvanie.

Par Augustin Hamilton (Campagne Québec-Vie) — Photo : capture d'écran de la vidéo publiée sur Twitter le 2 mai par Brian Sims. 

Brian Sims, député démocrate à la Chambre des représentants de Pennsylvanie a publié le 2 mai une vidéo le mettant en scène, en train de harceler de questions et de reproches une femme âgée pro-vie priant devant un avortoir de Planned Parenthood. Son parcours politique est très intéressant par rapport à la présente affaire. Extrait d’un article du Catholic News Agency (CNA) :

M. Sims, âgé de 40 ans, représente le 182e district de la Chambre des représentants de Pennsylvanie depuis 2013. Démocrate, M. Sims a travaillé comme défenseur du « mariage homosexuel »* et a été la première personne à s’identifier comme homosexuel élu à la Chambre des représentants de Pennsylvanie.

Je voudrais seulement vous faire remarquer au passage que ce pro-avortement notoire fait exactement ce dont on accuse à tort les pro-vie de faire devant les avortoirs, à savoir : harceler, intimider, identifier les opposants et leur domicile. Étrange non ?

M. Sims malgré sa position de représentant du peuple, quelqu’un qui devrait donc donner l’exemple d’une bonne conduite, s’est laissé aller à abreuver une pro-vie d'un long réquisitoire pour le moins agressif, avant de publier sans honte la scène sous la forme d’une vidéo :

Extrait de CNA :

Tout en sollicitant des dons pour Planned Parenthood, M. Sims désigne souvent la femme dans ses propos comme « vieille dame blanche ».

×

Campagne de financement de Noël 2019

2206 $ recueillis -- Objectif : $7500 -- il reste 12 jours -- Merci de votre générosité.

Donner à Campagne Québec-Vie

Alors qu’il s’approche d’elle, il lance : « J’ai quelques questions à vous poser, m’dame. Combien d’enfants avez-vous habillés aujourd’hui ? Combien d’enfants avez-vous chaussés aujourd’hui ? Avez-vous nourri des enfants aujourd’hui, ou vous êtes-vous tenue devant une [clinique de] Planned Parenthood, faisant honte aux gens pour quelque chose qu’ils ont le droit constitutionnel de faire ? »

« Vous pouvez prier à la maison », clame M. Sims à la femme.

« Qui aurait cru qu’une vieille dame blanche serait devant une [clinique de] Planned Parenthood pour dire aux gens ce qui est approprié pour leur corps ? Honte à vous, » peut-on entendre s’exclamer M. Sims.

« Vous avez le droit d’être ici, » dit M. Sims à la femme, que l’on peut voir continuer à prier le chapelet. « Ça ne veut pas dire que vous avez le droit moral d’être ici. Vous devriez avoir honte. Ce que vous faites ici est dégoûtant. Ceci est mal. Vous n’avez rien à faire ici. »

On peut voir Sims continuer à parler à la femme pendant plusieurs minutes, alors qu’elle continue à prier, ne répondant pas. Il répète les mots « honte sur vous », tout en la traitant de « vieille dame blanche », à plusieurs reprises [...] On peut voir M. Sims obstruant le chemin de la femme avec sa caméra. « Ôtez-vous de mon chemin », dit la femme. « Détournez votre caméra de mon visage. »

« Non, » lui répond le législateur.

Il exhorte ensuite le public de la vidéo en direct : « Si vous savez qui est cette femme et que vous me donnez son adresse, nous protesterons devant chez elle. Allons protester devant sa maison et lui dire ce qui est bon pour son corps. »

La sollicitation ou la publication sur internet de renseignement personnel dans le but de harceler est considérée comme illégale dans de nombreuses juridictions. Ce brillant représentant aura houspillé une femme âgée pendant près de neuf minutes :

Alors que la vidéo de près de neuf minutes se poursuit, M. Sims continue de blâmer la femme et sa foi religieuse, après qu’elle lui ait demandé de la laisser tranquille. Il appelle sa prière « un acte de jugement raciste ».

Dans une autre vidéo publiée voilà plusieurs semaines, le pathétique M. Sims offre 100 dollars pour récompenser le dénonciateur qui lui donnerait l’adresse de quatre femmes pro-vie, dont trois adolescentes. Bis repetitas.

Extrait de Lifenews :

LifeNews a récemment appris l’existence d’une deuxième vidéo que Sims a publiée il y a plusieurs semaines et dans laquelle il a fait une demande similaire. Il offrait 100 $ à ses auditeurs pour identifier quatre femmes pro-vie qui priaient pacifiquement devant le même avortoir de Planned Parenthood.

[…]

« Ce que nous avons ici, c’est une bande de... manifestants pseudo-chrétiens qui couvre de honte des jeunes filles parce qu’elles viennent ici. Donc, voilà l’affaire, j’offre 100 $ à quiconque identifiera ces trois personnes, et je ferai un don à Planned Parenthood », a faisait valoir M. Sims.

D’après un autre article de CNA, M. Sims est sous enquête pour certaines sommes d’argent qu’il aurait reçues alors qu’il était en poste :

Le législateur qui a interpellé une femme qui priait devant un avortoir de Planned Parenthood le 2 mai a fait l’objet d’une enquête de la Commission d’éthique de l’État de Pennsylvanie, après que des questions eurent été soulevées en 2017 concernant les honoraires qu’il avait reçus pour discourir pendant ses fonctions.

La Commission d’éthique de l’État a ouvert une enquête sur le représentant d’État Brian Sims à la suite d’une plainte déposée en 2017 pour violation de la Pennsylvania’s Ethics Act (loi sur l’éthique de la Pennsylvanie). M. Sims est accusé d’avoir accepté des honoraires, y compris des cachets et des voyages et le logement gratuits, en violation des politiques régissant les législateurs de l’État.

De plus, d’après le premier article de CNA, M. Sims ne s’est pas excusé pour son indigne comportement à l’égard d’une femme âgée, il a plutôt renchéri en insultant les pro-vie dans un tweet :

Un législateur de Pennsylvanie a déclaré que les militants pro-vie et les chrétiens sont des brutes, après qu’il a fait face à des critiques suite à sa vidéo publiée en direct, dans laquelle on pouvait le voir furieusement importuné une femme en prière devant un avortoir de Planned Parenthood de Philadelphie.

« Amenez-vous, tyrans de la Bible ! Vous êtes des bigots, des sexistes et des misogynes et je vois clair dans votre fausse morale et vos valeurs morcelées », publiait sur Twitter Brian Sims, représentant de l’État de Pennsylvanie, le 5 mai, après que le groupe pro-vie Live Action ait critiqué la vidéo que celui-ci avait diffusée en direct le 2 mai.

Pour finir, l’honorable M. Sims se serait fait financer par le géant de l’industrie de l’avortement Planned Parenthood, ce qui pourrait peut-être expliquer son zèle à défendre les avortoirs de cette compagnie. Extrait de LiveActionNews :

NARAL a déjà décerné une fois un prix à ce politicien pro-avortement, ce politicien financé par Planned Parenthood qui a été surpris en train d’intimider une femme âgée pro-vie ainsi que plusieurs adolescentes pro-vie.

[…]

En 2014, Sims a reçu le « Champion of Choice Award » décerné par NARAL Pro-choice America.


*Parenthèses rajoutées. — A. H.

Campagne de financement de Noël 2019. Merci de nous aider généreusement. L'objectif est de 7500$.

Ania

« Le site de CQV est un outil de référence et d’information sans précédent pour les défenseurs de la vie au Québec ! »

--Ania

Donner à Campagne Québec-Vie


Laissez un commentaire