M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

Tucker Carlson : les études montrent que les opérations transgenres entraînent « 19 fois plus de risques de suicides »

Par Ashley Sadler — Traduit par Campagne Québec-Vie — Photo :

21 septembre 2022 (LifeSiteNews) — L’animateur de Fox News Tucker Carlson a démenti l’affirmation selon laquelle les chirurgies transgenres préviennent les suicides, affirmant que les personnes qui sont passées par ces opérations destructrices sont en fait beaucoup plus susceptibles de se suicider que celles qui n’en ont pas obtenu.

Dans un clip publié sur les médias sociaux par le Daily Caller lundi, Carlson a déclaré que des militants « avec un agenda sexuel, pas un agenda politique, ont poussé si fort pour rendre » la chirurgie transgenre « légale et ensuite à la mode que nous n’y avons pas fait attention. Mais les chiffres sont là ».

Dans son monologue, Carlson a fait référence à une étude de cohorte suédoise publiée en 2011. Selon le résumé de l’étude, « les personnes atteintes de transsexualisme, après une réassignation sexuelle, présentent des risques considérablement plus élevés de mortalité, de comportement suicidaire et de morbidité psychiatrique que la population générale. »

Carlson a expliqué que, d’après les recherches qui ont porté sur les résultats réels sur trois décennies, les personnes qui ont obtenu ce qu’on appelle des « chirurgies d’affirmation du genre » étaient « 19 fois plus susceptibles de se suicider que les personnes qui n’en avaient pas eu ; la population générale. »

« Ce n’est pas une histoire ? Vraiment ? », a dit Carlson, en soutenant que les médias traditionnels « ne couvrent pas du tout cela. Ils l’encouragent. »

Le populaire animateur de Fox News a en outre noté que les défenseurs de l’idéologie transgenre « cachent la réalité » des opérations chirurgicales destructrices permanentes « derrière des euphémismes », faisant passer la castration réelle pour des « soins d’affirmation du genre ».

Alors que les défenseurs des transgenres citent souvent des statistiques pour affirmer que les soins dits « d’affirmation du genre » contribuent à réduire les idées suicidaires, une étude du JAMA de 2021 a révélé que les efforts « pour démontrer empiriquement les avantages pour la santé mentale de la chirurgie d’affirmation du genre ont généré des résultats mitigés ».

L'article continue ci-dessous...

Ensemble, défendons la vie de la conception à la mort naturelle. Suivez ce lien pour en savoir plus.

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

Abonnez-vous à notre chaîne Youtube !

L’étude note qu’une correction apportée en 2020 à une méta-analyse de 2010, « la plus grande étude existante sur ce sujet à notre connaissance », avait « démontré l’absence de bénéfice pour la santé mentale de la chirurgie d’affirmation du genre après comparaison avec un groupe témoin de personnes [transgenres et de genres divers] qui n’avaient pas encore subi de chirurgie ».

« Les effets sur la santé mentale de la chirurgie d’affirmation du genre restent donc controversés », notent les auteurs de l’étude.

L’étude du JAMA semble également réfuter les affirmations ultérieures de l’un des coauteurs de l’étude suédoise de 2011, qui a affirmé que ses recherches avaient été déformées. Dans une entrevue accordée à Transadvocate, le Dr Cecilia Dhejne a déclaré : « Bien sûr, les soins médicaux et psychologiques pour les transgenres sont efficaces », citant la même méta-analyse de 2010, qui a depuis été corrigée pour indiquer qu’aucun avantage pour la santé mentale de la « chirurgie d’affirmation du genre » n’avait été démontré.

Les commentaires de Carlson concernant les méfaits des chirurgies transgenres interviennent alors que les conservateurs ont récemment intensifié leur lutte contre la célébration culturelle du transgenrisme ainsi que les médicaments stérilisants et les chirurgies mutilantes qui l’accompagnent.

Cette semaine, l’auteur et producteur d’émissions audio en ligne du Daily Wire, Matt Walsh, qui s’est attaqué à l’idéologie transgenre avec son documentaire What Is A Woman ?, a publié les résultats explosifs de son enquête sur les pratiques de la clinique transgenre d’un hôpital de Nashville, dans le Tennessee.

Selon Walsh, l’hôpital Vanderbilt « s’est lancé dans le domaine de la transition de genre, en grande partie parce que c’est très rentable financièrement. Ils ont ensuite menacé tous les membres du personnel qui s’y opposaient, et ont enrôlé une bande de militants transgenres pour assurer la surveillance afin de les obliger à se conformer. »

« Ils castrent, stérilisent et mutilent maintenant des mineurs ainsi que des adultes, tout en prenant apparemment des mesures pour cacher cette activité à la vue du public », a-t-il ajouté. « Voilà ce que sont devenus les “soins de santé” dans l’Amérique moderne. »

Walsh travaille actuellement avec des législateurs pour rédiger un projet de loi qui mettrait fin au programme de transition sexuelle des enfants à cet hôpital.



Laissez un commentaire

Ensemble, défendons la vie de la conception à la mort naturelle. Suivez ce lien pour en savoir plus.