M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×
×

Campagne de financement - Avent 2020

tournant

550 $ recueillis -- Objectif : $7500 -- il reste 22 jours -- Merci de votre générosité !

Georges BuscemiCher ami, chère amie de la Vie,

Merci de votre don en ces temps où il faut faire preuve de foi et de persévérance. Avec votre aide, nous continuerons de faire la promotion de la foi, la famille et la vie, de la conception à la mort naturelle. Donnez généreusement.

Georges_Signature-transparent.png
Georges Buscemi, Président

Donner à Campagne Québec-Vie

Sondage : Devrions-nous organiser une Marche pour la vie au Québec ?

À la fin du mois de janvier nous étions, mon collègue Brian Jenkins et moi, à la Marche pour la vie à Washington, D.C. Cet événement annuel commémorant le jour de l’arrêt Roe v. Wade de la Cour suprême des États-Unis, qui en 1973 dépénalisa l’avortement dans ce pays, rassemble bon an mal an des dizaines, voire des centaines de milliers de manifestants de tous les âges (d’après ce que j’ai pu voir, plus de 50 % des participants avaient moins de 30 ans). Cette année fut cependant tout à fait spéciale : pour la première fois, en ses 47 années d’existence, la Marche accueillit comme invité spécial le président des États-Unis en personne.

Il va sans dire que M. Donald J. Trump est un personnage « controversé ». Adulé par certains, détesté par d’autres, il incarne pour plusieurs un certain type d’Américain, riche, vulgaire, vaniteux. À l’évidence, certains aspects de sa vie personnelle ne sont pas exemplaires.

Cela dit, et plusieurs pro-vie crédibles et notoires ne cessent de le répéter, la présidence de Trump est la plus pro-vie des États-Unis de l’après-guerre. Il a retiré le financement fédéral des organismes pro-avortement œuvrant à l’extérieur des États-Unis, il a donné le feu vert aux États américains voulant cesser le financement des centres d’avortement sur leur territoire, il a éliminé l’obligation pour les compagnies d’assurance maladie aux États-Unis de débourser pour l’avortement, il a retiré l’obligation aux organismes religieux comme les « petites sœurs des pauvres », cette communauté religieuse qui emploie des laïcs œuvrant pour les démunis, d’inclure la contraception dans le régime d’assurance de leurs employés. Trump a aussi mandaté ses représentants aux Nations unies de tout faire pour renverser la tendance lourde, au sein de cette instance mondiale, de créer un faux « droit » international à l’avortement. Il bâtit même des coalitions internationales pro-vie et pro-famille, rassemblant des acteurs de la Pologne, du Brésil, de la Hongrie, etc.

Le jour de la Marche, aux applaudissements nourris de la foule pro-vie en liesse, Trump livra un discours qui dépassa en profondeur et en sincérité ceux de la plupart des figures publiques.

Ce qui m’a le plus impressionné, cependant, c’était de voir comment cette Marche est tout simplement le prolongement d’une culture chrétienne vigoureuse et assumée. Comme je l’ai déjà dit, 50 % des participants à la Marche avaient moins de 30 ans, et la grande majorité d’entre eux étaient des élèves catholiques du secondaire, arrivant des 4 coins du pays en autobus, arborant tuques et bannières de leurs écoles respectives. Mon meilleur souvenir est celui d’une marée de jeunes inondant les rues de Washington, et emplissant,le matin de la Marche à 7 h 30, la Basilique du Sanctuaire national de l’Immaculée Conception, pour une messe célébrée par des dizaines d’évêques et de prêtres. Quelle joie de voir 6000 jeunes devant le Saint-Sacrement au moment de la consécration, ces milliers de belles filles énergiques, ces milliers de beaux garçons solides, à genoux et en silence. Par leur recueillement et leur simple piété, ils faisaient écho au « oui » de Marie qui ouvrait la porte à l’Incarnation, ce nouveau chapitre dans l’histoire du Salut. Comment ne pas voir en ces jeunes, en ces écoles, en cette chrétienté qui a permis tout cela, toute la signification de l’expression « Culture de Vie » ?

Tout cela me fit penser : « Pourquoi pas nous ? » Une telle Marche, plus modeste certes, serait-elle possible au Québec ? » Bien des obstacles sont à prévoir avant d’en arriver à concrétiser au Québec un projet aussi ambitieux et à contre-courant. Mais, me dis-je, mise à part Campagne Québec-Vie, qui d’autre oserait l’entreprendre ?

En vous laissant avec quelques photos prises lors de notre séjour à Washington (voir ci-dessous), je vous pose donc cette question : « Devrions-nous concevoir, organiser et mettre en œuvre une Marche pour la vie au Québec ? » Merci de nous faire part de vos réactions.

Merci aussi de votre générosité : Il est toujours plus facile de se lancer dans des projets ambitieux lorsque nous savons que nous avons les moyens de les mener à bien ! Vos dons sont le gage de votre confiance.

Pour une Culture de Vie,


Georges Buscemi

20200124_072325.jpg 20200124_110856.jpg
20200124_154423.jpg IMG_2390.jpg
IMG_2395.jpg

Cette semaine sur notre Webtélé


Au Québec : Manifeste contre le dogmatisme universitaire ; La moitié des Canadiens veut des limites à l'avortement : Trump crée une coalition internationale contre l’avortement

Voici nos dernières nouvelles :


Trump crée une coalition internationale contre l’avortement
L’administration Trump a organisé une réunion stratégique internationale pour les ambassadeurs, les ministres et autres responsables gouvernementaux...


Le président de la Fédération des femmes du Québec voulait discuter de l’interdiction des couples hétérosexuels
« Gabrielle » Bouchard (quel est son vrai prénom ?) est homme qui se prétend femme et qui a réussi le tour de force de se faire élire « présidente » de la très féministe Fédération des femmes du Québec.


La catastrophe du «contrôle de la population»
L’erreur est d’affirmer que la population mondiale augmente « de plus en plus vite ».


Avorter l’enfant voulu
Le mythe non fondé sur l’avortement thérapeutique conclut qu’il y a seulement deux types de grossesses : la grossesse désirée, où l’enfant est toujours mis au monde, et la grossesse non désirée où l’enfant est uniformément avorté.


« Nous voulons une aide à vivre, pas à mourir »
Dans une lettre adressée aux ministres de la Santé et des Services sociaux, et de la Justice, et publiée par le Soleil, quarante signataires... soulèvent des objections face aux projets du gouvernement d'étendre l’euthanasie aux personnes mentalement atteintes.


Une lettre de Mère Teresa, à une conférence de l’ONU en 1995, détruit la théorie du genre
C’est du moins ce qui en résulte. Mère Teresa, pour la IVe Conférence mondiale sur la Femme à Pékin en 1995, avait envoyé une lettre qui y fut lue.


Canada : le ministre de la Justice déclare que l’euthanasie pourrait être étendue aux personnes souffrant de maladies mentales
Lametti a déclaré que l’un des possibles changements à la loi sera d’étendre le programme AMM aux personnes dont le seul problème médical est un trouble mental.


La pilule provoque 2 500 accidents et 20 décès par an en France
Encore un danger de la pilule contraceptive, comme s’il n’était pas évident qu’il était dangereux d’entraver un processus physiologique naturel aussi important que la procréation.


Le piège de l'euthanasie
Nathalie Elgrably-Lévy vient d’écrire une chronique dans laquelle elle dénonce la malhonnêteté intellectuelle qui sous-tend la légalisation et l’extension de l’euthanasie au Québec.


Le nouveau président d’Argentine, Alberto Fernandez, pro-avortement et divorcé remarié, communie au Vatican…
L’entretien du président et de sa « copine » avec le pape François a été précédé d’une messe célébrée par un autre compatriote, Mgr Marcelo Sanchez Sorondo...


Une vidéo compare la « Marche pour la Vie » et la « Marche des femmes » révélant des visions du monde étonnamment opposées
Une vidéo virale comparant la Marche pour la vie du 24 janvier à la Marche des femmes pro-avortement souligne des visions du monde complètement différentes qui y sont tenues.


La moitié des Canadiens veut des limites à l'avortement tardif
Selon l’Angus Reid Institute, les Canadiens seraient, pour 49 % d’entre eux, pour une loi interdisant l’avortement dans le troisième trimestre de la grossesse, à moins que la santé de la femme ne soit en danger.


L’Europe de maintenant et l’Europe chrétienne médiévale
Je vous propose ici une vidéo d’Alain Escada sur l’Europe chrétienne « médiévale » et l’Europe unioniste et athée.


Les démocrates de Virginie adoptent des lois permettant aux non-médecins de pratiquer des avortements
Ces pro-avortement n’ont pas l’air de se soucier de ce que l’avortement soit moins « sécuritaire » et la femme moins informée à son sujet.

Voici d'autres articles de la semaine :

Le « transpécisme », ou la suite logique du « transgenrisme »
Richard Hernandez était directeur de banque adjoint.

Irlande : Financement prévu pour des maternités utilisé pour l’avortement
Le gouvernement irlandais, puisqu’il prétend se préoccuper de la santé des femmes, pourrait au moins avoir la cohérence de financer de façon décente autre chose que le « soin » que représente pour lui l’avortement.

Belgique ― La vérité sur la proposition de loi relative à l’avortement
Comme vous savez, une proposition de loi a été soumise au Parlement fédéral qui vise à réaliser une réforme d’une ampleur sans précédent de la législation sur l’avortement.

Dakota du Sud : un projet de loi interdisant la « transition » des enfants est adopté
Un projet de loi au Dakota du Sud a été adopté par la Chambre des représentant et le Sénat, qui interdira la « transition » chez les enfants, pratique (non médicale) qui stérilise les enfants, parfois irréparablement.

Un gamin seul face à la lie médiatique
Nicholas voyant tout ce qui lui était tombé dessus avait initialement déclaré qu’il n’irait plus à la Marche pour la Vie. Mais il était présent le 22 janvier 2020, rayonnant, armé de son sourire...

La date du référendum néo-zélandais sur l’euthanasie est fixée
L’euthanasie se pointe en Nouvelle-Zélande, le Premier ministre de ce pays a fixé la date du référendum par lequel la population ratifiera ou rejettera la loi légalisant l'euthanasie.

Swiss Air Lines lâche un fournisseur de chocolat en raison de son affiliation à un groupe pro-vie
Suisse Air Lines a décidé de rompre ses rapports commerciaux avec la compagnie de chocolat Läderach, en raison des relations du propriétaire de cette dernière avec un groupe pro-vie et pro-famille.


Soyez le premier à commenter

S'il vous plaît activer votre compte en cliquant sur le lien que nous venons de vous envoyer par courriel.