M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

Trump crée une coalition internationale contre l’avortement


Donald Trump, président des États-Unis.

Billet de blogue d’Augustin Hamilton (Campagne Québec-Vie) — Photo : Andrew Parish/LifeSiteNews

Le travail du gouvernement Trump aux Nations Unies a sans doute empêché le rajout de termes ambigus aux textes officiellement adoptés par cette boutique, termes qui auraient fait entrer le « droit à l’avortement » dans le droit international. Selon C-Fam :

L’administration Trump a organisé une réunion stratégique internationale pour les ambassadeurs, les ministres et autres responsables gouvernementaux afin de discuter de la manière de faire avancer la cause pro-vie au niveau international.

« J’ai déclaré ce fait aux Nations Unies en septembre dernier, et je vais le répéter ici : il n’existe pas de droit de l’homme international à l’avortement. En revanche, il existe un droit de l’homme international à la vie », a déclaré le secrétaire américain de la santé et des services sociaux, Alex Azar, lors d’une réunion à Blair House. La réunion a réuni les représentants de 34 pays totalisant 1,7 milliard de personnes.

« Le président Trump a été clair, aux Nations unies et sur la scène mondiale : les soins de santé existent pour améliorer la santé et préserver la vie humaine », souligna M. Azar.

[...]

M. Azar a exhorté les pays à ne pas se reposer sur leurs lauriers et à voir la campagne secrète de promotion de l’avortement au niveau international pour ce qu’elle est.

« Je suis sûr que vous connaissez tous le battement constant de tambours des couloirs des Nations Unies et de [l’Organisation mondiale de la santé] au son desquels on normalise les termes “santé sexuelle et reproductive” et “droits reproductifs” », déclara M. Azar.

« Dans ce contexte, il devient de plus en plus évident que certaines agences et certains pays des Nations unies veulent que cela signifie un accès sans entrave à l’avortement, et nous ne pouvons pas laisser cette menace sans réponse », conclut M. Azar.

[...]

Il a exhorté les pays à travailler avec la représentante spéciale pour la Santé des femmes dans le monde, Valerie Huber, dans les prochaines étapes de la coalition des mois à venir.

Cette dernière création d’une coalition cimente les mesures, sans précédent, prises par l’administration Trump au cours des six derniers mois pour mettre en place une coalition de pays afin de faire avancer la cause pro-vie au niveau international.

Publicité
La dernière superstition : un livre coup de foudre qui réfute l'athéisme

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

Abonnez-vous à notre chaîne Youtube !



Laissez un commentaire