M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

Québec : François Legault révoque la permission des rassemblements de 10 personnes pour Noël…

Billet de blogue d’Augustin Hamilton (Campagne Québec-Vie) ― Photo : Hirschsprung Collection/Wikimedia Commons

Sous prétexte qu’on ne réussira pas à ralentir suffisamment la propagation du covid-19, et que le nombre de « cas » ne cesse d’augmenter (ce qui ne signifie rien), le premier ministre du Québec François Legault retire la permission qu’il avait accordé aux Québécois de se réunir jusqu’à dix personnes à deux occasions autour de Noël (de quoi se mêle-t-il !), en zone dite rouge, ce qui comprend la majorité de la population de la province. Selon Radio-Canada :

Les plans de Noël en famille vont devoir changer. Le gouvernement du Québec a confirmé l’annulation des rassemblements de 10 personnes qu’il avait initialement permis entre le 24 et le 27 décembre.

« Quand on regarde la situation, on est obligés de se rendre à l’évidence que ce n’est pas réaliste de penser qu’on va réussir à réduire la progression du virus de façon satisfaisante d’ici Noël », a expliqué le premier ministre François Legault en point de presse.

Donc, pour une grosse grippe, nous devrons célébrer Noël sans voir les autres membres de la famille, combien devront réveillonner en solitaire ? Ebenezer Scrooge n’eût pas fait mieux, le Grinch en fût laissé en reste et la Sorcière Blanche en eût verdi de jalousie.

L'article continue ci-dessous...

Consultez quotidiennement Culture de Vie, un site de nouvelles sur la foi, la famille et la vie, de Campagne Québec-Vie

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

Abonnez-vous à notre chaîne Youtube !

M. Legault compte nous tenir en haleine pendant au moins trois à quatre mois, avec la mauvaise surprise d’un vaccin (obligatoire ?) à l’issue de ceux-ci, pour quel avenir après ? Radio-Canada rapporte :

Et les « trois-quatre prochains mois » seront durs, eux aussi, a prédit M. Legault, « mais les vaccins s’en viennent », a-t-il ajouté.

Quant à Arruda (Horacio), directeur de la santé publique du Québec, il laisse entendre, fort illogiquement en regard des mesures prises, que le virus est partout. D’après Radio-Canada :

De son côté, le directeur national de santé publique, le Dr Horacio Arruda, a martelé qu’il fallait agir immédiatement pour ralentir la progression de la maladie.

« Au printemps, c’est rentré dans les milieux de soins et dans les CHSLD. Maintenant, le virus est partout, il y a de la transmission communautaire. »

Si le virus est partout, pourquoi prendre des soi-disant mesures pour l’empêcher de se répandre ?

Consultez Culture de Vie, un site de nouvelles sur la foi, la famille et la vie, de Campagne Québec-Vie

Transformez votre vie et la culture par une consécration. Suivez ce lien.



Laissez un commentaire