M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

Que penser du « passeport vaccinal » ?


Photo : Jo Panuwat D/Adobe Stock

Hier Santé Québec nous annonça que le 7 février 2022 les lieux de culte seront rouverts à 50 % de capacité et le « passport vaccinal » sera requis pour l’entrée. Que penser de cette politique ?

La réponse dépendra de notre compréhension de la situation actuelle. Dans les deux dernières années, combattions-nous bec et ongles contre un virus on ne peut plus mortel qui risquait de décimer le peuple québécois? Ou bien combattions-nous plutôt une cabale de milliardaires de tendance anti-chrétienne qui, ayant planifié l’instrumentalisation d’une pandémie à des fins financières et idéologiques, nous bombardent nuit et jour de propagande alarmiste et anxiogène ? Vous le savez bien qu’à Campagne Québec-Vie, ayant soupesé ces longs mois plusieurs hypothèses, nous avions tendance à maintenir, selon toutes les évidences à notre disposition, qu’il s’agit plutôt de la deuxième alternative qui est la plus conforme à la réalité. Il est vrai que nous pourrions avoir tort dans cette affirmation qui ne relève pas de la foi, mais de l’expérience; cependant, nous n’avons pas le choix que de porter un jugement sur ce que nous voyons et ressentons, et d’agir en conséquence.

Cela dit, le passeport vaccinal, vu comme un outil de contrôle social dont l’implantation n’attendait qu’un événement déclencheur telle la « crise » artificielle que nous vivons, se doit d’être vu également du point de vue de la foi : sous cet aspect, le passeport vaccinal ne semble être rien d’autre qu’un substitut anti-christique pour le baptême. Hors du vaccin, point de salut, le passeport sanitaire attestant aux autorités la salubrité sociale, physique et idéologique du détenteur. Voyez-vous, selon les dominants de ce monde, l’homme n’aurait pas été suffisamment nettoyé par le baptême, bien au contraire : ce sacrement que le Christ nous a donné, selon eux, salirait l’homme davantage, lui donnant de faux espoirs, le rendant « haineux » par rapport aux comportements « progressistes » et le rendant difficile à manipuler. L’homme demeurerait, selon eux, trop sale, mauvais et imprévisible. Il lui faut donc un nouveau, meilleur baptême, il lui faut un vaccin et une identification unique. Si par le baptême du Christ le nom de l’homme est inscrit dans le livre de la Vie (Apocalypse 20:15), par le vaccin salvateur son nom sera inscrit dans la banque de données du système de santé sociale mondial, seule manière de dompter finalement l’humanité et d’avoir, enfin, la « paix sur la terre » !

Mais comme tous les mensonges du Prince de ce monde, cette « paix universelle » ne sera qu’une prison à aire ouverte, menant à la perdition de l’homme. Car s’il est menteur, le démon est finalement meurtrier (Jean 8:44). Il ne cherche qu’à nous perdre, par le moyen de notre propre orgueil et nos prétentions à tout régir et contrôler, sans l’aide de Dieu.

Comment résister à la bête (c. f. Apocalypse 13:1-4) qui s’érige devant nous ? Cette bête veut nous marquer de son sceau vaccinal; elle veut nous forcer à nous injecter d’un produit fabriqué à l’aide d’enfants à naître meurtris. Cette bête en devenir (car elle ne semble pas tout à fait constituée) veut apposer sur notre chaire un « signe de protection » (c. f. Genèse 4:15), non pour nous protéger, mais pour nous perdre. Vu la puissance de nos opposants, et notre faiblesse, il faut d’abord s’humilier devant le Dieu tout puissant et lui demander des grâces de force, de patience, de confiance, de douceur et de sagesse. Nous gagnerons par la prière. Nous gagnerons par la persévérance. Nous gagnerons par la foi.

C’est pourquoi je vous encourage vivement à prier avec nous pour la fin de cette crise sociétale liée au covid. Seul Dieu peut nous tirer de ce bourbier. Nous avons choisi pour prière cette arme puissante que nous confia la « femme » de l’Apocalypse (Apocalypse 12:1), celle dont le talon écrase la tête du serpent (Genèse 3:15), le Rosaire. Nous faisons nôtres les paroles du pape Pie XII qui enseigna, lorsqu’il encouragea cette forme de prière, que : « Nous mettons une grande confiance dans le Saint Rosaire pour la guérison des maux qui affligent notre époque. Non pas avec la force, non pas avec les armes, non pas avec le pouvoir humain, mais avec l’aide divine obtenue par le biais de cette prière, forte comme David avec sa fronde, l’Église pourra, sans se décourager, affronter l’ennemi infernal, en lui répétant les paroles du jeune berger : “Tu viens à moi avec une épée, une lance et un bouclier, mais je viens à toi au nom du Seigneur des armées... et toute cette assemblée saura que le Seigneur ne sauve pas par l’épée et la lance, car c’est son combat, et il te livrera entre nos mains” (I Rois 17, 45-47). »

Le Québec prie — Les chapelets publics se tiennent normalement les mercredis à 18 h (ce soir!) 

Suivez ce lien pour vous joindre à la campagne de prière publique >>
Joignez-vous à notre groupe Telegram pour toutes les informations>>
Trouvez un lieu de prière sur notre carte>>

Pour la Vie,


Georges Buscemi, président

Visitez régulièrement Culture de Vie, votre nouvelle source de nouvelles du monde, du Canada et du Québec

Nos articles de la semaine : 


Lancement de l’Initiative Le Québec prie — des dizaines de groupes le 19 janvier !
Mercredi soir l’Initiative Le Québec prie a donné son premier coup d’envoi de chapelets publics au Québec, confiant la situation actuelle de la société à Notre-Dame.


« Aucun mot ne peut décrire ma douleur » : une mère a perdu son bébé à naître cinq jours après la 2e dose de Pfizer
Une mère australienne a raconté ce mois-ci que cinq jours après qu’elle ait reçu une deuxième dose du vaccin Pfizer, sa petite fille à terme est morte in utero d’une hémorragie cérébrale.


Marche pour la Vie à Washington DC — plus de 150 000 manifestants
Plus de 150 000 participants ont marché lors de la 49e marche pour la Vie à Washington DC vendredi 21 janvier.


Selon les analystes, un petit pourcentage de lots de vaccins est responsable d’un grand nombre d’effets indésirables
Une analyse récente des données publiques gouvernementales révèle que des pourcentages très élevés d’effets indésirables signalés à la suite des injections du « vaccin » expérimental COVID-19, dont plus de 21 000 décès, se sont produits en fait avec une petite minorité de lots de produits mis en circulation par les fabricants pharmaceutiques.


Un député finlandais pro-vie jugé pour s’être opposé au « mariage » homosexuel en citant la bible
Ce mois-ci, une femme politique d’une nation occidentale sera jugée pour avoir cité la Bible en public.


La question du fameux « angle mort » des CHSLD doit être résolue
Les faits montrent un nombre non négligeable de décès dans les CHSLD, et une négligence évidente dans les soins apportés aux personnes âgées.


Le nouveau gouverneur pro-vie de Virginie, Glenn Youngkin, soutien les droits des parents en éducation
C’est notamment grâce à l’appui des parents, indignés à juste titre par le gouvernement précédent, que Glenn Youngkin occupe pour le bien de tous le poste de gouverneur.


Un juge québécois suspend les droits de visite d’un père auprès de ses enfants parce qu’il n’est pas vacciné
Le juge Jean-Sébastien Vaillancourt de la Cour supérieure du district de Montréal a rendu un jugement le 23 décembre 2021 qui a interdit « temporairement » à un père québécois de visiter ses trois enfants, âgés de 12 ans, 4 ans et 7 mois, parce qu’il n’est « pas vacciné » et qu’il publie des messages sur les médias sociaux qui expriment son opposition aux tyranniques et prétendues mesures de santé publique du Québec.


Des pères expriment leur douleur liée à l’avortement : « Dévasté serait un euphémisme »
À moins qu’ils ne soutiennent l’avortement, on intime aux hommes de garder le silence sur le sujet. Mais si l’avortement est connu comme un problème qui touche les femmes, en vérité, il a aussi un effet sur les pères.


Une obstétricienne refuse de pratiquer des avortements : Je ne peux pas mettre au monde des bébés dans une pièce et en tuer dans l’autre
« Je ne peux pas prendre la vie d’un enfant dans une pièce et guider un autre enfant dans ce monde dans la suivante. Je ne peux pas non plus prendre soin d’une femme âgée tout en aidant une autre à mettre fin à sa vie. »


Une femme enceinte et sans-abri reçoit de l’aide
Récemment, une femme travaillant dans un milieu communautaire a contacté notre service Enceinte et inquiète. C’était au sujet d’une femme sans-abri en difficulté.


Macron, président de l’UE pour six mois, veut « la reconnaissance du droit à l’avortement »
Le président de France, Emmanuel Macron, cumulant maintenant le poste de la présidence tournante de l’Union européenne pour six mois, a déclaré au Parlement de Strasbourg, lors de l’habituel discours d’entrée en fonction, sa volonté de promouvoir « la reconnaissance du droit à l’avortement ».


La nouvelle présidente du Parlement européen compromet ses valeurs pro-vie
L’espoir que représentait la nouvelle présidente du Parlement européen pour le mouvement pro-vie n’était malheureusement qu’un mirage. Hier, lors de son élection, cette mère de quatre enfants a sacrifié ses convictions personnelles pour le pouvoir.


Le guide soigneusement planifié, étape par étape, que les élites mondiales utilisent pour mettre en œuvre la Grande Réinitialisation
La prétendue pandémie COVID-19 fait partie du plan maçonnique du Nouvel ordre mondial et est utilisée comme instrument de la « Grande Réinitialisation ». Dans cette optique, l’envoyé spécial des Nations Unies pour l’éducation mondiale, Gordon Brown, a appelé à la création d’un gouvernement mondial pour faire face au coronavirus.

Autres articles de la semaine :

Le pape François parle encore d'« obligation morale » de prendre les vaccins covid — liés à l'avortement
Le pape François a une fois de plus fortement poussé les gens à accepter les injections COVID-19, un produit contaminé par l’avortement, qualifiant les soins de santé et la vaccination « d’obligation morale », à la fois pour la santé personnelle de chacun et celle des autres, tout en continuant à ignorer les préoccupations morales.

Aujourd’hui : Marche pour la Vie à Washington DC
Des dizaines de milliers de personnes marchent dans l’espoir de retourner Roe vs Wade, le jugement responsable de plus de 60 millions d’avortements aux États-Unis.

La nouvelle présidente du Parlement européen est pro-vie (ce qui n'est finalement pas le cas)
Bien qu’elle défende les droits légitimes de l’enfant à naître (jusqu'à dernièrement), la nouvelle présidente supporte malheureusement les « droits LGBT ».


Enceinte et inquiète ? Nous pouvons t'aider >>



Laissez un commentaire