M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

Dr Zelenko : vrai médecin


Le Dr Vladimir Zelenko.

Par Jack Bingham — Traduit par Campagne Québec-Vie — Photo : Rumble

Le Dr Zelenko était un vrai médecin, il respectait la vie humaine pour son être et non pour ses capacités, parce que crée à l’image de Dieu : « Les principaux concepts de la “vie centrée sur Dieu” comprennent que “nous sommes faits à l’image de Dieu, et c’est la base de la loi naturelle, ce qui signifie que puisque nous sommes faits à l’image de Dieu nos vies sont sacrées, simplement parce qu’elles le sont, et non pour une autre raison” », rapportait de lui LifeSiteNews le 8 décembre 2021. C’est ce que je qualifierais de convictions pro-vie — A.H.

30 juin 2022 (LifeSiteNews) — Le Dr Vladimir Zelenko, pionnier du traitement précoce covid, est décédé d’un cancer à l’âge de 48 ans.

Le Dr Vladimir Zelenko, médecin nommé au prix Nobel et militant des droits médicaux, est décédé à l’âge de 48 ans après un long combat contre le cancer.

Zelenko, qui a exercé la médecine pendant 20 ans, est devenu un nom mondialement connu pendant la prétendue pandémie de covid-19 lorsqu’il a été le premier à mettre au point le protocole de traitement précoce qui a permis de sauver des vies, aujourd’hui appelé « protocole Zelenko ».

Annonçant son décès, America’s Frontline Doctors a écrit tôt le matin du 30 juin :

C’est avec une immense tristesse que nous annonçons le décès de notre fondateur, le Dr Vladimir « Zev » Zelenko. Le Dr Zelenko était médecin, scientifique et militant des droits médicaux qui a touché la vie de millions de personnes. Certaines ont été sauvées grâce à son rôle de médecin, et d’autres encore ont été inspirées par ses paroles. Son « protocole Zelenko » a sauvé des millions de personnes, lui a valu une nomination au prix Nobel et l’admiration d’un président américain et d’autres dirigeants mondiaux de premier plan.

Zelenko, juif orthodoxe né en Union soviétique, a été largement couvert par LifeSiteNews, à la fois pour son protocole Zelenko loué par Donald Trump, qui lui a valu une nomination au prix Nobel, et pour son franc-parler concernant les graves méfaits des injections expérimentales d’ARNm covid.

Dans une vidéo, datée du 21 septembre 2021, le Dr Vladimir Zelenko prenait un grand risque en racontant tout !, le Dr Zelenko témoigna devant un tribunal rabbinique des horreurs causées par les injections expérimentales à modification génétique, et en quoi leur application à des enfants — qui ne courent aucun risque avec le covid — n’est rien d’autre qu’un sacrifice d’enfant.

Dans un entretien accordé à LifeSiteNews en juillet dernier, Zelenko a expliqué ce qui a fait le succès de son protocole à base d’hydroxychloroquine (HCQ) et de zinc pour traiter le covid, tout en évoquant le « groupe de sociopathes » qui a ignoré et censuré son traitement efficace et qui a préféré imposer un « liquide expérimental » (le vaccin à ARNm) à l’ensemble de la population mondiale.

L'article continue ci-dessous...

Consultez quotidiennement Culture de Vie, un site de nouvelles sur la foi, la famille et la vie, de Campagne Québec-Vie

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

Abonnez-vous à notre chaîne Youtube !

Malgré la censure intense de la haute technologie (Big Tech), Zelenko a constamment mis en garde contre les méfaits des vaccins expérimentaux, en particulier chez les enfants, soulignant que les personnes de moins de 18 ans ont un « taux de guérison de 99 998 % du covid, et ce, sans aucun traitement ». Zelenko a également mis en garde contre le fait que ces nouvelles injections pouvaient provoquer des caillots sanguins mortels et des troubles cardiaques tels que la myocardite et la péricardite.

L’un des nombreux moments marquants du combat de M. Zelenko pour la liberté médicale est survenu lorsqu’il a témoigné devant un tribunal rabbinique en Israël, pour tenter de convaincre le pays de ne pas administrer une troisième dose de vaccin après que l’injection initiale des deux premières n’eût pas réussi à arrêter la prétendue pandémie.

« Alors, laissez-moi vous poser une question », a déclaré Zelenko. « Si la majorité de votre population est vaccinée, pourquoi avez-vous encore une épidémie ? C’est la première question. Deuxièmement, pourquoi injecter une troisième fois le même produit qui n’a pas fonctionné les deux premières ? »

« L’immunité induite naturellement est un milliard de fois plus efficace que l’immunité induite artificiellement par les vaccins. Alors pourquoi, pourquoi vaccinerais-je quelqu’un avec une mortelle piqûre empoisonnée qui produit des anticorps inférieurs ou dangereux, alors que j’ai déjà des anticorps sains ? » demandait Zelenko à la cour.

« Réveillez-vous ! C’est la Troisième Guerre mondiale. C’est un degré de malfaisance et de malveillance que nous n’avons probablement jamais vu dans l’histoire de l’humanité », a déclaré le médecin.

Décrivant l’opposition à laquelle Zelenko a fait face pour s’être élevé contre l’industrie pharmaceutique, les agences gouvernementales et les acteurs mondialistes, l’AFLDS écrit : « Nommé, avec d’autres médecins courageux, pour le prix Nobel en reconnaissance de son traitement révolutionnaire et de son plaidoyer franc au nom des patients, Zev affronté de fortes censure et condamnation pour sa prise de position audacieuse contre l’orthodoxie dominante ».

« Quelles que soient leurs motivations, les politiciens et les responsables de la santé du monde entier ont tenté de minimiser ou de nier carrément l’efficacité du protocole Zelenko et de sa méthode de traitement simple et peu coûteuse. De nombreuses études ont été construites pour dissimuler délibérément les effets de l’utilisation de l’HCQ (puis de l’ivermectine) en association avec d’autres médicaments. »

Zelenko, qui a été diagnostiqué pour la première fois d’une forme rare de cancer en 2018, a fait référence à plusieurs reprises à Dieu, et à sa maladie comme un cadeau, même lorsqu’il a découvert que sa mort était imminente.

« Mon cancer est ce qui m’a préparé à la pandémie de Covid-19 », cite de Zelenko l’AFLDS. « Sans lui, je n’aurais pas développé ma passion pour la recherche de réponses que d’autres disaient introuvables, et sans lui, je n’aurais pas pu tenir face à la persécution et à la ridiculisation qui ont été mon lot pour avoir osé traiter des patients. J’ai regardé la mort dans les yeux et j’ai été préparée à rencontrer Dieu. Je ne crains rien sur cette terre ».

D’après l’annonce de son décès par l’AFLDS, « les dons en sa mémoire (Memoriam) peuvent être donnés au nom de Zev à la Z Freedom Foundation à l’adresse www.zfreedomfoundation.com. »

Consultez Culture de Vie, un site de nouvelles sur la foi, la famille et la vie, de Campagne Québec-Vie



Laissez un commentaire