M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

20 000 Canadiens à la 22e Marche Nationale pour la Vie

Par Augustin Hamilton (Campagne Québec-Vie) ― Images : Captures d'écran de la vidéo d'EWTN

C’est le nombre qui ressort des estimations (du jour) de la Marche nationale pour la Vie, à laquelle j’ai moi-même participé. Débarquant de l’autobus de Campagne Québec-Vie (CQV) devant la Cathédrale Notre-Dame d’Ottawa, je me suis dirigé vers la Colline Parlementaire, pour y dresser le kiosque de CQV, parmi ceux d’autres organisations pro-vie rassemblées là, à l’occasion de la 22e Marche nationale pour la Vie.

Au milieu des froids tourbillons et bourrasques de vent qui éparpillaient les divers tracts, brochures, dépliants, cartes, bulletins, sondages et livrets, j’ai vu la foule se rassembler tranquillement, bourdonnante, devant le vieux bâtiment de style ogival.

Depuis un coin, on entendait venir les cris d’un petit groupe de pro-avortement hurlant leur désapprobation.

Plusieurs célébrités, évêques, dirigeants et députés pro-vie discoururent devant la foule qui entrecoupait leurs paroles de ses ovations et sous un soleil qui avait fini par surgir. Les orateurs se prononçaient contre l'avortement et l'euthanasie, ces deux fléaux. Abby Johnson notamment, ancienne directrice d’un avortoir de Planned Parenthood, donna un vigoureux discours où elle disait « n’ayez pas peur, » selon LifeSiteNews :

« Une chose que j'ai apprise au Canada, c'est que vous êtes les gens les plus polis du monde, » a dit Johnson.

« Vous devez arrêter d'être si polis. La vie est en jeu. Des enfants sont tués, démembrés dans le ventre de leur mère. Il n'y a rien de poli dans l'avortement, et il est temps pour nous d'arrêter de battre en retraite devant les médias libéraux, devant votre parlement libéral. Assez, c'est assez. »


Abby Johnson.

L'article continue après cette publicité

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

Abonnez-vous à notre chaîne Youtube !

À la fin des discours, les pro-vie se mirent en marche, et moi parmi eux, n’ayant plus besoin de tenir le kiosque. Le parcours que nous suivîmes entourait plusieurs pâtés d’immeubles, passant non loin d’un avortoir. Avançant avec quelques amis, je vis un homme portant complet veston, cheveux longs et barbe qui criait que nous étions « antifemme, » ne réalisant sans doute pas que la gent féminine représentait au moins la moitié de la Marche, si ce n’est plus…

De retour sur la colline, j’ai pu entendre les discours d’hommes et de femmes qui regrettaient les avortements dans lesquels ils avaient été impliqués à divers degrés.

Vers l’heure du départ, les gens de CQV (dont votre humble serviteur) rassemblèrent le contingent de pro-vie qui était venu marcher avec nous pour la Vie.

EWTN a filmé la marche nationale pour la Vie cette année, donnant ainsi un large auditoire à Campaign Life Coalition (CLC), le groupe organisateur de la Marche, qui a mis dans un article, dont voici la traduction, cette vidéo de trois heures montrant l’ampleur de l’événement :

Selon certaines estimations, jusqu'à 20 000 Canadiens se sont rassemblés le 9 mai sur la Colline du Parlement pour le plus grand rassemblement politique annuel au pays. La National March For Life (Marche nationale pour la Vie) était une lueur d'espoir dans ce sombre monde, offrant une voix aux plus vulnérables de la société ― les 100 000 enfants à naître sans voix qui sont tués chaque année par avortement.

La 22e Marche nationale pour la Vie a été diffusée en direct par EWTN (Eternal Word Television Network) à des millions de téléspectateurs dans le monde entier. Grâce à l'aimable autorisation du EWTN, nous sommes en mesure de vous offrir cette vidéo de l'événement de plus de trois heures sur la Colline du Parlement, mettant en vedette les organisateurs de Campaign Life Coalition, des députés, des chefs religieux et de nombreux dirigeants pro-vie canadiens. 

Publicité



Laissez un commentaire