M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

Un jeune de 18 ans se réveille du coma alors que les médecins allaient prélever ses organes le jour même


Lewis Roberts.

Par Micaiah Bilger (LifeNews) — Traduit par Campagne Québec-Vie — Photo : The Sun

L’adolescent britannique Lewis Roberts a échappé de justesse à la mort à deux reprises ce printemps.

La première fois, le 13 mars, Roberts a été renversé par une camionnette, rapporte The Sun. Puis, la seconde s’est produite quatre jours plus tard lorsque, après que les médecins l’aient déclaré en état de mort cérébrale* et que sa famille ait accepté de faire don de ses organes, l’adolescent a commencé à respirer par lui-même, raconte l’article.

« Un miracle que toute famille pourrait souhaiter après avoir appris qu’il n’avait aucune chance de s’en sortir », a exprimé sa famille dans un communiqué.

Roberts, 18 ans, originaire du Staffordshire, a subi des lésions cérébrales lorsqu’il a été percuté par une camionnette à Leek, en Angleterre, le 13 mars. Sa famille a déclaré que l’adolescent avait immédiatement été transporté par avion au Royal Stoke University Hospital pour y être soigné.

Peu de temps après, la famille a annoncé que les médecins donnaient au jeune homme de 18 ans « zéro chance » de survie. Les médecins ont officiellement constaté son décès* et l’ont signalé au coroner, raconte sa sœur, Jade Roberts, 28 ans.

Jade Roberts témoigne que la famille avait accepté de faire don de ses organes pour aider d’autres patients dans le besoin, mais qu’elle continuait également à espérer un miracle.

L'article continue ci-dessous...

Consultez quotidiennement Culture de Vie, un site de nouvelles sur la foi, la famille et la vie, de Campagne Québec-Vie

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

Abonnez-vous à notre chaîne Youtube !

« Pendant plusieurs jours, nous avons attendu l’apparition d’une ligne brune [sur le moniteur indiquant s'il respire ou non par lui-même], pour montrer qu’il avait pris une respiration par lui-même, mais nous n’avions rien », s’est-elle souvenue.

Puis, à minuit, quelques heures avant l’opération de prélèvement d’organes prévue, Jade Roberts dit avoir vu son frère respirer et l’avoir enregistré sur vidéo.

« À minuit, quand j’ai dit “1, 2, 3, respiration, Lewis”, une ligne marron est apparue », a-t-elle dit. « La ligne centrale de la vidéo montre la ligne marron pendant que Lewis prend une respiration par lui-même ».

Sa sœur l’a dit aux médecins, mais ils ne l’ont pas cru au début, selon le rapport.

« On nous a dit non, ça doit être une erreur, impossible », se souvient-elle. « En rentrant à la maison, on a reçu un coup de téléphone... “Lewis respire maintenant”. »

Jade Roberts affirme que son frère a montré, depuis, encore plus de signes d’amélioration, et elle pense que sa vie est un « miracle ».

« Il a commencé à réagir aux tests de douleur, à bouger ses membres tout seul ainsi que sa tête d’un côté à l’autre, à cligner des yeux et à remuer sa bouche », a déclaré sa famille dans un communiqué. « Chaque jour, ce garçon devient plus fort ».


*Remarqué que le concept de « mort cérébrale » a été expressément conçu pour le prélèvement d'organe et n'indique nullement qu'une personne de pourra pas continuer à vivre, porter et mettre au monde un bébé ou même se réveiller. De plus, il est absurde en soi de déclarer quelqu'un « mort » quand son corps est encore en vie. — A. H.

Consultez Culture de Vie, un site de nouvelles sur la foi, la famille et la vie, de Campagne Québec-Vie

Transformez votre vie et la culture par une consécration. Suivez ce lien.



Laissez un commentaire