M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

Un archevêque aumônier de l'armée américaine se prononce fermement contre la vaccination obligatoire


Mgr Timothy Groglio

Par Pierre Boralevi — Traduit par Campagne Québec-Vie — Photo : LifeSiteNews

Note de l’éditeur : Cet article a été mis à jour pour inclure une déclaration précédente de Mgr Timothy Broglio au sujet des vaccins covid-19, aussi bien que les propos d’un article qui rapporte que Mgr Broglio soutenait l’obligation vaccinale.

13 octobre 2021 Washington, D.C. (LifeSiteNews) — L’archidiocèse des forces militaires américaines a publié une déclaration contre le fait de forcer les membres des forces américaines à recevoir le vaccin COVID-19, affirmant que les décrets violent le « caractère sacré de la conscience ».

En août, Catholic News Agency a rapporté que la décision de rendre obligatoires les vaccins COVID avait été soutenue par Mgr Broglio, affirmant que le militaire avait souligné que la Congrégation pour la Doctrine de la Foi, ainsi que le pape François, « avaient reconnu la moralité du vaccin ». En mars, Mgr Broglio a publié une déclaration dans laquelle il qualifiait le fait de se faire vacciner comme « un acte de charité envers nos sœurs et nos frères ».

Mais dans une déclaration publiée le mardi 12 octobre, Mgr Broglio soulignait que les individus ont le droit de refuser le vaccin pour motifs religieux.

L'article continue ci-dessous...
Consultez quotidiennement Culture de Vie, un site de nouvelles sur la foi, la famille et la vie, de Campagne Québec-Vie

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

Abonnez-vous à notre chaîne Youtube !

« Cette circonstance soulève la question de savoir si la licéité morale du vaccin empêche un individu de tenir en toute sincérité la conviction religieuse que le vaccin violerait sa conscience », a-t-il déclaré, avant de conclure que « ce n’est pas le cas ».

« En conséquence, personne ne devrait être obligé de recevoir un vaccin contre la COVID-19 si cela violait le caractère sacré de sa conscience », a-t-il déclaré.

La déclaration de Mgr Broglio représente une rupture avec la façon dont l’armée américaine gérait les exemptions religieuses jusqu’à présent, car celles-ci ont souvent été refusées dans le passé.

Broglio a commencé par réitérer la position de la Conférence des évêques catholiques des États-Unis (USCCB) sur la validité morale du vaccin COVID-19.

« Les Comités sur la doctrine et sur les activités pro-vie de l’USCCB ont déclaré qu’il est moralement permis de recevoir les vaccins COVID-19 actuellement disponibles aux États-Unis. »

Il a insisté sur le fait que cela est conforme à ce que le Saint-Siège et la Congrégation pour la Doctrine de la Foi (CDF) ont déclaré à ce sujet, et a fait référence à la Note sur la moralité de l’utilisation de certains vaccins anti-covid-19, publiée par le CDF en décembre dernier.

Broglio n’a pas mentionné que de nombreuses autres personnalités importantes de l’Église catholique ont critiqué cette approche et ont vivement critiqué les vaccins COVID contaminés par l’avortement, notamment le cardinal Raymond Burke, l’archevêque Carlo Viganò, l’évêque Athanasius Schneider et un certain nombre de prêtres influents, tel que l’Abbé de Cacqueray.

Mgr Broglio a également évoqué les événements récents qui ont conduit à la publication de cette nouvelle déclaration, comme la vaccination obligatoire imposée à l’armée américaine en août.

« Le 24 août 2021, le secrétaire de la Défense a publié un memorandum ordonnant la vaccination obligatoire contre la COVID-19 pour tous les membres des forces », a déclaré Mgr Broglio, ajoutant que depuis l’imposition de cette obligation, de nombreux membres des services ont demandé des exemptions religieuses en vertu de la liberté religieuse selon la Loi sur la restauration de la liberté religieuse (RFRA).

Selon le vétéran Pam Long de l’Army Medical Services Corp., la Loi sur la restauration de la liberté religieuse (RFRA) de 1993 a garanti que les forces armées permettront des accommodements religieux qui n’auront pas d’impact négatif sur l’état de préparation militaire, la létalité, la cohésion de l’unité, le bon ordre et la discipline, afin que les croyants puissent choisir de joindre l’armée. 

[...]

L’archevêque a conclu que « le refus d’accommodements religieux, ou la prise d’actions personnelles punitives ou défavorables contre ceux qui soulèvent des objections sérieuses et fondées sur la conscience, serait contraire à la loi fédérale et moralement répréhensible », tout en insistant sur le fait que « ceux qui refusent le vaccin COVID-19 [devrait] continuer à agir par charité pour leurs voisins et pour le bien commun en prenant des moyens pour atténuer la propagation de la COVID-19 en portant des couvre-visage, en se distanciant socialement, en se soumettant à des tests de routine, en étant en quarantaine et en restant ouvert à recevoir un traitement qui n’est pas dérivé de, ou testé avec des lignées cellulaires dérivées d’avortements s’il y en avait un qui devenait disponible ».

La déclaration de Mgr Broglio encourage les militaires qui souhaitent demander des exemptions religieuses. Et la nouvelle que l’archevêque des Américains travaillant dans l’armée soutient leurs droits sera un soulagement pour beaucoup de ceux qui ne souhaitent pas se faire injecter les vaccins COVID expérimentaux et et liés à l’avortement.

Consultez Culture de Vie, un site de nouvelles sur la foi, la famille et la vie, de Campagne Québec-Vie

Transformez votre vie et la culture par une consécration. Suivez ce lien.



Laissez un commentaire