M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

Tueur à gages

Par Paul-André Deschesnes

Une grosse bombe a éclaté au Vatican le 10 octobre 2018 quand le Pape François a prononcé son homélie, lors de sa traditionnelle audience sur la place Saint-Pierre.

Voici de sages paroles qui ont suscité un tsunami de rage, de haine et de mépris de la part de nos groupements féministes athées dans le monde entier.

« Est-il juste d’éliminer une vie humaine pour résoudre un problème ? »

« Est-il juste d’avoir recours à un tueur à gages pour résoudre un problème ? »

« Ce n’est pas juste de se débarrasser d’un être humain, même très petit, pour résoudre un problème ».

« Il est écrit : tu ne tueras point ».

« Comment un acte qui supprime une vie innocente peut-il être thérapeutique, civil ou tout simplement humain ? »

« Le protocole médical dit : cet enfant va naître avec une anomalie, on s’en débarrasse ».

« Il faut refuser la suppression de la vie humaine dans le sein maternel ».

« Il n’y aucun droit à l’avortement ».

« Interrompre la grossesse, cela signifie simplement prendre une vie ».

L'article continue après cette publicité

La dernière superstition : un livre coup de foudre qui réfute l'athéisme

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

Abonnez-vous à notre chaîne Youtube !

N’oublions pas qu’en juin 2018, le Pape François avant déjà comparé l’avortement pratiqué en cas de handicap et d’anomalies du fœtus à « un eugénisme en gants blancs », comme celui pratiqué par les nazis pour la pureté de la race (Sources : Agence France-Presse Cité du Vatican et journal La Croix, 10 octobre 2018).

Je viens de découvrir dans mes dossiers des articles de journaux du journal La Presse à Montréal des 17,18, 22 et 25 mai 2010, qui avaient ridiculisé, blasphémé et méprisé très violemment et même vulgairement, sans aucun respect l’évêque de Québec, le Cardinal Marc Ouellet. Le brave pasteur avait eu l’audace et le malheur de tenir le même discours sur l’avortement que le Pape François aujourd’hui. Peu de temps après, le Cardinal Ouellet à été rappelé à Rome par Benoît XVI. Les Québécois, l’intelligentsia athée et même une partie importante de notre clergé moderniste de gauche, ne pouvait tout simplement plus supporter son discours et la saine doctrine sur les sujets controversés. La Vérité choque et les fausses doctrines sont très populaires en Occident !

Le Pape François a été cloué au pilori ; sa cote de popularité auprès des médias athées et de la gauche cléricale vient d’en subir un dur coup. C’est une très bonne nouvelle. Le Pape ne doit pas chercher la popularité. Il doit proclamer la Vérité dans toute sa splendeur […] Il faut prier pour lui.

Le dossier de l’avortement est très explosif. La Vie doit être plus importante que la rectitude politique à la mode. L’Église catholique ne doit jamais s’ajuster aux lois immorales et dépravées de nos gouvernements postmodernes sur la question de l’avortement.

Il n’y a aucun droit à l’avortement. Le bébé dans le sein de la mère est une véritable personne humaine qui a droit de vivre, même si tous les sondages populaires et tous les groupes féministes en Occident disent le contraire.

Le Pape a raison. La meute populaire est dans l’erreur. Les forces du Mal sont déchaînées !

Je veux rappeler ici une parole de sainte Mère Teresa qui a très souvent répété que « La pire catastrophe pour l’humanité, c’est le fléau de l’avortement ».

On ne tue pas par compassion. L’avortement est un Meurtre !

Question : combien d’évêques dans nos diocèses occidentaux et combien de prêtres dans nos paroisses catholiques vont avoir le courage d’annoncer haut et fort ces sages paroles du Pape François sur l’avortement, lors de futures homélies dominicales ?

Publicité



Laissez un commentaire