M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

Le plus jeune mannequin transgenre du monde : 10 ans


« Noella » McMaher.

Par Ashley Sadler — Traduit par Campagne Québec-Vie — Photo : Reduxx/Twitter

26 août 2022, Chicago (LifeSiteNews) — Les tuteurs « non binaires » d’un jeune garçon, qui a été publiquement présenté comme enfant drag queen, auraient déclaré qu’ils prévoyaient lui faire prendre des bloqueurs de puberté et à lui faire subir des opérations transgenres lorsqu’il aura 16 ans.

L’histoire a suscité de vives réactions sur les médias sociaux, leurs opposants estimant que la mère de l’enfant et son « conjoint » se livrent à des abus sur l’enfant.

Noella McMaher a été présenté par les idéologues LGBT comme le « plus jeune modèle transgenre » du monde, selon le Daily Wire. Le garçon de 10 ans a été élevé comme fille depuis qu’il est tout petit et a subi un changement de nom légal à l’âge de sept ans.

La semaine dernière, le garçon a fait la une des journaux pour avoir défilé sur le podium de la Fashion Week de New York, habillé en fille et représentant la marque Trans* Clothing Company.

Noella vit actuellement avec sa mère Dee et son « conjoint » Ray, toutes deux des femmes qui s’identifient comme transgenres. Les deux femmes ont également la garde du frère de Noella (qu’elles élèvent comme garçon), ainsi que celle d’un bébé appelé « theybie ». Toutes deux travaillent professionnellement dans l’activisme de gauche.

Lundi, REDUXX a souligné que la mère de la fillette de 10 ans et son « conjoint » transgenre ont affirmé il y a plusieurs années qu’ils mettraient Noella sous traitement hormonal et médicamenteux bloquant la puberté. Elles avaient également l’intention de lui faire subir des opérations transgenres à l’âge de 16 ans.

Le « plus jeune mannequin transgenre du monde », Noella McMaher, 10 ans, vient d’un foyer à prédominance transgenre et est l’enfant d’une activiste trans professionnel.
Il se serait déclaré à l’âge de 2 ans et devrait subir des « opérations du genre » à 16 ans.

Selon l’article publié en 2019 dans Chicago Parent, la mère du garçon a déclaré qu’il avait commencé à dire qu’il était vraiment une fille à l’âge de deux ans, et qu’il avait subi une « transition sociale » à l’âge de quatre ans.

Le média a déclaré que Dee avait « hâte de voir » l’enfant, alors âgé de sept ans, « grandir et se transformer en la personne qu’elle [sic] est et devait être. »

« Au cours des prochaines années, elle commencera à prendre des bloqueurs de puberté et des hormones, et commencera le processus de transition physique avec des opérations à 16 ans », indique l’article, après avoir brièvement noté que la mère de Noella avait « travaillé en tant que défenseur indépendant des enfants et des familles, travaillant avec des enfants en transition » avant même la naissance de son fils.

On ne sait pas si Noella a déjà commencé à prendre des hormones et des médicaments bloquant la puberté au cours des trois années qui ont suivi la publication de l’article de Chicago Parent.

Le Daily Wire a souligné que, même si l’on ne sait pas exactement quel type de chirurgie est prévu pour l’enfant, « les procédures de transsexualité d’homme-à-femme comprennent généralement des opérations dites “du haut” et “du bas” » qui détruisent et défigurent de façon permanente des parties saines du corps.

Les conservateurs ont critiqué les tuteurs du garçon, les accusant d’abus d’enfant.

Matt Walsh, auteur et créateur de vidéos du Daily Wire, a affirmé que la mère de Noella ne le considère pas du tout comme « un enfant, mais comme une matraque politique et idéologique à manier ».

« C’est une mascotte qu’il faut faire parader », a déclaré Walsh. « C’est un accessoire, une déclaration de mode. C’est aussi une chose sur laquelle on peut faire des expériences. »

Pendant ce temps, bien que la mère de Noella l’ait présenté comme « un petit professionnel » qui « était si excité de défiler » et « sait exactement comment travailler une foule », des articles suggèrent que le père de l’enfant de 10 ans a désapprouvé la décision d’élever l’enfant comme une fille.

Selon un article publié en 2019 dans People’s World, le père du garçon, le chimiste analytique Timothy McCord, n’était pas favorable à la « transition » de son fils.

Après que McCord eût prétendument blessé son fils en essayant de lui mettre un « pyjama de garçon », la mère du garçon l’a fait « arrêter pour des allégations de maltraitance sur enfant et a essayé de le faire condamner pour crime de haine, bien qu’elle n’y soit pas parvenue », note le Daily Wire.

M. McCord déclare qu’il a été impossible de reprendre les visites de ses enfants et qu’il a depuis appuyé l’adoption de son fils par le « conjoint » transgenre de son ex-femme.

« J’ai essayé de revenir dans leur vie mais cela a fini par être trop litigieux et stressant pour tout le monde », a-t-il déclaré au New York Post. « On m’a donné l’occasion de prendre du recul et de laisser le conjoint de Dee adopter les enfants et je l’ai fait dans l’espoir qu’ils n’aient pas toute la tension que cela causait dans leur vie. »

McCord affirme qu’il serait disponible si ses enfants voulaient le contacter une fois qu’ils seraient plus âgés.

« S’ils ont des questions, je suis là », a-t-il dit. « Je ne suis pas difficile à trouver ».



Laissez un commentaire