M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

Épluchette de blé d’Inde 2022 à Campagne Québec Vie


L'abbé Francis Bégin donnant conférence sur le thème d'Evangelium vitæ lors de l'épluchette de blé d'Inde 2022 de CQV.

Par Joanne D’Arc (Campagne Québec-Vie) — Photo : Joanne D’Arc © 

Chaque été, dans une atmosphère détendue, Campagne Québec-Vie organise un événement qui permet de s’unir en personne pour la cause de la défense de la vie. Cette année, après deux ans de pause dus à la pandémie, la famille de CQV s’est retrouvée pour manger, échanger des idées et écouter le conférencier, l’abbé Francis Bégin, au sujet de l’encyclique de Jean-Paul II, Evangelium Vitæ soit l’Évangile de la Vie sur la valeur et l’inviolabilité de la vie humaine de la conception à la mort naturelle.

La journée a commencé par un repas entre amis et la dégustation du blé d’Inde cuit par Brian. Puis, elle s’est poursuivie avec une chanson par Joanne et Charlotte pour introduire l’événement. Ensuite, nous avons appris des faits intéressants à propos de notre conférencier. Entre autres, la rencontre de Mario Richard et de l’abbé Bégin alors qu’il était séminariste et qu’ils étaient tous les deux en route vers la marche pour la vie.

L’abbé Bégin nous a également partagé ses premières interactions avec CQV. Avant de rentrer au séminaire, il faisait déjà partie de la famille CQV en suivant l’organisation à travers Facebook. L’abbé nous a raconté qu’il était un commentateur ardent! Puis, il a même presque travaillé en tant que designer Web pour CQV, mais il attendait la réponse d’une autre organisation importante… le Grand Séminaire de Montréal! Quelques années plus tard, il participe à la marche pour la vie organisée par CQV lors de laquelle il a rencontré Mario.

Durant la conférence, l’abbé Bégin a présenté de façon claire et compréhensible la lettre du grand Saint Jean-Paul II qui date de 1995, mais qui est tout aussi pertinente pour les temps d’aujourd’hui. « Si j’avais à résumer l’encyclique en une phrase, ça serait : Tu ne tueras point » dit l’abbé en s’adressant au public. Puis, il insiste pour que les gens apprennent à faire la différence entre « un acte médical » et « un soin de la santé ». « Un avortement n’est pas un soin de la santé », dit-il. Une personne de l’audience lui répond « Et être enceinte, ce n’est pas une maladie! ». Une autre personne s’exclame encore « On nous fait croire que ce n’est pas une personne! » en se référant au fœtus. En réponse à tout cela, l’abbé explique que malheureusement, au sens juridique au Canada, un être humain qui n’est pas encore né n’est pas considéré comme un être humain.

Les gens qui se sont présentés à la conférence semblaient être très touchés par la présentation de l’abbé. Parmi eux, un membre de l’audience s’exclama « Comment se fait-il que dans nos paroisses, on ne parle plus de ça! » On pouvait observer un sentiment d’espoir dans l’audience.

Photo : Joanne D’Arc © 

Finalement, l’abbé nous a rassuré qu’il y avait toujours un moyen de donner du confort aux gens qui sont en fin de vie à la place de choisir l’euthanasie. Il nous partage des miracles qu’il a eu la chance d’observer lorsqu’une personne quittait ce monde naturellement. Il y a eu de nombreuses histoires de gens qui ont eu la chance de se réconcilier alors qu’un membre de la famille était en train de mourir. Pour conclure, c’était une journée remplie de bon sens, de bouches pleines de blé, d’amour et de respect pour la vie de la conception jusqu’à la mort naturelle.

Pour en savoir davantage sur l’Encyclique de Saint Jean-Paul II, découvrez notre entrevue sur Evangelium Vitæ avec l’abbé Bégin qui a eu lieu suite à l’événement! Pour visionner la vidéo de l'événement, regardez là sur notre page Facebook.



Laissez un commentaire