M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×
×

Campagne de financement Carême 2020

Jésus Christ

2685 $ recueillis -- Objectif : $5000 -- Il reste 10 jours -- Merci de votre générosité.

Georges BuscemiCher ami, chère amie de la Vie,

Merci de votre précieuse collaboration en ces temps difficiles ! Avec votre aide, nous continuerons de faire la promotion de la foi, la famille et la vie, de la conception à la mort naturelle. Donnez généreusement.

Georges_Signature-transparent.png
Georges Buscemi, Président

Donner à Campagne Québec-Vie

Le numéro sans frais est en fonction !

Ce matin nous avons installé une affiche au site des 40 jours pour la vie à Montréal (en face de la clinique Morgentaler) présentant le numéro sans frais pour les femmes enceintes en difficulté. Les gens qui appelront ce numéro seront dirigés vers des organismes et des personnes fiables qui sauront les aider.

Pour le moment, nous sommes en mesure de répondre de 9h00 à 17h00, après quoi une boîte vocale prendra les messages. À mesure que nous avancerons, nous comptons rajouter des heures de service. Merci de faire circuler ce nouveau numéro, qui peut être rejoint sans frais des 4 coins du Québec !

1-855-871-4442
(sans frais partout en amérique du nord)

Laissez un commentaire

La justice européenne interdit le brevet d'un processus détruisant l'embryon humain

Le salon beige rapporte cette excellente nouvelle. Enfin, des droits sont donnés aux enfants à naître.

Laissez un commentaire

Un discours d'ouverture à l'assemblée plénière de la CECC des plus prometteurs...

Mgr Pierre Morissette, président de la CECC a livré un discours d’ouverture de la plénière des évêques du Canada à Cornwall que nous pouvons faire nôtre de tout cœur. Nous en reproduisons ici un extrait, sur le lien à établir entre la culture de la vie et les projets d’aide au développement. Si les travaux des évêques du Canada permettent d’établir des structures respectant les principes du discours de Mgr Morissette, nous ne pouvons qu’applaudir devant la justesse de ce qui est proposé. Merci à Mgr Morissette et à la CECC. 

Extrait de la présentation de Mgr Pierre Morissette, président de la CECC :

«La nouvelle évangélisation inclut un renouveau de notre engagement pour la justice et la charité, et elle relie étroitement justice et charité.

“L'église” nous dit Sacramentum carititatis, “ne peut et ne doit pas rester à l'écart de la lutte pour la justice.” Et de son côté, Verbum domini nous dit: “l'engagement pour la justice, la réconciliation et la paix, trouve sa racine ultime et son accomplissement dans l'amour qui nous a été révélé dans le Christ.” Notre plénière cette année va recevoir et discuter deux rapports importants: le premier, du comité permanent pour Développement et Paix; le second sera une proposition de planification pastorale à court et à long terme du comité ad hoc pour la vie et la famille. Une partie du défi à relever, pour nous, consiste à rappeler à nos fidèles comment ces deux champs de préoccupation sont liés intimement l'un à l'autre. La justice et les droits humains comprennent le respect pour toute vie humaine. La dignité de la vie humaine est protégée et soutenue par la promotion du bien commun sous toutes ses formes y compris la sollicitude pour la personne humaine, de sa conception à sa fin naturelle, et donc, de chaque instant de l'une à l'autre. Afin de dénoncer les situations indignes de l'homme en raison de l'injustice et de l'exploitation, nous devons travailler sans répit à l'édification de la civilisation de l'amour. 

Comme évêque, j'ai eu le privilège (et ça se termine bientôt) de servir huit ans au bureau de direction de votre conférence après avoir siégé six ans à titre de délégué de la CECC au Conseil national de Développement et Paix. C'est pourquoi je presse les membres de notre conférence, et ceux de Développement et Paix, de trouver les moyens de travailler ensemble, d'accroître et d'améliorer leur collaboration et de renouveler leur témoignage commun. “L'amour du prochain, enraciné dans l'amour de Dieu, implique que nous soyons constamment engagés, en tant que personnes et, en tant que communautés ecclésiales, locales et universelles.” (C'est une citation de Verbum domini.) J'ai bon espoir que notre comité permanent s'avérera un moyen efficace pour nous évêques d'aller de l'avant dans l'accompagnement et le renouvellement de Développement et Paix, dans son travail et dans sa mission. 

Les éléments du projet de plan pastoral pour la vie et la famille devraient offrir eux aussi une approche constructive pour l'avenir, à court et à long terme. Sacamentum caritatis affirme “les familles, l'amour entre l'homme et la femme, l'accueil de la vie, la tâche éducative, s'avèrent être les lieux privilégiés de transformer et de porter l'existence à sa plénitude de sens.” Une fois que notre assemblée se soit assuré que les recommandations du comité ad hoc offrent la flexibilité et l'adaptabilité voulue pour répondre aux besoins régionaux et locaux, je suis convaincu que nos églises diocésaines trouveront dans ce plan une importante stratégie pastorale susceptible de soutenir, d'éduquer et d'encourager les fidèles laïcs à vivre pleinement leur vocation de sainteté dans le monde. 

La famille reste pour nous l'école fondamentale pour apprendre les valeurs de paix, de justice et de réconciliation. Le laïcat a la mission prophétique de témoigner de l'évangile dans la vie quotidienne. Cette conscience doit être réveillée dans chaque famille, dans chaque paroisse, communauté, association et mouvement ecclésial.»

Laissez un commentaire

Campagne Québec-Vie remet une pétition et une lettre à l'assemblée des évêques canadiens réunis à Cornwall

M Georges Buscemi, président de Campagne Québec-Vie, a remis à M. René Laprise, directeur des Communications de la Conférence des Évêques  Catholiques du Canada, une pétition de plus de 400 noms demandant la réforme de l’organisme Développement et Paix. Cette pétition sera présentée à l’assemblée plénière annuelle de la CECC qui se tient du 17 au 21 octobre à Cornwall. 

Jointe à cette pétition et adressée personnellement à chacun des évêques, évêques émérites compris, la lettre commentant la missive de la présidente du syndicat de Développement et Paix, Mme Marcelle Sinclair.
 
Fait à noter, à l'ouverture de l'Assemblée plénière de la CECC, le président et fondateur de LifeSiteNews, M. John-Henry Western, s’est vu refuser l'entrée pourtant publique des réunions de l'Assemblée. Sa demande d’accréditation faite en bonne et due forme n'a pas été retenue. Sa présence, acceptée par les années passées, est proscrite par la direction de la CECC, celle-ci affirmant avoir de sérieuses réserves sur la façon dont l’organisation LifeSiteNews a défendu ses positions par le passé. 

 

Laissez un commentaire

Lettre de Campagne Québec Vie aux évêques canadiens, commentant la lettre du syndicat de Développement et Paix

Mme Marcelle Sinclair, présidente du syndicat des employées et employés de Développement et Paix, a fait parvenir une lettre, le 13 octobre, aux évêques du Canada.

Campagne Québec-Vie a répondu à cette lettre en envoyant également une lettre aux évêques du Canada, réunis en plénière à Cornwall. La voici :

Monseigneur,

Cette semaine, vous entrez en plénière à la conférence épiscopale catholique du Canada. Une lettre de Mme Marcelle Sinclair, présidente du syndicat des employées et employés de Développement et Paix vous est parvenue.

En tant qu’organisme impliqué dans la défense des enfants à naître, nous aimerions vous faire part de notre grande préoccupation face aux propos de cette missive.

Nous relevons l’absence d’une quelconque reconnaissance des points qui ont posé problème ces dernières années et qui ont amené l’assemblée des Évêques canadiens à établir un comité permanent modifié pour discuter des projets à accomplir.

De plus, malgré la polémique entourant la question de la non-collaboration avec des groupes faisant la promotion de mesures abortives, nous relevons également l’absence de préoccupation totale de Mme Sinclair pour ces questions. Elles n’existent tout simplement pas pour elle. Son choix est le statu quo et elle s’inquiète plutôt de ne plus pouvoir travailler avec des partenaires dont certains projets sont des plus discutables et portent la réprobation des évêques locaux.

Selon Mme Sinclair, « Alors que nos partenaires ont clairement pris une option préférentielle pour les pauvres, tous les évêques ou les conférences épiscopales n’ont pas pris cette option. (…) C’est pourquoi nous avons craint que chacun de nos partenaires soit tenu de fournir une lettre d’appui d’un évêque local pour pouvoir conserver l’appui de Développement et Paix. »

Ces accusations devraient faire l’objet de débats. Sans les preuves de telles allégations, elles ne sont que prétexte à la demande de Mme Sinclair pour un statu quo. Nous aimerions que Mme Sinclair donne des preuves de ces allégations selon lesquelles des évêques des pays du sud ont contrecarré des initiatives favorisant l’aide aux plus démunis. Il nous apparaît hautement plus probable, comme cela s’est produit récemment, que les évêques ou conférences épiscopales des pays en développement s’opposent et protestent contre la collaboration de Développement et Paix avec des organismes travaillant pour la promotion des « droits en matière d’avortement ».

Enfin, Mme Sinclair affirme que Développement et Paix est un mouvement démocratique, voulu comme tel par les évêques fondateurs. Elle oublie de mentionner que Développement et Paix est aussi selon les principes mentionnés dans sa définition : « l’organisme officiel de solidarité internationale de l’Église catholique au Canada et le membre canadien de Caritas Internationalis. DÉVELOPPEMENT ET PAIX est financé par les collectes de fonds dans les paroisses, les dons individuels et des subventions gouvernementales, provenant surtout de l’Agence canadienne de développement international. »

Comment l’Église catholique au Canada pourrait-elle laisser subsister un doute sur l’emploi des collectes de fonds dans les paroisses et les dons individuels, pour des partages avec des organismes aux fins irrecevables pour tout catholique?

Par cette lettre Monseigneur, nous voulons partager notre préoccupation et notre profond désir que la Conférence des Évêques du Canada maintiennent les nouvelles dispositions et apporte les changements nécessaires pour protéger la conscience des catholiques du Canada, les rassurant sur la destination de leurs offrandes pour des œuvres humanitaires et non pas pour des organismes ayant aussi comme objectif l’élimination des enfants à naître comme « solution humanitaire ».

Veuillez acceptez, Monseigneur, nos meilleures salutations.

Georges Buscemi, président
Et toute l’équipe et tous les membres de Campagne Québec-Vie

Laissez un commentaire

Lettre du syndicat des employés de Développement et Paix aux évêques du Canada

Mme Marcelle Sinclair, présidente du syndicat des employées et employés de Développement et Paix, a fait parvenir une lettre, le 13 octobre, aux évêques du Canada.

Lire cette lettre

Campagne Québec-Vie a répondu à cette lettre en envoyant également une lettre aux évêques du Canada, réunis en plénière à Cornwall.

Laissez un commentaire

La famille, une garderie plus économique que les CPE!

Dans la Presse du 15 octobre 2011, la journaliste Valérie Simard relate ces faits:

"Une garderie privée subventionnée reçoit de l'État 34,50$ par jour pour chaque enfant de plus de 18 mois et 51,70$ pour chaque poupon, d'après les données de l'Association des garderies privées du Québec (AGPQ). C'est 37,80$ et 58,60$ dans le cas d'un centre de la petite enfance (CPE)."

Pouquoi ne pas abolir ces subventions et donner 30$ par jour par enfant aux parents. Le gouvernement épargnera, les parents auront la liberté de choisir s'ils désirent placer leurs enfants en garderie et ces dernières pourraient enfin répondre à la demande.

 

Laissez un commentaire

Le gouvernement colombien ne respecte pas sa population désirant protéger les enfants à naître

Sur le blogue de Jeanne Smits du 14 octobre 2011, nous retrouvons cette nouvelle sur le sénat Colombien passant outre à la volonté populaire de protéger les droits de l'enfant à naître. On le constate encore une fois, un petit groupe au pouvoir veut imposer un changement de mentalité, comme ce fut le cas au Québec. Si nous avons difficilement accès aux réseaux des médias, nous pouvons parler dans notre entourage pour faire connaître notre amour de la culture de la vie.

Laissez un commentaire

La fraternité Aelred: une communion fraternelle pour remplacer les réseaux homosexuels

À partir de l'idée que l'homosexualité est causé par un manque affectif dans la relation avec le parent de même sexe, la fraternité Aelred offre un réseau d'amitié pour corriger ce manque affectif. Une communion fraternelle chaste à la place d'un mode de vie dont Pierre Bourgault disait qu'il fallait vraiment être hétérosexuel pour l'appeler gai!

Ce site apporte des réponses intéressantes sur les causes de l'homosexualité. Pour réfléchir.

Voir leur site

Laissez un commentaire

Comment convaincre les étudiants que la pilule du lendemain n'est pas abortive...

En France, une question d'examen pour l'obtention du baccalauréat français portait sur la pilule du lendemain et ses conséquences. La réponse attendue du gouvernement est que cette médication n'a pas d'effet abortif, contrairement aux faits.

Voir l'article

Sur le site du plan B, pilule du lendemain, on peut voir la contradiction. Il est clairement indiqué que ce pesticide anti-humain comme l'appelait le Dr Jérôme Lejeune empêche la nidation:

«- Il empêche la nidation (l’implantation d’un œuf fécondé dans l’utérus).»

Et ils ajoutent ensuite qu'il n'y a pas d'avortement. Pour ces compagnies, l'avortement ne se produit qu'après l'implantation de l'ovule fécondé dans l'utérus. D'où prennent-ils cette façon absurde de définir l'avortement? 
 
Bien sûr, dans l'intention de ne pas faire peur aux clientes... quitte à mentir.
Laissez un commentaire