M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

Accommodements raisonnables: libéraux et péquistes ne s'entendent pas.

Un article de Jean-Marc Salvet dans le journal Le Soleil du 31 janvier 2012 fait le point sur la situation des accommodements raisonnables:

Selon des informations du Soleil, le gouvernement libéral ramènera sous peu son projet de loi en commission parlementaire, mais sans vraiment d'espoir de pouvoir le faire adopter. Québec ne déposera aucun amendement, pas même pour interdire le port de signes religieux chez les juges et les policiers, comme le recommandait la commission Bouchard-Taylor. Il estime que les chartes québécoise et canadienne des droits et libertés ne le permettent pas.

Que les relations entre l'État et les usagers se déroulent à «visage découvert» est suffisant pour Jean Charest. Porter une croix ou un autre signe religieux «n'est pas un obstacle en soi à ce qu'une personne fasse son travail de façon professionnelle et impartiale», avait-il déclaré lors de la présentation du projet de loi. «Nous réaffirmons le choix historique du Québec de vivre une laïcité ouverte», s'était-il alors exclamé.

Le PQ demeure opposé au projet de loi 94. Sans changement majeur, il ne lui permettra pas de cheminer lorsqu'il reviendra en commission parlementaire. Pour le PQ, les représentants de l'État québécois doivent s'abstenir de porter tout signe religieux ostensible dans l'exercice de leurs fonctions. Le Parti réclame l'élaboration d'une charte de la laïcité.

"Cachez cette croix (ce voile), que je ne saurais voir" dirait Molière...

Laissez un commentaire

Les ultrasons, un nouveau contraceptif?

Des chercheurs parasites tentent de mettre au point un nouveau moyen de contraception. Les ultrasons bombardant les spermatozoïdes, tueraient ces derniers. Le site de Radio-Canada du 31 janvier 2011 nous donne cette nouvelle:

 

Le Dr James Tsuruta et ses collègues de l'École de médecine de l'Université de la Caroline du Nord à Chapel Hill, aux États-Unis, affirment que leur technique innovatrice menée chez le rat permet de détruire les spermatozoïdes.

Les chercheurs ont soumis les testicules des rongeurs à des séances d'ultrasons de 3 mégahertz. Une solution saline chauffée à 37 degrés reliait les testicules à l'émetteur d'ultrasons afin d'en assurer la conductivité.

Ainsi, à la suite de deux séances de 15 minutes en 48 heures, les auteurs de ces travaux publiés dans la revue Reproductive Biology and Endocrinology ont détruit l'ensemble des spermatozoïdes.

Le Dr Tsuruta estime que les résultats obtenus chez le rat peuvent se transposer aux humains.

Et ils sont payés pour cela!

Laissez un commentaire

Québec Solidaire, un choix possible?

On le sait, Françoise David est une grande militante du "droit" de tuer les enfants à naître. Mais les ramifications extrémistes du parti d'Amir Khadir sont encore peu connues. Lysianne Gagnon, dans la Presse du 28 janvier 2012, met un peu de lumière sur l'organigramme de QS:

Saviez-vous que Québec solidaire est organiquement lié au Parti communiste du Québec? Qu'au moins une dizaine de militants de groupuscules marxistes ont été candidats de QS aux élections de 2007 et de 2008? Que cinq des 16 membres de l'exécutif de QS militent dans des formations d'extrême gauche?

(...)

Tous les membres du Parti communiste sont donc ipso facto membres de QS. Le PCQ y forme un «collectif», de même que cinq autres groupuscules d'extrême gauche, dont les membres peuvent promouvoir leurs idées au sein de QS.

Selon Wikipédia, il s'agit de la «Gauche socialiste», une organisation qui milite pour la lutte des classes, et dont l'un des membres compte parmi les 16 membres de l'exécutif de QS; de «Masse critique», qui milite dans «les urnes et la rue», qui compte trois membres à l'exécutif de QS et dont trois militants ont été candidats de QS aux élections de 2008; de «Socialisme international», une organisation trotskyste à laquelle appartient le secrétaire général de QS; de «Tendance marxiste internationale» et enfin d'un groupuscule appelé «Décroissance conviviale».

Le rôle du PCQ est loin d'être négligeable: trois de ses dirigeants ont été candidats de QS aux élections de 2007, dans L'Acadie, Blainville et Mirabel, et en 2008, quatre de ses militants ont porté les couleurs de QS dans L'Acadie, Blainville, Terrebonne et Bellechasse.

Le Parti Québécois choisira-t-il vraiment de faire alliance avec Québec-Solidaire?

Laissez un commentaire

Les groupes de croissances personnelles, nouveau nom des sectes

Pierre Foglia dans La Presse du 30 janvier 2012 rigole un brin, mais pas autant que d'habitude, sur le sujet des groupes de croissances personnelles qui pullulent au Québec sans aucune réglementation. Il existe aussi des groupes philosophiques qui s'en approchent. Ce sont les nouvelles sectes qui peuvent pomper l'argent de leurs victimes pendant des années, abonnés du « chanelling », du reiki, de l'évolution de conscience, des chakras, etc.
 
Toute une panoplie de manipulateurs sévit dans le monde du nouvel âge. De Neal Donald Walsh à Jayem, des éditions Ariane aux Raéliens, la liste est interminable dans cette fourmilière de psychismes dérangés par les activités occultes. Des psychismes dérangés, mais une intelligence manipulatrice décuplée, se servant des failles émotives et affectives de leurs pauvres clients, prêts à mettre de côté leurs doutes et leurs critiques pour faire partie d'un groupe d'amis ou se faire dire qu’ils ont un rôle important à jouer.
 
Radio-Canada a fait un reportage sur la folle de Melkisédech, celle qui a fait cuire sa victime… et qui continue de sévir sans inquiétudes...
 
"Quand l'homme cesse de croire en Dieu, ce n'est pas pour croire en rien mais pour croire à n'importe quoi." --G. K. Chesterton
Laissez un commentaire

Une explosion de bébés dans la région Montréalaise?

On le souhaite, mais est-ce bien la réalité? Une nouvelle réjouissante du Journal de Montréal du 30 janvier 2012, mais qui ne tient pas compte du taux de natalité qui est sensiblement toujours le même au Québec:

"La famille a définitivement la cote au Québec. Les bébés se multiplient dans la province, mais pas de façon uniforme. Les poussettes se pressent davantage sur les trottoirs de certaines municipalités aux taux de natalité impressionnants."

Mise-à-jour:

Suzanne du blogue Le Ciel est bleu n'est pas du tout impressionnée !

Laissez un commentaire

Un grand discours de David Cameron sur l'Angleterre, pays chrétien.

Voici des extraits de ce discours prononcé le 16 décembre dernier, tirés de l'agence de presse zenit.org:

 

« Le Royaume-Uni possède une grande histoire chrétienne qui forment les fondements de notre gouvernement, la valeur de l'individu et l'importance de chaque être humain et de leur dignité devant Dieu », ajoute-t-il. « Nous n'aurions pas la société que nous avons sans ces valeurs ».

« La neutralité morale ne peut être une option », insiste-t-il, car, « on ne peut combattre quelque chose avec rien », car « si nous ne croyons pas en quelque chose, nous ne pourrons résister à rien ».

« Il est faux de penser qu'affirmer qu'un pays est chrétien met les autres religions en péril », insiste le Premier ministre britannique, faisant allusion à ceux qui, sous prétexte de « neutralité laïque, disent qu’affirmer les valeurs chrétiennes équivaut à rabaisser les autres religions ».

Ceux-là, explique-t-il, ne comprennent pas qu’il est au contraire « beaucoup plus facile de croire en d’autres religions et de les pratiquer en Grande Bretagne, quand celle-ci s’appuie sur sa propre identité chrétienne ».

(...)
Deuxièmement, poursuit-il, « ceux qui prônent la neutralité laïque pour éviter d’exprimer des jugements sur les conduites d’autrui, ne saisit pas les conséquences d’une telle neutralité ou le rôle que la religion peut avoir pour aider les gens à avoir un code moral ».

Pour David Cameron, il est clair que « la foi n’est pas une condition nécessaire ou suffisante pour la moralité » mais pour ceux qui ont une foi, celle-ci « peut être utile pour aider à prendre la bonne direction ».

Constatant que « vivre et laisser vivre » a trop souvent signifié « faites ce que vous voulez », le premier ministre britannique, à l’égard de son propre pays, n’hésite pas à parler de « faillite morale » , d’un « effondrement moral » de la société actuelle qui se fait de plus en plus visible.

Pour contrer cela, David Cameron, suggère de retrouver ces valeurs traditionnelles chrétiennes, de les « affirmer » sans faiblesse, car « la neutralité morale ou la tolérance passive presque craintive », rappelle-t-il, n’élimine en rien les comportements négatifs comme l’extrémisme, la violence, les abus, au contraire, mais contribue à causer des problèmes sociaux qui sont au cœur de l’illégalité ».

Pour le Premier ministre l’heure est venue de refaire la distinction entre « ce qui est bien et ce qui est mal » et en cela, l’Eglise, souligne-t-il, joue « un rôle vital ».

« Pour moi, le christianisme, la foi, la religion, l’Eglise et la Bible sont toutes intrinsèquement impliquées dans la politique, dans la mesure où tant de questions politiques sont des questions morales », dit-il.

David Cameron reconnaît ne pas comprendre vraiment le raisonnement de ceux qui disent que l’Eglise ne saurait être impliquée dans la politique », considérant que la religion a une base morale et que si l’archevêque n’est pas d’accord sur quelque chose « il est juste qu’il le dise ».

Le Premier ministre britannique conclut son discours en s’adressant directement à l’Eglise : « Les valeurs que nous tirons de la Bible vont au cœur de ce que signifie appartenir à ce pays et toi, Eglise d’Angleterre, tu peux aider à réaliser tout cela !

Laissez un commentaire

Les référendums d'initiatives populaires et l'avortement

Une journaliste lui a posé la question de l'avortement:

"Elle n'a pas voulu dire si un gouvernement péquiste serait obligé d'accepter un référendum réclamé par la population ou s'il se réserverait un droit de veto, par exemple dans le cas où on demanderait de limiter le droit à l'avortement. Elle a refusé de préciser si les référendums seraient exécutoires. Elle semble ne pas craindre les dérapages. «Écouter le peuple, ça ne risque pas de se retourner contre nous», a-t-elle dit."

Pour avoir écouté l'entrevue, j'ai pu saisir qu'àprès cette question et non pas seulement avant, comme le laisse croire l'article de La Presse du 30 janvier 2011, Pauline Marois a mentionné qu'il devrait y avoir des balises...

Laissez un commentaire

Ginette Leblanc demande à la cour supérieure le droit au suicide assisté

Le journal Le Nouvelliste de Trois-Rivières du 27 janvier 2012 suit de près le dossier de Ginette Leblanc, atteinte de la maladie de Lou Gehrig. Après avoir perdu sa cause une première fois, elle fait appel en cour supérieure et l'accueil est heureusement peu prometteur pour ce permis de tuer.

"Le procureur général du Canada, Me René Leblanc, a rappelé au juge Michel Richard qui présidait l'instance, ce matin, qu'il est lié à la décision de la Cour suprême en ce qui concerne le droit au suicide assisté. Aider une personne à se donner la mort, au Canada est un geste reconnu comme criminel.

Ce dossier a déjà été entendu par la Cour suprême il y a 18 ans dans le célèbre dossier de Sue Rodriguez.

Me Leblanc a fait valoir que au procureur de Ginette Leblanc, Me René Duval du cabinet Duval, Lauzon, Ménard, qu'il aura le fardeau de la preuve s'il veut tenter de faire renverser cette décision. Me Leblanc a aussi dit au juge Michel Richard: «Vous êtes lié à la décision de la Cour suprême».

 Plusieurs organismes militant en faveur ou contre le droit au suicide assisté ont demandé à être entendus, hier. Toutefois, les parties ont convenu de se revoir le 1er juin à cet effet"

Laissez un commentaire

Un nouveau magazine vient de paraître : "LA VIE EST BELLE"

"Lancement du premier numéro de La vie est belle!  

Saint-Augustin-de-Desmaures, le 19 février 2012 – L’annonce avait été faite en décembre : dans l’optique de la nouvelle évangélisation, Le NIC (Le Nouvel informateur catholique) devenait La vie est belle! C’est maintenant fait. L’édition numérique du nouveau magazine, datée du mois de février 2012, sort le lundi 23 janvier et sa version papier sera en kiosque à partir du 3 février. Pour permettre au public de découvrir le nouveau magazine, la version électronique intégrale de ce numéro sera disponible gratuitement sur son site www.magazinelavieestbelle.com dès le 23 janvier et pendant tout le mois de février.   

Nouvelle intention

La vie est belle! se veut plus proche de la vie quotidienne ordinaire des gens. Chaque mois, on propose un dossier différent, des témoignages, des réflexions, des livres, du cinéma et de la beauté. Beaucoup de beauté pour rejoindre les chrétiens engagés de même que ceux qui se disent croyants sans être nécessairement engagés. L’idée, c’est de communiquer la joie, la vie, la foi et d’annoncer quelqu’un, le Christ, celui qui change tout et qui fait que La vie est belle!"

Laissez un commentaire

Sur la crise économique au Québec

La crise économique qui frappe l’occident n’épargne pas le Québec. Dans les milieux de « droite » comme de « gauche », les réflexions s’accumulent sur le sujet… et ne se ressemblent pas. Deux livres viennent de paraître, l’un du « gauchiste » Jean-François Lisée, l’autre du "droitiste" Éric Duhaime.
 
Éric Duhaime décrit ainsi certains aspects de la situation québécoise :
 
« Pour la première fois depuis que nos ancêtres ont foulé le sol du continent nord-américain, une génération s’apprête à laisser moins à ses enfants que ce dont elle a hérité. Les 40 ans et moins sont maintenant assurés de vivre collectivement plus pauvres que leurs parents » (p.17)
 
(…)
 
« Cet appauvrissement relatif de la jeune génération n’est pas le fruit du hasard. C’est le résultat d’une planification étatique centralisée à l’œuvre depuis la Révolution tranquille et qui, érigée en système tout au long des cinquante dernières années, est encore vénérée dans les milieux où on l’appelle pompeusement le “modèle québécois”. Depuis cette belle époque, le Québec s’est en partie construit et développé à crédit, et son avenir ressemble de plus en plus à la gestion de ce que Christian Dufour appelle son “déclin tranquille”. »  (p.18)
 
Cet appauvrissement s’étale sous nos yeux : état des routes, temps d’attente dans les hôpitaux et difficulté d’être soigné, etc. Le Québec ressemble de plus en plus à ces ruines qui nous servent de pont, que l’on tente de colmater tant bien que mal.
 
Mais ce qui fait plus mal encore que cette dette folle contractée depuis 50 ans, c’est l’inversement de la pyramide démographique : les jeunes sont de moins en moins nombreux face à une population vieillissante, d’où les charges de plus en plus imposantes qu’ils doivent supporter. Cela, c’est la conséquence directe d’une mentalité contraceptive et de près de 50 années d’avortements. Ni Jean-François Lisée, ni Éric Duhaime ne parlent de solutions en face de ce problème fondamental. Notre refus de donner la vie a eu pour conséquence la ruine de notre peuple.
 
« Le choc démographique se produit lorsque les baby-boomers parviennent nombreux à l’âge de la retraite en laissant place à des générations moins nombreuses. Le nombre de travailleurs par retraité, qui était de sept pour un en 1986, est passé à trois en 2010 et devrait chuter à deux en 2020. L’intervention de l’État, telle qu’on la connaît depuis 1960 au Québec, devra forcément changer. La population vieillissante réclamera toujours plus de services publics alors que les travailleurs seront de moins en moins nombreux à contribuer aux coffres de l’État : le pourcentage de citoyens qui paient de l’impôt diminue constamment. » (p.34)
 
« Un peuple qui tue ses enfants n’a pas d'avenir », disait Jean-Paul II. Le Québec, tout comme la plupart des peuples occidentaux, en est un triste exemple. Le fait que nous nous comparions parfois avantageusement économiquement, comme tente de le démontrer Jean-François Lisée, aux autres peuples occidentaux, n’y change rien. Ce n’est pas rassurant de savoir que nous aurons un sort comparable aux autres passagers de ce navire en train de couler.
 
Si nos représentants de la droite et de la gauche offrent des solutions qui laissent les plus faibles de côté, où tentent de continuer aveuglément à laisser croître une dette en espérant que le système n’éclatera pas de leur vivant, nous serons tous perdants.
 
Mais à long terme, seul un changement de valeurs permettra au Québec de revivre : remettre la famille et la famille nombreuse (plus de 2 enfants), avec tout ce que cela demande d'esprit de responsabilité, à la place qui lui revient, c.-à-d. à la base de la société.
 
Les citations sont tirés de : DUHAIME, Éric. L’État contre les jeunes, comment les baby-boomers ont détourné le système, éd. VLB, Montréal, 2011, 162 p.
 
Voir aussi : LISÉE, Jean-François. Comment mettre la droite K.O., éd. Stanké, Montréal, 2012.
Laissez un commentaire