M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

Biden signe le projet de loi codifiant le « mariage » homosexuel en présence d’un drag queen activiste


Joe Biden.

Par Calvin Freiburger — Traduit par Campagne Québec-Vie — Photo : YouTube

13 décembre 2022, Washington, D.C. (LifeSiteNews) — Le président Joe Biden a signé le soi-disant Respect for Marriage Act ou RMA (loi sur le respect du mariage) mardi lors d’une cérémonie à la Maison-Blanche remplie d’invités dont un drag queen activiste de la « jeunesse queer ».

Le RMA abroge la Loi sur la défense du mariage (Defense of Marriage Act), en vigueur depuis longtemps (mais non appliquée), qui reconnaissait le mariage comme l’union d’un homme et d’une femme dans la loi fédérale et protégeait les droits des États à faire de même. La nouvelle loi (RMA) reconnaît au niveau fédéral tout « mariage » légalement célébré par n’importe quel État et oblige chaque État à reconnaître tout « mariage » de n’importe quel autre État « entre deux individus », sans tenir compte « du sexe, de la race, de l’ethnicité ou de l’origine nationale de ces individus ».

Le projet de loi suscite des tensions depuis juillet, alors que 47 républicains se sont joints aux démocrates pour faire adopter la première version par la Chambre des représentants des États-Unis. Mais l’opposition des groupes conservateurs, des chefs religieux et des électeurs républicains a conduit les partisans à proposer des amendements visant principalement à satisfaire les préoccupations en matière de liberté religieuse (de manière inadéquate, selon les conservateurs). Le Sénat a ensuite voté pour adopter la version modifiée, 12 républicains se joignant aux démocrates. La semaine dernière, la Chambre a voté en faveur de la version finale, 39 républicains se joignant aux démocrates.

« Cette loi, et l’amour qu’elle défend, portent un coup à la haine sous toutes ses formes », a déclaré M. Biden mardi lors de la cérémonie de signature du projet de loi. « Merci à tous pour cette victoire obtenue de haute lutte et après de nombreuses années de travail ».

La Maison-Blanche avait précédemment annoncé que la cérémonie comprendrait « des invités et des spectacles musicaux », parmi lesquels le copropriétaire du Club Q, Matthew Haynes, les survivants de la fusillade du Club Q, James Slaugh et Michael Anderson, les plaignants de l’affaire Obergefell contre Hodges, le co-conseiller de l’affaire Loving contre Virginie, Phillip Hirschkop, le survivant de la fusillade de la boîte de nuit Pulse, Brandon Wolf, etc.

L'article continue ci-dessous...

Ensemble, défendons la vie de la conception à la mort naturelle. Suivez ce lien pour en savoir plus.

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

Abonnez-vous à notre chaîne Youtube !

Le Daily Wire rapporte que le drag queen « non binaire », personnalité de la télévision et candidat malheureux au conseil municipal de New York, Marti G. Cummings, a annoncé qu’il serait également présent, partageant une image de son invitation sur les médias sociaux.

« Être un artiste drag non binaire invité à la Maison-Blanche est quelque chose que je n’aurais jamais imaginé voir arriver », a-t-il déclaré. « “Reconnaissant” commence à peine à exprimer les émotions que je ressens. »

« Marti est fier de siéger au conseil d’administration du Ali Forney Center for Homeless LGBTQ Youth, au conseil consultatif d’Equality NY, est coprésident national de Drag Out the Vote et siège au conseil consultatif de la vie nocturne de NYC ainsi qu’au Community Board 9 », selon son site internet.

« Je suis une personne queer et féministe qui utilise non seulement des pronoms masculins, mais aussi des pronoms féminins et non genrés. J’ai l’impression que le genre est une construction sociale et qu’il y a plus d’un genre, et je ne sais pas vraiment où je me situe dans tout cela », a déclaré Cummings au magazine Out en 2019.

« Pour une jeune personne qui peut se sentir de cette façon, voir quelqu’un comme moi se présenter à une élection est une opportunité de se voir [comme] quelqu’un qui n’est pas seulement découpé à l’emporte-pièce, mais quelqu’un qui est différent. »

Cummings a poursuivi en affirmant qu’il était important pour les enfants dès 12 ans d’avoir un « modèle queer ».

« J’ai 32 ans. Donc si j’avais eu 12 ans et que j’avais vu quelqu’un comme moi en poste, cela aurait probablement complètement changé la trajectoire de qui je suis aujourd’hui », a-t-il déclaré. « C’est pour cela que c’est si cool d’avoir Danica Roem en Virginie et Andrea Jenkins à Minneapolis, parce qu’un jeune de 12 ans va se dire : “Oh, je peux faire ça”. Lorsque j’avais 12 ans, je n’avais même pas l’idée que me présenter à une élection c’était quelque chose que je pouvais faire. Mais ce sont des gens comme Danica et Andrea qui aident les gens à dire : “Oh, je peux le faire, je peux le faire”, j’espère qu’un jeune de 12 ans se sentira inspiré. »

Un des axes prioritaires de l’administration Biden est de satisfaire l’ensemble des demandes actuelles des militants LGBT, jusqu’à et y compris la promotion de la « transition » mentale, chirurgicale et chimique des enfants souffrant de dysphorie de genre.

Quant au RMA, avec la réélection de Mitch McConnell à la tête des républicains au Sénat et de Kevin McCarthy à la Chambre des représentants, ainsi que les partisans du RMA récemment élus à d’autres postes de direction du parti, le parti républicain semble prêt à poursuivre sa trajectoire actuelle sur le mariage dans un avenir prévisible, à moins que de nouveaux dirigeants ne soient capables de rassembler suffisamment d’avantages politiques pour imposer une direction différente lors des prochaines élections.



Laissez un commentaire

Ensemble, défendons la vie de la conception à la mort naturelle. Suivez ce lien pour en savoir plus.