M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

Une mère refuse l’avortement de son fils, qui, lui disait-on, mourrait, et donne le jour à un bébé en bonne santé

robyn-and-thomas-cropped.jpgRobyn et Thomas.

Par Feleica Langdon (LiveActionNews) — traduit par Campagne Québec-Vie

(Secular Pro-Life Perspectives) — En janvier 2016, Robyn Power de Terre-Neuve, au Canada, a découvert qu'elle attendait un fils, Thomas. Sa petite famille allait grandir, et elle n'aurait pas pu être plus excitée.

Sa première échographie n’annonçait rien d’anormal, aussi en passa-t-elle une deuxième quelques mois plus tard.

Mais peu de temps après sa deuxième échographie, elle a reçu un appel de l'hôpital. À sa grande consternation, on lui a annoncé que son fils Thomas pourrait mourir. Il avait un blocage coronarien dans son cœur et ses chances de survivre sans devoir subir une chirurgie [...] étaient très minces. Robyn a été envoyée chez un spécialiste à St. Johns afin afin de former une équipe qui soit bien préparée pour une chirurgie à cœur ouvert au moment de la naissance de son fils.

Toutefois, ce n'était pas la fin des mauvaises nouvelles! Les médecins lui ont dit que Thomas présentait des signes de la trisomie 21 et lui ont demandé si elle voulait avoir un avortement.

L'article continue ci-dessous...

La dernière superstition : un livre coup de foudre qui réfute l'athéisme

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

Abonnez-vous à notre chaîne Youtube !

Robyn a tenu bon et a refusé d'enlever la vie à son enfant, disant aux médecins qu'elle allait l'aimer, peu importe comment il naîtrait.

Quelques semaines plus tard, Robyn a reçu une autre mauvaise nouvelle. Les médecins lui ont dit que Thomas avait arrêté de grandir; et encore une fois, ils lui ont demandé si elle voulait un avortement.

Robyn a de nouveau refusé l'avortement et a continué sa grossesse. Thomas devait arriver le 18 septembre, mais il est né le 7, deux jours après l'anniversaire de sa mère.

Elle avait tellement peur et n'était pas préparée du tout à ce qui allait se passer. Une foule de question hantaient son esprit; qu'allait-elle devoir affronter?

Mais Thomas est né; un bébé sain et dodu de 7 livres (3,175kg) avec un cœur fort et sans trisomie 21. Thomas avait été mal diagnostiqué!

Voici ce que raconte Robyn: « C'est le petit homme le plus parfait que j'aie jamais vu, et si j'avais écouté ces docteurs ce petit homme parfait ne serait pas là aujourd'hui! Je suis tellement heureuse d'avoir tenu bon et d’avoir continué ma grossesse. »Thomas a maintenant dix mois.

Je me demande souvent combien de bébés sont avortés à cause d’un diagnostic erroné. Comme pour Robyn, nous devons à nos enfants de leur donner une chance, au lieu de se fier à une hypothétique opinion médicale quant à ce que sera la vie de nos enfants. Après tout, les médecins sont humains. Et nos bébés à naître aussi!



Laissez un commentaire