M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×
×

Campagne de financement Carême 2020

Jésus Christ

3620 $ recueillis -- Objectif : $5000 -- Il reste 6 jours -- Merci de votre générosité.

Georges BuscemiCher ami, chère amie de la Vie,

Merci de votre précieuse collaboration en ces temps difficiles ! Avec votre aide, nous continuerons de faire la promotion de la foi, la famille et la vie, de la conception à la mort naturelle. Donnez généreusement.

Georges_Signature-transparent.png
Georges Buscemi, Président

Donner à Campagne Québec-Vie

Une directrice d’école interdit les cannes de Noël à cause de « leur forme en “J” pour Jésus »

Par Dorothy Cummings Maclean — traduit par Campagne Québec-Vie — Photo : tOrange.biz

Omaha, Nebraska, 7 décembre 2018 (LifeSiteNews) — Une directrice d’école élémentaire est en congé administratif après avoir interdit les cannes de Noël qui, selon elle, sont un symbole chrétien.

Selon Liberty Counsel, la directrice de l’école élémentaire de Manchester dans l’Omaha, Jennifer Sinclair, a écrit une note aux enseignants, en novembre, interdisant toute décoration et tout devoir faisant référence à Noël, y compris les couleurs rouges et vertes.

« Veuillez rappeler que nous ne réaliserons aucune activité de Noël ou du temps des fêtes avec les élèves, » écrit-elle. « Le père Noël et les objets de Noël ne figureront pas dans les activités ou documents. Nous avons plusieurs croyances religieuses à notre école et il est donc de notre devoir d’être inclusif. »

Sinclair fut si décidée dans son inclusivité qu’elle interdit les cannes de Noël, expliquant que leur forme en « “J” était pour Jésus ».

« Historiquement, la forme était un “J” pour Jésus, » soutient-elle. « Le rouge est pour le sang du Christ et le blanc est un symbole de sa résurrection. »

La directrice interdit aussi les cannes en sucre candi de différentes couleurs.

L'article continue ci-dessous...
×

Campagne de financement du Carême 2020

3620 $ recueillis -- Objectif : $5000 -- Il reste 6 jours -- Merci de votre générosité.

Donner à Campagne Québec-Vie
Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

Abonnez-vous à notre chaîne Youtube !

Snopes, un blogue libéral qui examine les légendes urbaines, dit que cette histoire sur l’origine de la canne est fausse. Il y a différentes théories sur les raisons pour lesquelles la canne de Noël traditionnelle, différente des bâtons de bonbon rayés, autrefois populaire auprès des enfants à longueur d’année, a une forme de crochet. Snopes cite la légende d’un chef de chœur allemand qui, voulant que les enfants gardent le silence pendant les longues messes de Noël à la cathédrale de Cologne, a décidé de distribuer des bonbons. Pour prévenir la désapprobation des parents pieux, il a demandé aux fabricants de bonbons de courber les bâtons pour leur donner la forme d’un bâton de berger.

Selon un blogue sur l’histoire des bonbons, la première utilisation documentée d’une canne pour célébrer Noël était en 1847. Elle était cependant complètement blanche. Les cannes rayées ne furent en vente qu’à la fin du 19e siècle.

Liberty Counsel affirme que l’interdiction de Sinclair enfreigne la Constitution américaine en étant hostile à la Chrétienté. Dans sa note, Sinclair avoue se sentir mal à l’aise d’avoir à « entrer dans les détails » pour expliquer ses tentatives d’éradication de tout ce qui peut suggérer la fête chrétienne.

« Je me sens inconfortable à l’idée d’avoir à entrer dans les détails, mais pour que tous soient à l’aise je le ferai, » écrit-elle.

Sinclair interdit ce qui suit : « Les pères Noël ou objets de Noël (clipart : petite image se rajoutant facilement sur les documents électroniques) sur les travaux ; les sapins de Noël dans les salles de classe ; le lutin sur les étagères ; chanter des chansons de Noël ; jouer de la musique de Noël ; envoyer un livre scolaire de Noël ; faire des décorations de Noël comme cadeau — ceci présume que la famille a un sapin de Noël et donc qu’ils célèbrent Noël… ; les cannes de Noël ; les objets rouges/verts — couleurs traditionnelles de Noël ; les rennes ; les films ou les vidéos de Noël et les personnages de films de Noël. »

« Des coutumes acceptables » pour Sinclair comprennent « des cadeaux aux élèves ; des cadeaux faits par les élèves pour un proche ; des bonshommes de neige, des femmes de neige, des personnes de neige [sic], des flocons de neige ; des personnes [sic] de pains d’épice ; les fêtes autour du monde — représentations informées pour enseigner aux élèves les différentes cultures ; des traîneaux ; du chocolat chaud ; des ours polaires ; des pingouins ; des foulards, bottes, cache-oreilles et tuques ; le yéti ; Olaf [personnage du film de Disney Frozen]. »

Un avocat du Liberty Counsel, qui milite pour la liberté religieuse, a écrit au surintendant des écoles publiques d’Elkhorn pour porter plainte.

« La directrice paraît avoir associé ses valeurs et préférences personnelles avec la loi, » écrit Richard L. Mast.

« Le Premier Amendement n’exige tout simplement pas l’élimination des symboles de Noël — religieux et séculiers — dans une tentative malavisée d’être “inclusif” en éliminant les éléments traditionnels d’une fête reconnue à l’échelle de l’état et du pays. Ses efforts pour complètement éliminer les symboles de Noël sont orwelliens, » continue-t-il.

Mast affirme que « rien n’empêche les écoles publiques d’enseigner la religion de façon objective, ou des fêtes avec une importance religieuse, telle que l’Action de grâce ou Noël. »

« Rien n’empêche les programmes de musique des écoles publiques d’avoir un mélange de chansons religieuses et séculières pour fêter Noël, pour un programme de musique de Noël équilibré. Rien n’empêche les travaux de classe d’être lié à Noël non plus, » ajoute-t-il.

Le système scolaire publique d’Elkhorn dit à Fox News que la note de Sinclair « ne représente pas les politiques des écoles publiques d’Elkhorn sur les symboles des fêtes dans les écoles. »

Les politiques du système scolaire d’Elkhorn disent que « les sapins de Noël, le père Noël et les œufs et lapins de Pâques sont considérés comme étant des symboles séculiers saisonniers et peuvent être utilisés comme assistance à l’enseignement, pourvu qu’ils ne nuisent pas au programme éducatif des élèves. »

La directrice est en congé administratif depuis le 6 décembre.

Campagne de financement du Carême 2020. Merci de nous aider généreusement. L'objectif est de 5000$.

Ania

« Le site de CQV est un outil de référence et d’information sans précédent pour les défenseurs de la vie au Québec ! »

--Ania

Donner à Campagne Québec-Vie


Laissez un commentaire