M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×
×

Campagne de financement - Marche pour la vie 2024

prière

$ 4,327 recueillis -- Objectif: 10 000 $. -- Merci de votre générosité.

Georges BuscemiChers amis de la Vie,

Pour que la Marche de 2025 soit encore plus grande et belle : Merci de nous aider ! Donnez généreusement.

Georges_Signature-transparent.png
Georges Buscemi, Président

Donner à Campagne Québec-Vie

La Commission canadienne des droits de la personne s’attaque à Noël pour cause de « colonialisme »

Par Anthony Murdoch — Traduit par Campagne Québec-Vie — Photo : Pikrepo

Ottawa, Ontario (LifeSiteNews) — La Commission canadienne des droits de la personne (CCDP) est vivement critiquée pour avoir suggéré que ceux qui célèbrent les fêtes chrétiennes, dont Noël, font preuve d’intolérance et perpétuent le prétendu « colonialisme ».

Selon un document récent publié par la CCDP le 23 octobre 2023, intitulé « Document de réflexion sur l’intolérance religieuse », les fêtes telles que Noël et Pâques sont des formes de discrimination et d’intolérance religieuse.

La CCDP a déclaré que l’observation de la naissance de Jésus-Christ est « un exemple évident » d’un type de préjugé religieux enraciné dans le colonialisme.

« La discrimination à l’égard des minorités religieuses au Canada est ancrée dans l’histoire du colonialisme au Canada », peut-on lire dans le document de la Commission.

L'article continue ci-dessous...

×

Campagne de financement -- Marche pour la vie 2024

$ 4,327 recueillis -- Objectif: 10 000 $. -- Merci de votre générosité.

Donner à Campagne Québec-Vie

La CCDP a été immédiatement critiquée par les députés du Parti conservateur du Canada (PCC) et d’autres pour son caractère « ridicule » et « irréfléchi ».

« C’est ridicule », a écrit le député du PCC Jeremy Patzer sur X (ex-Twitter) hier en réponse au document de la Commission.

« Noël est célébré dans le monde entier par des personnes d’origines ethniques et religieuses différentes. Il s’agit d’un autre exemple de l’idéologie woke qui se répand au sein du gouvernement fédéral. Pour ma part, je célébrerai Noël de tout cœur. Joyeux Noël ! »

Un Canadien inquiet a déclaré que la CCDP elle-même se livrait à la discrimination en « attaquant » le droit des chrétiens à célébrer la naissance du Christ, un droit que le Canada a défendu depuis sa fondation.

Malgré la pression exercée par le courant de pensée dominant pour remplacer « Joyeux Noël » par « Joyeuses Fêtes », un sondage Léger de décembre 2022 a révélé que l’écrasante majorité des Canadiens non chrétiens sont satisfaits d’être salués avec un « Joyeux Noël » pendant la période de l’Avent.

Lorsqu’il fut demandé aux non-chrétiens s’ils étaient « offensés lorsque les gens me saluent en disant “Joyeux Noël” », 92 % ont répondu qu’ils n’étaient pas d’accord et seulement 8 % étaient d’accord.

La CCDP est une institution fédérale indépendante créée en 1977 qui veille au respect des lois canadiennes en matière de droits de l’homme.

La CCDP affirme que la « discrimination religieuse systémique » se manifeste aujourd’hui avec évidence dans les « jours fériés au Canada ».

« Les jours fériés liés au christianisme, dont Noël et Pâques, sont les seuls jours fériés canadiens liés à des fêtes religieuses », se plaint la CCDP.

« Par conséquent, les non-chrétiens peuvent avoir besoin de demander des aménagements spéciaux pour célébrer leurs fêtes religieuses. »

Les colons européens qui sont arrivés au Canada, en provenance de France et plus tard de ce qui devenu aujourd’hui le Royaume-Uni, étaient chrétiens et comprenaient des missionnaires venus tenter de répandre la foi auprès des populations indigènes.

Le Canada célèbre Noël depuis 1641*, bien avant sa fondation officielle, selon certains documents historiques. Malgré cela, la CCDP a déclaré que « l’histoire de l’intolérance religieuse de la nation est profondément enracinée dans notre identité d’État colonial colonisateur ».

En 2021, une directive d’un tribunal fédéral a exigé que toutes les références aux fêtes de Noël soient supprimées de tous les calendriers des tribunaux, mais cette directive ne faisait pas suite à une plainte et relevait d’une décision interne.


*L’article d’Anthony Murdoch fait référence à la première mention de la célébration de Noël par les Hurons. Il est bien évident que les colons français ont célébré Noël avant cette date. Ce que l’auteur veut dire, c’est que des Amérindiens ont adopté Noël bien avant la confédération.

Cependant, il est vrai que les colons français étaient des colons et que l’on pourrait taxer leur action de « colonialiste » — quel que soit le sens que l’on prête à ce terme —, il serait ridicule de le nier. Toutefois, je ne vois pas en quoi le « colonialisme » de la Nouvelle-France est condamnable, leur action coloniale consistant à contracter des alliances avec les tribus indiennes et à cohabiter avec elles. Quand vous entendez parler de « territoires non cédés » ou « cédés », il s’agit d’une référence au « colonialisme » anglais, qui soit dit en passant, n’a rien à voir avec le « colonialisme » français.

En fait, ce qui fait que la fête de Noël est digne d’être célébrée n’est pas qu’elle est « coloniale » ou non, mais qu’elle remémore un événement crucial pour l’humanité : la naissance du Christ. — A.H.

Campagne de financement - Marche pour la vie 2024

Merci de votre générosité. L'objectif est de 10 000$.

Ania

« Le site de CQV est un outil de référence et d’information sans précédent pour les défenseurs de la vie au Québec ! »

⁠—Ania

Donner à Campagne Québec-Vie


Laissez un commentaire