M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

Grande-Bretagne : Interdiction de dire que seules les femmes enfantent

Par Francesca de Villasmundo (Medias-Presse.info)

Une sage-femme anglaise, Lynsey McCarthy-Calvert, porte-parole de l’association Doula UK, association de sages-femmes et aides-maternelles venant en aide aux femmes enceintes et jeunes mamans, a dû démissionner de son poste après avoir écrit sur Facebook quelque chose qu’il ne fallait pas dire : que « seules les femmes accouchent » !

Affirmation d‘une réalité biologique inacceptable pour les activistes des droits des trans qui ont défini ce langage « absolument dégueulasse » [il faut bien avouer que le langage était plutôt cru, mais les transgenres n'en utilisent pas un autre]. Selon ces militants de l’idéologie gender, cette affirmation est fausse et il n’est pas vrai « que seules les femmes mettent au monde des enfants ».

Le plus affligeant dans cette histoire, ce ne sont pas uniquement les fantasmes et la négation de la nature dont ces genderophiles se rendent coupables, mais le soutien que leur folie déconstructiviste et révolutionnaire a reçu de la part de l’association Doula UK. Non seulement la sage-femme n’a pas été soutenue par ses responsables mais elle a été contrainte de démissionner pour avoir violé « les lignes directrices » de l’association.

« J’ai été victime d’ostracisme pour avoir dit que je suis une femme et aussi mes patientes. L’autorité est paralysée parce qu’elle ne veut pas troubler les activistes des droits transgender » a déclaré la sage-femme qui a été l’objet de la vindicte des Lgbtqi+.

Doula UK avait proposé à Lynsey McCarthy-Calvert de supprimer son post. Cette dernière a refusé de se soumettre à cette injonction dictée par le politiquement correct, d’où sa démission. Le nouveau porte-parole de l’association s’est fendu d’un communiqué genderophile :

Nous sommes orgueilleux [je traduirais plutôt par fier]* de dire que nous cherchons à écouter l’expérience de vie vécue par des groupes marginaux et d’apporter des modifications, y compris concernant le langage que nous utilisons, nous retenons qu’il est nécessaire de rendre la communauté de Doula au Royaume-Uni plus accueillante et solidaire.

Et c’est donc au nom de cette solidarité et de cet accueil dont tous ces bien-pensants se gargarisent qu’une mère de 4 enfants, qui n’avait fait que rappeler une donnée biologique fondamentale, que seules les femmes peuvent être enceintes et accoucher, a été bannie !

Énième épisode de la dictature gender et de la déconfiture du bon sens : la révolution anthropologique a un autoroute grande ouverte devant elle à cause de bien trop d’autorités soumises au sexuellement correct !


*Commentaire d’Augustin Hamilton. ― A. H.

Publicité

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

Abonnez-vous à notre chaîne Youtube !



Laissez un commentaire