M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

Décès de la philosophe catholique Alice von Hildebrand


Alice von Hildebrand, née le 11 mars 1923, décédée le 14 janvier 2022.

Par Dorothy Cummings McLean — Traduit par Campagne Québec-Vie — Photo : Hildebrand Project

14 janvier 2022, New Rochelle, New York (LifeSiteNews) — Alice von Hildebrand, philosophe catholique, théologienne et championne de la messe traditionnelle en latin, est décédée ce matin à son domicile après une brève maladie.

Elle avait 98 ans.

Von Hildebrand, née Alice Jourdain le 11 mars 1923 à Bruxelles, en Belgique, était la veuve de l’influent philosophe catholique Dietrich von Hildebrand.

Alice von Hildebrand, connue sous le nom de « Lily » par ses amis, s’est installée aux États-Unis en tant que réfugiée en 1940. En 1947, elle entame une longue carrière d’enseignante au Hunter College de New York. Elle y a été nommée professeur de philosophie et a pris sa retraite en 1984.

Dans les années 1940, Alice Jourdain poursuit des études supérieures à l’université Fordham de New York et suit 18 cours avec Dietrich von Hildebrand, un autre réfugié. Alice était à la fois la secrétaire et la collaboratrice de Dietrich, et ils se sont mariés en 1959, deux ans après la mort de sa première femme, Margarete. Dietrich lui-même est décédé en 1977 et a fait l’objet d’une remarquable biographie rédigée par Alice, The Soul of a Lion : Dietrich von Hildebrand, publiée en 2000 par Ignatius Press.

Alice von Hildebrand a écrit plusieurs autres livres, dont The Privilege of Being a Woman, Man & Woman : A Divine Intervention, By Love Refined : Letters to a Young Bride ; Memoirs of a Happy Failure [son autobiographie] ; et une traduction anglaise de conférences radiophoniques données par son mari dans l’Allemagne des années 30, The Art of Living. Ses travaux ont également été publiés dans des revues telles que la New Oxford Review, Homiletic and Pastoral Review, Crisis et The Wanderer. Alice von Hildebrand a également écrit pour Catholic News Agency et a fait au moins 80 apparitions sur EWTN.

En tant qu’enseignante et conférencière, Von Hildebrand est restée très demandée jusqu’à la fin de sa vie. Elle a enseigné à la Franciscan University of Steubenville dans l’Ohio, à l’Ave Maria College dans le Michigan et à Notre Dame Graduate School du Christendom College en Virginie.

L'article continue ci-dessous...

Consultez quotidiennement Culture de Vie, un site de nouvelles sur la foi, la famille et la vie, de Campagne Québec-Vie

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

Abonnez-vous à notre chaîne Youtube !

John-Henry Westen, le cofondateur et rédacteur en chef de LifeSiteNews a rendu hommage à la regrettée Alice von Hildebrand ce matin.

« Elle était cette grande femme de foi, prête à dire sans crainte la vérité du Christ et de son Église », a déclaré M. Westen.

« Il était particulièrement impressionnant de la voir dire la vérité sur les idéologies prédominantes du monde pour lesquelles il y aurait des persécutions. Elle a parlé alors que tant d’hommes ne voulaient pas le faire. »

John Henry Crosby, le président et fondateur du Hildebrand Project, a annoncé son décès ce matin, déclarant que sa tristesse était « imprégnée de joie » parce qu’Alice von Hildebrand est « rentrée chez elle auprès du Seigneur ».

« Ceux qui connaissaient Lily l’ont souvent entendue dire que la mèche de sa bougie était de plus en plus courte », a-t-il écrit.

« En fait, elle aspirait à la mort ─ pour voir le visage de Notre Seigneur, pour être enfin réunie avec son mari Dietrich, ses parents, sa plus chère amie Madeleine Stebbins ─ avec la paix que seules la véritable innocence et la foi profonde peuvent accorder. »

M. Crosby a précisé que les détails des funérailles seraient annoncés « en temps voulu ».

Joe Matt, rédacteur en chef de The Wanderer, a déclaré à LifeSiteNews que ses lecteurs ont été « bénis de lire » les écrits de la défunte philosophe.

« Les lecteurs de The Wanderer ont été bénis de lire la sagesse et la vaste compréhension de la foi catholique qu’Alice von Hildebrand a partagées dans ses colonnes pendant plus de quatre décennies », a-t-il déclaré par courriel.

« Sa contribution à l’Église et à la défense du catholicisme est incommensurable. Les innombrables personnes qu’elle a touchées dans son témoignage de la foi catholique ne seront pas pleinement connues avant la fin des temps. Ses paroles sont d’autant plus précieuses aujourd’hui que notre monde continue de s’éloigner de notre Créateur », poursuit Matt.

« Alice von Hildebrand, icône catholique, sera vraiment regrettée. Que son âme repose en paix. »

Consultez Culture de Vie, un site de nouvelles sur la foi, la famille et la vie, de Campagne Québec-Vie



Laissez un commentaire