M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

Émission de radio chrétienne et pro-vie à écouter

Vous êtes tous invités à écouter l’émission de radio Ligne directe animée par le Pasteur Jeffrey Laurin avec la participation de Luc Gagnon, président de Campagne Québec-Vie et directeur de la revue Égards. Elle sera diffusée en direct tous les derniers vendredis du mois (en général) au cours de l’année 2008-2009 à WCHP (760 AM à Montréal) de 14h à 15h. Les prochaines émissions : les vendredis 31 octobre et 28 novembre 2008. Les prochaines émissions porteront entre autres sur les élections fédérales et les valeurs chrétiennes ainsi que sur des thèmes d’actualité. Vous pouvez également l’écouter dans les archives du site www.labibleparle.com (voir par exemple l’émission du 21 juin 2007). Le site de Campagne Québec-Vie donne également des informations sur l’actualité et la politique, particulièrement le blogue d’information: www.cqv.qc.ca.

Laissez un commentaire

Jean-François Plante: candidat de la résistance conservatrice pour l'ADQ

L'animateur de radio montréalais Jean-François Plante a annoncé sa candidature à la direction de l'Action démocratique du Québec le 15 juin dernier. C'est une fort bonne nouvelle pour les défenseurs des valeurs traditionnelles et familiales au Québec. M. Plante considère que l'effondrement de l'ADQ au cours des dernières élections provinciales a été causé par la faiblesse de l'ADQ à assumer fortement et clairement son conservatisme (liberté, choix, famille). Il rejette l'alignement conformiste de l'ADQ sur les autres partis «de gouvernement» du Québec, le PLQ et le PQ. Il considère que l'ADQ doit être fidèle à ses valeurs fondatrices de liberté et de responsabilité contre l'étatisme québécois infantilisant.

Cohérent avec cette position de base, il s'oppose à l'obligation du cours Éthique et culture religieuse imposé à tous les enfants et à toutes les écoles du Québec des niveaux primaire et secondaire depuis sept-embre 2008. Les trois autres candidats à la di-

Jean-François Plante

 

rection de l'ADQ n'ont pas parlé de cette question depuis le départ de Mario Dumont. M. Plante n'a pas peur de défendre la primauté du droit des parents en matière scolaire. Il défend même le principe du bon scolaire qui permettrait à tous les parents du Québec de choisir l'école privée ou publique de leur choix sans être pénalisés financièrement. Une telle législation permettrait une révolution scolaire et ferait exploser le totalitarisme du ministère de l'Éducation et des syndicats corporatistes qui ne font que favoriser la médiocrité jacobine du «système», qui est devenu une monstrueuse garderie.

Dans un esprit libéral ouvert, M. Plante favorise une diminution massive de l'État et pour une plus grande responsabilité des citoyens. Il sera ainsi favorable à une diminution du nombre de «services» offerts par le gigantesque ministère de la Santé et qui ne contribuent aucunement à la guérison de maladies réelles, comme la fécondation in vitro, idiotement promue par Mario Dumont comme une politique familiale, et l'avortement, massivement financé et encouragé par l’État. M. Plante veut une réduction de tous les ministères, il croit davantage à l'action et à la responsabilisation des citoyens: les citoyens sont plus compétents pour dépenser leur argent que l'État. Conséquemment, il promeut une réduction importante des taxes et des impôts et le paiement rapide de la dette du Québec contrairement aux irresponsables du PLQ et du PQ.

*Nous ne pouvons que vous encourager à vous informer davantage sur la candidature de M. Plante (voir son site internet : www.lactionadroite.com) et, éventuellement, à voter pour lui au cours de la course à la direction de l'ADQ. Il vous faudrait alors adhérer à l'ADQ : il a besoin de l’appui de 1000 membres de l’ADQ pour être officiellement candidat. Avec Jean-François Plante, l'ADQ deviendrait une coalition conservatrice, qui ne craindrait plus les croyants et leurs valeurs chrétiennes, familiales et pro-vie.

 

Publié par Campagne Québec-Vie 5122, Côte-des-Neiges CP 49645 Montréal Qc H3T 2A5 Courriel: [email protected] Site internet : www.cqv.qc.ca Tél. : (514) 344-2686 MERCI POUR VOTRE SOUTIEN SPIRITUEL ET MATÉRIEL BON ÉTÉ! REPOS, VIE, JOIE !

Laissez un commentaire

Appel du Cardinal Ouellet aux jeunes: il faut s'engager pour la vie

À la conclusion de la montée de la jeunesse catholique du diocèse de Québec le 18 mai 2008, le Cardinal Marc Ouellet a lancé ce message pro-vie dans une allocution apostolique:

«Chers frères et sœurs, je voudrais ajouter un message particulier… Vous vous souvenez du thème du Congrès eucharistique international de 2008: Don de Dieu pour la vie du monde. Pour la vie!

La semaine dernière, jeudi, nous étions sur la Colline parlementaire d'Ottawa — les évêques qui étaient là, Mgr Prendergast et plusieurs d’entre nous, pour la vie. Pour la vie. Pour témoigner de notre engagement en faveur de la vie. Au Canada, ça fait 40 ans qu’une culture de mort s’installe et s’établit comme si c’était l’unique option… Eh bien, nous sommes allés dire «non», ce n’est pas l’unique option.

M. le cardinal Marc Ouellet

On peut renverser cette tendance—on le sent déjà en particulier aux Etats-Unis: le dernier sondage, hier, révélait qu’il y avait 51% des gens qui était en faveur de la vie et 43% «pro-choice», comme on dit. Alors, ici au Canada, il y a une passivité, il y a un défaitisme à cet égard; et les nouvelles générations doivent prendre leur place dans le respect de la vie, dans le témoignage du caractère sacré de la vie, depuis le premier instant de la conception, jusqu’au dernier souffle de mort naturelle. Cela fait partie de notre engagement chrétien.

Et c’est pourquoi je vous invite aujourd’hui spécialement à réfléchir sur cette question et à continuer à vous engager de façon parfois très discrète—ça peut être de secourir une de vos amies qui est en difficulté et qui a besoin de conseil, qui a besoin d’affection, qui a besoin de compassion, qui a besoin d’être informée, ou qui a besoin d’être consolée après certains évènements. Alors l’amour que nous portons dans nos cœurs et qui vient du Christ, il veut apporter la vie et l’espérance et une nouvelle culture dans notre pays. So I invite you today, in a special way, to be coherent with what you believe in, to be coherent with the Lord who brings Life to the world, and to be committed in favor of human life, from the very first moment of conception to the end of natural life. Let us ask, this day, in this celebration, as a follow up of our Eucharistic commitment, to go forward, and to do more in Canada and in Quebec in particular, to promote a culture of life.

Frères et soeurs, nous allons maintenant accueillir le Seigneur lui-même qui se donne à nous, et qui veut nous étreindre contre son cœur. Non seulement cela: qui veut pénétrer en nous avec son Esprit d’amour, son Esprit d’unité — nous allons l’accueillir, nous allons communier à son sacrifice pour que nous-mêmes soyons capables de nous sacrifier, aussi de souffrir parfois, pour nos convictions.

Souvenez-vous, aujourd’hui, c’est le 18 mai. Ça vous dit quelque chose? C’est l’anniversaire de naissance du Pape Jean-Paul II. Alors, en souvenir et en honneur – et en son honneur: «n’ayez pas peur»! Do not be afraid to bear witness to the Lord, and to suffer for Him… like Paul, Paul was the apostle who suffered the most of all the apostles…So we walk in his footsteps, in the footsteps of Christ crucified and finally of Christ resurrected.

Donc, ensemble, aujourd’hui, le coeur plein de gratitude, plein de joie — c’est notre joie qui convainc le monde. C’est d’abord notre joie et notre amour mutuel comme l’Évangile nous y invite. Mais c’est aussi notre cohérence, notre audace, notre courage, de dire la vérité, d’incarner la vérité, dans le respect de tous nos frères et sœurs, mais surtout dans un attachement inébranlable au Christ Jésus et à son Église. Amen.»

Laissez un commentaire

Des jeunes héros pro-vie traversent le Canada

Un groupe de jeunes étudiants canadiens et américains de l’association Crossroads ont parcouru le Canada à pied depuis Vancouver jusqu’à Ottawa tout au long de cet été 2007 pour témoigner de la sainteté et de l’inviolabilité de la vie humaine. Ils ont quitté Vancouver à la mi-mai et ont atteint Ottawa à la mi-août après un détour par Montréal entre le 3 et le 5 août.

Nous fûmes fort heureux de les accueillir parmi nous. Ils furent très actifs à Montréal, puisqu’ils ont fait des témoignanges pro-vie dans six églises différentes (16 témoignages en tout); ils ont manifesté le 4 août devant la clinique Morgentaler durant deux heures avant de se joindre en retard au Rosaire pour la vie à la cathédrale Marie-Reine-du-Monde.

Laissez un commentaire

Forum André Naud : Le schisme des catholiques progressistes du Québec

En parlant du Congrès Eucharistique de Québec, Le Devoir du 14 juin 2008 titrait en première page du cahier « Perspective » : Un Congrès qui sent le schisme. En page « idées » du 4 juillet 2008, une lettre ouverte du Forum André Naud de Joliette, intitulée « Honneur mérité pour Morgentaler », vante les exploits de ce docteur de la mort et nous montre le vrai visage de certains groupuscules dits catholiques au Québec, comme le Forum André Naud. Il faudra bien un jour crever l’abcès!

Arrêtons de faire l’autruche. Il y a ici des prêtres, des religieuses, des religieux et des laïcs catholiques qui ont décidé d’imposer leur idéologie postmoderne. Ils ne sont plus en accord avec le Pape, le Magistère, les commandements de Dieu, la morale catholique, les dogmes et les structures ecclésiales. Ils sont pour l’avortement, pour le divorce, pour l’amour libre, pour le mariage homosexuel, etc. Ils carburent aux idées à la mode et aux sondages populaires. Ils rêvent d’une nouvelle réécriture de la Bible. Et ils ont l’audace de se dire toujours catholiques. Il est temps de mettre fin à cette hypocrisie.

Comme l’Église hiérarchique de Rome ne changera jamais sa doctrine sur les grands enjeux fondamentaux, j’invite tous ces rebelles et contestataires qui étouffent à quitter la barque de saint Pierre et à FONDER leur propre Église dissidente. Tous ces groupes qui dénigrent régulièrement l’Élise de Rome sur des points fondamentaux sont déjà en rupture avec elle. Il est temps de clarifier la situation. Nos schismatiques doivent officialiser leur statut en faisant preuve de courage.

Laissez un commentaire

La pilule abortive RU-486 maintenant disponible en Italie…

La pilule de l’avortement RU-486 a reçu le 9 décembre 2009 le feu vert définitif en vue de sa commercialisation. (Journal de Montréal, 10 décembre 2009)

Malgré les réticences du gouvernement italien et la désapprobation du Vatican, ce médicament de la mort sera fortement recommandé. Cette pilule « miracle » permet de ne pas recourir à l’avortement chirurgical pour tuer un enfant à naître avant sept semaines de gestation. L’inventeur de cette granule, le professeur français Étienne Baulieu, avait dénoncé l’Italie lors d’un congrès de gynécologie tenu à Rome en septembre 2009, l’accusant d’çetre le seul pays d’Europe où elle ne soit pas encore disponible. Voilà, chose faite! Les italiens viennent de rejoindre le camp de la mort.

Mgr. Élio Sgreccia, président de l’Académie pontificale pour la Vie, a qualifié cette pilule de « véritable poison mortel », en réaffirmant haut et fort que « la sanction contre les médecins, les femmes et tous ceux qui utilisent, prescrivent et font la promotion de la RU-486, c’est l’excommunication ».

Il faut rappeler que l’Italie a autorisé et commercialisé la pilule abortive « La MIFEGYNE » au cours de juillet 2009. De plus, la pilule du lendemain, « la NORLEVO », est en vente libre en Italie depuis 2000; cette pilule serait très populaire auprès des jeunes filles, surtout de 12 à 18 ans. Avec toutes ces pilules mortelles, la culture de mort se porte très bien au pays de Benoît XVI. La décadence morale n’a plus aucune limite. Le sexe récréatif est devenu le sport national dans nos pays occidentaux dits modernes et avancés.

La vie a de moins en moins d’importance en autant qu’on s’amuse et qu’on jouit de l’instant présent. Quant au futur, et quant à l’éternité, on n’y pense même plus!

Laissez un commentaire

France: Projet de loi sur l'euthanasie, réaction des évêques

« La personne vulnérable, trésor d’humanité ». Voilà le thème de la déclaration des évêques de France signée par Mgr. Pierre d’Ornellas, archevêque de Rennes et Mgr. Jean-Paul James, évêque de Nantes, le 23 novembre 2009. (Source : Bulletin Le sourire de Marie, novembre-décembre 2009).

Chez nos cousins français, un Comité consultatif national d’Éthique prépare actuellement un projet de loi inique sur l’euthanasie, où on ouvrirait la porte au suicide assisté (aide active à mourir) et où les fœtus et les embryons humains atteints de la trisomie 21 pourraient être légalement jetés à la poubelle.

Le devoir de l’État, c’est de veiller à l’épanouissement normal de TOUS les êtres humains en respectant l’ordre naturel établi par Dieu. Les évêques français viennent de l’affirmer très clairement : « La maladie et le handicap n’altèrent pas l’humanité… Reconnaître la dignité humaine passe par les interdits de l’eugénisme et de l’euthanasie. Il est indigne de l’homme et d’une société d’y consentir… Chaque personne est un trésor d’humanité, pourvu qu’elle soit accueillie pour elle-même… Et chacune arrive au bonheur par le chemin qui lui est propre ».

Cette courageuse déclaration épiscopale, face à un projet de loi très populaire qui cadre parfaitement bien avec la culture de la mort, fait actuellement beaucoup de bruit en France. Les personnes malades et handicapées sont menacées. Pourtant, elles sont une richesse et un trésor pour notre pauvre humanité de plus en plus en manque d’espoir. La Conférence des évêques de France nous donne des signes encourageants dans ce dossier. N’oublions pas que Marthe Robin avait déjà annoncé, il y a 30 ans, « que la France serait perdue à cause de ses chefs religieux et politiques, car nous assistons, disait-elle, à la décadence de la nation dont le titre de Fille aînée de l’Église ne semble plus qu’un lointain souvenir ».

Il ne faut surtout pas désespérer sur le dossier VIE. Les forces du mal sont de plus en plus déchaînées, car une quantité importante de sable tombe dans l’engrenage de la culture de la mort.
 

Et au Québec ?

Le gouvernement Charest s’intéresse actuellement à ce dossier. Il va bientôt mettre en marche une commission itinérante pour prendre le pouls de la population. Les pressions sont énormes pour que l’Assemblée nationale accouche d’une résolution (le Parti libéral et le Parti québécois s’entendent comme larrons en foire) pour exiger du gouvernement fédéral une loi légalisant l’euthanasie et le suicide assisté.

Les médias, en majorité très favorables à l’euthanasie sont déjà à l’œuvre pour faire pencher la balance du « bon » bord. Depuis deux mois, l’information tordue abonde un peu partout pour «aider » la population à se faire une « bonne opinion » sur le sujet.

En 2010, la rectitude politique exige d’être pour la culture de mort : La Presse du 5 janvier 2010 nous annonçait la catastrophe finale, car le nombre de cas d’Alzheimer doublera d’ici 30 ans au Canada. L’impact économique sera insupportable, paraît-il, car les coûts directs et indirects liés à la démence seront multipliés par 10 au cours des prochaines années selon la Société Alzheimer de Montréal. En 2038, ces coûts atteindront 153 milliards par années.

« La catastrophe », voilà le titre accrocheur de l’éditorialiste André Pratte dans La Presse du 5 janvier 2010. Notre système de santé se dirige tout droit vers la faillite. On va frapper le mur ! « À moins de découvrir un vaccin miracle contre cette terrible maladie, le Québec n’échappera pas à une crise historique des finances publiques », ajoute André Pratte, qui tremble devant la perspective « de voir le coût consacré aux soins à ces personnes démentes passer de 8 milliards à 92 milliards au Québec ». Et les journaux ont emboîté le pas en ouvrant abondamment leur tribune libre pour permettre au bon peuple de s’exprimer sur cette terrible perspective… une expression d’opinions à sens unique évidemment.

En voici quelques exemples : « Un peu de dignité S.V.P., je veux la dose fatale au plus vite, je préfère mourir comme mon petit chien, les soins palliatifs doivent disparaître, les centres d’hébergement sont surpeuplés, on n’a plus les moyens de soigner les malades incurables, si je suis malade, j’ai droit de décider de l’heure de ma mort, mon corps m’appartient et si je n’ai plus le goût de vivre ça ne regarde personne d’autre que moi, etc… »

Depuis quelques mois, on entend et on lit ad nauseam toutes ces sornettes au Québec. On est en train de mettre la table pour nous faire avaler les « très grands bienfaits » de l’euthanasie.

N’ayons pas peur ! À la manière des évêques français, il faudra affronter la tempête, pour trouver le calme et sérénité d’un monde en faveur de la vie. Comme il n’y aura peut-être pas de vaccin miracle, il nous faut préparer les cœurs pour que les proches de ceux qui souffrent d’Alzeimer’s trouvent le courage d’être solidaire auprès de ces malades qui sont précieux aux yeux de Dieu.

Laissez un commentaire

Surprenante conversion de la directrice d'un avortoir

Article tiré du Bulletin "En Route". Reproduit intégralement, avec permission.

Abby Johnson (photo) travaillait depuis huit ans dans l’avortoir de Planned Parenthood de Bryan (Texas) et en était même devenue la directrice en 2007. Or, c’est devant cet avortoir que David Bereit, aujourd’hui directeur national de 40 jours pour la vie (40 Days for Life), a lancé en 2004 la première et seule vigile cette année-là de ce qui est devenu la plus puissante campagne pour la vie dans le monde. David Bereit se souvient : « Dès cette première campagne en 2004, nous avons prié pour qu’Abby, et tous les autres employés des avortoirs, finisse par voir ce qu’est vraiment l’avortement et abandonne cette industrie de la mort. »

Les prières de David et de ses amis pro-Vie ont été exaucées cinq ans plus tard. Abby a quitté la direction de l’avortoir de Planned Parenthood de Bryan le 6 octobre, au quatorzième jour de la sixième vigile des 40 jours pour la vie devant cet avortoir. Il est vrai que progressivement elle avait pris conscience que Planned Parenthood n’était pas tant un organisme de conseil qu’une machine à faire du fric avec l’avortement.

Mais le vrai déclic chez Abby, c’est quand elle a pu voir l'image par ultrason d’un véritable avortement. C’est ce déclic qui a provoqué chez elle ce qu’elle nomme aujourd’hui « une conversion spirituelle ».

J’en reviens à ce que j’ai déjà écrit et qui est une forte réflexion du Père Frank Pavone : parler de l’avortement c’est bien, mais montrer ce qu’est vraiment un avortement c’est beaucoup mieux ! Le spectacle abominable de petits corps démembrés et sanguinolents pourrait provoquer un électrochoc tel chez nos contemporains que l’opinion sur l’avortement, aujourd’hui hélas ! majoritairement favo-rable, pourrait basculer… Mais ce n’est pas demain qu’on verra cela à la télévision ; vous pouvez m’en croire.

Abby Johnson vient de basculer et elle est la huitième personne travaillant en avortoir à avoir démissionné pendant la campagne des 40 jours pour la vie. J’ai également appris que l’avortoir de Planned Parenthood de Kalispell (Montana) fermerait bien définitivement ses portes le 20 de ce mois : la vigile des 40 jours pour la vie l’avait pris comme objet de ses prières lors de sa campagne de ce printemps.

Quant au nombre de bébés sauvés, il avait atteint, selon le courriel de David Bereit de ce matin (3 novembre 2009), le nombre de 542 [le total des enfants sauvés depuis le début des 40 jours pour la vie en 2004 est de 2168].

Laissez un commentaire

20,000 à la Marche pour la vie à Paris

Un message de nos cousins Français. En passant, s'il y a de nos lecteurs qui, comme ces "étudiants pro-vie" de France, étudient présentement au Cegep ou à l'université, et qui aimerait fonder un club pro-vie à leur école, qu'il ou elle me contacte -- nous pouvons vous aider.

Enorme succès pour la défense de la Vie!

La 6ème édition de la marche pour la vie s'est déroulée aujourd'hui sous les meilleurs auspices.

Sous une météo clémente, environ 20 000 personnes ont marché pour la Vie.

C'est un cortège composé de camions sonorisés, de banderoles et de pancartes qui a défilé de la place de la République jusqu'à la place de l'Opéra.

Familles, jeunes, moins jeunes, ont pu ainsi témoigner leur attachement et leur volonté de lutter pour la défense de la vie de manière pacifique et optimiste.

Cette année, la marche était placée sous le signe de l'unité à travers le monde puisque nous avons eu la joie d'accueillir parmi nous des délégations venues des Etats-Unis, de Grande-Bretagne, de Roumanie, de Belgique, d'Allemagne...

20 cars de province avaient également fait le déplacement jusqu'à Paris pour accompagner le collectif" En marche pour la Vie "dans cette passionnante aventure qu'est la défense pour la Vie.

Animée par des personnalités du monde de la défense pour la Vie telles que Cécile Edel, Clotilde Yvan, Benjamin Izarn, la marche est devenue le symbole d'une alternative à la culture de mort.

Rappelant que ce combat pour la défense de la Vie ne s'arrête pas à cette journée si particulière mais se poursuit au quotidien au sein de vos familles, vos amis, vos lieux de travail voire jusque dans les rues, le Collectif "En marche pour la Vie" et plus particulièrement les Etudiants Pro Vie vous souhaitent une bonne continuation à tous et vous donnent rendez-vous l'an prochain le 23 janvier!

Après cette grand rassemblement, il est urgent de transformer l'essai:

-Invitez tous vos contacts à rejoindre le groupe Etudiants Pro Vie
-Abonnez vous au réseau Twitter Etudiants Pro Vie http://www.facebook.com/l/f21b6;twitter.com/etudiantsprovie
-RENTREZ DANS L'AVENTURE EPV, et rejoignez nos équipes présentes déjà dans une dizaine de villes, créez en dans votre ville, vos campus !
( [email protected]://www.facebook.com/l/f21b6;etudiantsprovie.com )
- mettez en ligne vos vidéos, photos  sur le groupe EPV, sur l'event marche pour la Vie !

http://www.facebook.com/l/f21b6;etudiantsprovie.com    http://www.facebook.com/l/f21b6;enmarchepourlavie.info/

Benjamin Izarn
Président des Etudiants Pro Vie

Laissez un commentaire

Lettre de la semaine

Nous recevons souvent à Campagne Québec-Vie des lettres de nos membres. En voici une autre qui me fend le coeur:

À qui de droit.

Je suis à 200/100 pour Québec-Vie; je ne comprends pas que le gouvernement paye pour les avortements, tuer une vie c'est triste.

J'ai 88 ans et ce n'était pas si pire que ça, quand j'avais 10 ans. J'ai onze enfants, 18 petits enfants, et dix arrières petits-enfants.

Le 1er janvier nous étions 52 dans la salle paroissiale.

Le bon Dieu est présent continuellement et j'ai une famille heureuse...

Il y a en a qui ont fait leurs cours classique, j'ai deux infirmières, d'autres cultivateurs ou manufacturiers. Ils gagnent bien leur vie. Merci au Seigneur pour la foi héritée de mes parents.

Espérant que la foi reprendra plus forte. Merci à vous tous pour votre grand dévouement. Je suis seule depuis 34 ans, depuis la mort subite de mon cher mari René.

Excusez moi si je vous dérange. J'aime la vie, en pensant à Jésus.

Bonjour, merci!

Laissez un commentaire