M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

Le Pape appelle la jeunesse à Toronto

Du 18 au 28 juillet prochain, le Pape Jean-Paul appelle la jeunesse du monde entier à Toronto. Cette visite pontificale se situe dans une série de rencontres lancée par le Pape Jean-Paul II au début de son pontificat. Il passera à l'histoire comme le Pape de la jeunesse et de la vie dans un monde devenu fou qui assassine ses propres enfants: il est la lumière dans les ténèbres, il est notre guide sur la route méandreuse de l’incertaine postmodernité. À Paris en 1997, le Pape avait vigoureusement appelé les jeunes à la sainteté, y compris dans toutes ses exigences morales. L'Église de France récolte encore aujourd'hui les fruits de la semence évangélique jetée par le pasteur universel. Espérons que le Canada sera atteint par la même grâce. La tenue de ces journées à Toronto manifeste cependant le recul de Montréal comme capitale de la catholicité au Canada… matière à réflexion pour notre Église québécoise vieillissante et démissionnaire.

 

 

 

Cordialement,

 

 

 

Luc Gagnon, président

 

 

 

 

Gilles Grondin, président émérite et porte-parole.

 

 

 

Désinformation et conditionnement des esprits

Vous êtes tous cordialement invités à une conférence présentée le lundi 11 mars prochain à 19h30 à l’auditorium Saint-Albert-le-Grand de Montréal (2715, chemin de la Côte-Sainte-Catherine – station de métro Université de Montréal – stationnement gratuit – entrée Institut de Pastorale) par M. Arnaud de Lassus, directeur du mouvement français Action familiale et scolaire, sur le thème « Désinformation et conditionnement des esprits ». Participation aux frais : 7 $.

Laissez un commentaire

Une infirmière interpelle le Premier ministre Landry

J’ai été estomaquée cette semaine en lisant dans le quotidien Le Soleil que vous deviez consacrer 3,2 millions pour permettre l’accès à l’avortement dans toutes les régions du Québec.

L’avortement est un crime et vous le savez. Où est votre morale? Où est votre logique?

Tous, vous le savez, que dès le 30e jour de la fécondation, l’enfant est formé dans le sein de la mère et est bien visible. J’ai une question à vous poser : si votre mère s’était fait avorter, seriez-vous là aujourd’hui? Pensez-y bien. Une autre question : n’est-il pas vrai que celui qui, par quelque manière que ce soit, participe à un meurtre, est aussi coupable que celui qui le commet? Et vous voudriez, vous tous, que le peuple se fasse le complice de l’avortement de ces dames? Nous en avez-vous demandé l’autorisation? C’est au peuple de décider comme c’était à lui de le faire pour l’avenir de l’enseignement confessionnel dans les écoles du Québec.

Si ces dames veulent se faire avorter, qu’elles le fassent à leurs frais. À vous mesdames, ne croyez-vous pas que notre mère Ève a assez tourné le monde à l’envers pour que vous continuiez de le démolir davantage? Vous ne trouvez pas déplorable qu’une des nôtres soit montée à Ottawa pour solliciter à la Cour Suprême la légalisation de l’avortement? Ne déplorez-vous pas aussi qu’un certain juge de cette cour ait refusé de reconnaître le fœtus comme un être humain. Qu’était-il donc, lui, dans le sein de sa mère? Depuis cette légalisation de l’avortement, plus de vingt millions (20 000 000) de ces petits êtres ont été tués (nombre suffisant pour former un pays). L’an dernier, cinquante mille (50 000) enfants ont été tués au Canada dont plus de trente mille (30 000) en notre chère province. Beau record, n’est-ce pas? Toujours notre « Belle Province » sait se faire remarquer, n’est-il pas vrai? C’est incroyable comme nos gouvernants sont logiques au Québec! Cette année, notre premier ministre a demandé à Ottawa de lui faire venir plus de trente mille (30 000) immigrants quand trente mille de nos dames ont tué leur enfant.

Ne pensez-vous pas que ce serait plus logique de prendre ces trois millions et de les donner aux femmes afin de faciliter leur grossesse que de les donner pour tuer leur petit? Vous savez sans doute, mesdames, que c’est Dieu qui est Maître de votre personne et non vous? C’est Lui qui a déterminé le jour de votre naissance et que c’est Lui aussi qui datera celui de votre mort comme c’est Lui aussi qui sait combien vous avez de cheveux sur la tête. Vous le savez, vous?

Le plus beau rôle que Dieu a donné à la femme, lors de la création, c’est la procréation : donner la vie pour peupler le monde. Qu’en fait-on? Tous, n’oublions pas une chose : La vie est une réalité et la mort aussi en est une. Nous serons jugés sur les actes que nous aurons posés.

J’ai travaillé plus de cinquante et un ans comme infirmière dont les trente dernières années à l’approche du mourant. J’ai travaillé dans les colonies (comme Madame Blanche). J’y ai fait des accouchements, j’ai assisté bien des médecins. Comme j’étais émerveillée à l’apparition de ces petits êtres si beaux, si fragiles, si bien faits. Comme j’admirais cette œuvre de Dieu. J’ai eu cinq enfants, tous vivants encore et j’en remercie le Seigneur.

La vie, c’est le super don de Dieu! Nous l’oublions. En tant qu’infirmière, assistante des mourants, que de femmes m’ont crié leur désarroi de leur avortement, disaient-elles. « Le matin en me levant et le soir en me couchant, j’entendais toujours mon bébé me dire : «Maman, pourquoi m’as-tu tué, je t’aimais tant? » D’autres disaient : « J’ai tué mon enfant, si j’avais su. J’ai peur. J’ai tué. »

À la mort, nous avons une autre vision des choses et celles-ci sont tout autres lorsque c’est le temps de partir. Elles nous paraissent plus graves. Je me rappellerai toujours cette religieuse à l’article de la mort, elle était nerveuse, agitée, elle avait peur de partir. Je lui demandai pourquoi cette peur de mourir? Brusquement, malgré sa faiblesse, elle s’est assise dans son lit, m’a regardée d’un regard qui est encore marqué dans mes yeux et m’a dit : « Pauvre petite fille, si tu savais comme les bouts de fil deviennent vite des bobines quand on est pour mourir. »

Réfléchissons aux actes que nous posons. Si nous continuons de tuer 30 000 enfants par année et que nous emmenons 30 000 immigrants en même temps, d’ici dix ans, il n’y aura plus de Québécois au Québec mais seulement des étrangers.

Nous devons être des générateurs de vie et non des générateurs de mort. Si le fédéral dit qu’on pouvait tuer nos enfants, devons-nous le faire?

Est-ce l’amour ou la mort qui doit dominer? Si je n’ai pas l’Amour, je ne suis rien; si je n’ai pas l’Amour, je ne puis rien.

Madame Viviane Barbot, présidente le la Fédération des femmes du Québec, veut rencontrer Monsieur le Premier ministre Jean Chrétien afin de dénoncer le terrorisme et la guerre. Est-ce que 30 000 morts par avortement n’est pas du terrorisme?

J’espère que cette lettre contribuera au respect de la vie, arrêtera ces infanticides et redonnera confiance au peuple via leurs dirigeants.

Laissez un commentaire

Bulletin Mensuel


Colloque du jeudi 30 juillet 2009 «Les origines catholiques de la révolution tranquille » (Pour comprendre comment c’est arrivé et prévoir ce qui arrivera)

9h Accueil, café, brioches et inscription

10h Messe

11h Conférence inaugurale de l'abbé André Chevalier, «Feu la Chrétienté» (Emmanuel Mounier)

11h 20 Résumé du livre de Michael Gauvreau Les origines catholiques de la Révolution tranquille, par M. Jean Robert Gauthier, chroniqueur au Nouvel Informateur Catholique

11h45 Conférence de M. Jean Renaud, écrivain et directeur de la rédaction, revue Égards, «Charles De Koninck, le personnalisme et la Révolution tranquille»

12h30 Repas champêtre

13h45 Conférence de M. Gilles Paquet, sociologue de l’université d’Ottawa, sur «Les maîtres à penser de la Révolution tranquille, l'abbé Gérard Dion et Fernand Dumont»

14h30 Conférence de M. Richard Décarie, porte-parole de la CLÉ, sur «la Coalition pour la Liberté en Éducation, le procès de Drummondville et les conséquences politiques»

15h15 Communication de Me Fernando Noël, avocat de Québec, sur «La création d’un réseau d’écoles catholiques»

15h30 Pause

16h Discussion, conclusion et suites à donner (allocution de M. Jean-François Plante, candidat à la direction de l'ADQ)

Nous vous invitons cordialement à ce colloque estival ainsi que tous vos amis. Il essaie de déterminer les causes de l'apostasie religieuse du Québec et l'entrée de notre province dans la culture de mort. Ceci est un programme préliminaire. Vous pourrez obtenir le programme définitif en allant au site: www.egards.qc.ca.

Si vous avez besoin de transport ou si vous pouvez transporter des passagers de Montréal ou de Québec, veuillez communiquer avec Campagne Québec-Vie (514-344-2686).

Église Sainte-Julienne-de-Montcalm: 2417, rue Victoria – Sainte-Julienne, Qc – J0K 2T0 – Tél.: 450-831-2321.

Carte routière disponible sur le site: www.paroissestejulienne.ca.

De Montréal, prendre l'autoroute 25 Nord et ensuite la route 125 Nord.

Le coût de l'inscription, à régler auprès de Campagne Québec-Vie, est de 35$ (repas inclus): voir le coupon réponse ci-joint.

Laissez un commentaire

Bulletin juillet 2009


Lettre au député Coderre sur le projet de loi C-484

Lettre de Mme Gilberte Olivier à son député de Bourassa, Denis Coderre, au sujet du projet de loi C-484. Hélas, M. Coderre a voté contre ce projet de loi de bon sens en deuxième lecture : «Comme vous le savez, la récupération est aujourd’hui à la mode, populaire, et prometteuse pour l’avenir. Pourquoi ne pas récupérer nos enfants à naître : ce que nous avons de plus précieux ?

 

 

Y aurait-il un moyen par le bill C-484 d’arriver un peu à cette fin ? Beaucoup de députés l’ont compris ! Quant à l’opinion que la femme seule doit décider : les hommes, plus que responsables dans ces circonstances, ne pourraient-ils pas eux aussi s’en mêler ? Qu’en pensez-vous ? Que ferez-vous ? Nous comptons sur vous !»

Laissez un commentaire

Bulletin août 2008


Le cirque pathétique de la gaieté montréalaise

En ce dimanche 17 août 2008, jour du Seigneur, a eu lieu à Montréal le traditionnel défilé de la fierté gaie. Une multitude de participants se sont pavanés en affichant ouvertement leur excentricité. Les paillettes, les plumes, les costumes extravagants, la nudité, les déhanchements des corps presque nus et les gestes à connotation sexuelle étaient au rendez-vous.

Le maire de Montréal ainsi qu’une brochette de politiciens et de vedettes du petit écran ouvraient la parade. Même le curé-député Raymond Gravel, grand défenseur du mariage gai, suivait comme un mouton. Le Parti conservateur du Canada et l’Action démocratique du Québec ont eu le courage politique de décliner l’invitation; ils ont subi les foudres des organisateurs qui les ont dénoncés et ridiculisés sur la place publique.

Seize ans après la première parade, les grands ténors gais affirment toujours haut et fort qu’il est nécessaire de marcher dans les rues, car, après avoir obtenu l’acceptation juridique, l’acceptation sociale n’est pas encore complètement atteinte. Il faut donc "continuer à mettre de la pression, car le but ultime, c’est de banaliser l’homosexualité", déclarent les responsables de cette foire annuelle. (La Presse, 13 août 2008). Après toutes ces années de folles démonstrations, ce défilé ridicule doit-il être pris au sérieux ?

De plus en plus d’homosexuels contestent ce genre d’exhibitionnisme primaire et grotesque qui a comme conséquence de ghettoïser encore plus la communauté gaie. Cet étalage public à caractère sexuel illustre l’incapacité chronique de nombreux gais et lesbiennes à s’intégrer de façon normale dans notre société pourtant hyper tolérante. "Je suis convaincu que ce genre de défilé n’aide pas notre cause", ont affirmé plusieurs personnes interrogées par La Presse. Quand on est rendu à tomber à bras raccourcis sur les joueurs du club de hockey Canadien de Montréal parce qu’ils refusent de participer à ce cirque, on ne peut plus prendre ces gens au sérieux; ils font du terrorisme gai !

Pourquoi faudrait-il être obligé de participer au défilé gai pour être étiqueté comme bon citoyen ? Pourquoi clouer au pilori et traiter d’homophobes ceux et celles qui ne sont pas intéressés par ce show ridicule? Assez, c’est assez! On peut très bien respecter les gais et lesbiennes sans être obligé de suivre la parade.

Laissez un commentaire

Bulletin septembre 2008


Émission de radio chrétienne et pro-vie sur les élections fédérales

Vous êtes tous invités à écouter l’émission de radio Ligne directe animée par M. Jeffrey Laurin avec la participation de Luc Gagnon, président de Campagne Québec-Vie et directeur de la revue Égards. Elle sera diffusée en direct tous les derniers vendredis du mois (en général) au cours de l’année 2008-2009 à WCHP (760 AM à Montréal) de 14h à 15h. Les prochaines émissions : les vendredis 27 septembre 2008 et 31 octobre 2008.
Les deux prochaines émissions porteront sûrement sur les élections fédérales et les valeurs chrétiennes : quelles sont les positions des candidats et des partis politiques par rapport au respect de la vie et de la famille? Vous pouvez également l’écouter dans les archives du site www.labibleparle.com (voir par exemple l’émission du 21 juin 2007). Le nouveau site de Campagne Québec-Vie donnera également des informations sur les élections fédérales à venir : www.cqv.qc.ca.

Laissez un commentaire